Les composants du gaz sarin utilisé en Syrie proviennent de Belgique 

gaz sarin
Attaque au gaz sarin à Douma, dans la Ghouta orientale. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – Si l’origine des intrants dans le processus de production du gaz sarin est connue, le ou les fabricants et ceux qui en ont fait usage, notamment dans l’attaque chimique présumée de Douma dans la Ghouta orientale, restent à déterminer.

En effet, trois entreprises belges sont au banc des accusés et devraient comparaître le 15 mai prochain pour avoir exporté des composants de gaz sarin à destination de la Syrie, sans les autorisations nécessaires, rapporte, ce 18 avril, le magazine belge Knack en langue néerlandaise, cité par son confrère Le Vif.

Les trois prévenus – une entreprise de gros en produits chimiques, un bureau d’affaires et une société logistique – affirment qu’ils ignoraient tout de l’obligation de soumettre une autorisation pour exporter des produits chimiques en Syrie, des substances soumises à une autorisation des douanes depuis 2013.

«L’hebdomadaire Knack et l’ONG allemande Syrian Archive ont découvert le scandale de l’isopropanol après avoir constaté dans la banque de données Comtrade des Nations unies que la Belgique est le seul pays de l’UE à exporter de l’isopropanol en Syrie depuis l’obligation d’autorisation instaurée en 2013», a indiqué Le Vif. Et de poursuivre : «Les destinataires sont des partenaires commerciaux privés avec qui les entreprises mises en cause entretiennent des relations commerciales depuis plus de dix ans.»

La question qui vient à l’esprit est comment des quantités aussi énormes – 96 tonnes d’isopropanol –exportées vers la Syrie entre 2014 et 2016, aient pu sortir de Belgique sans que les autorités douanières en aient été avisées, échappant par ailleurs aux services devant rendre compte aux autorités politiques.

Dans ces révélations, pour le moins compromettantes pour les autorités belges, à  aucun moment le régime syrien n’est cité comme partenaire dans ces échanges commerciaux douteux.

M. S.

Comment (12)

    Bas Les MasQues
    19 avril 2018 - 16 h 52 min

    Des sources sûres,révèlent que c’est la CIA et le Pentagone qui sont derrière le trafic d’armes, et celui de produits chimiques, acheminés aux terros en Syrie, via l’aide de trafiquants installés en Europe de l’Est. Après l’achat, tous les documents sont falsifiées par le Pentagone, et la CIA afin de brouiller les pistes. Même scénario, pour avoir culbuté l’Irak, et la Libye dans des guerres interminables.
    Quant à l’attaque de Douma, c’est une mise en scène, créé de toute pièce par les casques blancs,avec l’aide des terros en Syrie. Ceux là auraient crié à l’attaque chimique, et pénétré dans les maisons pour emmener des enfants en bonne santé à l’hôpital. Ils les auraient arrosés d’eau, puis étendus sur les lits de l’hôpital. Après leur avoir distribués des biscuits,ils les ont filmés. Les images ont été médiatisés par US,GB,et Fr.
    Un ignoble scénario, pour incriminer Assad,et surtout pour bombarder la Syrie de missiles.

    awrassi
    19 avril 2018 - 3 h 31 min

    L’origine du gas ou d’une rame n’importe pas. Ce qui importe, c’est que l’ONU est une coquille vide de droit et de paix, ses deux critères fondateurs, pour les naîfs. Car quiconque croit au complot, l’ONU a été créée pour représenter l’unique organe de contrôle et de direction du Nouvel ordre mondial que veut nous imposer une certaine secte sataniste …

    8
    1
    NGUYEN
    19 avril 2018 - 0 h 02 min

    Dans tous les cas, merci infiniment pour le travail réalisé par le media Algérie Patriote. Les informations sur AP sont d’autant plus pertinentes que nous en sommes privé, en France. Il a fallu énormément de temps avant d’apprendre l’existence de ce fameux journal.
    Soudain, tout se met en place. Je comprends mieux le fil des évènements, le pourquoi du comment.
    Et puis comme beaucoup de français, je regrette terriblement l’état des relations entre l’Algérie et la France. Nous, le peuple, on aurait bien aimé avoir des relations paisibles avec l’Algérie, que je perçois comme un pays extraordinairement passionnant : son peuple, sa culture, son histoire tout en reliefs….
    La diversité entre les peuples, je ne désespère pas de pouvoir la vivre très bientôt. Félicitations !

    15
      Algérien révolté
      19 avril 2018 - 5 h 49 min

      L’Algerie subit un embargo sournois de la part de la part de la France et ça depuis 1962 a nos jours , les autoritées Française successives n’ont eues de cesse de mettre les batons dans les roues de l’Algerie dans tous les domaines et en tout lieux notamment en Europe ,notre pays est considéré comme une chasse gardée de la France et nos dirigeants doivent se soumettre aux désiratas ou c’est le baton qui tombe ; comme ils sont Algerien et aussi rebelle que nous tous les Français ne l’admettent pas ;ceci explique cela .Alors une question : quand la France acceptera t-elle l’independance de l’Algerie ?

      5
      1
        awrassi
        19 avril 2018 - 7 h 27 min

        Effectivement, il ne faut pas confondre les Français et l’Etat profond français ! Les Français nous connaissent mal ou seulement à travers les Pieds-Noirs (les aigris, pas tous) et les jeunes banlieusards qui n’ont plus rien d’algérien … Quant à l’Etat profond, colonialiste à souhait, il est dans son rôle : diviser les peuples pour mieux régner.

        2
        1
          Ben
          19 avril 2018 - 8 h 42 min

           » les jeunes banlieusards qui n’ont plus rien d’algérien … » allons allons amigo frère cousin…

      Anonyme
      19 avril 2018 - 19 h 41 min

      @NGUYEN,
      Merci pour votre sincère
      témoignage. Soyez le bienvenu
      sur AP.

    Mme CH
    18 avril 2018 - 22 h 04 min

    Rien de surprenant…!!! Tout le monde connait les commanditaires du chaos dans le but de dépecer encore une fois le Grand Moyen Orient…! Tout le monde sait même les benêts, ceux qui ont concocté, planifié, financé, armé, entraîné les exécutants du sale boulot dans tous les pays arabo-musulmans qui ont été détruits…!!! Le Processus du « choc des civilisations » est bien en marche; ces occidentaux, enfin particulièrement leurs gouvernants, sont une machine à tuer (même leurs citoyens) pour assouvir leurs besoins et leurs intérêts, ensuite ils osent nous donner des leçons sur la démocrassie et le droit des zommes, quelle bande de Caméléons, d’hypocrites et de lâches cachés derrière leurs bureaux. Malheureusement ce sont les peuples qui payent…!!!

    8
    1
    karimdz
    18 avril 2018 - 17 h 09 min

    Plus grand monde n est dupe, de la propagande sioniste, que ce soit le gaz sarin ou encore les attentats, al quaida, daech et cie, tout est planifié par certains états occidentaux, amérique, france et angleterre pour ne pas les nommer, et bien entendu, isra heil, état terroriste de référence…

    18
    1
    Mokoko
    18 avril 2018 - 17 h 01 min

    si ça vient de Belgique , alors il est possible que les intermédiaires soient d’origine marocaine , je me trompe non ???

    16
    2
    Anonyme
    18 avril 2018 - 16 h 58 min

    Donc si il ne les livrai pas au régime syrien par la voie officiel alors il les livrai directement aux rebelles et terroristes de daech et Al Nosra. ….dans ce cas il ny a pas que la Belgique qui faut montré du doigt mais bien les 3 pays France USA et GB qui ont accusé surement a tort et ont frappé un pays souverain la semaine dernière . Enfin si c est bien révélé que ca va viens de cette Europe accusatrice et moraliste ils deviennent de facto des états terroristes mais qui va les bombarder eux pour leurs mensonges et pt être pr une attaque chimique fomenté par leurs propres soins? La Russie et la Syrie sont en droit de demander des excuses officiels publiques de la part de ses 3 pays va t en guerre si c est avéré et même accuser ses états d états terroristes et être connu comme tel mais officiellement par tte la vrai communauté internationale .

    17
    1
    marxopolos
    18 avril 2018 - 15 h 29 min

    On savait que tout venait soit d’Europe, soit des usa. voilà qui est clair.

    31
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.