Baisse de la production du pétrole et gaz au quatrième trimestre 2017

taux croissance Algérie
L'économie algérienne fortement dépendante des hydrocarbures. D. R.

La production du pétrole brut et du gaz naturel a baissé de 5,6% au 4e trimestre 2017, tandis que sur l’année 2017, cette production a connu une croissance négative de 0,7% selon, l’Office national des statistiques (ONS) cité par l’APS.

En revanche, une croissance appréciable a été réalisée dans le raffinage de pétrole brut au quatrième trimestre avec une hausse de 4,6% mais sur l’année 2017, le raffinage de pétrole brut a enregistré une croissance moyenne négative de -2%. Quant à l’activité de liquéfaction du gaz naturel, elle s’est caractérisée par des croissances appréciables, et ce, à partir du deuxième trimestre 2017, situant la hausse au quatrième trimestre de 3,2%, et une croissance moyenne annuelle positive également de 3,2% en 2017 par rapport à 2016.

Plus globalement, la production industrielle du secteur public a enregistré une croissance de 2,6% au 4e trimestre 2017, situant la variation moyenne annuelle à 2,3% en 2017 par rapport à 2016. Cette hausse a été tirée essentiellement par les secteurs, respectivement, des matériaux de construction, des industries des bois et papier et des industries agroalimentaires. La production dans le secteur de l’énergie (électricité, hydrocarbures…) a augmenté de 4,5% au dernier trimestre 2017, situant la variation moyenne annuelle à 7,1% sur l’ensemble de l’année 2017 par rapport à l’année précédente. La plus forte croissance de la production industrielle du secteur public a été enregistrée dans les matériaux de construction avec 10,2% durant le quatrième trimestre 2017, situant la variation moyenne à 5,5% en 2017.

Cette tendance est particulièrement perceptible au niveau des liants hydrauliques (+14,6%) et de l’industrie du verre (+12%) au 4e trimestre. Les industries des bois et papier ont aussi observé un redressement appréciable de 8% au dernier trimestre 2017, situant la hausse moyenne annuelle à 11,8% par rapport à 2016. L’activité de l’industrie de l’ameublement a largement influé sur ce résultat en enregistrant une hausse de près de 62%, tandis que la transformation du papier a également enregistré une hausse de 13,6% au 4e trimestre 2017.

Quant aux industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE), elles ont marqué un relèvement appréciable de leur production au quatrième trimestre 2017 avec un taux de 6,2%. Plusieurs activités ont contribué à ce résultat, notamment la fabrication de biens intermédiaires métalliques, mécaniques et électriques (+2%) au quatrième trimestre. Mais sur l’année 2017, la variation annuelle moyenne de la production dans les ISMMEE a chuté de 6,3%.

Pour les industries agroalimentaires, la production a grimpé de 4,8% au quatrième trimestre 2017, situant la variation moyenne annuelle à 7% par rapport à 2016. Cette tendance est perceptible au niveau de l’activité de travail de grains qui a affiché une performance de 14,1% et une hausse de 13% pour l’activité de la fabrication des produits alimentaires pour animaux au quatrième trimestre de 2017.

Les biens intermédiaires en cuir ont poursuivi leur tendance à la hausse en inscrivant un taux de 7,7% au 4e trimestre. Les industries chimiques ont marqué un léger relèvement de 0,2% au même trimestre, situant un taux annuel moyen de 8,7% en 2017.

Un redressement appréciable a caractérisé la chimie organique de base (+21,6%), la fabrication de peintures (+2,3%) et la fabrication de la résine synthétique et matières plastiques (+4,4%). Par contre, les mines et carrières ont accusé une baisse de 12,6% au quatrième trimestre 2017 et un recul de près de 10% en 2017. Par activité, l’extraction de la pierre argile et sable a largement influé sur cette tendance en enregistrant une variation négative au quatrième trimestre (-16%).

En outre, l’extraction du minerai et des matières minérales a vu sa production baisser de 48,7% au 4e trimestre. Une hausse a été, toutefois, constatée dans l’extraction du minerai de fer (+14,7%) et du sel (+7,7%) au dernier trimestre 2017.

Concernant les industries textiles, leur production a enregistré une diminution de 2,8% au même trimestre mais une hausse de 1,6% en 2017. Même tendance négative dans les industries des cuirs dont la production a reculé de 1,3% au 4e trimestre 2017, situant la variation moyenne annuelle à un taux négatif de -9,5% en 2017.

R. E.

Commentaires

    Zaatar
    3 avril 2018 - 10 h 25 min

    Est ce le déclin qui s’amorce? ça serait aussi celui du pouvoir au grand bonheur du peuple…

    1
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.