Mokri : «Soltani ne pourra rien changer à la ligne du parti»

Mokri MSP
Abderrazak Mokri. New Press

Par R. Mahmoudi A l’approche du congrès de son parti le MSP, Abderrazak Mokri lance un ultime défi à son pugnace rival, Bouguerra Soltani, qui ne désespère pas de voir une majorité de militants basculer, enfin, dans le sens qui puisse ramener le parti dans le giron du pouvoir, comme il le souhaite. Il rassure ses ouailles qu’il n’y avait rien à craindre sur l’«unité des rangs» au prochain congrès.

Dans un long texte portant une dizaine de «clarifications», Mokri veut se montrer aussi indécrottable que déterminé à ne rien céder à son ex-mentor. D’entrée, il affirme que le choix d’un nouveau président, l’élaboration des statuts ou du programme politique du parti «sont des questions qui seront tranchées par les délégués et non pas dans les colonnes des journaux, sur les réseaux sociaux ou sur les plateaux de télévision», allusion à Bouguerra Soltani qui multiplie les interventions depuis quelques semaines, pour contester la préparation des prochaines assises du MSP, et mobilise ses troupes dans la perspective de ce rendez-vous capital dans la vie du parti.

Mokri nie l’existence de tiraillements ou de conflits au sein du parti. Pour lui, les avis exprimés à travers la presse par «certains de ses éléments» – allusion claire à Soltani, là aussi – ne témoignent aucunement de l’existence d’un conflit au sein du mouvement. D’après Mokri, tant que les dissensions et les divergences n’atteignent pas la base, il n’y a rien à craindre.

Autre point de discorde évoqué par le chef du MSP : l’intégration ou non du gouvernement. Il rassure que cette question n’est pas du ressort du congrès, mais bien du Madjlis Echoura du parti qui en déclouera. Soltani aura à attendre la nouvelle configuration de cette instance pour commencer à agir. Or, sur cette question, Mokri est rassuré, dès lors que toutes les propositions qui seront soumises au congrès portent son cachet. Il considère que ses détracteurs à l’intérieur du parti, Soltani en tête, sont trop éloignés des nouvelles réalités pour espérer renverser la vapeur.

Enfin, Mokri reviendra sur cette histoire de «fuites organisées» des documents des avant-projets du congrès, imputés, encore et toujours, à Bouguerra Soltani et à ses inconditionnels. Il affirme que celles-ci «n’auront aucune incidence sur le travail de la commission préparatoire» du congrès.

R. M. 

Comment (3)

    TARIK contre RAMADAN
    19 avril 2018 - 23 h 03 min

    alors mokerie , ça vous quoi qu’un certain tarik R bien de chez vous les islamistes , vienne de reconnaitre aujourd’hui, le viol « extraconjugal » (svp ) , avec une quadragénaire ? lol ( la dame avait soigneusement collecté des preuves , sperme , audio ..etc ) : pauvre tarik : c’est toute une carriére qui s’envole : FAITES CE QUE JE VOUS DIS , NE FAITES PAS CE QUE FAIS !!!!!! ah ces islamistes , ils ont une bonne accointance avec l’hypocrisie…vous trouvez pas moquerie ?
    si j’étais vous , je ne m’amuserai plus de jouer au prédicateur islamiste qui fait croire aux autres que lui a déja les clées de ses appartements au paradis …

    6
    4
    vous etes du paradis , et nous pas !!! ? lol
    19 avril 2018 - 10 h 40 min

    « Mokri : «Soltani ne pourra rien changer à la ligne du parti» » waw !!!
    les deux vous êtes vraiment « bons à rien » (vraiment , vous servez juste des projets de vos maitres saoudiens et turques et vous les adorez (adoration) alors que DIEU SEUL devrait etre adoré.
    vous n’avez apporté que le malheur à notre société et vous n’apporterez que des idées d’un autre temps complétement révolu…. c’est comme çi le prophéte (saws) avait vécu selon l’époque d’Abraham (saws) .
    chaque société musulmane (et non islamiste) DEVRAIT VIVRE SA PROPRE EPOQUE UNIQUEMENT (on a pas besoin de manger avec les doigts et parterre , on a « peut-etre » pas besoin de s’acheter des chamelles pour nous transporter….)!!! arrétez votre cirque la piéce de théatre nauséabonde que vous nous servez.. allez juste lobotomiser les cervelles de vos propres enfants, pas ceux des autres.

    6
    4
      hami
      19 avril 2018 - 13 h 29 min

      Pourquoi accorde-t-on beaucoup plus de visibilité aux islamistes qui se réclament ouvertement de erdogan et des saoudiens qu’aux démocrates patriotes.

      4
      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.