Des soldats italiens bientôt déployés en Tunisie : l’Otan est à nos frontières

soldats Otan
Des militaires italiens vont débarquer en Tunisie. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le ministère italien de la Défense a annoncé le déploiement prochain de près de 60 soldats en Tunisie dans le cadre de la mise en œuvre des accords bilatéraux conclus entre l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) et Tunis. La même source rappelle que la Tunisie est un «pays clé dans la sécurité du sud de la Méditerranée». Le journal Corriere de la sera, qui rapporte l’information, précise que ces soldats constitueront un premier contingent dont la mission est de «renforcer les capacités défensives techniques de l’armée tunisienne».

Le quotidien italien, qui signale au passage la crainte des responsables tunisiens de voir ce «débarquement» attiser les tensions sociopolitiques que connaît actuellement le pays, ne précise pas la durée de la mission des soldats italiens en Tunisie. Cette omission laisse penser que l’Otan est partie pour rester longtemps en Tunisie, surtout qu’elle dispose de nombreux arguments pour justifier sa présence dans la région (crise libyenne, instabilité au Sahel et lutte contre l’immigration illégale).

Il faut savoir que l’Otan a souvent émis le souhait de disposer d’une base dans le sud de la Tunisie. Ce souhait s’est néanmoins toujours heurté au refus des autorités tunisiennes. Le ministre tunisien de la Défense, Abdelkrim Zbidi, avait d’ailleurs réaffirmé en février le refus catégorique de son département de la proposition de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord de fournir son expertise ou accorder une aide permanente à l’armée tunisienne contre l’installation d’une base de l’Otan. Zbidi avait alors révélé que l’Union européenne avait refusé de verser un don de trois millions d’euros à l’armée tunisienne en raison de l’opposition de la Tunisie à l’installation d’une base militaire de l’Otan, dans la sous-préfecture de Gabes, au sud-ouest du pays.

Cette base aurait, selon l’Otan, pour mission de rassembler les informations et les analyser avant de coordonner, de planifier et de diriger les opérations aux frontières maritimes, terrestres ainsi que dans l’espace. Elle lutterait contre toutes sortes de trafics transfrontaliers, le terrorisme, la migration clandestine, la drogue, etc.

La question qui se pose maintenant, notamment depuis que la presse italienne a éventé la venue de militaires italiens dans la région, est de savoir si les autorités tunisiennes ont toujours gardé la même posture vis-à-vis de l’Otan ou si elles ont fini par céder aux pressions de Bruxelles.

S. S.

Comment (29)

    tounsi
    16 avril 2018 - 10 h 59 min

    Les commentaires sont hystériques et vraiment à coté de la plaque.
    La Tunisie est face à des menaces qu’elle ne peux assumer seule. L’allemagne, la France, les USA, l’Otan, l’Algérie l’aident tous. et l »OTAN est son allié oui (ps, vous croyez que cela est nouveau? La Tunisie est alliée des USA depuis son indépendance pour ceux qui l’ignorent).

    La Tunisie préffèrerait une guerre avec l’OTAN qu’avec l’Algérie, ne vous trompez pas! La géographie fait loi et la Tunisie n’est pas stupide.

    L’OTAN voulait une base, la Tunisie lui a donné un peu de place dans une de ses casernes et controle tout à 100%.




    0



    0
    Anonyme
    9 avril 2018 - 21 h 37 min

    Comment nos responsables algériens ont pu laisser faire une chose pareille avec la Tunisie ? Quand tt ses pays occidentaux avec leurs touristes les ont abandonnés ; malgré qu ils ont montré pattes blanches pr faire pitié au sois disant monde civilisé en recevant Sarkosy pour nous insulter et il fait la meme au Maroc ; ceux sont les algériens avec l encouragement de nos politiques pour renflouer leurs caisses de devises et sauver les miettes ; cest lAlgerie qui a proteger du debut de leur printemps de merde jusqu a maintenant leurs frontières avec l ANP ; cest l Algerie qui paie la ligne Alger Tunis ; ils ont pas d argent pour ca eux…ils sont rusé les juifs sioniste surtout ds ls affaires ; c est eux qui viennent s acquérir de notre agriculture envoyé par des patrons italiens pr délapider a moindre couts nos produits du terroir alors qu il refuse la patate algerienne chez eux ; ha la ca les dérange pas les terres du voisins maintenant ; allez donc da les terres de Sarko votre ami ; un de leurs ministre qui nous insulte ; la base avec Obama malgré la convocation par Lamamra à l époque ; la taxe de 30dirhams aux algériens penetrant sur leur territoire pour gaspiller leurs devises pendant 50 ans les touristes occidentaux n ont jamais payé cette taxe chez eux car elle n existait pas ; il l ont conçue seulement pour les algériens . Enfin pour moi ce pays faut le démonter financièrement économiquement etlui coupé tt ls vivres même gaz et pétrole et le renversé si il le faut ; car nous serons pas victime et lui complice de nos bourreaux de demain ; il faut être sans pitié et les empêcher de nuire à l Algérie eux et leurs Otan G5 sahel ; serval et compagnie une fois pour toute si il met des bases de l Otan à coté de l Algérie car il en va de notre souveraineté et notre sécurités et nous on est pas la Tunisie ou le Maroc qui acceptons des forces étrangères chez nous ; car ils pourront faire ce qu ils veulent en faisant atterri des avions de partout militaires avec des terros de partout entrainé et armés avec armes lourdes et légères ; la tt de suite il faut les saboter et les empêcher de nuire ; il ne faut pas leur faire confiance ni à leurs islamistes tunisiens au pouvoir et ni a leurs démocrates au pouvoir c est la même race de traitres et de chiens malades morfales qu ils sont!




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.