Reprise du dialogue entre médecins résidents et ministère de la Santé

Hasbellaoui résidents service civil
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le professeur Mokhtar Hasbellaoui D. R.

Par Meriem Sassi – Le ministère de la Santé et le Collectif autonome des médecins résidents (Camra) doivent reprendre aujourd’hui, au siège du ministère à Alger, les négociations suspendues depuis le 26 février. Reste à savoir si la séance – qui se déroule sous la supervision du ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui – débouchera sur un compromis et si elle permettra de mettre fin à l‘impasse dans laquelle se trouve le conflit entre les médecins résidents et la tutelle après plusieurs semaines de grève et de boycott des examens, ce qui a engendré une situation intenable au sein des hôpitaux.

Le dixième round de discussions entre les résidents et la tutelle s’annonce difficile au vu de l’intransigeance montrée par le gouvernement au sujet de la suppression pure et simple du service civil, principale revendication des médecins résidents, mais aussi du service militaire qui relève exclusivement du ministère de la Défense nationale.

Il est à rappeler que les médecins résidents, en grève depuis quatre mois, ont décidé de boycotter les épreuves du Diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS) qui clôt le cycle de la formation en spécialité,  dont le déroulement était fixé du 18 mars au 12 avril par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

M. S.

Commentaires

    metek
    1 avril 2018 - 17 h 04 min

    Un ministre medecin de son etat, qui voit des confrères, hommes et femmes, dont il a la charge se faire bastonner comme de vulgaires malfrats voyous par la police et qui ne dit mot… quelle dignité!!!!

    14
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.