Le sens d’une intox

Syrie Russie
Le veto russe contre les manigances de Washington et Paris en Syrie. D. R.

Par Mrizek Sahraoui – La Russie a dit niet et mis son veto au projet de résolution américain visant à créer un mécanisme d’enquête sur le recours aux armes chimiques en Syrie. De la même façon, le projet de résolution russe prévoyant d’établir un nouveau mécanisme d’enquête sur le recours aux armes chimiques en Syrie n’a pas obtenu le nombre de voix suffisant au Conseil de sécurité des Nations unies.

Ce qui, sans doute, va crisper davantage les relations, après l’affaire Skripal, entre la Russie et les pays alliés des Etats-Unis, visiblement décidés à multiplier les campagnes anti-Russie par des tentatives de déstabilisation répétées dans le but inavoué d’aller vers le boycott de la Coupe du monde que la Russie organise en juin prochain.

Comment peut-il en être autrement au regard du timing, des nombreuses actions-sanctions et des événements malheureux qui se sont produits ces derniers temps, tous sans exception attribués à la Russie ? Le tout, avec l’aide des relais médiatiques habituels, rompus qu’ils sont à relayer de fausses et tendancieuses informations au profit des donneurs d’ordre, comme ce fut le cas en Irak – actes I et II – et en Libye. Pour preuve, qui peut raisonnablement affirmer que tel ou tel est derrière l’empoisonnement de l’ex-agent russe, Sergueï Skripal, et sa fille, sans qu’aucune enquête indépendante, à laquelle la Russie a appelé et souhaité y être associée, ait rendu ses conclusions ?

Faute d’avoir été en mesure de neutraliser Vladimir Poutine, tout semble s’accélérer et se jouer maintenant pour aller vers le boycott du Mondial-2018, un boycott déguisé «en guise de soutien avec le peuple syrien», alors que le peuple syrien, justement, subit un déluge de feu d’armes envoyées par ceux-là mêmes qui prétendent pleurer son sort.

Par ailleurs, qui peut mieux que l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) pourrait enquêter à Douma en Syrie, après les présumées attaques chimiques de samedi dernier ? Personne ! Cependant, pour que les Américains et les pays alliés puissent revenir au-devant de la scène et occuper l’espace perdu, il a fallu user de subterfuges pour se repositionner – en vain – dans la région.

C’est tenter de prendre le train en marche !

M. S.

Comment (4)

    Felfel Har
    11 avril 2018 - 14 h 50 min

    Si j’étais Poutine, je me préparerais à infliger une déroute mémorable au trio Trump-le dindon, Maquillon-le paon et Netanyahou-le moron, en transformant leur campagne de Syrie en cimetière de leurs ambitions démesurées. Il devrait activer et actionner ses S400 et abattre ce que les apprentis-guerriers (un businessman, un banquier en culotte courte et un escroc notoire) présentent comme des engins super sophistiqués pour vanter leur technologie. Ils se croient intelligents, je les trouve insouciants, arrogants et franchement imprudents. Toutes les récentes manoeuvres de l’OTAN ont pour but de provoquer la Russie qui les attend de pied ferme. Il ne faut jamais s’attaquer à un ours sur ses terres! Tout ce beau monde agite son popotin (comme Macron qui déroule sa queue de paon en pérorant) et s’impatiente pour déclencher un conflit majeur, mais aucun n’a imaginé un scenario de sortie de crise. Alea jacta est!

    14
    2
    El Nems
    11 avril 2018 - 10 h 28 min

    LE SELFIE DE PARIS !
    La photo transmise aux réseaux sociaux le 9 avril à partir de Paris ne doit rien au hasard; Même si le mot est d’origine arabe, en politique rien ne relève du hasard.
    Selfie de trois trentenaires en goguette à Paris; Rien de plus normal s’il ne s’agissait pas du Roi du Maroc Mohamed VI affichant une proximité et une complicité avec Mohamed Ben Salman Junior et Harrari, premier ministre du Liban (anciennement giflé et séquestré par l’autocrate Saoudien).
    Le message est on ne plus clair ! On s’embrasse et on oublie tout car nous avons des ennemis communs! Suivez mon regard!
    Mohamed Ben Salmane ne croit qu’à la force et surtout à celle des USA, à la fois bouclier et glaive. Avant d’arriver à Paris et poser pour une photo qui veut faire croire à la spontanéité, il avait passé trois longues semaines chez l’Oncle Sam au merveilleux pays d’Ivanka Kushner , la fille de… et la femme de celui qu’il appelle son ami.
    Il y avait rencontré à Washington, la française Lagarde, coucou dans le nid de DSK au FMI et l’ex-général Mattis qui a l’oreille des faucons et de Trump. Visite de courtoisie chez le très sioniste maire de New-York Boomberg et crochet courbettes et salamalecs chez Clinton, l’homme aux réseaux les plus puissants.
    Envol vers la côte ouest, vers Seattle pour y rencontrer les papes de l’âge digital Bill Gates et Jeff Bezo, et pour finir par une visite au ranch de son intime Richard Branson en Californie, à Mojave Desert. L’âme du bédouin y trouvera un eratz de sables pour ne pas être trop dépaysé.

    Ben Salman est la nouvelle carte de l’Occident qui l’a missionné pour balancer le logiciel wahhabite frappé de péremption. Sa vision pour l’Arabie Saoudite 2030 en paradis des nouvelles technologies et des touristes n’est qu’un leurre pour faire une supplique aux USA et les implorer de garder troupes et bases chez lui et en Syrie:
     » Nous croyons que les troupes américaines devraient rester au moins dans le court terme, sinon dans le long terme….Ils ont besoin du contrôle du corridor entre l’ Iran et le hezbollah. »
    Tout est dit et plus clair que l’eau bénie de Zem Zem!
    Celui qui prétend s’attaquer à la corruption de la famille principe en les séquestrant au Ritz- Carlton de Riadth reste un autocrate qui se paye yach et demeure décorée à la feuille d’or à Versailles et qui fait le pari des soutiens occidentaux pour mener une guerre contre l’Iran et ses alliés dans la région.
    Tutelle contre fausse souveraineté le deal est fait .

    Le blocus contre le Qatar, les mains amputés, les décapitations prônées par la Sharia et les flagellations pour adultère, l’emprisonnement des blogueurs ne soulèvent aucun haut le coeur; la séquestration pendant deux semaines de Saad Harriri et une guerre contre le Yémen dont les victimes n’intéressent personne,ne peuvent être expliqués que par le feu vert accordé par Washington et ses vassaux britannique et français.

    La seule bonne nouvelle est que nos intégristes de laboratoire et qui nous ont importé le logiciel désormais obsolète sont groggys et désemparés devant ce volte-face inattendu. Roulez carrosse sans chaperon et déhanchez vous jeunesse. sous l’oeil canaille du roi de la la musique transgressive.

    Le selfie de Paris est photo et message qui valent plus que mille discours.
    Paris Ville Lumière pour trois destins qui veulent entrer dans l’histoire malgré leur peu de densité, campe plus qu’un décor, elle est idéal!
    Out la abaya traditionnelle et le keffieh tribal, In la chemise blanche échancrée, Blazer et pantalon moulant. la modernité s’affiche au prix d’une garde robe occidentale.

    17
    3
    صالح / الجزائر
    11 avril 2018 - 9 h 31 min

    Que peut-on attendre du Grand Satan , pour qu’on puisse espérer du bien de ses petits démons traînant derrière lui , comme des caniches ?

    10
    4
    Vangelis
    11 avril 2018 - 7 h 47 min

    Alors que le monde est au bord d’une guerre mondiale, l’on nous parle de mondial de foot.

    Les occidentaux veulent faire dégager les russes du M.O et se servent de toutes la panoplie de provocations pour ce faire, incluant bien évidemment le prétexte de l’utilisation d’armes chimiques.

    Faut-il vraiment risquer des morts par millions pour empêcher l’organisation de la coupe du monde de foot en juin en Russie.

    Soyez sérieux car ce n’est pas parce que les algériens sont drogués au foot que les autres nations sont débiles au point de tuer.

    7
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.