Oran : le général Gaïd Salah visite la 2e RM

Gaïd Salah
Ahmed Gaïd Salah. New Press

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a mis en avant à Oran, le «haut niveau» atteint par les fabrications militaires de l’ANP, lors de sa visite à la 2e Région militaire, indique mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN) repris par l’agence de presse officielle APS.

Au second jour de sa visite de travail, marqué par l’inspection de quelques unités relevant du secteur militaire d’Oran, Gaïd Salah «a mis en valeur le haut niveau atteint par nos fabrications militaires et ce, malgré leur fraicheur et à travers lesquelles l’ANP aspire à atteindre l’autosuffisance, dans une première étape, en matière des secteurs de l’industrie militaire».

Le général Gaïd Salah, lors d’une réunion avec le général-major Saïd Bey, commandant de la 2e RM, a prononcé une allocution d’orientation à travers laquelle il a mis en exergue «les grands axes de la feuille de route tracée par l’ANP afin d’optimiser ses capacités tout en s’appuyant sur le contenu de l’approche globale élaborée par le président de la République», ajoute la même source.

«La feuille de route que nous avons tracée afin d’élever les capacités de l’ANP s’appuie fondamentalement sur le contenu de l’approche globale élaborée par le Président, chef suprême des forces armées, qui définit les axes principaux que nous avons estimé qu’ils devront être suivis et focalisés sur une série d’axes promoteurs essentiels, commençant par la prise en charge maximale de l’aspect de formation, de la base au sommet de la pyramide de l’appareil de formation», a précisé le général Gaïd Salah.

R. N.

Comment (8)

    mkideche
    26 avril 2018 - 2 h 20 min

    juste une note à nos frères et sœurs, on aiment tous notre patrie, soyez juste discrets et pas trop de détails, mon point de vue, il faut miser surtout sur la formation individuelle corps à corps, l’otan est capable de nous massacrer par ses avions mais combat individuel ils vont souffrir

    Anonyme
    25 avril 2018 - 15 h 51 min

    Notre soutien à l’ANP est inconditionnel et éternel.
    On aimerais Juste que l’ANP s’occupe des charlots/Harkis à l’intérieur.

    Algérienne-DZ
    25 avril 2018 - 6 h 15 min

    M. Gaid Salah
    Les migrants continuent leur colonisation
    Le makhzan continue son pillage
    Le makhzan pille notre identité
    L’Algérie est attaquée dans son fondement. Qu’allez vous faire pour stopper cette catastrophe .

    Anonyme
    25 avril 2018 - 6 h 03 min

    On dirait qu’il est en train de parler des projets agricoles
    Un peu de discrétion, la fonction oblige

    2
    1
    Anonyme
    25 avril 2018 - 6 h 01 min

    Où est le secret militaire
    Êtes vous obligés de divulguer vos projets

    2
    1
    kilo
    24 avril 2018 - 15 h 16 min

    mon frère, développe l’art de pas divulguer nos secrets aux sionistes d’àcôté. Merci pour ton intelligence

    16
    4
    Cheriet
    24 avril 2018 - 13 h 40 min

    La pyramide de l’appareil de formation ……….Quelle belle citation.

    4
    1
    MELLO
    24 avril 2018 - 12 h 00 min

    Soyons fiers de notre armée qui se professionnalise de jour en jour , avec l’acquisition du savoir faire dans le domaine de la fabrication ainsi que l’acquisition du matériel de dernière génération. C’est ainsi que notre armée de l’air a acquis et déployé depuis quelques mois le nouveau radar trans-horizon russe Rezonans-NE3, selon le site Nouvel ordre de stratégies de défense, ce radar est capable de détecter les avions et les missiles de croisières furtifs. L’une des tâches les plus importantes à laquelle répond le système du radar «est de détecter et de suivre les cibles balistiques et les missiles de croisière hypersoniques et de prédire leurs points d’impact», en ajoutant qu’avec ses caractéristiques «le radar Rezonans-NE3 peut être utilisé comme radar de surveillance aérienne avancé pour la couverture de l’espace aérien et l’alerte précoce de la première attaque par voies aériennes et spatiales de l’ennemi à une distance de 1.100 km». «C’est un radar de combat orienté vers les tâches d’acquisition et de guidage des systèmes d’armes antiaériens dans une bulle de 300 km». De plus notre armée a acquis et mis en état opérationnel le système russe de commandement et de contrôle automatisé Polyana D4M1, qui lui permet d’entrer dans «le club fermé des pays» ayant une défense aérienne intégrée. Le Polyana D4M1 est capable, explique Menadefense, «de commander et coordonner les systèmes de défense anti-aérienne mobiles de différentes portées et de différentes natures, en partageant les données entre eux et en prenant la commande de tir de chacun d’eux». Avec ces acquis, notre armée gagne en puissance. Elle est 23e au niveau mondial et deuxième sur le continent africain, selon un classement de Global Fire Power dans sa dernière édition de 2018.

    16
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.