Tout le monde ne pleure pas les morts du crash de l’avion de l’ANP

accident MAK
Le MAK reste indifférent à la catastrophe que vit le peuple algérien. New Press

Contribution de Mesloub Khider – S’il fallait prouver la nature foncièrement anti-algérienne du MAK et son affiliation notoire au sionisme, il nous suffit d’observer l’absence totale de toute réaction de cette officine devant le dramatique crash de l’avion algérien. Sur son site Siwel, on ne relève aucune information relatant l’accident aérien survenu ce mercredi 11 avril 2018. En dépit du nombre excessivement élevé de morts, le site d’information, ordinairement prompt à relayer toute rumeur ramassée dans les caniveaux pour dénigrer l’Algérie, n’a daigné accorder aucune ligne à ce drame national. Il a préféré publier en ce jour de deuil national une vidéo pour s’indigner du traitement réservé par un officiel de la Maison de la culture de Tizi Ouzou au déploiement de son «drapeau».

En comparaison, lors de la grande agitation médiatique survenue au lendemain de l’assassinat de Mme Mireille Knoll, tuée par deux marginaux délinquants notoires alcoolisés, le MAK, par le biais du même site, n’a pas manqué d’apporter sa voix au concert assourdissant orchestré par le Crif pour transformer cet horrible meurtre en manifestation politique au service d’Israël sous prétexte d’antisémitisme.

En effet, dans son édition du 2 avril 2018, avec un titre tendancieux digne des journaux d’extrême-droite, le MAK accuse nommément les musulmans d’être responsables de l’assassinat de Mme Mireille Knoll. Le titre est évocateur : «Islam, terrorisme, mosquée, islamisme, salafisme : le nœud gordien pour la France de la question musulmane.»

Ainsi, versant dans l’amalgame, habituellement l’apanage de la presse fascisante européenne, l’organe officiel du MAK déploie une véritable rhétorique raciste, notamment par son évocation bien mise en exergue de la «question musulmane». Il existerait ainsi en France une «question musulmane». En d’autres termes, un problème musulman. De la même manière qu’on parle de la «question sociale» qu’il conviendrait de résoudre, pour apaiser les tensions sociales, pour assainir la France.

Dans son article, l’organe de propagande du MAK use d’une phraséologie empruntée directement à l’idéologie de l’extrême-droite. C’est ainsi qu’il écrit : «C’est dans ce contexte de colère et de défiance envers les musulmans de France que le chiffre de 20 000 fichés S, susceptibles d’attenter à la vie des Français et aux valeurs de la civilisation française, tombe et que l’Algérie s’apprête à exporter 100 imams vers la France pour diriger les prières de ramadan.» Vocabulaires dignes des nostalgiques du colonialisme français : «valeurs de la civilisation française» (avec une majuscule à française, s’il vous plaît !), «colère et défiance envers les musulmans de France», «l’Algérie s’apprête à exporter 100 imams vers la France pour diriger les prières de ramadan».

Dernière citation qui en dit long sur les affinités électives du MAK avec l’extrême-droite, illustrant sa haine de l’Arabe et des musulmans : «C’est dans ce climat de défiance à l’égard des musulmans de France, particulièrement à l’égard des personnes du Maghreb arabe, que l’Etat français est interpellé». De manière implicite, le MAK invite l’Etat français à sévir contre ces deux «plaies» qui blessent l’image civilisationnelle de la France : l’Arabe et le musulman.

Sans oublier ses obséquieuses attitudes à l’égard de Bernard-Henri Lévy, souvent cité dans son site en guise d’autorité morale et politique. Et son soutien indéfectible à Israël fièrement affiché dans ses multiples articles. Nous pouvons lire sous leur plume venimeuse trempée dans l’encrier sioniste : «Dans la même veine, le philosophe français Bernard-Henri Lévy écrit : “Une horreur qui ne doit souffrir aucun silence. Nous lui devions protection (à Mireille Knoll, ndlr). Nous avons échoué.” Un constat d’échec et un sentiment de remords et de culpabilité saisit la communauté juive de France. Le Never again (plus jamais ça) lancé par Menahem Begin en juin 1981 au lendemain de la destruction du réacteur nucléaire du dictateur et tortionnaire Saddam Hussein part en éclats.»

Somme toute, à l’occasion de cet horrible meurtre de Mme Mireille Knoll, instrumentalisé par le lobby sioniste en acte antisémite à des fins de politique de soutien à Israël, le MAK vient de prouver, s’il en est besoin, pour quel camp il œuvre pour faire fructifier ses basses œuvres irrédentistes.

En ce triste jour endeuillé par la mort de 257 personnes algériennes dans le crash de l’avion, où, de toutes parts, du monde entier affluent des messages de condoléances et de compassion, le MAK, par son éloquent silence, dévoile sa criminelle nature. Il semble avoir été affecté davantage par la mort de cette pauvre dame française, fait divers transformé en meurtre politique antisémite par le Crif, que par la tragique mort des 257 Algériens, militaires et civils.

Toutes nos condoléances aux familles des victimes du crash de l’avion de l’ANP.

M. K.

Comment (74)

    Az
    15 avril 2018 - 6 h 15 min

    Mimouna ta3ref rabi wrabi ya3ref mimouna

    2
    1
    Mme CH
    14 avril 2018 - 21 h 18 min

    Il ne faut pas faire d’amalgame pour semer le confusion dans l’esprit des faibles d’esprit…!! Kabyle ne veut pas dire Mak, car tous les Amazighs ne suivent pas ce vendu de Menneni..parce qu’ ils savent très bien avec qui il flirte….! Ses copains sont BHL et copmpagnie…!
    L’apprenti sorcier et ses sbires adoptent une démarche diabolique en usant de l’alibi identitaire pour semer la zizanie et la division, exécutant ainsi les directives de leurs Maîtres de FaFa et du Maroche de Azoulaye.., une chose que la force coloniale française n’a pas pu accomplir pendant 132 ans.

    On n’a rien inventé sur ces Makabés…!!!
    Voici des extraits d’un article intitulé: « LE MAK, MEHENNI,INSTRUMENT FRANCO-SIONISTE DE DESTABILISATION ET DE RESERVE , 19/12/2012, Alterinfo)

    « Le président du ‘Gouvernement Provisoire Kabyle’, Mehenni Ferhat, accompagné du Ministre des Relations Internationales, M. Lyazid ABID effectuent depuis dimanche 20/05/2012 une visite officielle en Israël…Dès son arrivée à Jérusalem le marathon de la délégation kabyle a commencé en cette fête de la ville sainte avec son accueil par l’ex ambassadeur d’Israël en Mauritanie, M. Yigal Carmon, au siège de MEMRI (Middle East Media Research Institute). »

    « Comme les sionistes qui se disent juifs et parlent au nom des juifs, nos Makistes se disent Kabyles et parlent au nom des Kabyles. La différence entre ces deux entités est que les 1er ont une idéologie claire et des objectifs déclarés alors que les second n’ont rien que du bavardage et la soumission à leur maitre français de préférence juif/sioniste. Un comportement lâche, sans repères ni racines, souvent soulard et surtout exécutant, en abrutis, la stratégie de leurs maitres. Beaucoup des membres de ce mouvement ne savent pas pour qui ils roulent ou ne sont pas assez perspicaces ou éveillés pour comprendre l’endoctrinement et la manipulation. Les Kabyles, les authentiques, déplorent que ce mouvement parle en leur nom et place. Le chef Ferhat Mehenni est bien un maillon anti arabe de la stratégie sioniste qui consiste à diviser les États, à susciter les rebellions. Le MAK est bien un instrument franco-sioniste, de déstabilisation, réservé le moment venu…en tant que futurs harkis.
    Ce Ferhat Mehenni , ex chanteur ,est aidé de façon active par un autre félon marocain nommé Farid Mnebhi. Kabylie.net, le site du MAK, lui a réservé une tribune dans laquelle il déverse son fiel, ses mensonges et contre-vérités sur l’Algérie comme le fait le site sioniste « Israël-flash » qui lui a consacré aussi une tribune pour publier les mêmes articles sur l’Algérie. »

    « un type qui exploite la mort de son propre fils pour faire du mal à son pays, qui s’assoie avec le diable, qui fréquente les nostalgiques de « l’Algérie française » et les milieux sionistes, qui n’a aucun ancrage ni aura en Kabylie a dû – par cet « extrémisme » stupide, absurde, désespéré et son ambition aveugle d’être « Président de Kabylie » – estimer frapper ‘juste là où il faut’ en s’accoquinant avec ces sociétés funestes. Il a en effet « frapper juste là où il faut » pour se désintégrer plus vite lui et son association de malfaiteurs. Il faut les voir, surtout en France, comment ils expliquent qu’ils sont ‘’kabyles’’ et non ‘’arabes’’, se présentant ni musulmans ni non musulmans, singer le comportement des européens à des vis-à-vis qui font air de voir la différence ! En fait c’est pour les pousser à entretenir la haine de leurs frères. Pour ces milieux là un ‘bougnoule’ est un ‘bougnoule’ qu’il soit kabyle, chaoui, mozabite, arabe ou targui. Pour eux c’est le même peuple qui les a chassés d’une terre, d’un paradis au moyen d’une guerre d’indépendance farouche. Mehenni et son clan viennent aujourd’hui pour la morceler ?  »

    « Ce ‘plouc’, avec ses tarés, de ‘fafa’ qui avait été reçu à l’ambassade de l’entité sioniste à Paris en 2009, pour être ‘formaté’, aura sans aucun doute la réponse appropriée de ces fiers kabyles, nationaliste farouche, jamais traitres. Bien-sûr que Mehenni n’en a cure car il veut son « royaume » comme Ubu, mais il payera tôt ou tard lui et ses galopins leur félonie. »

    Bonne lecture..! Ah! j’ai failli oublier nous sommes tous des Amazighs Mr Menneni mais pas Makabés…!

    7
    4
    Marekchi
    14 avril 2018 - 11 h 39 min

    Pas touche à notre cher pays l’Algérie!!! Quant au mak, il ne représente que lui même. Des millions d’Algériens pensent le contraire.

    11
    5
    Allas Awassif
    14 avril 2018 - 9 h 14 min

    Pour clouer le bec aussi bien à l’auteur qu’aux innombrables commentaires qui tels d’irrassasiables et patients vautours guettent la catastrophe pour verser leur fiel, leur racisme et surtout leur antikabylisme. Cette meute dressée par d’obscures forces, celles du mal, qui exploitent cette catastrophe en ne se privant pas de profaner les futures tombes de toutes ces victimes, montre ses atroces dents pour mutiler, non pas les corps déchiquetés par le terrible crash, les âmes de ces innocentes victimes. Toutes les occasions sont bonnes pour montrer du doigt aussi bien le MAK que tout le peuple kabyle que l’imposture et l’ignominie qualifient de sionistes…

    PS: Parmi ces victimes, devant lesquelles je me prosterne, il y a aussi des Kabyles.

    19
    14
    lamari mhed
    13 avril 2018 - 11 h 48 min

    Mise au point pour mes frères Kabyles.
    Je suis outré par les réactions exprimées par certains de mes compatriotes kabyles,qui font un injuste amalgame entre les revendications autonomistes de mass Ferhat m’henni et la catastrophe qui vient de frapper leur pays a travers le terrible crash d’avion qui a couter la vie a des centaines de jeunes Algériens issus de toutes les régions d’Algérie dont la kabylie et faisant partie des forces de l’ANP stationnées aux Frontières Sud de leur pays.
    Sans revenir sur les objectifs de l’organisation de Ferhat mh’henni,si sur sa doctrine,pour ne pas entrer dans un discours politicien,là,et dans pareil drame,toute personne qui se considère Algérienne,et faisant partie de ce peuple,doit obligatoirement ressentir la douleur issue de cette catastrophe,et aussi,et c’est la moindre des choses exprimer sa compassion.
    Des centaines de milliers sont morts,avant l’indépendance de la main des forces coloniales, et après l’indépendance assassinés par leurs frères d’armes et aprés de la main de leurs coreligionnaires manipulés par des sorciers théocrates d’Arabie saoudite et du Qatar.assez de morts!
    Oui nous avons pleuré les 127 jeunes assassinés par les forces anti-émeutes,oui j’ai condamner,je condamne,et je condamnerai toujours ce massacre,et il serait juste de ne jamais se taire,jusqu’à ce que les criminels auteurs de cette tuerie soit jugés et très sévèrement condamnés.
    Mais,ce n’est pas une raison de se réjouir ou de ne pas exprimer de compassion,envers la perte brutale de 257 jeunes Algériens,de simples soldats,des officiers,et des officiers supérieurs,ainsi que des familles entières comprenant des mamans avec leurs jeunes enfants,des bébés, ayant connu une mort atroce dans cet accident.
    On ne crache pas sur son pays,même si on peut critiquer,maudire,insulter ses gouvernants,mais,on ne doit pas faire l’amalgame entres une bande de ripoux et un peuple,une nation.
    Telle doit être la réaction saine,responsable et humaine de toute personne face a ce drame,car au delà,de l’autorité qu’on peut éventuellement incriminée,il y a des êtres humains,avec leurs amours des siens,leurs ambitions,leurs espoirs..des mamans qui ont perdu leurs enfants,des jeunes femmes ayant perdu leurs maris,fiancés ou ami…ou tout simplement..des vie commençantes…brutalement interrompues.
    Pour la précision,et par simple humanité,j’aurai eu,face a un pareil drame,la même réaction si ca aurait été,des jeunes Français,canadiens,américain…ou Chinois
    J’exprime encore une fois mes condoléances aux familles des victimes en espérant qu’elles auront la patience et le courage de surmonter cette terrible épreuve
    A.L

    28
    11
      Algerienne16
      13 avril 2018 - 16 h 46 min

      à lamari mhed

      Comme vous dites nous sommes profondément affectés par perte de nos soldats et de leurs familles, les diffusions sur les réseaux sociaux ne font qu’augmenter notre peine, nous constatons la patience des familles et c’est affreux. On aurait eu la même compassion et aurait ressenti la même douleur pour des victimes de toutes les origines existantes: américaines, européennes, asiatiques …. car nous sommes des humains.

      11
      2
    Tin-Hinane
    13 avril 2018 - 10 h 54 min

    On en a rien à faire des traitres du MAK et les autres, on en a rien à faire des ennemis de notre pays, pourquoi nous parler de ces infâmes en un moment de deuil, qu’ils aillent au diable!

    22
    17
    Anonyme
    13 avril 2018 - 9 h 39 min

    S’il vous plaît, l’heure est au recueillement.. Que de familles endeuillées.

    17
    7
      Anonyme
      13 avril 2018 - 16 h 48 min

      Les Algériens font tout à la fois:

      Nous pleurons douloureusement nos chouhada tout en ayant une arme à la main. Nous défendons notre pays avec des larmes aux yeux.

      10
      6
    Moh
    13 avril 2018 - 8 h 26 min

    Les danseuses e la narco-monarchie marocaine se réjouissent. On pourrait es exterminer si on vouait.

    14
    19
    icialG
    13 avril 2018 - 4 h 50 min

    ÇA FAIT MAL AU CŒUR

    17
    9
    salah khiar
    12 avril 2018 - 22 h 45 min

    C’est quoi le MAK ???

    21
    13
      Az
      13 avril 2018 - 8 h 24 min

      Le MAK c’est le diminutif e macro. C’est à dire proxénète.

      24
      18
    Mon opinion
    12 avril 2018 - 21 h 40 min

    Salam,
    C’ est avec un coeur en berne que je déplore cette catastrophe et implore Dieu d’accueillir ces valeureux soldats et ces familles de Sahraouis dans son vaste paradis.
    Que Dieu accorde patience et force intérieure à toutes les familles des victimes dans cette terrible épreuve.
    Inna Lillahi Wa Inna Ilayhi Raji3oun, Allah Yarhamhoum Chouhadas

    16
    11
    Mme CH
    12 avril 2018 - 21 h 17 min

    Des projets de déstabilisation interne sont bien concoctés dans les tunnels sans bout des néocons sionistes francs-maçons et illuminati par excellence, et ces Makabés, à leur tête cet artiste Menenni qui s’est converti en un politicard traversti et a visité la dite Israël plusieurs fois, sont en train d’exécuter leurs plans via FaFa et le Maroche pour faire éclater l’unité nationale, car l’Algérie refuse toute normalisation de ses relations avec l’Etat voyou, d’intervenir au Sahel…….et d’ouvrir ses frontières avec le Makhnez euhh pardon le Makhzen…!

    Menenni est content d’avoir des amis comme BHL et les agents du Mossade avec lesquels il s’est réuni dans l’ambassade de ladite israël en France (selon le journal Ennahar, 2009, déjà..) Pouquoi d’après vous..?? Et c’est toujours ce Menenni qui a demandé à l’ONU d’envoyer des casques bleus à Ghardaïa pour protéger nos frères Mozabites, alors que ce sont entre autres ses sbires qui ont allumé le feu à la cité…etc…etc…!!

    Alors pourquoi voudriez-vous qu’il présente ses condoléances au peuple algérien…ce serait de la pure hypocrisie, ses larmes de crocodiles on n’en veut pas…!!!

    Au fait Si Menenni, de quelle couleur êtes-vous lorsque vous vous regardez dans une glace…?? Je connaissais la réponse…!

    Allah Yaham Echouhadas.

    22
    22
    Vangelis
    12 avril 2018 - 20 h 02 min

    Ces bougres de MAKaks ignorent totalement qu’ils sont avant tout algériens.

    Ils déversent leur haine sur leur propre pays, celui de leurs ancêtres, manipulés par des officines qui leur permettent d’exister sur le sol d’autrui.

    Ils ignorent qu’à l’occasion d’un simple changement de politique dans le pays qui les accueille, ils seront virés tels des malpropres sans aucune retenue et se retrouveront bien forcés et surtout heureux d’avoir une patrie pour les accueillir.

    26
    21
    kilma
    12 avril 2018 - 20 h 01 min

    Ça ne vous a pas échappé que mak celà veut dire  » mouvance anti kabyles « .
    Ces traitres sont des débiles,des illéttrés et des chiens à la solde de l’assassin sioniste levy.
    ALLAH yarham echouhadda wa yahfadhe aldjazaire.

    31
    23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.