Béjaïa : un député du FFS au centre d’un scandale foncier

FFS Béjaïa députés scandale foncier
Abdelmalek Bouchafa en compagnie de Rachid Chabati (G). D. R.

Par Rabah A. – Un collectif citoyen du douar Aït Amer Ouali, relevant de la commune de Béjaïa, a appelé ce lundi à un rassemblement devant la direction des Domaines, au centre-ville, pour dénoncer le détournement de quelque 200 hectares de leurs terres par «une mafia foncière», conduite, selon les contestataires, par le député et fédéral du FFS, Rachid Chabati.

Le collectif accuse cette mafia d’avoir squatté et cadastré 200 hectares de terrains dans l’opacité la plus totale et promet de durcir le ton dans les prochains jours avec, au programme, notamment une conférence de presse ouverte aux citoyens pour expliquer à l’opinion publique les dessous de cette affaire.

Ce scandale tombe tel un couperet pour les dirigeants du FFS de cette wilaya qui ont toujours fait de la lutte contre la mafia foncière leur cheval de bataille et ont même publié, au début des années 2000, «un livre noir de la mafia foncière» dans lequel ils dénoncent une dilapidation frénétique du foncier par des prédateurs insatiables.

Enfin, ce scandale risque d’aggraver les dissensions qui minent les rangs ce parti depuis quelques semaines et qui menacent de déborder sur le prochain congrès extraordinaire, prévu vendredi 20 avril.

R. A.

Comment (5)

    Mokhtar HARRAT
    17 avril 2018 - 19 h 08 min

    Ce collectif est une imposture, il ne représente que lui même.
    Le douar Aït Amar Ouaali ne dispose pas de bureau qui le représente.
    Personne n’a le droit de parler au nom des 29 villages.
    Les squatteurs devront répondre de leurs actes devant la justice.
    Notre Association, « Unification Ait Amar Ouali » qui représente 15 villages et qui défend l’intérêt de tous mène un combat contre ceux qui ont vendu et squatté ces terrains.
    L’affaire est en justice.
    Le chemin est long, notre combat est pacifique, la justice triomphera.

    Le président de l’association : Mokhtar HARRAT.




    3



    2
    FAKOU
    17 avril 2018 - 9 h 58 min

    Ce n’est pas étonnant que c’est le FFS… Mais, soyons sérieux, qui vous a dit que le FFS est un nid d’anges?? Ma parole je vous assure que les FLN et RCD rougiront de jalousie devant les prouesses mafieuses de ces pseudo-démocrates.
    Panier de crabes. Quelqu’un a dit « au musée ou à la poubelle de l’histoire », ce serait mieux pour tous.




    11



    1
      MELLO
      18 avril 2018 - 16 h 31 min

      La réponse est dans le post de Mokhtar HARRAT
      17 avril 2018 – 19 h 08 min




      0



      0
    Jughurta
    17 avril 2018 - 0 h 21 min

    Vous avez vu, eux même avouent qu’ ils sont venue en Algérie pour y squatter définitivement notre pays répondant de manière direct ou indirect au plan marcus garvey. AP aussi avait vu juste. …




    2



    10
    sudiste
    16 avril 2018 - 21 h 58 min

    Bravo à ces villageois je leur tire mon chapeau, par contre dans le sud et les hauts plateaux des centaines et des centaines de milliers d’hectares ont été attribués à des gens venus d’autres wilayas et en plus gratis au nom du soi disant investissement et ce au détriment des populations locales qui ne sont pas organisés comme cette population éveillée de ce douar d’Ait Ameur Ouali
    Cette mafia du foncier est partouut




    47



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.