Graves accusations du député FIS Hassan Aribi contre Ahmed Ouyahia

Ouyahia Aribi
Aribi a-t-il été instruit par Ankara de saboter les relations algéro-espagnoles ? New Press

Par Karim B. – L’ex-FIS, à travers son «député» Hassan Aribi, se déchaîne contre le Premier ministre et secrétaire général du RND. Dans un nouveau message posté sur sa page Facebook – les islamistes sont férus du réseau de Mark Zuckerberg –, l’homme lige du Turc Erdogan a proféré de graves accusations contre Ahmed Ouyahia, qu’il a qualifié de «traître» et de «pervers». «Il (Ouyahia) a trahi le peuple», a écrit le député qui a usé de mots d’une rare violence à l’encontre du chef de l’Exécutif dans son brûlot chargé de rancune et de haine.

«Cet homme des sales besognes et son clan sont les chefs de file de la corruption politique en Algérie, et l’histoire [vous] révélera le véritable visage de ce pervers moral et politique», a écrit le nervi du FIS dont la présence au sein du Parlement et le silence des plus hautes autorités face à ses agissements suspects intriguent plus d’un.

«Je sais des choses que j’ai honte de [vous] révéler», a laissé entendre le protégé d’Ankara, en faisant allusion à de supposées mauvaises mœurs d’Ouyahia. Une insinuation passible de justice. Ouyahia réagira-t-il à l’accusation d’amoralité émise par celui qui va jusqu’à le traiter de «poison» ?

Auparavant, ce membre de la secte des Frères musulmans égyptiens avait proféré des insultes, dans une attaque au vitriol, contre le ministre de la Culture auquel il s’en était pris pour s’être opposé à la demande farfelue d’une députée islamiste de retirer la statue d’Aïn El-Fouara à Sétif au lieu de la restaurer.

Dans sa réaction tout aussi enragée, postée sur sa page Facebook – toujours –, il a accusé l’«employé de l’homme des sales besognes» – allusion à Ahmed Ouyahia – de «chercher à plaire à un de ces chiens laïcs ou à quelque francophile influent qui le maintiendrait à son poste». Et de menacer : «Je ne m’adresserai pas à toi, le petit employé, mais à celui qui t’a désigné (Ouyahia, ndlr) et je lui dis qu’avec la volonté de Dieu, tes jours, toi et ton haut fonctionnaire, sont comptés.»

D’aucuns s’interrogent sur le silence de l’Etat face aux agissements troubles de cet activiste qui s’adonne impunément à un jeu dangereux depuis un certain temps. Hassan Aribi a très vite dévoilé son vrai visage de militant à la solde de l’Internationale islamiste qui a toujours milité pour le triomphe du fascisme intégriste en Algérie.

K. B.

Comment (37)

    Amazighkan
    9 avril 2018 - 11 h 42 min

    Insulter un PM en poste n »est apparemment pas une ligne rouge. Cela montre aussi que ce poste de PM ne pèse pas lourd dans l’échiquier politique algérien. Par contre personne n’osera attaquer au sein de l’APN certains protégés du pouvoir malgré leur implication avérée dans une corruption de grande ampleur.

    Anonyme
    5 avril 2018 - 2 h 39 min

    Aribi,si tu continues, tu finiras bientôt au piquet,et au coin de l’APN avec un grand bonnet d’âne sur la tête. Les irgazen et erdjel des 4 coins du pays commencent à en avoir ras le bol de toi,et de tes âneries. Même les chiens se bouchent les oreilles quand tu commences à aboyer.

    32
    8
    Chaoui Ou Zien
    4 avril 2018 - 23 h 42 min

    J’avoue que je ne suis pas fan de Ouyahia. On n’a pas encore trouve l’homme providentiel et circonstanciel dont notre pays a desperement besoin. Cependant, je me demande qui a pousse ce zombie de l’islam (Hassan Aribi) a qualifier Ouyahia de pervers? Connait il au moins la signification de ce mot? A moins bien sur qu’il ne detienne quelques secrets qu’il devrait partager.

    17
    8
    Anonyme
    4 avril 2018 - 21 h 56 min

    Les militants du FIS s’acharnent contre ouyahia et les ministres progressistes qui dérangent leurs plans. J’aurai aimé que ce aribi réponde à sidi said qui a proféré une insulte qu’un vrai musulman n’aurait jamais tue!!  » inaldinyemethoum « !! Avait dit ce sg de l’ugta en plein public à la télé!!! Aribi aime bien ses priviléges,son 4/4 son club des pains… Tout produit de c laïcs qu’il déteste. M Aribi ce sont vos adeptes qui sont en train de détruire les pays et nations arabomusulmans . Votre fonds de commerce,la religion,c fini. La seule solution c la laïcité,chacun est libre d’être croyant ou pas,d’être chiite ou sunnite ou autre le coran le dit: pas de contrainte en religion,dieu n’a pas d’associé sur terre!! C aux militants progressistes de s’organiser et adhérer aux partis de progrès pour contrer c illuminés qui veulent nous ramener au 15 eme suecle.

    50
    5
    Rezki Djerroudi
    4 avril 2018 - 20 h 52 min

    Dans les pays qui se respectent cet aribi devrait répondre pour son manque de complaisance et de langage à l »encontre d’un premier ministre en fonction. Ce lèche-bottes de Erdogan ainsi que sa commère naima salhi doivent répondre devant les instances de justice, si justice il y en a.

    46
    8
    UMERI
    4 avril 2018 - 20 h 47 min

    Tel père tel fils, un héros, enfante un héros, un traître intégriste enfante un intégriste, tel que le Sieur Aribi, formaté par Erdogan. Mr Ouyahia, impassible, fait son travail, malgré les coups bas, orchestré, par l’Opportuniste Ould Abbas et les insultes, reçu par ce dépité pervers, qui veut avec ses complices, provoquer des troubles au sein de l’ A P N et des institutions de la République. Nous disons a ces ramassis de criminels traîtres à la nation, que leur projet d’une daoula islamia, rétrograde, ne passera pas, quoi qu’ils disent ou qu’il fassent. Leur agitation ne sert a rien, le peuple algérien s’est réveillé et ne fait plus confiance a leurs mensonges.

    48
    9
    anonyme
    4 avril 2018 - 19 h 55 min

    Ces frères musulmans ont un niveau bas bestial. Ils loupent les vrais problèmes des Algériens et se focalisent sur les apparences qui ne font ni froid ni chaud. Ils s’enorgueillirent par leur piété qui en essence n’a a rien avec l’efficacité et le vrai travail. Chacun a un comportement prive qui n’a rien avoir avec le vrai travail. C’est la faiblesse d’esprit qui incite ce gars attaquer la personnalité au lieu la gestion. C’est une aberration argumentaire prouvant le niveau bas. Ils veulent nous imposer a s’habiller comme eux et agir comme eux et ils le font car l’autorité a renforce’ leur appui en allant du même sens que ces gens. Une société doit être diverse et représentée par différents courants de pensée. Le problème c’est la pensée islamiste embrouillé dans la politique que les wahabo-salafistes préconisent. Ils auront toujours la haine contre ce qui est diffèrent et vont empoisonner la vie aux Algérien. Allah jib el-kheir.

    36
    6
    Anonyme
    4 avril 2018 - 18 h 58 min

    il n’a pas été capable d’imposer la composition de son gouvernement, il démissionne ! l’enseignement supérieur, la santé et l’éducation nationale sont gangrenés !

    14
    24
    DZLander
    4 avril 2018 - 18 h 30 min

    Si ce déchet de l’humanité, qui a pour nom Aribi, a traité les laics de « chiens », personnellement je le traiterai volontiers de crotte de chien islamiste. Bien entendu sauf le respect du aux vrais chiens. Quant à Ouyahia, il devrait l’ester sans plus tarder en justice. Car il n’est pas question de laisser encore nuire cette vermine verte qui jusque-là n’a que trop fait de mal à notre pays et à son peuple.

    50
    8
    Anonyme
    4 avril 2018 - 18 h 11 min

    De quelles choses honteuses est accusé Ouyahia ? Nous sommes dans un pays démocratique, les ministres sont libres de faire ce qu’ils volent comme ils volent et quand ils volent;;;;

    12
    35
    moh_blifa
    4 avril 2018 - 17 h 27 min

    Bonjour a tous,

    je vais commencer par dire que je prefere Ouyahia avec ses defaut qu ‘un traitre islamiste comme toi HA.
    C est normal, Ouyahia a dit NOn a Erdogan pour nous envoyer des milliers de mosntres de DeacH de Turqui en Algerie sans Visa, ouyahia a dit, NO.

    Ton maitre islamiste turk, Qatarie, focus sur Ouyahia qui est un Algerien 100%. En plus personne n oubli que Ouyahia etait ici avec nous les années de braises 1993-1998 pour eradiquer la racaille islamiste terroriste qui a assassiné sauvagement 200 000 de nos concitoyens.

    Donc, soyons vigilant contre cette peste islamiste AH.

    76
    11
    Mohamed El Maadi
    4 avril 2018 - 16 h 49 min

    Encore une fois j’avais raison.Ils nous laisseront jamais tranquille ces faux repentis. J’ai peur pour l’Algérie car je vois et même entendu des propos contre les francos- algérien qui font froid dans le dos.Le pays file un mauvais coton.

    8
    4
    Anonyme
    4 avril 2018 - 16 h 48 min

    Il appartient à monsieur Ouyahia de remettre cette crapule en place. il est aussi du devoir de monsieur le président de prendre la défense de ses ministres contre les charges continues de ces individus et leurs graves dérives. Est ce la république ou la zaouïa qui dirige le pays?

    12
    5
    souad
    4 avril 2018 - 16 h 42 min

    vous dites que c’est l’Algerie RADemocratique etP ? ARIBI c’est son avis et son jugement sur OUYAHIA mais au juste ce monsieur a gouverné plusieurs fois le pays et le résultat on est présent le peuple continue à serrer plus la ceinture + une économie désastreuse 100 Eu = 21000 DA

    5
    6
    MALIK
    4 avril 2018 - 16 h 26 min

    il n’a pas été capable d’imposer la composition de son gouvernement, il démissionne ! l’enseignement supérieur, la santé et l’éducation nationale sont gangrenés !

    7
    8
    Abou Stroff
    4 avril 2018 - 15 h 31 min

    qu’attend ouyahia pour ester le gus en justice? ou, alors, ne serions nous pas face à un scénario où le gus (représentant de la vermine islamiste au sein du pouvoir en place) s’acharne sur ouyahia pour le rendre sympathique et le hisser au rang de présidentiable au yeux de tous ceux qui abhorrent la vermine islamiste?

    7
    7
    hami
    4 avril 2018 - 15 h 18 min

    Je vous laisse deviner ce qui serait passé si un démocrate ou un patriote aurait tenu les même propos que ce satanique aribi.
    Ceci prouve encore une fois que les islamistes dans notre pays ont pignon sur rue,que le pouvoir les tolère et les craint en mème temps.

    10
    3
    Linda
    4 avril 2018 - 14 h 31 min

    Je ne suis pas d’accord à ce que M. Aribi ou autre s’immisce dans la vie personnelle des autres- Les algériens s’en balancent royalement. Le reste est tout à fait vrai – Ouyahia a été toujours l’homme des basses besognes et il est l’un des hommes les plus détestés de l’Algérie et il n’y a pas lieu de faire un sondage d’opinion pour sonder sa cote de popularité –

    15
    14
    DYHIA-DZ
    4 avril 2018 - 13 h 13 min

    ERDOGAN a donné l’ordre à son CHIEN l’Aribi d’aboyer.

    Dans un pays où la justice est juste, ce tueur des années 90 serait dans le désert ,50 degré Celsius à l’ombre, en train de creuser ( travaux forcés). Il est en train de planter son venin terroriste à L’APN…Ie comble, il est payé pour agresser volontairement.

    28
    6
    Kahina-DZ
    4 avril 2018 - 12 h 50 min

    On connait les maitres externes de ce sanguinaire l’Aribi, mais qui protège ce terroriste à l’interne ??
    Qui est cette force qui le propulse ??
    Pourquoi la justice ne réagit pas à cette violence de ce buveur du sang Algérien.
    Il a provoqué la mort de 250 000 Algériens et se retrouve à l’APN. Que faut -il encore pour le mettre à sa place..Une prison de 50 cm carrée.

    26
    6
    Anonyme
    4 avril 2018 - 12 h 36 min

    Vous écrivez :  » D’aucuns s’interrogent sur le silence de l’Etat face aux agissements troubles de cet activiste qui s’adonne impunément à un jeu dangereux depuis un certain temps. »
    A mon avis il appartient aux personnes diffamées et insultées de réagir de la façon la plus banale à savoir : le dépôt de plainte auprès des tribunaux. Le citoyen lambda le fait, pour laver son honneur, alors pourquoi pas le responsable ?

    20
    1
    Mohamedz
    4 avril 2018 - 12 h 05 min

    On a le sentiment que nous sommes au début des années 90 avec ce Tunisien de Ali Belhadj qui insultes chaque vendredi à partir de la Mosquée Es-Sunna de Bab-El-Oued, l’Algérie et son peuple sans que l’Etat ne reagisse et on a vu où ça nous a mené.
    Alors je m’interroge ! Que fait la justice ????

    21
    2
    Argentroi
    4 avril 2018 - 12 h 04 min

    Cet Aribi feint de méconnaitre l’opinion publique algérienne puisque les islamistes font en ces temps-là office de repoussoir. Dès que les islamistes décrient ou vilipendent quelqu’un, ce dernier est d’autant plus écouté et accepté. Donc Aribi est une taupe ou bien intoxiqué, le pauvre, qui mène prématurément une campagne pour Ouyahia.

    10
    10
    Sidali
    4 avril 2018 - 11 h 57 min

    Bizarrement les sorties médiatiques de ce territoire à la cravate qu’est ce Aribi me rendent chaque fois Ouyahia plus sympathique et plus Patriote.
    Qui peut m’expliquer pourquoi ?

    41
    15
    BabElOuedAchouhadas
    4 avril 2018 - 11 h 54 min

    L’histoire finira par nous dire un jour qui est traitre, qui a vendu son âme au terroriste Erdogan et qui a été derrière la décennie noire et surtout pourquoi !!!

    31
    11
    Karamazov
    4 avril 2018 - 11 h 40 min

    iben , pour moua : ces mots : »pervers moral et politique » proférés par ce suppo islamiste sont plutôt des compliments. Je ne savais pas que notre Ouyaya avait ces qualités-là!

    16
    8
    Anonyme
    4 avril 2018 - 10 h 24 min

    M. Ahmed Ouyahia, est un grand Chef, un vrai Chef. J’ai eu l’honneur de travailler sous ses ordres indirectement et dans certains cas directement. certes Monsieur Ouyahia est un fou du travail pour lui c’est comme dans l’armée « execution d’abord, réclamation ensuite ». Trés intelligent, polyglotte, fidéle et est d’une grande probité. Il a été et reste un grand commis de l’Etat. Monsieur Ouyahia est dans le XXI.siécle. Malheureusement, ces détracteurs ne veulent pas se départir de l’ére de la Djahiliya. Ils adorent vivre cette époque parcequ’elle leur permet de flouer le peuple au nom d’une doctrine rétrograde afin d’ accéder á des postes de résponsabilité que méme leur réve n’a pas programmé. Pour le reste,  » la caravane passe et les canidés aboient »

    130
    30
    Anonyme
    4 avril 2018 - 10 h 21 min

    Le FIS reprend du poil….il y a un grand danger,ils vont faire payer le refus de l Algérie à Erdogan de supprimer le visa entre l Algérie et la Turquie qui aurait permis de faire rentrer tous les islamistes de Daesh en Algérie.
    Leur plan diabolique a été mis en échec.
    La bataille pour le cinquième mandat va être rude d autant qu un organe de presse à parler du soutien du DRS à la candidature d Ouyahia à la présidence,est ce vrai où est ce un ballon d essai??

    23
    19
    صالح/ الجزائر
    4 avril 2018 - 9 h 58 min

    un dicton populaire dit que le scorpion meurt de son propre poison .

    32
    4
    co5
    4 avril 2018 - 9 h 47 min

    « la corruption politique en Algérie », « ce pervers moral et politique », « supposées mauvaises mœurs d’Ouyahia » , « un de ces chiens laïcs », on attend la réaction de ce corrupteur, de ce pervers, ce francophone  » qui a été désigné par « quelque francophile influent qui le maintiendrait à son poste ».

    21
    9
    Samy
    4 avril 2018 - 9 h 20 min

    Le Premier Ministre Ahmed Ouyahia est devenu la bête noire des islamistes tous poils confondus.Cette secte chargée par les marionnettistes bien connus de détruire les pays musulmans et de discréditer leur religion pour longtemps est au service d’intérêts qui n’ont rien à voir avec les notre bien compris. Ouyahia est certes l’homme des sales besognes mais c’est un patriote intègre et compétent qui ne voit que l’intérêt de l’Algérie contrairement à ces trafiquants de la religion et ces nationalistes d’apparence qui ne sont là que pour bouffer et chipper.Le Premier Ministre et Secrétaire Général du RND doit saisir la justice car il a été gravement calomnié par le sinistre Aribi dont la mouvance a tenté de détruire ce pays avec 200 000 morts et des traumatismes qui ne partiront pas de sitôt.Les islamo-faschistes sont furieux car leurs plans machiavéliques sont déjoués tous les jours et on sait à présent qui est qui.

    123
    17
    nectar
    4 avril 2018 - 9 h 18 min

    Si cette vermine se permet de tels écarts, envers ceux qui ont fait de lui un député, à mon sens ils sont complices. « Dis moi qui tu hante , je te dirais qui tu es ». Si Ouyahia ou un autre du pouvoir est insulté par la vermine islamiste, je dirais qu’ils le méritent.Sans eux, cette racaille aurait été jugée et condamnée à vie pour tous les meurtres et les sabotages commis envers la nation..

    39
    13
    ANTI RATS D'EGOUT !
    4 avril 2018 - 9 h 07 min

    une récente étude en Allemagne , menée par une chercheuse en psychologie , a montré que :
    le taux le plus élevé d’abus sexuels dans le monde , se trouve etre chez les « hommes » de religion .( qui se cachent justement derriére leur seconde personnalité religieuse pour jouer à l’animal ) .
    donc le rat d’égout arib… peut se la boucler , il fera plaisir à nos oreilles .
    mais dans tout ça , ce qui étonnant : comment la justice reste muette face à ces escalades de la part de l’ex.fis de merd….????

    42
    11
    Anti GMG
    4 avril 2018 - 7 h 38 min

    Y’a si l’Aribi. Qui sont vos véritables ennemis? Ceux qui, par pure sagesse, vous laissent vous exprimer au parlement malgré un lourd passé, oula si Ferkousse et consorts qui vous ont excommuniés de l’islam toi et tes frères?

    51
    11
    Anonyme
    4 avril 2018 - 7 h 31 min

    OUYAHIA EST IL UN SAINT?
    ET POURQUOI LA CORRUPTION GANGRÈNE TOUTE LA SOCIÉTÉ

    36
    23
      Anonyme
      4 avril 2018 - 8 h 54 min

      La corruption est inscrite dans la constitution mais pas publié c’est pourquoi elle est généralisé

      35
      14
    Anonyme
    4 avril 2018 - 7 h 26 min

    Cet hurluberlu est-il si puissant ou bien les gens qu’il attaque de front sont-ils des lâches qui n’osent pas répondre ou traîner cet énergumène en justice?

    32
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.