Finale de la Coupe d’Algérie 2017-2018 : l’USM Bel-Abbès réédite l’exploit de 1991

Coupe d'Algérie finale USMBA
Comme en 1991, l'USMBA a été «choisie» pour soulever le trophée. New Press

L’USM Bel-Abbès a remporté la Coupe d’Algérie 2017-2018 de football après sa victoire sur la JS Kabylie (2-1 ; mi-temps : 1-0), mardi en finale disputée au stade 5-Juillet d’Alger, rééditant ainsi l’exploit réalisé en 1991 devant le même adversaire. L’USM Bel-Abbès a affiché dès l’entame du match ses ambitions de remporter le trophée en allant chercher ce premier but à la deuxième minute de jeu suite à un joli mouvement finalisé par Hamza Belahouel qui est arrivé à battre le gardien de la JSK, Hocine Asselah. Jouant avec un système complètement orienté vers l’attaque (4-3-3), les joueurs de l’USMBA semblaient beaucoup plus organisés avec une maîtrise technique et un milieu de terrain royal dirigé par Bounoua, contrairement à la JSK qui a complètement perdu ses repères après avoir encaissé ce premier but dès le début de la partie.

Les poulains de l’entraîneur kabyle Youcef Bouzidi se sont montrés prudents et parfois désorientés dans leur jeu, devant une équipe de Bel-Abbès très compacte en défense. D’ailleurs, la première véritable action de la JSK a été enregistrée après pas moins de 38 minutes de jeu sur un corner bien tiré par Benaldjia, la tête de Djabout, meilleur buteur de la formation du Djurdjura, passant tout juste au-dessus de la cage du gardien Toual. Cette prudence a permis aux gars de la Mekerra de gérer le reste de cette première mi-temps et garder ainsi cette petite avance au tableau d’affichage, tout en procédant par des contre-attaques qui n’ont cependant créé aucun danger sur la défense kabyle.

Au retour des vestiaires, le même scénario a été reconduit par l’USM Bel-Abbès qui est arrivée à inscrire un deuxième but par l’intermédiaire de Belahouel, auteur d’un doublé (48e), au grand dam des milliers de supporters kabyles présents au stade 5-Juillet qui n’arrivaient pas à comprendre le rendement de leur équipe. Touchés dans leur amour propre, les joueurs de la JSK ont jeté toutes leurs forces en attaque, en témoigne le nombre de coups francs en leur faveur. C’est ainsi que suite à un corner de Benaldjia, Djerrar surgit et réduit la marque (55e), au milieu d’une défense de Bel-Abbès qui a vu le cuir la traverser.

A partir de ce moment-là, le jeu a complètement changé avec des actions de part et d’autre, notamment de la JS Kabylie qui a imposé une pression durant cinq minutes sur la défense adverse, mais le danger est arrivé finalement du côté de Sidi Bel-Abbès lorsque Lamara a vu sa tête toucher le poteau d’Asselah (60e). La formation de la Mekerra a failli aggraver la marque sur penalty, finalement raté par Bounoua (73e), suite à une erreur du gardien Asselah, expulsé (72e). Avec dix joueurs sur le terrain, l’entraîneur Bouzidi a introduit quelques changements dans son effectif avec l’objectif de revenir dans la marque, mais c’était compter sans la détermination des joueurs de Sidi Bel-Abbès qui ont su garder leur avance jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Abid-Charef.

R. S.

Comment (15)

    Anonyme
    4 mai 2018 - 3 h 56 min

    Aprés l’attaque du Maroc contre notre pays Belloumi et l’Algerie doivent soutenir les USA pour l’organisation de la coupe du monde.




    2



    2
    MELLO
    3 mai 2018 - 11 h 03 min

    Que certains se gardent d’apporter des jugements hâtifs sur cette grande équipe, la plus titrée d’Algérie. Il y a tout juste deux mois, tout le monde voyait cette mythique équipe, le club le plus titré du pays, dégringoler en ligue 2. Mais tel un sphinx, ce club, le SEUL de l’Elite qui n’a jamais été relégué en seconde division depuis son accession en 1969, s’est métamorphosé. Après avoir changé deux fois de président, le club a trouvé un jeune dirigeant qui semble avoir de l’ambition. En 8 rencontres, la JSK n’a perdu que le match de la finale de coupe d’Algérie. Elle enchaîné les victoires et quelques nuls pour sortir de la zone rouge de la relégation. Elle n’est pas totalement indemne, mais l’équipe est presque sauvée. En plus des victoires, la JSK a retrouvé son public, qu’on le veuille ou non, l’un des plus importants à l’échelle nationale. « C’est le seul club qui compte des supporters dans les 48 wilayas », a dit un jour l’ancien défenseur de l’équipe nationale, Abdelhakim Serrar. La vitrine des trophées est bien remplie et il n’ ya pas de place pour cette coupe 2018, l’équipe a gagné, en effet, plusieurs coupes d’Afrique et une super coupe du même continent. En plein terrorisme, alors que le pays était à feu et à sang, la JSK avait remporté deux coupes d’Afriques. La première en 1990 et l’autre en 1995. Elle figure dans le top 100 des meilleurs clubs africains de tous les temps. Le club le plus titré d’Algérie garde toute sa grandeur malgré quelques échecs et certains accidents de parcours !




    1



    8
      Anonyme
      5 mai 2018 - 12 h 35 min

      Certes la JSK a laissé filer cette coupe au profit de Bel Abbes , mais son retour au sommet du foot national est pour bientôt, car des HOMMES ne la laisseront jamais tomber. Les grands clubs ne meurent jamais et la JSK en est UN. Bel Abbes a savouré un titre , mabrouk alihoum, mais la jsk restera toujours grande.




      1



      2
    Othman
    2 mai 2018 - 11 h 33 min

    Esperant que le Stade du 5 Juillet n’a pas subit pas une pluie de pierres comme c’etait le cas a Constantine et a Tizi. Ca y allait de l’image de marque de l’Algerie, image deja ternie par la mort de Ebosse.
    Felicitatrion pour l’USMBA/ De la part d’un Fan du Mouloudia de pere en fils




    10



    5
    Rouiched
    2 mai 2018 - 11 h 17 min

    Cette défaite risque de l’entraîner dans sa chute vers la D2 surtout avec le calendrier qui l’attend (CSC,USMA,MCO).
    Enfin heureusement que notre MOB est de retour en D1 et peut etre meme la JSMB




    9



    4
    Mohcine
    2 mai 2018 - 11 h 04 min

    Tous les gens epris de justice etaient derriere l’USMBA et c’est tres logique surtout que cette equipe a merite sa victoire d’hier et ce n’est ni Bouzidi et encore moins Mellal qui vont dire le contraire.




    9



    5
    Mokrane
    2 mai 2018 - 11 h 00 min

    Mon seul regret aujourd’hui est que l’actuel equipe a la tete de notre JSK a reussi a dechirer avec fracas l’amitie qui liee notre JSK au MCA et j’en suis triste.
    Au passage je felicite cette equipe de Bel Abbes pour sa victoire amplement meritee.




    9



    4
    Anonyme
    2 mai 2018 - 10 h 56 min

    Le seul responsable de cette defaite etait l’interdiction de faire rentrer au stade les pierres et les cailloux.




    9



    5
    ALI
    2 mai 2018 - 10 h 54 min

    FELICITATIONS A L’USMBA ET MERCI A LA DGSN POUR AVOIR RENFORCE SON DISPOSITIF DE CONTROLE ET DE SURVEIILANCE AFIN D’EVITER CES HONTEUSES IMAGES POUR L’ALGERIE EN RAPPORT DE SE QUI S’EST PASSE LORS DES MATCHES JSK-MCA DE TIZI ET DE CONSTANTINE OU LE NOMBRE DE PIERRES LANCEES SUR LE TERRAIN AVAIT DEPASSE LE NOMBRE DE SPECTATEURS.




    10



    4
    Kamel
    2 mai 2018 - 10 h 47 min

    Moi j’avais bcp de sympathie pour la JSK jusqu’a jour du match de Tizi Ouzou contre le MCA et surtout celui de Constantine contre la meme equipe. Wallah une vraie Honte surtout pour leurs nouveaux dirigeants.
    Enfin je felicite cette sympathique equipe de Bel Abbes pour cette victoire bien meritee et surtout sans tricherie parce que la triche ne gagne jamais en fin de compte.




    10



    5
    Messaoud
    2 mai 2018 - 10 h 35 min

    La JSK avait gagne cette coupe avant de la jouer et ce, grace a la presse alors que El Ouzzani etait en train de preparer sa strategie.
    En tous les cas l’USMBA meritait pleinement cette coupe et toutes mes felicitations/




    10



    3
    Kaddouris
    2 mai 2018 - 10 h 32 min

    Je pense que l’absence du 12eme homme (les pierres) a ete determinante dans cette defaite.




    9



    5
    Houari31
    2 mai 2018 - 10 h 27 min

    C’est gentil de la part des Scorpions d’avoir assure la piqure de rappel pour les Canaris apres celle de 1991 surtout quand on sait que ces Canaris sont en mauvaise sante depuis belle lurette.




    10



    4
    Anonyme
    2 mai 2018 - 7 h 18 min

    La Jsk s’est bien tirée d’affaires ces quatre dernières saisons par les jeux de coulisses pour éviter le purgatoire bien mérité. Hier, devant une équipe de BelAbbés séduisante et en présence de milliers de spectateurs et de millions de téléspectateurs, elle a bu le calice jusqu’à la lie en démontrant par le niveau présenté que c’était une équipe quelconque qui a sa place uniquement en division 2 et encore.




    7



    13
    mouatène
    2 mai 2018 - 5 h 07 min

    erreur du gardien dites vous ! non monsieur ! c’est une féroce agression délibérée. ce gardien ne mérite pas de circonstances atténuantes. il n’a pas sa place dans le sport algérien. la FAF devrait prendre de très sévères sanctions dans ce genre d’ « erreur ».




    13



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.