Les Américains veulent-ils obliger l’Algérie à libérer des terroristes ?

Etats-Unis Algérie prisonniers politiques
Le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le Département d’Etat consacre dans son dernier rapport sur les libertés en Algérie un long chapitre à la justice.  Dans un chapelet de critiques pointant les dysfonctionnements du système judiciaire algérien, les rédacteurs du document reprochent au gouvernement de nier la présence dans les prisons algériennes de détenus… politiques.

Par détenus politiques, le Département d’Etat fait référence notamment à d’anciens militants de l’ex-FIS qui non seulement ont pris les armes, mais ont commis également des assassinats de civils. «Le gouvernement continue de nier que 160 personnes qui demeurent incarcérées depuis les années 1990 sont des prisonniers politiques, et a affirmé qu’ils ne sont pas éligibles pour être graciés dans le cadre de la charte pour la paix et la réconciliation, car ils ont commis des crimes violents durant le conflit interne», indique le Département d’Etat.

Le reproche du Département d’Etat est ridicule. Tous les spécialistes de l’Algérie savent que le gouvernement algérien a libéré tous les islamistes qui avaient été emprisonnés durant les années 1990. Y compris les chefs et les militants radicaux. Il ne reste dans les prisons que des criminels endurcis. La preuve, c’est qu’aucun parti politique (toutes tendances confondues) ne parle en 2018 de détenus politiques.

Ce qui est curieux dans l’histoire, c’est que les allégations de l’Administration américaine interviennent à un moment où de nombreux organismes internationaux observent une amélioration significative dans le fonctionnement du système judiciaire algérien et excluent catégoriquement l’existence de détenus politiques Algérie. Ce rapport, pour le moins critique, sort également dans un contexte marqué par une nette amélioration des relations algéro-américaines.

Dès lors, une question se pose : les milieux hostiles à l’Algérie ont-ils sciemment alimenté le Département en fausses informations dans le but justement de saborder le rapprochement algéro-américain ? Si c’est le cas, la manœuvre ne peut venir que des milieux islamistes qui n’ont jamais digéré leur défaite historique en Algérie. Cela à moins que les Américains veuillent faire pression sur l’Algérie pour qu’elle libère des terroristes et des gens qui ont les mains tachés de sang.

S. S.

Comment (22)

    Patriote
    22 avril 2018 - 17 h 30 min

    Azul de France, La majorité des gouvernement occident sont des criminels ils font tout pour fabriquer des guerres civiles soit par la religion soit par la culture si juste pour faire tourner leurs usines d’armements en plus ils trouvent des jetables des tueurs d’enfants et femmes comme le criminel madani marzak.

    5
    2
      Anonyme
      23 avril 2018 - 5 h 58 min

      On ne déstabilise que les instables. Il y a bien un equilibre, on investit pas dans des projets non rentables. Ceux qui ont dévalisé le pays ont donné le bon signal que le pays est colonisable. Nuance..

    Moskosdz
    22 avril 2018 - 15 h 08 min

    Les barbares voilés d’islam défendent l’intérêt des Ricains avant tout,il est tout à fait normal que la CIA s’inquiète de leur sort.

    Lailla
    22 avril 2018 - 14 h 18 min

    Pourquoi il demande pas a la France de libéré Gorge Ebrahim abdela ça fait plus 35 ans qui croup en prison

    Mia
    22 avril 2018 - 10 h 30 min

    vous les amerloques, françoises et les grandsbretons, ne vous frottez pas trop à nous, tous les algériens à travers le monde se dresseront contre vous…

    10
    7
    Vangelis
    22 avril 2018 - 8 h 27 min

    Mika Pompeo n’est pas Secrétaire d’état, l’équivalent au ministre des affaires étrangères.
    Il est directeur de la CIA.

    Le rapport du département d’état US ne parle pas seulement des islamistes qui seraient encore emprisonnés en Algérie mais de bien plus d’autres choses à l’exemple de l’absence de libertés démocratiques :

    * on ne peut pas manifester sans autorisation et lorsqu’il y en a, les personnes qui y participent sont bastonnées et menées au poste de police ;

    * les commentaires sur les sites sociaux sont surveillés et quiconque dénigre le gouvernement, il est pris manu militari et déféré à la justice pour atteinte à l’autorité publique ;

    * les personnes qui ne font pas le ramadan sont pourchassées de même que les couples qui se baladent simplement sur le bord d’une plage ;

    * la justice est aux ordres et condamne les petits et fiche la paix aux gros bonnets ;

    * la corruption est instituée comme mode de gouvernance et l’autorité qui a été instituée pour lutter contre ce phénomène est une coquille vide sans aucun pouvoir ;

    * les pontes du régime tenus normalement de par la loi de déposer leur déclaration de patrimoine avant leur prise de fonctions ne le font pas et le pouvoir ne fait rien pour les y contraindre ;

    * etc ….

    Inutile donc de réduire le rapport aux seuls prisonniers islamistes qui ne sont qu’un épiphénomène vu le nombre d’entre eux qui sont encore dans les geôles.

    23
    7
    صالح/ الجزائر
    22 avril 2018 - 7 h 32 min

    Est-ce que l’Amérique , toute entière et non seulement le Département d’Etat , respecte –t- elle le système judiciaire incarné par le droit international ? .
    Si c’est oui de quel article , de ce même droit , elle s’est référé pour attaquer , avec les deux caniches européens , français et britannique , la grande Syrie historique ( la vraie ) martyrisée ? .
    Si c’est non , pourquoi elle , dans ce cas , se mêle des affaires internes de la justice algérienne ( indépendante ) ? .
    Est-ce que le Département d’Etat américaine a respecté le décret présidentiel de l’ex Président américaine ordonnant la fermeture du centre de Guantánamo , où sont détenues des personnes qualifiées de « combattants illégaux » ? .
    Car le groupe de défense des « droits de l’homme Reprieve » , basé à Londres , a révélé , en mai 2006 , dans le journal « The Independant » , que plus de soixante détenus auraient été capturés alors qu’ils étaient mineurs , et que la cour suprême des États-Unis a déclaré , en juin 2006 , illégales les procédures judiciaires d’exception mises en place à Guantánamo .
    Est-ce que le Département d’Etat américaine peut informer le système judiciaire algérien où il cache toujours le n° 2 d’Al Qaïda : Ayman al-Zawahiri , et Abou Bakr Al-Baghdadi et les autres « combattants illégaux » ? .
    Si l’Amérique respectait assez bien les valeurs morales , qu’elle brandit devant les autres pauvres , comme l’Algérie , pour les complexer et les faire chanter , il aurait rendu justice à son ex. agent Ben Laden en édifiant , quelque part à Washington ( devant le siège de la CIA , par exemple ) , une statue qui porte son nom avec inscription « Al Qaeda » au socle , pour les grands services rendus aux yankees , au lieu de l’assassiner , après avoir accompli sa mission , et le jeter à l’océan .
    Est-ce que les rédacteurs du document , de ce même Département , auraient osé à citer un chapelet de reproches , au gouvernement algérien , si ce dernier possédait et est capable de fournir autant de pétrodollars que les serviteur des intérêts américano-sionistes , au nom de « Gardien des deux saintes mosquées » , fournissent au « Complexe militaro-industriel » américain ? .

    20
    11
      Sam
      22 avril 2018 - 8 h 51 min

      Bonjour de France,
      Merci pour votre commentaire et analyse objective et impartiale.
      Ces soi-disant démocraties occidentalosionistes ne sont que de pures dictatures et criminels.

      13
      9
    Anonyme
    22 avril 2018 - 7 h 07 min

    pourquoi les amerloks ne viennent ils pas les libérer eux même ou allez dire ça au marocains peut a poutine en passant par la core du nord ?,,Guantánamo ils oublIent? ,peut être qu a leurs yeux l Algérie est un maillon faible a qui on peux dicté sa conduite mais finalement trouvent ils là un prétexte a faire de nous (une nouvelle Syrie

    15
    11
    kaci
    22 avril 2018 - 5 h 59 min

    La caste a toujours comptè sur le soutien des puissances. Quant à l’islamisme il est l’allié du régime. Peut on faire passer l’ islamisme qui a toujours vécu au sein du système comme opposition? Trump doit comprendre que la laicité faisait partie de notre culture depuis des millennaires et ceux qui vous ont vendu un peuple berbère islamiste vous ont simplement menti.

    11
    9
    Anonyme
    22 avril 2018 - 5 h 46 min

    Pour un pays qui condamne ses citoyens à des peines de prison de quelques siècles et qui tire dans le dos de ces mêmes citoyens parce-qu’ils ont le malheur d’être noirs, ça la fout mal!! Il devrait balayer devant sa porte l et après cela, il pourra parler de LALAH L’ALGERIE DES MARTYRS qui est toujours prête à sacrifier d’autres de ses meilleurs enfants pour se défendre contre ces états voyous (usa, france, angleterre, israêl et leurs paillassons).

    19
    7
    Anonyme
    21 avril 2018 - 22 h 57 min

    Fait ce que je dis. Et fait pas ce que je fais…..

    16
    8
    Torture Amériquaine
    21 avril 2018 - 22 h 44 min

    L’amérique est très mal placé pour parler de prisonnier ou ils torturent selon les archives de tortures que la France à donné sur ce genre de pratique qu’ils fesaient en Algérie ! Et les Amériquains la pratique à ce jour depuis l’invation Irakienne.

    26
    9
    Nasser
    21 avril 2018 - 20 h 59 min

    Que pense ce département d’Etat des tortures que pratiquent les USA aux prisonniers?

    24
    8
    Nasser
    21 avril 2018 - 20 h 57 min

    Chiche que les Etats Unis les réclament officiellement pour les héberger et les prendre en charge chez eux! C’est valable pour la France!

    28
    7
    Anonyme
    21 avril 2018 - 20 h 19 min

    Le dept d état algérien emmerde le dept d état US.
    Le dept d état algérien vous demande d abolir la peine de morts aux USA?

    28
    10
    Guillaume
    21 avril 2018 - 20 h 10 min

    Moi je dirai tout simplement au département américain TOZ et re-TOZ ahlikoum ya el renzil ya el mairikiyine.
    Ont est chez nous et ont vous emmerde.

    26
    12
    Anonyme
    21 avril 2018 - 18 h 44 min

    Ils veulent noyer le pays de terroristes, et de migrants. Ces deniers temps, ils passent leur temps à faire des analyses sur tous les aspects. Que Dieu nous protège de ces oiseaux de mauvaise augure.

    26
    8
    Les Égarés USA rêvent.
    21 avril 2018 - 18 h 38 min

    Les USA sont rusé mais Algérie à créé la Ruse !!….Les USA espère être la cause de la libération des pseudos « Prisonniers politiques  » mais véritablement Terroristes dans le cas où Algérie les libérerai « …(Usa Rêve)….admettons une libération de ces Terroristes (Prisonniers dit Politique)..dans la foulée des agents US aprocheraient ces Ex Terroristes Prisonniers pour les « prendre en mains « ..et recréer de nouvelles cellules terroristes Wahabites du Salaf et relancer les « Doula Islamya…reactiver l’ais Fis…Ce Régime Terroriste USA est comme l’Entité sioniste ne jamais s’arrêter de Conspirer , toujours semer le trouble , leur seul occupation..le chaos..Terrorisme..desordre…Quoi de mieux pour le Régime Terroriste Américain que d’avoir sous la main des Terroristes Algérien fraîchement sortis de Prisons et en Faire des Ex Prisonniers politiques en Exilés au USA ou Gb ou France…comme le fut Ghanouchi à Londres.. le Régime USA soutient le Terrorisme .

    25
    8
    7
    21 avril 2018 - 18 h 02 min

    Les américains sont les parrains des islamistes…ils savent qu’on sait…alors?

    30
    9
    Ferial
    21 avril 2018 - 16 h 50 min

    L’hôpital qui se fout de la charité !
    Et Guantanamo c’est quoi ?

    84
    12
      Kassaman
      21 avril 2018 - 19 h 35 min

      Sans oublier le scandale des prisons secrètes à travers le monde, où différentes techniques de tortures furent testées et où il a été décrété que les droits de l’homme et autres conventions de genèves n’étaient pas applicables!!!

      29
      9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.