Crise syrienne : le Kremlin met en garde les Occidentaux

Kremlin
Vladimir Poutine et Bachar Al-Assad . D. R.

Le Kremlin a mis en garde ce mercredi contre tout acte en Syrie pouvant «déstabiliser la situation déjà fragile dans la région», après les menaces de frappes des Occidentaux contre le régime de Damas, accusé d’être responsable d’une attaque chimique.

«Nous espérons encore que toutes les parties vont éviter tout acte qui ne serait en réalité en aucun cas justifié et qui pourrait déstabiliser la situation, déjà fragile sans cela dans la région», a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, jugeant la situation actuelle «très tendue». «La Russie est favorable à une enquête objective et impartiale avant d’émettre des jugements», a poursuivi M. Peskov.

Les Occidentaux, Washington en tête, ont fait planer la menace d’une riposte militaire imminente contre le régime de Bachar Al-Assad après une attaque chimique présumée dans le bastion rebelle de Douma près de Damas, imputée au régime, qui dément toute responsabilité. La Russie, alliée indéfectible du régime syrien, dément toute utilisation d’armes chimiques et a mis en garde contre des frappes qui auraient «de graves conséquences».

Depuis le début de la crise, Moscou et le régime n’ont de cesse d’accuser Washington et les puissances occidentales de chercher un «prétexte» pour mener des frappes en Syrie. Dès la mi-mars, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait ainsi affirmé que les rebelles syriens préparaient «des provocations avec un recours aux armes chimiques, notamment dans la Ghouta orientale». Moscou a opposé mardi son veto au Conseil de sécurité à un projet de résolution américain visant à créer un mécanisme d’enquête indépendant sur le recours supposé aux armes chimiques en Syrie.

R. I.

Comment (5)

    Errai
    11 avril 2018 - 17 h 06 min

    Tous les hommes libres et épris de justice doivent se mobiliser pour dire NON à l’aventurisme de ces pays qui nous abreuvent de mensonges pour justifier leurs actes criminels.
    Ces assoiffés de sang sont capables des pires ignominies pour assouvir leurs désirs, et ce n’est certainement pas les peuples Irakien et Lybien qui nous diront le contraire.




    5



    3
    Les Égarés USA
    11 avril 2018 - 17 h 01 min

    Les Dirigeants Occidentaux a leurs Tête le Régime USA Gb ont perdus bel et bien et quoi qu’ils fassent ne changera rien au Moyen-Orient…ils ont été éjectés par la Grande porte et ils veulent revenir par la fenêtre..Utiser le Terrorisme islamiste Wahabite et Frères Sionistes n’a pas porté chance à l’OTAN USA Occidentaux…




    2



    3
    MESKINE
    11 avril 2018 - 16 h 55 min

    AH !!! CES DIRIGEANTS ARABES QUI VONT CHIALER QUI SUR LES ÉPAULES DE POUTINES
    QUI SUR LES GENOUX DE TRUMP. MAIS C’EST VRAIMENT HONTEUX. AU LIEU DE SE CONCERTER
    AVEC LEURS PEUPLES ET AVEC LEURS VOISINS, ILS PERSITENT À ALLER VOIR AILLEURS DES
    SAUVETEURS QUI SOIT DIT EN PASSANT NE VIENNENT UNIQUEMENT QUE POUR LEURS INTÊRETS.
    CHAPEAU BAS À NOTRE ARMÉE QUI A ENVOYÉ BALADER PLUS D’UN.




    3



    2
    PREDATOR
    11 avril 2018 - 10 h 05 min

    Malheureusement la Russie est terriblement seule
    Les soi disant pays musulmans et à leur tête les pays du golfe sont sous la botte des us et de Sion




    19



    5
      PREDATOR
      11 avril 2018 - 10 h 30 min

      PS/ Mis à part l’Iran et le Liban et à sa tête le hezbollah
      Tous les autres sont des larbins sous l’emprise des satanistes




      15



      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.