«Marche du retour» : Abbas appelle à éloigner les enfants de la frontière avec Israël

Palestine Abbas
Des milliers de Palestiniens se rassemblent depuis le 30 mars dernier devant la frontière entre Gaza et Israël. D. R.

Par Sadek S – «Gardez les jeunes loin de la frontière, éloignez-les, nous ne voulons pas qu’ils finissent handicapés.» Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a appelé, lundi 30 avril au soir, à éloigner les enfants de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, théâtre d’affrontements entre manifestants palestiniens et forces israéliennes depuis le 30 mars. Il s’exprimait dans un discours devant le Conseil national palestinien (PNC), parlement de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), réuni en session régulière pour la première fois depuis 1996.

Les Palestiniens de la bande de Gaza se rassemblent depuis le 30 mars par milliers près de la frontière pour revendiquer le droit des Palestiniens de retourner sur les terres dont ils ont été chassés ou qu’ils ont fuies à la création d’Israël en 1948.
Le mouvement, appelé la Grande Marche du retour, donne lieu à des violences quand certains des manifestants s’approchent et essaient de s’en prendre à la barrière frontalière.

Depuis le 30 mars, 48 Palestiniens ont été lâchement assassinés par des snipers israéliens postés à la frontière. Par son silence,  la communauté internationale est complice de ces crimes d’innocents. De nombreux enfants prennent part au mouvement. Plusieurs jeunes de moins de 18 ans ont été tués. Le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a exhorté, vendredi, Israël à empêcher l’usage «excessif» de la force contre les manifestants palestiniens à Gaza et demandé que les responsables de ces violences soient punis.

«Il est difficile d’imaginer que des enfants, même ceux lançant des pierres, puissent constituer une menace de mort imminente ou de blessure grave pour des membres des forces de sécurité lourdement protégés», a estimé le haut-commissaire. Abbas a dit soutenir les manifestations «pacifique » le long de la frontière, mais vouloir «protéger la future génération».

S. S.

Comment (5)

    Errai
    1 mai 2018 - 16 h 25 min

    A Anonyme 10h29mn.
    Si on croit vos affabulations, on est en droit de penser que Abdelazziz Erantissi et cheikh Yassine (pour ne citer que ceux là) sont confortablement installés dans leurs salons en sirotant du thé et en applaudissant aux prouesses de tirs des soldats criminels de Tsahal.




    2



    5
    Anonyme
    1 mai 2018 - 10 h 29 min

    Hamas le groupe terroriste islamiste utilise les enfants palestiniens comme bouclier humain , tandis que ses chefs installés confortablement avec leurs enfants dans leurs résidences suivent les événements à la télévision. Hamas a appâté les familles gazaoui d’une compensation financière pour chaque enfant ou membre d’une famille tué. Comme tous bon islamiste qui se respecte, le groupe terroriste islamiste Hamas fait carburer ses pions politique avec le sang de sa population .




    10



    10
      Tahar
      1 mai 2018 - 13 h 54 min

      Tu es un SIONISTE.




      7



      9
      benchikh
      1 mai 2018 - 14 h 09 min

      « Quand les calamités tombent sur le monde, elles frappent d’abord les juifs. »
      Proverbe juif




      3



      7
    ABBAS L'abruti
    1 mai 2018 - 9 h 17 min

    Et bien NON !!! C’est justement ce qu’il ne faut pas faire en éloignant les enfants palestiniens des frontières. ABBAS l’abruti par cette « décision » travaille de mèche avec les israéliens. Et c’est sûrement, ces derniers qui lui ont susurré cette idée « géniale » dans son moka plein de caca (hachakoum) ! Car face aux tueries des ENFANTS palestinien Israel est désigné comme êtat assassin d’enfants. Ce que la communauté internationale n’accepte pas et qu’elle commence à condamner Israel. Donc, ABBAS + ISRAEL = MÊME COMBAT…!!!!
    Imaginez un peu si les Algériens au temps de notre GLORIEUSE RÉVOLUTION nos parents nous aurait dit ou interdit à TOUS les PETITS OMAR ALGERIENS de ne pas COMBATTRE la soldatesque coloniale ? Qu’en serait-il de notre Révolution ? Dans pareil cas, c’est TOUT LE PEUPLE QUI DOIT COMBATTRE SI LA PALESTINE VEUT SE LIBERER !!!!! Grands et petits ! Jeunes et vieux ! Hommes et femmes ! TOUT LE MONDE DOIT Y PRENDRE PART Y COMPRIS LES PETITS : LES ENFANTS !!!!!
    YA ABBAS LE TRAÎTRE, DEMISSIONNE ! TU ES LA HONTE DE TON PROPRE PEUPLE ! LA REVOLUTION PALESTINIENNE EST TRAHIE PAR SES PROPRES DIRIGEANTS COMME CE HABBES FI MOKHO……
    Au contraire, c’est maintenant qu’il faut appuyer sur le champignon. Car ces enfants sont entrain de remporter le combat pour la Palestine contre Israel qui est coincée par de simples PETITS ENFANTS QUI LA COMBATTENT AVEC DES PIERRES ET LEURS DRAPEAUX !!!!! C’EST TOUT CE QUI LEUR RESTE À FAIRE POUR MOURRIR DANS LA DIGNITÉ !!!
    YA ABBAS ANTA CH’MATTA OU R’KHISS !!!!




    20



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.