Discrimination raciale : l’UE doit soutenir la Palestine dans sa plainte contre Israël

Dugard UE Palestine Israël
Le juriste et professeur de droit sud-africain John Dugard. D. R.

Le juriste et professeur de droit sud-africain John Dugard a appelé l’Union européenne (UE) à soutenir la Palestine dans sa plainte, déposée lundi dernier, contre l’occupant israélien, en vertu d’un traité contre le racisme. Lors d’une audition au Parlement européen sur la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés, cet ancien rapporteur spécial pour les droits de l’Homme en Cisjordanie et dans la bande de Gaza a estimé que les Etats membres de l’UE doivent faire de même et déposer une plainte contre l’occupant israélien pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Lundi, l’ambassadeur palestinien aux Nations unies, Ibrahim Khraishi, a déposé une plainte auprès de l’organisme qui surveille la mise en œuvre de la Convention des Nations unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale. La plainte accuse l’occupant israélien de politiques et de pratiques ayant «l’objectif commun de déplacer et remplacer le peuple palestinien, dans le but de maintenir une occupation coloniale». Les violations dans les territoires occupés, que la plainte définit comme la Cisjordanie, la bande de Gaza et El-Qods-Est, visent à maintenir «une majorité démographique juive sur la totalité de la Palestine historique», soutient le document de 350 pages.

La Palestine, qui a obtenu le statut d’Etat observateur aux Nations unies, il y a cinq ans, a signé en 2014 la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale. Le suivi de la convention est assuré par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, un organisme de 18 experts indépendants qui est maintenant chargé d’estimer la plainte.

Le professeur John Dugard a exhorté également l’UE et ses Etats membres à apporter leur soutien à la Palestine devant la Cour pénale internationale (CPI) pour éviter d’être accusés de complicité de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. «Si les Etats membres veulent éviter d’être accusés de complicité, ils devraient s’exprimer en faveur de la poursuite d’Israël dans des tribunes internationales ou dans des discussions privées. Le procureur de la CPI devrait avoir le courage de s’engager dans une procédure uniquement si les Etats membres le soutiennent», a-t-il ajouté.

Ce juriste international a appelé l’UE à cesser toute coopération avec l’occupant israélien en raison de sa politique de colonisation et de racisme à l’encontre des Palestiniens. «L’Afrique du Sud a été soumise à des sanctions de toutes formes (en raison de l’apartheid). Israël a une politique analogue, mais l’UE signe un accord d’association avec lui», a-t-il regretté, soulignant la nécessité que «la collaboration prenne fin».

Le professeur John Dugard a estimé que l’UE doit faire preuve de «plus de courage» si elle ne veut pas être accusée de collusion, exhortant les Etats membres de l’union à introduire des demandes en réparation à l’occupant israélien quand il détruit en Palestine des projets financés par eux-mêmes. Il a jugé, par ailleurs, que le projet de transfert de l’ambassade roumaine de Tel-Aviv à El-Qods occupée est «contraire à la politique des droits de l’Homme de l’UE».

R. I.

Comment (3)

    Anonyme
    29 avril 2018 - 6 h 55 min

    Il y a une tres importante decision a prendre par la societe civile Europeenne surtout les musulmans Europeens.c est de s organiser et d investir les reseaux sociaux et de montrer au monde les assassinats quotidiens a GAZA et de maintenir les pressions sur le parlement Europeen et les deputes Europeens pour soutenir les Palestiniens et les Sahraouis dans leur droit universel a l autodetermination et a l independance.Les Francais musulmans particulierement doivent savoir qu ils forment une force electorale incomparable en Europe,ils peuvent en s organisant jouer un tres grand role dans le choix de la politique Francaise et Europeenne vis avis des interets de leur communaute…Ils doivent s organiser autour d un conseil superieur des institutions musulmanes forme d eminantes personalites civiles de tres haut niveau (pour les questions politiques et sociales) et d un Mufti de la republique,eminante personalite religieuse reconnue (pour les questions religieuses ) .Toutes les questions relatives a la defense des interets des francais musulmans doivent etre debattus et defendus par ce conseil superieurs des institutions musulmanes de France.C est a cette condition fondamentale que les francais musulmans et Europeens pourront s imposer en tant que force politique incontournable pour le choix des politiques gouvernementales et Europeennes.

    10
    2
    Les Égarés USA Gb France Israël Saouds
    29 avril 2018 - 2 h 27 min

    A qui voullez-vous parler pour condamner le Bébé Israël…?
    C’est L’occident qui a enfanté le monstre criminel Israël en 1948..a sa naissance un Criminel et Terroriste…Ces Occidentaux Usa Gb France Israël ont participé à la création de Daesh Al nosra Wahabites Terrorisme…comment voulez-vous qu’ils condamnent leur création Sionisme Israël….L’UE défendra son Bébé Israël en toutes circonstances ….Daesh Occidentaux Sionisme et Wahabisme …Tout est là.

    7
    3
    Oklahoma
    28 avril 2018 - 4 h 35 min

    Oui, ça sauté aux yeux que c’est une discrimination ciblée et maintenue à l’encontre des palestiniens. L’UE ne doit pas rester assise et spectatrice des affres qui se déroulent à Gaza et dans une moindre mesure en Cisjordanie occupée par l’entité sioniste raciste.

    35
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.