Des soldats italiens bientôt déployés en Tunisie : l’Otan est à nos frontières

soldats Otan
Des militaires italiens vont débarquer en Tunisie. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le ministère italien de la Défense a annoncé le déploiement prochain de près de 60 soldats en Tunisie dans le cadre de la mise en œuvre des accords bilatéraux conclus entre l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) et Tunis. La même source rappelle que la Tunisie est un «pays clé dans la sécurité du sud de la Méditerranée». Le journal Corriere de la sera, qui rapporte l’information, précise que ces soldats constitueront un premier contingent dont la mission est de «renforcer les capacités défensives techniques de l’armée tunisienne».

Le quotidien italien, qui signale au passage la crainte des responsables tunisiens de voir ce «débarquement» attiser les tensions sociopolitiques que connaît actuellement le pays, ne précise pas la durée de la mission des soldats italiens en Tunisie. Cette omission laisse penser que l’Otan est partie pour rester longtemps en Tunisie, surtout qu’elle dispose de nombreux arguments pour justifier sa présence dans la région (crise libyenne, instabilité au Sahel et lutte contre l’immigration illégale).

Il faut savoir que l’Otan a souvent émis le souhait de disposer d’une base dans le sud de la Tunisie. Ce souhait s’est néanmoins toujours heurté au refus des autorités tunisiennes. Le ministre tunisien de la Défense, Abdelkrim Zbidi, avait d’ailleurs réaffirmé en février le refus catégorique de son département de la proposition de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord de fournir son expertise ou accorder une aide permanente à l’armée tunisienne contre l’installation d’une base de l’Otan. Zbidi avait alors révélé que l’Union européenne avait refusé de verser un don de trois millions d’euros à l’armée tunisienne en raison de l’opposition de la Tunisie à l’installation d’une base militaire de l’Otan, dans la sous-préfecture de Gabes, au sud-ouest du pays.

Cette base aurait, selon l’Otan, pour mission de rassembler les informations et les analyser avant de coordonner, de planifier et de diriger les opérations aux frontières maritimes, terrestres ainsi que dans l’espace. Elle lutterait contre toutes sortes de trafics transfrontaliers, le terrorisme, la migration clandestine, la drogue, etc.

La question qui se pose maintenant, notamment depuis que la presse italienne a éventé la venue de militaires italiens dans la région, est de savoir si les autorités tunisiennes ont toujours gardé la même posture vis-à-vis de l’Otan ou si elles ont fini par céder aux pressions de Bruxelles.

S. S.

Comment (29)

    tounsi
    16 avril 2018 - 10 h 59 min

    Les commentaires sont hystériques et vraiment à coté de la plaque.
    La Tunisie est face à des menaces qu’elle ne peux assumer seule. L’allemagne, la France, les USA, l’Otan, l’Algérie l’aident tous. et l »OTAN est son allié oui (ps, vous croyez que cela est nouveau? La Tunisie est alliée des USA depuis son indépendance pour ceux qui l’ignorent).

    La Tunisie préffèrerait une guerre avec l’OTAN qu’avec l’Algérie, ne vous trompez pas! La géographie fait loi et la Tunisie n’est pas stupide.

    L’OTAN voulait une base, la Tunisie lui a donné un peu de place dans une de ses casernes et controle tout à 100%.

    Anonyme
    9 avril 2018 - 21 h 37 min

    Comment nos responsables algériens ont pu laisser faire une chose pareille avec la Tunisie ? Quand tt ses pays occidentaux avec leurs touristes les ont abandonnés ; malgré qu ils ont montré pattes blanches pr faire pitié au sois disant monde civilisé en recevant Sarkosy pour nous insulter et il fait la meme au Maroc ; ceux sont les algériens avec l encouragement de nos politiques pour renflouer leurs caisses de devises et sauver les miettes ; cest lAlgerie qui a proteger du debut de leur printemps de merde jusqu a maintenant leurs frontières avec l ANP ; cest l Algerie qui paie la ligne Alger Tunis ; ils ont pas d argent pour ca eux…ils sont rusé les juifs sioniste surtout ds ls affaires ; c est eux qui viennent s acquérir de notre agriculture envoyé par des patrons italiens pr délapider a moindre couts nos produits du terroir alors qu il refuse la patate algerienne chez eux ; ha la ca les dérange pas les terres du voisins maintenant ; allez donc da les terres de Sarko votre ami ; un de leurs ministre qui nous insulte ; la base avec Obama malgré la convocation par Lamamra à l époque ; la taxe de 30dirhams aux algériens penetrant sur leur territoire pour gaspiller leurs devises pendant 50 ans les touristes occidentaux n ont jamais payé cette taxe chez eux car elle n existait pas ; il l ont conçue seulement pour les algériens . Enfin pour moi ce pays faut le démonter financièrement économiquement etlui coupé tt ls vivres même gaz et pétrole et le renversé si il le faut ; car nous serons pas victime et lui complice de nos bourreaux de demain ; il faut être sans pitié et les empêcher de nuire à l Algérie eux et leurs Otan G5 sahel ; serval et compagnie une fois pour toute si il met des bases de l Otan à coté de l Algérie car il en va de notre souveraineté et notre sécurités et nous on est pas la Tunisie ou le Maroc qui acceptons des forces étrangères chez nous ; car ils pourront faire ce qu ils veulent en faisant atterri des avions de partout militaires avec des terros de partout entrainé et armés avec armes lourdes et légères ; la tt de suite il faut les saboter et les empêcher de nuire ; il ne faut pas leur faire confiance ni à leurs islamistes tunisiens au pouvoir et ni a leurs démocrates au pouvoir c est la même race de traitres et de chiens malades morfales qu ils sont!

    10
    CHAOUI-BAHBOUH
    9 avril 2018 - 15 h 52 min

    Après avoir était Ému en « PLEUR », devant Mandes France, la Tunisie ne changera pas sa soumission avec le Makhnez, d’êtres des sous individus devant les occidentaux particulièrement la France de Papa. Avec l’Italie c’est pour compléter l'(encerclement de notre pays au prix de millions de chahid les voila, ils nous reviennent avec les spaghetti et les pizzas, Halal, Attention, Danger, la Tunisie est une danseuse de ventre a la poitrine décolletée pour amasser les billets des Occidentaux et sans honneur, au parfum Saoudien La Tayhoudite, les Djounouds Algériens en 1954 à 1962 aux frontières, lors de la guerre de libération Nationale, gardent en mémoire, la traîtrise et la lâchetés des Politiciens Tunisiens de ce pays, nous les connaissons très bien à Belleville, à Barbés, à Nice, à Lyon, et partout en Europe, ils vendront leurs propres parent pour se faire fortune, le Juif est un Dieu pour eux, le général Juin, devenu Maréchal, à laissé une très belle phrase jadis, « Le Tunisien c’est la femme au foyer, le Marocain le berger dans les champs et l’Algérien le lion au combat, faire confiance aux Tunisiens c’est croire dans le diable, cette propagande sur la Tunisie, elle vise plus l’Algérie sous le couvert des pétrodollars des minis Etats du Golf, et leur serviteur le Maroc, il est épargné par les Français ennemi N° 1, mais critiquer le Maroc et son Roitelet, c’est vouloir créer le danger aux portes de l’Europe occidentale, notre devise en France est de ne jamais faire confiance dans un Tunisien, où un Marocain, TOUA = OUKHAÂ, Qui s’assemblent se ressemblent, ne cherchez pas la pleine Lune le jour pour plus de lumière, en 1956 un pacte Maghrébin disait, personne n’acceptera son indépendance sans que nous soyons les 3 pays libre et avec une indépendance saine et claire, mais le Maroc et la Tunisie, nous ont abandonnés à mis chemin un couteau dans le dos par la lâcheté, c’est à cette date que le Maghreb Arabe est mort et enterrait à jamais !!! Mais notre plus grand malheur, nous viens de nous même, nous sommes pas digne du sacrifice de nos Glorieux Chouhadas, nous renflouons les caisses vide de la Tunisie, pour manque d’absence de touristes européens, où des Occidentaux, en général et avec certitude prouvée, nos Médecins travaillent avec les cliniques Tunisiennes à qui ils recommandent les meilleurs soins sont en Tunisie, moyennant une ristourne la « TCHIPPA », c’est la fuite des devises que nos retraités et les Immigrés qui alimentent le pays en devises et les bonnets bien placés récoltes les fruit à l’achat de l’€uro à 220%, contre le dinars lavé par le sang de tout nos glorieux Martyrs depuis le 5 juillet 1832 à nos jours, les Tunisiens mangent dans les assiettes Algériennes et ils nous crachent dedans, c’est bien fait pour nous, nous n’avons pas, ni honneur, ni de dignité et ni d’Amour du Pays, simplement de vouloir s’enrichir, depuis le début du 4ème, Mandat en 1999, nous sommes tombés plus bas dans ce bas monde !!!

    12
    1
    mimi
    9 avril 2018 - 8 h 14 min

    A quoi joue Fafa: Affaires. Laâyoune accueillera un forum France-Maroc. « La région de Laâyoune-Sakia El Hamra accueillera, les 3 et 4 mai prochains, un forum d’affaires France-Maroc. L’événement, organisé par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFIM) et la région du Sud vise à … … » (Leconomiste.com)
    Les Algériens sont trop naifs les tunisiens ne changeront pas ils envient les algériens et c’est pour celà qu’ils sont prêts à baisser leur culotte a tous ceux qui cherchent à attaquer l’Algérie. Hassadine!

    10
    Anonyme
    9 avril 2018 - 7 h 14 min

    Après la base américaine et ses drones, les italiens arrivent en attendant peut-être l’armée sioniste. Nos « frères » tunisiens nous prouvent leur amour en nous « entourant » de leurs copains de l’otan et cie. Merci qui? Merci les brosseurs touristes algériens qui les inondent d’euros chaque été pour des services reconnus par eux-mêmes (ces touristes) comme étant de moindre qualité que ceux qui sont alloués aux maîtres occidentaux. Le jour où nous finirons de nous bassiner des « frères x et frères y », ce jour-là, l’ALGERIE se portera très bien.

    14
    الصمت حكمة
    8 avril 2018 - 23 h 41 min

    je crois que l’article fait état d’un tournant décisif pour les événements à avenir. ainsi les analyses et scénarios proposés sont très loin d’être proche de la réalité du
    terrain, et dont les grands penseurs militaires et stratèges présentent les desseins d’encerclément non comme des aventures non calculées mais comme des préparatifs pour d’autres actions.. les portes sont ouvertes sur l’ incontournable ou ce que l’on voulait éviter avec l’occident depuis deux décennies , car, un affrontement de faible intensité intensité ou même une occupation des côtes et de l’Algérie utile. c’est une résultante des concessions succives que le système a cru pouvoir épargner sa perrinite. et la récompense est la , un dialogue 5+5,partenariat sécuritaire, lutte antiterroriste et tous les vocables de diplomatie…. notre sécurité nationale doit être une priorité et non celle des autres,cad, servir de relais ou de barrière aux flux migratoires. cela me fait rappeler ce qui a était évoqué plus haut sur l’invasion de l’Algérie en 1830, qui avait débuter justement par un embargo qui a duré trois ans 1827-1830, affaiblissant la régence d’Alger. enfin, la guerre hybride est le seul facteur X que l’Europe a pu neutralité par sa guerre au sahel… messieurs la vérité est amère. le tour est venu à l’Algérie… El jihad ou guerre subversive, de libération même est le seul recours.

    L'Autruche
    8 avril 2018 - 18 h 07 min

    Le Grand Moyen Orient (GMO pour les intimes) est en train d’être remodeléIls ont provoqué le printemps zarabe en Tunisie (et ailleurs), après avoir manipulé la masse, détrôné Ben Ali leur marionnette et ruiné le pays, maintenant ils installent leurs bases militaires s/c de la lutte contre le terrorisme qu’ils ont eux mêmes concocté (dans leurs tunnels noirs sans bout), financé, armé, entraîné…etc…et ce sont les écervelés, les mercenaires, les ignares et les maillons faibles de la chaînes humaines qui exécutent leurs plans diaboliques. Ainsi les brutes et les truands se font passer pour les bons et les musulmans sont devenus le Bouloulou…! Enfin tout a été concocté depuis les années 50 et le plan a commencé à se préciser dés la chute du mur de Berlin…!

    On peut considérer que ‘le point zéro’ de ce remodelage a été la date du 16 mai 1916 avec les « accords Sykes-Picot » orchestrant le morcellement de l’Empire ottoman et la répartition de la tarte entre les forces colonisatrices principales française et anglaise. Dans cette affaire, la Grande-Bretagne s’offrira les régions riches en pétrole et en gaz, l’Irak et le Koweït. Par la suite, la « Déclaration Balfour », le 2 novembre 1917, vient comme la cerise sur le gâteau pour parachever le plan diabolique des grandes puissances ; en imposant et reconnaissant un foyer sioniste en Palestine. Ainsi, le pouvoir britannique dégageait la voie à de fortes pressions et à des tensions persistantes dans la région. Les guerres opposant l’État dit d’Israël sur les territoires occupés, appuyé par l’oncle Sam et ses sbires de l’OTAN, au monde musulman amènent à l’établissement de nouvelles conceptions comme celles du « choc des civilisations » élaboré par Bernard Lewis dans son livre « Islam » paru en 1957. Travaillant en collaboration avec le géo-politologue Zbigniew Brzeziński, il dresse une théorie poussant à ‘la balkanisation’ du monde musulman, projet exposé par la revue Time le 15 janvier 1979.

    Le lieutenant-colonel Ralph Peters a déclaré : « Le rôle imparti de facto aux forces des États-Unis consistera (dans le futur) à tenir le monde pour la sauvegarde de notre économie et ouvert à notre assaut culturel, « A Ces Fins, Nous Devons Commettre Un Bon Paquet De Massacre ». Ce Mr Peters est aussi l’auteur d’une autre formule laconique qui synthétise bien l’idéologie des néoconservateurs : « Gagner Signifie Tuer »
    Dans le même raisonnement, on peut enregistrer la dernière version parue dans le New York Times, le 29 septembre 2013, sous la plume de Robin Wright. Il rattrape les travaux de ses devanciers et balkanise à tout va la Libye et les pays de la péninsule Arabique en fonction des critères religieux (sunnites, chiites, druzes, alaouites…) et ethniques selon des critères politiques fédéralistes. Pareil à la multiplication des pains, Robin Wright explique comment on passerait de cinq à quatorze États en précisant que les frontières étatiques pourraient être facilement modifiées suite aux guerres et aux conflits ethniques. Son auteur évoque même l’idée de créer trois cités-États : Bagdad, Misrata et Djébel el-Druze.

    Pour ceux qui fredonnent encore les chansons de la dormette, telles que ‘frère Jacques dormez-vous’ ou ‘savez-vous planter les choux à la mode de chez eux’, force est de constater, sauf pour les Benêts, que les cercles des Trois Nord ne sont pas disposés à abandonner leurs démentes ambitions… ! Qui dit mieux… ? Ding Dang Dong..!

    17
    2
    MDAMAR
    8 avril 2018 - 17 h 26 min

    je crois qu’il faut prendre la chose au sérieux. momo6 nous menace du coté ouest, la France avec ses 4000 soldats à 10 km de nos frontières, l’Italie va multiplier ses 60 soldats par 10, les américains qui se sont installés au sud de la Tunisie , les dawaechs qui se trouvent plus au sud de la Libye , bougent sous la houlette des US et des sionistes. des militaires maliens et burkinabés enseignent aux terroristes algériens sous l’égide de belaouar ‘(Allah yaamilou el ain limna) comment utiliser une strella pour contrer tout aéronef.messieurs nous sommes entourés d’ennemis et pas des moindres .On ne doit pas sous-estimer cet état de fait et prendre toutes nos précautions. L’ indocilité de notre pays aux pressions qui sont exercées continuellement sur lui, est un alibi pour nous faire fléchir. Ii y a péril en la demeure

    24
    4
    Anonyme
    8 avril 2018 - 17 h 12 min

    La Tunisie est libre de sous traiter sa sécurité
    Elle aurait pu le faire avec l Algérie mais elle n a pas confiance .
    Sa voisine l interesse pour les aides financières

    30
    5
    Dzezaïr
    8 avril 2018 - 16 h 45 min

    Le gouvernement tunisien a volontairement laissé rentrer par la grande porte et dérouler le tapis rouge au Mossad pour qu’ils prennent les commandes peux à peux de la Tunisie.
    Le seul but comme les wahra daiba de l’ouest est de prendre en tenaille l’Algérie le jour (J).
    Il faut que nous protégeons nos flans gauche et droit.
    De ces traites du gouvernement tunisiens.

    31
    8
    L'EPERVIER.
    8 avril 2018 - 16 h 41 min

    on reste indifferent , on a jamais etait maquer par qui que ce soit , contrairement a certains .

    19
    7
    Anonyme
    8 avril 2018 - 15 h 50 min

    Ils ont disséqué le moyen orient,reste maintenant l Afrique du Nord…

    30
    7
    Mazouzi
    8 avril 2018 - 15 h 44 min

    De toute façon les Tunisiens ne nous aiment pas…ils aiment notre argent et ça c’est sur. Ils ont un penchant pour les makhzaniens, s’ils avaient la possibilité de coordonner leurs forces avec ces derniers pour nous détruire…croyiez-moi qu’ils l’auraient fait depuis belles lurettes. Leurs indépendances reçues sur un plateau d’argent par leurs maîtres frangaouis, étaient un don pour contrer l’éventuel indépendance de notre pays. Mais voilà, de bravoures et d’abnégations, nos chers Martyrs ont eu le dernier mot et cela…a du contrer toutes les perspectives de voir ces deux pays jouir de l’alliance France-Maroc-Tunisie en terre Maghrebine.
    Vive l’Algérie et la Palestine et…le Sahara Polisarien.

    35
    13
    Anonyme
    8 avril 2018 - 15 h 19 min

    … »Cette base selon l’Otan… luterait contre les trafics, la drogue, la migration,le terrorisme… »
    Ah bon! Mais l’Otan est à la tête de tous ces réseaux justement alors je pense qu’il va y avoir comme un problème!

    34
    6
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    8 avril 2018 - 14 h 47 min

    le vœux du ministre tunisien est exhaussé : « on est situé sous la botte italienne », mabrouk 3likoum essobbat ettaliani ya twansa

    45
    6
    Felfel Har
    8 avril 2018 - 13 h 59 min

    Non! La Tunisie n’a pas de base étrangère clamait Beji Caïd E, le plus anti-Algérien des Tunisiens. Que nous réserve-t-il comme autre surprise, une base israélienne à Djerba? Ils sont nombreux nos « frères » qui savent imiter les juifs en pleurnichant pour obtenir ce qu’ils veulent. La grande Algérie leur fait peur et pourtant cette Algérie n’est une menace pour personne sauf pour ceux qui tentent désespérément de nous chercher chicane. Personnellement, je me suis toujours méfié de tous ces faux « frères arabes » qui nous sourient et nous abreuvent de compliments et qui trament jour et nuit pour nous planter un couteau dans le dos. Hadhari, mafihoumch laman!

    54
    8
      Anonyme
      9 avril 2018 - 9 h 51 min

      à Felfel Har
      8 avril 2018 – 13 h 59 min

      Méfiance aussi côté africain qui veulent le beurre l’argent du beurre, la vache laitière Algérie et sa terre pour leurs mendiants, gueux et délinquants de tout le continent noir et des coups bas aux algériens !!!!

      15
    Anonyme
    8 avril 2018 - 12 h 14 min

    Il n y a aucun danger, l’Italie est amie et les peuples qui réglent pas leurs problémes d’eux -memes finiront par subir les limitations des voisins. La logique des vases communicants.
    Depuis la Tunisie il y a une breche potentielle meme pour le terrorisme. Impératif l’urgence de rendre ermetiques les frontieres.

    26
    14
    sourire kabyle
    8 avril 2018 - 11 h 51 min

    Du spaghetti à la sauce Harissa Cap Bon

    41
    7
    Anonyme
    8 avril 2018 - 11 h 42 min

    un pays qui mendie sa nourriture est toujours prêt à se vendre. L’Europe tient les pays africains par le ventre, abrite les enfants de leurs dirigeants, l’argent de leurs rapines, assure leurs exil et leur retraites. C’est pourquoi elle arrive toujours à imposer ses désiratas aux pions qui dirigent et aux marionnettes qui font semblant de s’opposer….
    Quand ce ne sont pas des soldats qui s’installent dans ces pays, ce sont des complicités des uns pour laisser attaquer les autres. Ce sont aussi des contrats gagnant-perdant accordés aux européens au détriment des interets de ces pays conduits en majorités par des minables arrivistes, presque toujours des vendus…

    61
    7
    salah
    8 avril 2018 - 10 h 56 min

    Ils ont pris l’habitude d’être colonisés, ça doit leur manquer!! Une colonisation commence toujours par un débarquement d’une armée, ou bien la Tunisie se dit peut être qu’elle serait plus forte avec une base militaire de l’OTAN…

    42
    8
    manman1954
    8 avril 2018 - 10 h 51 min

    @selma – 8 avril 2018 – 8 h 58 min
    Rien que ça ! Selon toi, nous nous sommes débarrassés des français pour ramener les russes ! Dois-je te rappeler que les russes faisaient partie d’une coalition qui a détruit notre marine en 1827 à Navarin. Les russes ne sont pas nos amis, par contre ils adorent notre argent ! Nous devons compter que sur nous-même pour résoudre nos problèmes économiques, sécuritaires, etc. … Et surtout éviter de compter sur les américains ou les européens y compris les russes pour une quelconque aide. Ils sont tous solidaires du sionisme pour casser du musulman.

    48
    13
      Salamate
      8 avril 2018 - 14 h 34 min

      @manman1954 , oui moi je suis entièrement d’accord pour l’installation d’une base russe en Algérie dès qu’il y a confirmation d’une base américaine en Tunisie ou au Maroc ! C’est clair et net !

      35
      11
    LOUCIF
    8 avril 2018 - 10 h 46 min

    ….. Des soldats italiens bientôt déployés en Tunisie …., très bonne nouvelle , çà va augmenter l’ambiance ! Plus on est de fous, mieux on rit !

    Eh les gars , c’est bien car avec les italiens on aura des Luciano Pavarotti, des Enrico Caruso , des Andrea Bocelli , sympa non ???

    28
    7
    Les Égarés Wahabites
    8 avril 2018 - 10 h 27 min

    Et une base militaire Tunisienne en Italie ?…Une base Saouds aux USA…Une base Marocaine en France….Une base Algérienne en Gb…Finalement y’a que les idiots soumis qui acceptent une base étrangère chez Eux et à preuve du contraire ces idiots se trouvent côté Afrique et Moyen orient.et Europe de l’est dans l’UE…. on devient idiot et avec une base militaire étrangères sur son sol…faut être imbécile pour l’accepter. .Oh Tunisie attention à ne pas être idiot.

    33
    12
    Les Égarés Wahabites
    8 avril 2018 - 10 h 01 min

    Tant que l’OTAN trouvera des Dirigeants Idiots en Pays Musulmans….c’est normal qu’il s’installe chez Eux . .Le pire c’est être idiot et ignare ….et soumis.

    46
    11
    chark
    8 avril 2018 - 9 h 50 min

    La réponse serait une mega base aéronavale Russe en Algérie avec stationnement permanent de navire stratégique Russe histoire d’équilibrer les forces et dissuader les prédateurs us/sionistes et franco/sionistes !

    50
    18
    MON OPINION A MOI
    8 avril 2018 - 9 h 33 min

    SALAM! Certainement une question économique pour être claire!!! l’union europeene fait subir des pressions et les pays arabes ne sont pas les plus difficile a acheter!!

    38
    4
    selma
    8 avril 2018 - 8 h 58 min

    Que l’Algérie offre aux russes une base dans le Sud algérien, on verra si l’OTAN s’y frottera

    63
    25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.