Instabilité et terrorisme au Sahel : les Services marocains démasqués  

Services marocains
La force Barkhane vient de confirmer la présence de terroristes marocains au Sahel. D. R.

Par Sadek Sahraoui – La force Barkhane vient de confirmer, probablement sans le vouloir, la présence de ressortissants marocains à la tête des groupes terroristes qui activent au Sahel. Une des unités de la force française a mené, la semaine dernière, une opération dans le nord de Tombouctou qui a permis l’élimination d’un certain Abdourahmane Al-Maghrebi. Ce sinistre individu de nationalité marocaine, qui compte à son actif plusieurs assassinats et sabotages, était considéré aussi comme l’un des principaux formateur des membres de groupes armés dans la région.

Abdourahmane Al-Maghrebi a également été l’artisan de la création du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), un mouvement dont tout le monde sait maintenant qu’il a été soutenu à tout point de vue par les services marocains. C’est ce qui fait d’ailleurs dire à beaucoup d’observateurs que Abdourahmane Al-Maghrebi – qui se trouve être également un spécialiste des armes lourdes – était en réalité un agent du service Action de la DGED. Cela pourrait d’ailleurs expliquer pourquoi le Mujao, dont la raison d’être était au départ de «conquérir» l’Afrique de l’Ouest, s’est fait connaître davantage par ses attaques contre l’Algérie que contre les autre pays du Sahel.

Il apparait in fine que le Mujao n’était rien d’autre qu’une couverture pour les opérations clandestines de la DGED contre l’Algérie. Des opérations destinées à aggraver le chaos à ses frontières. Ce n’est sans doute pas un hasard si Abdourahmane Al-Maghrebi se trouvait à quelques centaines de kilomètres de la frontière algéro-marocaine.

Outre l’élimination de Abdourahmane Al-Maghrebi, l’opération menée par Barkhane conjointement avec l’armée malienne a permis de neutraliser au moins 30 autres terroristes. L’information, confirmée par l’état-major de l’armée française, évoque cependant une situation sécuritaire extrêmement volatile au Mali. Alors que le Nord, le Sud et le Centre font face à des attaques terroristes, les conflits intercommunautaires se multiplient. Des affrontements entre Peulhs et Donzos à Sia, dans le cercle de Macina, ont débuté la semaine dernière et auraient fait une soixantaine de morts dans les deux camps. Le conflit intercommunautaire a déjà occasionné des centaines de déplacés. Ces affrontements interviennent après ceux de Koro, qui ont fait plusieurs morts et des blessés.

S. S.

Comment (10)

    Anonyme
    8 avril 2018 - 15 h 23 min

    Pourquoi le Site AP donne autant d’importance à un pseudo pays portant pour nom une indication géographique le « Maghreb » ?
    Le meilleur traitement à un pareil pseudo pays et à sa peuplade d’esclaves au service d’une prédatrice famille allaouite venue pour l’humilier et l’asservir serait à mon avis l’indifférence totale.




    1



    1
    Anonyme
    7 avril 2018 - 22 h 48 min

    Les services secrets marocains bien avant de l arrivé de Hollande et de son opération serval qui voulait nommé cinter ( sabre arabe) mais l ont pas fait car il se rapprochait du mot cimetière et qu, il avait peur qu on ferai le jeu de mots en cas de décès de soldats Français et oui tt est étudié chez les militaire ; bref le Maroc soutenait déjà le groupe islamique ( Mujao) qu il avait crée lui même au sahel pr saborder la politique algérienne et le CEMOC . Vous savez il y a une dizaine d année un journaliste français a demander a un responsable de la DGSE de leur expliqué un peu tt ce remue ménage et tt ses services secrets du monde entier au sahel et leurs buts ; et qui avait vraiment les reines la bas les services chinois russes Français américains ect ect ; vs savez ce qui lui a répondu ce responsable DGSE : Que le sahel était un océan difficile a contrôler , ou se trouvait et se mêlait vendeurs de drogues , d armes, d or ; d argent ; et mêmes la traite d être humains ; on y trve tout les trafics possibles et inimaginables . le journaliste ok mais qui sait quoi qui comment ds ce vaste océan les chinois nous les Français les américains les russes qui ; il répondit non ; le seul pays qui sait qui est qui et qui fais quoi c est l Algérie et ses services compétents à l époque ( DRS) ; car c est leur sphère d ‘ influence et c est la puissance en place. il y a dix ans. et cest ca que le Maroc ne peut avaler et d autres aussi qui aime et aide ce royaume.. on s est compris.




    10



    0
    Jean-Boucane
    7 avril 2018 - 19 h 01 min

    Le Maroc a voulu jouer la carte du terrorisme au Sahel et au final cela a surtout affaiblit le role de la France dans la region… En gros, le Maroc est en train d’affaiblir la France!!! maintenant on doit seulement s’imposer au Mali de maniere economique en exportant nos produit dans ce pays!




    16



    8
    Les Égarés Wahabites
    7 avril 2018 - 18 h 41 min

    A propos de ce « terrorisme  » qui est plutôt une couverture à certains États si bien au Moyen orient et Afrique du Nord est devenu une sorte de « Ministère des affaires étrangères  » de l’OTAN, Pays du Golfe dont le Maroc fait partie du CCG . le Temps s’éclaircit !!




    10



    4
    Anti khafafich al jazairi
    7 avril 2018 - 17 h 42 min

    Avec tous ces faits, il y en a encore des traîtres qui nous endorment avec leur disque-33 tours de “fraternité”.




    20



    6
    IMAZIREN
    7 avril 2018 - 16 h 48 min

    Il faut qu’EL DJAZAÏR applique la loi du talion « oeil pour oeil, dent pour dent »




    23



    8
    Anonyme
    7 avril 2018 - 15 h 30 min

    Si la France reste encore aveugle… c’est grave .




    22



    10
      Anonyme
      7 avril 2018 - 16 h 14 min

      La France n’a jamais été aveugle ! Elle n’a pas «quitté» son protectorat marocain sans assurer auparavant sa main mise sur ce pays en y plaçant notamment un régime qui lui est totalement inféodé. Le makhzen marocain n’existe que pour défendre et favoriser les intérêts de la France, avant ceux des marocains. Toute l’histoire et les positions de ce régime le confirment pour ceux qui… ne sont pas plus aveugles que la France.




      30



      10
    Anonyme
    7 avril 2018 - 15 h 02 min

    Instabilité et terrorisme au Sahel : les Services marocains démasqués
    Derrière,…..le « Makhzen » omniprésent, de tout les coups tordus , et de tout les fraudes, et les trafics inimaginables
    Objectif supreme: 1°) – Encercler, 2°) – Isoler, 3°) – Affaiblir économiquement-financièrement, puis après, militairement l’Algérie




    25



    13
    Ziad ALAMI
    7 avril 2018 - 14 h 49 min

    Rien d’étonnant quand on connaît le rôle de la DGED du sieur Abdelhafid Hammouchi dans les attentats terroristes perpétrés en Europe ces dix dernières années et qui ont été dans leur totalité l’oeuvre de jeunes terroristes marocains.




    35



    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.