Les menaces de frappes américaines sur la Syrie font bondir le prix du pétrole

menaces
Les cours du brent approchent les 70 dollars le baril. D. R.. D R.

Les cours du pétrole poursuivaient ce matin leur rebond entamé la veille, se rapprochant des 70 dollars pour le brent, suite aux menaces proférées par le président américain contre le régime syrien au sujet de l’attaque présumée aux «gaz toxiques» contre Douma, aux abords de Damas. «Nous y répondrons avec force», a déclaré, le président américain, promettant une décision «très bientôt». Son ministre de la Défense, Jim Mattis, n’a pas exclu des frappes contre le régime syrien, selon l’AFP.

«Des frappes aériennes américaines et françaises sur la Syrie ne concerneraient pas le marché du pétrole en tant que tel, mais la Russie a prévenu qu’elle pourrait répliquer militairement», notent des analystes estimant que cela pourrait éventuellement donner lieu à des sanctions américaines sur le pétrole russe. Ils rappellent qu’après avoir baissé la semaine dernière avec le risque d’une «guerre commerciale», les cours du pétrole montent désormais avec les peurs d’une «guerre des missiles».

«Nous appelons les Occidentaux à renoncer à la rhétorique guerrière», a déclaré lundi soir à l’ONU l’ambassadeur russe Vassili Nebenzia, mettant en garde contre de «graves conséquences» en cas d’action armée occidentale et rappelant que, selon Moscou, «il n’y a pas eu d’attaque chimique» à Douma.

Par ailleurs, les marchés surveilleront la publication cette semaine des rapports mensuels des grandes agences de l’énergie. L’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) publiera le sien en cours de séance, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) partagera le sien jeudi, alors que l’Agence internationale de l’Energie (AIE) en fera de même vendredi.

R. E.

Comment (4)

    Anonyme
    11 avril 2018 - 19 h 17 min

    Les arabes ils ne leur reste que la religion et leur paradis aux 72 vierges pour se consoler.

    Anonyme
    10 avril 2018 - 16 h 16 min

    Les occidentaux veulent tous avoir une part de gâteau sinon ils vont se bagarrer…..pauvres peuples arabes sous développés qui ne pensent qu à la religion pendant que les autres innovent et élaborent des stratégies pour rester toujours les plus forts.
    ,ils vont le payer chère,pour les occidentaux c est comme s ils écrasaient des fourmis.

    1
    2
    Zaatar
    10 avril 2018 - 12 h 12 min

    J’espère que Trump commettra l’irréparable, et mènera des raids aériens avec les français… j’attendrai alors avec intérêts la réplique russe… ça va donner…

    5
    5
      awrassi
      10 avril 2018 - 14 h 56 min

      La Russie ne se préoccupe nullement de la Syrie et du peuple syrien. Elle s’y est installée uniquement pour 1) favoriser la construction d’un gazoduc Russie -Europe via la Turquie; 2) combattre le terrorisme islamiste qui risquait de la ravager par le Caucase. Ce faisant, la Russie a installé des bases qui serviront plus à l’avenir à menotter la résistance Hezbollah-Iran en faveur d’Israel qu’autre chose …

      3
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.