Une délégation du Parlement européen assistera au procès des détenus du Rif

Rif Piri
L'eurodéputée Kati Piri. D. R.

Par R. Mahmoudi – Une délégation parlementaire européenne est attendue, du 9 au 13 avril, au Maroc, pour évoquer la situation du Rif avec les responsables marocains à Rabat, apprend-on de source au fait du dossier.

La délégation, composée de deux parlementaires, Kati Piri et Lilianne Ploumen, du parti travailliste néerlandais PvdA, se déplacera également à Al-Hoceima et à Nador et aura des rencontres avec des acteurs locaux de la société civile. Ces deux villes de la région marginalisée du Rif connaissent depuis plus d’une année des contestations sociales de grandes envergure connues sous le nom du «Hirak». Né suite au meurtre d’un marchand de poisson à Al-Hoceima, le 31 octobre 2016, dans une opération de police, ce mouvement s’est accentué depuis l’arrestation de son leader, Nasser Zefzafi, et de plusieurs militants, en mais 2017. Toutes les mesures de replâtrage prises dans l’urgence par le roi Mohammed VI n’ont pu juguler un mouvement qui s’est étendu à plusieurs autres régions du royaume.

D’après l’eurodéputée Kati Piri, qui s’est exprimée sur sa page Facebook, la délégation veut aussi intervenir pour «faire preuve de solidarité avec les familles des détenus». Les deux élues européennes ont également annoncé leur présence à l’audition du leader du Hirak, Nasser Zefzafi, qui débutera ce lundi 9 avril. Une audition qui entre dans le cadre des audiences du procès de 53 grandes figures du mouvement citoyen rifain, qui s’est ouvert depuis plusieurs mois à la Cour d’appel de Casablanca.

R. M. 

Commentaires

    UMERI
    9 avril 2018 - 20 h 43 min

    Les parlementaires européens, doivent savoir, que le comportement violent de la monarchie marocaine est du au soutien inconditionnel des régimes français successifs.Cette violence contre les citoyens du Rif, constitués de citoyens berbères, est connu des hautes autorités françaises, lesquelles ferment les yeux, en raison des intérêts dont elles disposent au Maroc, qui est devenu de fait un protectorat français.




    10



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.