Son avocate crie au scandale : Ahed Tamimi harcelée sexuellement

Tamimi harcèlement sexuel
L'icône de la résistance palestinienne Ahed Tamimi. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Les services israéliens confirment leur réputation de criminels et de violeurs d’enfants. Selon les révélations du quotidien Israël aujourd’hui dans son édition du mardi 3 avril 2018, maître Gaby Lasky, l’avocate de la jeune détenue palestinienne Ahed Tamimi, vient de saisir le procureur général du gouvernement israélien. La raison ? D’après le média israélien, elle a déposé plainte pour harcèlement sexuel verbal contre un officier du Shin Beth affecté au dispositif sécuritaire de sa cliente.

Il est notamment reproché à l’officier israélien visé par la plainte d’avoir déclaré à Ahed Tamimi qu’il était charmé par sa chevelure dorée et ses beaux yeux bleus et que si elle ne cédait pas à ses avances, il allait détenir des membres de sa famille. L’avocate a soutenu dans sa plainte que ces propos étaient assimilables à du harcèlement sexuel et qu’ils représentaient une atteinte grave à la sécurité de sa cliente. Par ailleurs, le père de la figure de proue de la lutte contre l’occupation israélienne a déclaré qu’il portera plainte contre l’agent, soulignant que sa fille saura faire face à ces méthodes.

Rappelons qu’Ahed Tamimi, devenue une icône de la lutte contre l’occupation, avait été condamnée le 21 mars à huit mois de prison par un tribunal militaire pour avoir giflé un soldat dans la cour de la maison familiale à Bani Saleh, en Cisjordanie occupée. Ce soldat venait d’entrer par effraction chez ses parents pour arrêter son jeune frère. Le bureau du Haut Commissaire de l’ONU pour les droits de l’Homme et l’Union européenne avaient alors exprimé leur préoccupation devant le cas Tamimi. La Convention internationale des droits de l’enfant stipule, en effet, que l’emprisonnement d’un enfant doit être une mesure de «dernier ressort» et «aussi brève que possible». Environ 350 enfants palestiniens sont détenus par Israël, selon Amnesty International.

L’affaire Tamimi a trouvé un large écho chez les Palestiniens qui louent en Ahed Tamimi un exemple de courage face aux abus israéliens dans les territoires palestiniens occupés par l’Etat hébreu qui vient d’assassiner froidement 17 Palestiniens à Gaza.

S. S.

Comment (14)

    Anonyme
    5 avril 2018 - 23 h 35 min

    La.juiveri est presente




    2



    3
    Alter info
    5 avril 2018 - 17 h 05 min

    Il est temps que la bande de Gaza cesse d’être considérée comme une maison close, où les soldats israéliens peuvent violer les femmes palestiniennes en toute impunité. Où est le féminisme occidental quand il s’agit de dénoncer le viol des femmes dans le monde?




    4



    3
    Les Égarés Wahabites
    5 avril 2018 - 1 h 49 min

    C’est la façon dont seul comportent les Crapules..les Larves du Régime Bannanier usurpateur Sioniste..à l’image du Corrompu Nethaniaou…Que dirait Nethaniaou si s’agissait de sa propre fille ?..il donnerait une promotion à cet agent frustré !..




    9



    8
    Felfel Har
    4 avril 2018 - 22 h 03 min

    Mais où sont donc les bonnes âmes occidentales si promptes à nous écorcher les oreilles avec des leçons de vertu, de morale, de justice, de droits de l’homme et d’honorabilité? Leur silence est complice d’un état illégitime, car enfanté dans des conditions illégitimes, immorales et amorales qui foulent aux pieds tous les principes humanitaires opposables à tous sauf à lui. L’Occident, complètement hypnotisé par le lobby sioniste, permet tout au bourreau qui aime se poser en victime innocente. Les Palestiniens auraient donc tort de vouloir mettre un terme à leur occupation, de revendiquer une patrie, un état pour leurs citoyens. Je suis de ceux qui croient fermement que ce systême d’injustice, agonisant car ceux qui l’ont promu en ont abusé, va s’écrouler sous les coups de boutoirs de puissances émergentes des BRICS. Un nouveau monde multipolaire est en marche: il mettra fin à l’arrogance des judéo-chrétiens et à leur main-mise sur les institutions internationales. La paix et la justice seront de retour pour le plus grand bien de l’Humanité.




    13



    7
    UMERI
    4 avril 2018 - 21 h 37 min

    Que doit on attendre, d’une armée d’occupation, du harcèlement, des agressions, de l’assassinat, de la destruction des maisons appartenant aux militants palestiniens, du moment ou les pays arabes, sont complices de l’ Etat sioniste, que les occidentaux ferment les yeux, sur toute les atrocités commises par Israël.




    15



    6
    Anonyme
    4 avril 2018 - 20 h 37 min

    pkoi c est un officier homme qui sert de maton aux femmes ds un pénitencier déjà? Elle s est une icone et médiatisé et mène un combat politique donc les autres palestiniennes qu ont du subir tt genres de sévices sexuel et autres au quotidien; qui en parle ? Enfin cet abruti pervers ne pourra même pas lui toucher un poil de cheveux car il mettrai le gouvernement israélien dans une mauvaise posture et pourrai mettre en péril bcps d israéliennes à cause d un individu pervers israélien ;tt hommes et quique ce soit ;ya pas de races de religions qui s en prend a une femme;: idem pour les femmes pas de races pas religions la violer ou l harceler sexuellement n est plus considéré comme un homme à mes yeux mais plutôt comme une merde ;de plus officier de cet état sioniste. Nous condamnons vivement lui et ses responsables  » le gouvernement israélien » qui ont placé un pervers sadique chez les femmes ds ce pénitencier. Relâchez la c’est mieux pour vous quelque part en y réfléchissant bien l état sioniste n attendais pas une bavure un crime un viol commis ou provoquer de la part de vos agents qui pourrai engendré de graves conséquences et vs serez les seuls responsables ; en tt cas l avocat de sa cliente a déclencher l alarme et alerté le monde entier dont les pays musulmans donc vs ne pourrez pas dire que vs n étiez pas au courant ; elle na commis aucuns délit sauf celui de se battre avec ses mots pr sa liberté et celles de son peuple.




    15



    6
    Anonyme!.....
    4 avril 2018 - 18 h 41 min

    Il n’y a pas plus lâche qu’un juif qui est protégé comme le sont les isra-hell-iens!….Ils appliquent sans état d’âme toutes les savoirs faire que leur ont appris leur maîtres en 39-45!La seule différence, est qu’ils sont soutenus par les occidentaux! normal, les occidentaux leur ont trouvé un bout de territoire dans le monde! l’idée était de s’en débarrasser définitivement. c’était sans compter sur le peuple Plestinien qui fait tout pour se débarrasser de cette gale! conclusion, personne n’en veut!…..Ils doivent continuer à errer!……Selon l’Eternel…..




    14



    12
    Anonyme
    4 avril 2018 - 16 h 57 min

    Pauvre petite, où sont toute ces ONG qui prétendent défendre les droits des enfants ? Où est l’UNICEF ? Shame on you, honte à vous. Quand à ce salopard, c’est lui qui mérite d’être emprisonné à vie dans les geôles Palestiniennes.
    Que Dieu vienne en aide à cette jeune fille. Tous avec toi Ahed, courage!




    25



    8
    awrassi
    4 avril 2018 - 16 h 40 min

    Les Khazars ont embrassé le Talmud parce qu’il était le seul livre religieux de l’époque qui leur permît de continuer leurs frasques et leur débauche. Leurs descendants ne font que perpétuer cette lingue tradition de viol, d’adultère (avec les goyim), de pédophilie, d’homosexualité, etc. Regardez le nom de tous les détraqués sexuels de tous les pays occidentaux (Strauss Kahn, Weinstein, Woody Allen et consorts) ! Qu’on vienne pas me dire que je suis antisémite; je ne mêle pas les « Israélites du Sud » à ces Khazars (Mongols turkmènes du sud de l’Ukraine et de la Russie qui se sont ensuite propagés dans toute l’Europe de l’Est et du Nord) !




    19



    7
    Anonyme
    4 avril 2018 - 15 h 22 min

    les anciennes victimes sont devenues bourreaux, ….. ils utilisent a leur tour, les memes méthodes que les nazis!




    18



    5
      awrassi
      5 avril 2018 - 7 h 22 min

      Comme quoi l’être humain est le même : c’est le milieu qui le conditionne, sauf s’il n’adhère pas à des principes transcendants !




      2



      4
    benchikh
    4 avril 2018 - 15 h 08 min

    Le prince héritier Selmane parle du droit d’une terre pour les Israéliens ,d’accord supposant qu’on leur donne ce droit .Mais la réalité sur terrain nous montre le contraire »officier israélien visé par la plainte d’avoir déclaré à Ahed Tamimi qu’il était charmé par sa chevelure dorée et ses beaux yeux bleus et que si elle ne cédait pas à ses avances, il allait détenir des membres de sa famille. » Ce genre de saleté ne peut guère créé un état ou une nation et même un simple gouvernement. Cette façon de voir les choses ça nous rappelle les groupes terroristes et leurs méthodes criminels de se venger sur le champ sans passer par le tribunal,comment peut on vivre en paix avec ces assassins des prophètes!!!Maintenant il faut se demander à quoi joue ce Selmane??




    13



    7
    Nasser
    4 avril 2018 - 14 h 06 min

    une armée qui tue, enlève et harcele des enfants ce n’ est pas une armée mais un ramassis de défroqués et pend&nt ce temps certains pays du Moyen Orient et du Maghreb (un pays de l’Ouest) normalisent leurs relations avec cet état Sioniste qui continue de voler la terre des palestiniens, mais c’ est sans compter sur l’ opinion publique qui ne reflètent pas la position de leur gouvernement. Cette génération de Palestiniens à repris le flambeau des anciens car la lutte continue




    28



    7
    Errai
    4 avril 2018 - 13 h 55 min

    Un porc de la pire espèce fier de sa lâcheté, les valeureux Palestiniens sauront lui régler son compte.




    29



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.