Brésil : Lula décide de se rendre à la justice

Luiz Inacio Lula da Silva
L'ex-president brésilien Luiz Inacio Lula da Silva. D. R.

L’ex-président brésilien Lula a réaffirmé son innocence ce samedi, dans son premier discours depuis qu’un mandat de dépôt a été émis contre lui, et a accusé le juge anticorruption Sergio Moro qui a ordonné son arrestation d’«avoir menti».

Grand favori de la présidentielle en octobre, Luiz Inacio Lula da Silva a dit, devant des milliers de sympathisants galvanisés, être «un citoyen outré» après avoir été accusé d’avoir reçu un triplex d’une entreprise de BTP, qui lui vaut une condamnation à 12 ans et un mois de prison. Il a par ailleurs dit qu’il allait se rendre à la justice.

L’ex-président brésilien a participé aujourd’hui à une messe en plein air à la mémoire de son épouse décédée l’an dernier, après avoir passé deux jours retranché avec des milliers de partisans au siège du syndicat des métallurgistes à Curitiba (Sud).

Luiz Inacio Lula da Silva, 72 ans, ne s’était pas rendu hier à la police fédérale de Curitiba, comme le lui avait demandé la justice,préférant négocier les conditions de son arrestation avec les autorités. Lula est apparu en chemisette marine et jean sur la plateforme d’un camion près du prêtre qui devait célébrer l’office catholique, devant des milliers de sympathisants massés à l’extérieur du syndicat des métallurgistes de Sao Bernardo do Campo, dans la ceinture industrielle de Sao Paulo.

Le poing levé, toujours apparemment combatif mais aussi visiblement très ému parfois à la mention du nom de sa femme, Lula était accompagné de son ex-dauphine, la présidente Dilma Rousseff, destituée brutalement en 2016 pour maquillage de comptes publics. Une foule de sympathisants de gauche criait «Lula, guerrier du peuple brésilien» et «Lula libre !».

S. S.

Comment (2)

    UMERI
    7 avril 2018 - 20 h 23 min

    Au lieu de juger l’actuel président brésilien par intérim, Michel Temmer,l’homme des américains, on préfère sacrifier, l’ex président Lula, qui a su redonner à son pays, la place qu’il mérite, dans le concert des nations, comme on a écarté l’ex présidente, Dilma Roussef, pour « maquillage des comptes publics » alors que Michel temmer est trempé jusqu’au cou dans la corruption, mais protégé par les médias pro U S. Lula a été écarté, parce qu’il est jugé dangereux, pour la prochaine présidentielle, qu’il peut remporter grâce a sa popularité, au sein des masses brésiliennes.

    3
    3
    Anonyme
    7 avril 2018 - 18 h 58 min

    Lula en prison, quelle folie, ce Monsieur est tellement important pour le Brésil, et favori pour les élections prochaines. Encore ces forces occultes qui ont dû agir dans l’ombre pour écarter un patriote qui servirait les intérêts de son pays, c’est vrai pour les sionards, une marionnette c’est mieux;
    J’espère que le peuple Brésilien ne laissera pas faire, lucides qu’ils sont et éveillés il y a des chances.

    6
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.