Les Courbevoisiens découvrent les splendeurs d’Algérie le temps d’un week-end

Speldeurs d'Algérie Courbevoie France
La cérémonie officielle est ouverte par l'ambassadeur d'Algérie, Abdelkader Mesdoua. D. R.

«Splendeurs d’Algérie», un événement culturel proposant un voyage virtuel en Algérie à travers des conférences, expositions, animations et spectacles, a été inauguré samedi à Courbevoie, ville du département des Hauts-de-Seine, se situant dans la banlieue ouest de Paris.

Programmé à l’occasion de Youm El-Ilm (journée du Savoir), célébrée le 16 avril de chaque année, l’événement est organisé par l’association Au fil des cultures et la mairie de Courbevoie, sous le haut patronage de l’ambassade d’Algérie en France.

Dix-huit entreprises et associations activant dans le secteur de la culture, de l’artisanat, venues d’Algérie, exposent leurs produits qui mettent en valeur les splendeurs, les richesses et l’histoire du patrimoine matériel et immatériel de l’Algérie.

Au début de la cérémonie officielle, ouverte par l’ambassadeur d’Algérie, Abdelkader Mesdoua, et l’adjointe-maire Aurélie Taquillain, une minute de silence a été observée à la mémoire des 257 martyrs du crash de l’avion militaire survenu mercredi dernier près de l’aéroport militaire de Boufarik.

L’ambassadeur a tenu à remercier, au cours d’une brève allocution, tous ceux qui ont partagé avec les Algériens la douleur de cette tragédie.

Au sujet de l’événement, qui s’est déroulé également en présence des consuls généraux et consuls d’Algérie dans les différents postes en France, Abdelkader Mesdoua a précisé que c’est l’occasion de proposer «un voyage virtuel dans les splendeurs de l’Algérie pour faire connaître toutes les régions du pays».

Pour sa part, l’adjointe-maire a souligné que la culture algérienne est «riche, variée et très ancienne», relevant que chaque ville d’Algérie «renferme en elle son histoire et son patrimoine».

Pour elle, l’histoire millénaire de l’Algérie «reflète bien le génie du peuple algérien», mettant en relief les traditions algériennes venant du «plus profond» de son histoire.

«La France et l’Algérie ont un passé commun, une histoire commune et des liens de sang. Des raisons qui font que nos relations doivent être renforcées en développant davantage le partenariat», a-t-elle affirmé.

De son côté, la présidente de l’association Au fil des cultures, Hakima Khodri, a indiqué à l’APS que la manifestation qu’elle organise a pour objectif de «mettre à l’honneur le potentiel culturel, touristique et traditionnel de l’Algérie, en voulant pour preuve le concert de musique arabo-andalou de l’association El-Mawsili de Saint-Denis qui sera donné par des jeunes adolescents nés en France, mais qui œuvrent dans la sauvegarde du patrimoine.

Les visiteurs courbevoisiens ont droit pendant deux jours à des expositions, des ateliers de tissage et de poterie du terroir, un défilé de mode traditionnelle, un voyage virtuel en Algérie, des concerts de musique et une projection-débat du documentaire L’Emir Abdelkader, le prisonnier tant aimé.

Les visiteurs pourront participer à une tombola, grâce au concours d’entreprises et d’établissements hôteliers algériens.

R. C.

Comment (5)

    Kahina-Dz
    15 avril 2018 - 14 h 33 min

    Il faut multiplier ses manifestations culturelles partout dans le monde.
    Le makhzan croi qu’on a oublié notre culture, alors il s’est mis à tout piller
    Il faut dénoncer les pilleurs marocains là où ils sont.




    18



    10
    Le drabki
    15 avril 2018 - 14 h 32 min

    Courbevoie est en banlieue. Et c’est ce qui rest à l’Algérie pour pour s’exposer: l’Institut de Monde Arabe, lui, est squatté par le pédophile Jack grand ami du Maroc et grand consommateur de petits marocains. De ce fait il n’y en a que pour le Maroc.




    16



    11
    Anonyme
    15 avril 2018 - 12 h 34 min

    c’est une bonne initiative que cette exposition pour faire connaitre nos valeurs et notre culture à l’étranger et surtout où il y a une grande communauté algérienne. (France, Canada, GB, Belgique,Italie, Espagne….) Ces expositions doivent se faire dans des galeries ou des salles municipales louées à cet effet et éviter les couloirs de l’institut du monde arabe (IMA) dont l’administrateur a plutôt un penchant pour ceux qui lui déroulent le tapis rouge et lui engraissent la patte. Tous nos respects M Mesdoua et bonne continuation Mme Hakima Khodri.




    10



    11
    MDAMAR
    15 avril 2018 - 12 h 34 min

    c’est une bonne initiative que cette exposition pour faire connaitre nos valeurs et notre culture à l’étranger et surtout où il y a une grande communauté algérienne. (France, Canada, GB, Belgique,Italie, Espagne….) Ces expositions doivent se faire dans des galeries ou des salles municipales louées à cet effet et éviter les couloirs de l’institut du monde arabe (IMA) dont l’administrateur a plutôt un penchant pour ceux qui lui déroulent le tapis rouge et lui graissent la patte!! Tous nos respects M Mesdoua et bonne continuation Mme Hakima Khodri.




    17



    10
    welcome
    15 avril 2018 - 11 h 10 min

    faut juste cacher les salafistes ….lol pour ne pas planter le décor !




    15



    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.