Bouteflika prépare-t-il le ministre de l’Intérieur pour succéder à Ouyahia ?

Bedoui Bouteflika
Noureddine Bedoui sera-t-il un jour Premier ministre ? New Press

Par Karim B. – Noureddine Bedoui fait de l’ombre à Ahmed Ouyahia. C’est, semble-t-il, pour veiller à un équilibre entre les deux formations sur lesquelles s’appuie le président Bouteflika que le chef de l’Etat «met au placard» momentanément son Premier ministre, dont la reconduite à la tête du gouvernement n’a pas fait beaucoup d’heureux au FLN.

S’achemine-t-on vers la désignation du ministre de l’Intérieur en remplacement d’Ahmed Ouyahia dans les semaines ou les mois à venir, soit à l’approche de l’échéance présidentielle de 2019 ? Le nom de Noureddine Bedoui avait circulé dans plusieurs chancelleries étrangères lorsque Abdelmalek Sellal était sur la sellette et que son départ était dans l’air.

Bien que les prédictions se soient avérées inexactes, il n’en demeure pas moins que Noureddine Bedoui paraît comme une carte maîtresse que le président Bouteflika compte brandir pour, d’un côté, gérer la rivalité entre le FLN et le RND et ainsi permettre un déroulement «serein» de la présidentielle de 2019, et, de l’autre, confier à ce commis de l’Etat respecté pour sa rectitude et son patriotisme évidents l’organisation du processus électoral de façon à minimiser le scepticisme de l’opposition quant à une éventuelle fraude.

Chemin faisant, le technocrate Noureddine Bedoui s’est décrispé et s’est adapté au contact et acclimaté avec les caméras et les micros. Un exercice qui semble le prédestiner à des fonctions autrement plus importantes dans un proche avenir.

Contrairement à un certain nombre de responsables politiques, le ministre de l’Intérieur, qui peut être d’ores et déjà considéré comme le numéro deux du gouvernement, a bonne presse. Un atout qui pourrait faciliter sa désignation à la tête de l’Exécutif, en attendant de connaître la décision du président Bouteflika, auquel ses soutiens ont déjà commencé à paver le chemin pour un cinquième mandat.

K. B.

Comment (27)

    Contact Humain: Zéro!
    2 mai 2018 - 20 h 54 min

    AP,veuillez corriger » les enfants qui accompagnaient »,SVP. Omettre le
    ‘ont’. Merci.

    1
    1
    Contact Humain:Zéro!
    2 mai 2018 - 20 h 48 min

    La honte! Ouyahia hautain. Les petits enfants qui ont accompagnaient les joueurs de la JSK pour la finale au 5 Juillet ont timidement tendu leurs petites menottes pour saluer et honorer Ouyahia . Surprise, Ouyahia est resté de glace, et hautain,il n’a même pas daigné les regarder, ni les saluer. Les petits chérubins humiliés,ont timidement baissé le bras qu’il tendait pour être salués. Rien pour ça, je ne veux pas de Ouyahia comme P.M. Il s’est comporté avec la cruelle arrogance d’un Henri Viii . Ces pauvres enfants garderont à vie le souvenir de cette humiliante anecdote.Ouyahia snobe des enfants. Ouyahia, communication, et contact humain : zéro !

    12
    1
    Chaoui Ou Zien
    1 mai 2018 - 21 h 48 min

    El Hadj Moussa, Moussa El Hadj. Du kif kif au meme. Ce systeme pourri depuis 62 n’a jamais permis a l’homme ou femme providentiel d’emerger.

    6
    1
    Anonyme
    1 mai 2018 - 19 h 19 min

    Avis d’une citoyenne, je pense que Ouyahia a plus d’envergures d’aptitudes à gérer en tant que chef d’état.

    26
    20
    R.A.S
    1 mai 2018 - 16 h 02 min

    Toujours les mêmes têtes depuis 1962.On efface tout et on recommence toujours à zéro …

    25
    3
    Anonyme
    1 mai 2018 - 14 h 39 min

    je donne juste mon ressenti meme si je connait pas la tendance politique bedoui par coeur si je devais en choisir un seul ce serait clairement lui il a de la prestance, il a une capacité d’analyse a l’international qui saura nous rendre fière j’ai l’intime conviction qui saura protéger les algériennes et algériens que dieu protège notre belle algerie

    20
    17
    salah
    1 mai 2018 - 14 h 18 min

    Arreter de rever BOUTEFLIKA fera un 5 eme Mandats pour notre malheure

    31
    29
    Avis Citoyen
    1 mai 2018 - 14 h 10 min

    Bedoui, beaucoup plus terre à terre et charismatique que Ouyahia. Y’a pas photo.

    15
    27
    Anonyme
    1 mai 2018 - 13 h 59 min

    Il est fort possible que le president Bouteflika se representera en 2019.Certains sont pour et d autres sont contre.Commencons par analyser le bilan du president Bouteflika…..il n y a pas beaucoup a dire …et pour etre honnete il a ete l homme providentiel au bon moment..il a entrepris un enorme effort pour la reconciliation et la securite,un enorme travail de reforme et de renovation,de construction et d education citoyenne,une modernisation de notre armee ,notre douane et nos services de securite….la confiance est revenue et nos elites ont atteint un degre convenable d innovation et de modernisation des instruments de travail ….etc,je dirais sans risque de me tromper que le bilan de la gouvernance du president est plus que positif malgre son handicap moteur,mais apres tout Bouteflique ne gere pas le pays avec ses pieds ,ses facultes mentales sont intactes et ses experiences a travers sa longue carriere politique internationale et au service de l Algerie sont exemplaires.Je rappelle que Stephan Hawkings mort recemment etait totalement handicape et ne communiquait qu a travers un computer,tout son corps etait presque completement paralyse et pourtant il est demeure tres actif dans ses decouvertes Physicien théoricien de renommée mondiale,le Einstein du 21eme siecle, ses livres et ses apparitions publiques ont fait de lui une célébrité. Il a été membre honoraire de la Royal Society of Arts et membre de l’Académie pontificale des sciences jusqu a sa mort au mois d aout dernier.Le president Roosevelt a preside les USA dans les moments les plus difficiles sur une chaise roulante,le seul président américain à être élu à quatre repriseset le plus actif grâce à son équipe de conseillers, appelée Brain Trust.Je pense que plusieurs citoyens Algeriens reflechiront et peseront le pour et le contre.Que Bouteflika se presente ou designera un vice president pour preparer sa succession,le mot final restera du domaine du peuple Algerien seul souverain dans ses choix.En parler sincerement et honnetement et reconnaitre le travail de ceux qui ont servi notre patrie avec sincerite et seul les resultats et les actes d une gouvernance comptent,le reste ce ne sont que de beaux discours.
    Je termine par les citations de Napoleon Bonaparte:
    « L’intelligence ne se mesure pas des pieds à la tête, mais de la tête au ciel »
    « Il n’y a que deux puissances au monde, le sabre et l’esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l’esprit. »,

    19
    32
      Anonyme
      1 mai 2018 - 15 h 00 min

      Vous oubliez sciemment de parler de tous les scandales de corruption pendant ses 19 ans de règne sans partage et je ne reviendrai pas sur toutes ces affaires dont l’une concerne son ami et ancien ministre Chakib Kellil . Vous me rappelez étrangement les paroles de son ancien ministre Benyounès qui disait qu’il ne gouverne pas avec ses pieds mais avec sa tête et qui pourrait nous dire la vérité, certainement pas vous ni son entourage.

      30
      6
    Anonyme
    1 mai 2018 - 13 h 48 min

    On reprend les mêmes et on continue à faire avaler au peuple que sans Boutelflika point de salut pour le pays. Installer vous bien gentiment dans vos fauteuils puisque vous aviez apprécié les voyages précédents, nous allons poursuivre prochainement avec vous le cinquième si vous le voulez bien avec l’accord de notre capitaine.

    29
    3
    Hibeche
    1 mai 2018 - 13 h 35 min

    Bedoui ou Ouyahia c’est Kif-Kif. Le problème c’est plus haut. Le 5° mandat est un danger pour le pays que de « discutailler » de 2 personnages qui n’ont rien apporté au pays bien qu’ils soient là depuis longtemps. Rappelez-vous pourquoi les peuples arabes se sont soulevés en 2011, avant que leurs mouvements ne soient récupérés par des forces occultes ou étrangères.

    24
    25
    nectar
    1 mai 2018 - 13 h 12 min

    Qu’est ce que ça changera, là est la question? Dupond ou Dupont, ça sera toujours un pion d’un système en manque d’idées et qui mène le bateau Algérie droit sur un Récif…L’avenir de l’Algérie, n’est pas un homme ou une poignée de requins, mais c’est tout le peuple qui doit être partie prenante…

    29
    24
    PREDATOR
    1 mai 2018 - 13 h 09 min

    Le problème est ailleurs: c’est toute une société qui est à formater de fond en comble et ce n’est pas pour demain et avec en tête des institutions de l’état des hommes propres qui n’ont pour seul devise: remettre le pays sur rails

    25
    23
    PREDATOR
    1 mai 2018 - 13 h 00 min

    Pourquoi ne fait on pas appel à Mr Benbitour un homme sérieux, intègre et plus que compétent( des hommes en voie d’extinction)si on veut vraiment du bien à ce pays qui va à la dérive

    22
    29
      Anonyme
      1 mai 2018 - 14 h 35 min

      C’est un islamiste avant qu’il soit Algérien.
      Donc NON

      29
      9
    PREDATOR
    1 mai 2018 - 12 h 54 min

    Toujours à tourner en rond, c’est pas pour demain le bout du tunnel

    15
    15
    Avis Citoyen
    1 mai 2018 - 12 h 48 min

    Bedoui nettement meilleur que Ouyahia. Ouvert, décomplexé, bon communicant, il est plus apte à aborder les sujets difficiles,quitte à s’attirer les foudres de l’opinion publique. On sent qu’il TRAVAILLE humblement, avec les outils dont il dispose, sans chercher a se faire prévaloir sur les autres. Une position honnête, qu’il faut lui reconnaître.
    PS. Je ne suis ni FLN, ni RND,ni PT, ni FFS, ni ni ni…
    Ce n’est qu’un humble avis citoyen, je veux que mon pays se réveille de sa médiocrité et de trop longue torpeur.

    15
    19
    Anonyme
    1 mai 2018 - 12 h 38 min

    Bon ben et après, ça nous dit quoi ? Bedoui qui préparait la voie royale au cinquième mandat , Ouyahia en la matière aurait-il démérité ? Qui contesterait ou empêcherait cela?

    9
    3
    Djeha Dz.
    1 mai 2018 - 11 h 40 min

    • Tout compte fait pourquoi pas Bedoui ???
    Plutôt qu’un politicard carriériste en voie de garage, qui a de moins en moins d’audience et de crédibilité, dont tout les algériens connaissent le bilan plus que de désastreux dans la gestion de bien des secteurs, depuis la chasse aux cadres ‘’inconvenants ‘’ en passant par un bradage inopportun d’entreprises publiques au profit des copains et des liquidateurs.
    Autant Bedoui, s’est montré efficace dans la gestion de l’administration publique par un allégement considérable du monstre bureaucratique que nous subissions. Les avancées que connait le traitement administratif des CNI, passeports, permis de conduire cartes grises, le fameux 12 s et autres paperasses à de quoi servir d’exemple à quelques pays très développés, pour ne citer que quelques exemples.
    Et puis autant avoir un technocrate plutôt qu’un partisan sournois.
    ‘’C’est au pied du mur qu’on reconnait le maçon’’

    15
    16
      Brahim
      1 mai 2018 - 12 h 54 min

      Ah.!!! Y a djeha, vous : le patron dans les lâchers de gnine… vous voyez pas venir el arneb des autres. Bien à vous .

      17
    Bouzorane
    1 mai 2018 - 11 h 02 min

    Bouteflika est notre Boris Eltsine national.
    Eltsine, malade et fatigué, avait propulsé Poutine pour le remplacer. Il serait souhaitable que Bouteflika fasse de meme et propulse un homme (ou une femme) de la trempe de Poutine : jeune, nationaliste, conquérant, calculateur, cynique,..
    Les ruses disent : les alliés de la russie sont son armée et sa flotte.
    Poutine a appliqué à merveille cette devise!
    Si c’est Bedoui notre Poutine, pourquoi pas!..Il est grand temps!

    16
    19
      PREDATOR
      1 mai 2018 - 13 h 05 min

      Bouzorane
      1 mai 2018 – 11 h 02 min
      Eltsine, malade et fatigué, avait propulsé Poutine pour le remplacer

      Depuis quand un alcoolique propulse un homme intègre de la trempe de Poutine?

      16
      9
      Nadia
      1 mai 2018 - 15 h 02 min

      Il n’est jamais trop tard de dormir. Bonne
      nuit. Le fantome est president.

      13
      122
    MELLO
    1 mai 2018 - 10 h 37 min

    Effectivement, Ahmed Ouyahia a cédé du terrain à son ministre de l’Intérieur, qui se retrouve propulsé au rang « d’un super ministre » du gouvernement . Le Ministre de l’intérieur s’exprime sans complexe sur toutes les questions d’actualité, et pas uniquement celles liées à son secteur. Il a une totale confiance de la Présidence, pendant que la rue, véritable baromètre de la politique Algérienne, des indiscrétions laissent entendre qu’Ahmed Ouyahia se voit présidentiable et affiche, sournoisement, un soutien de façade à la candidature de Bouteflika. On laisse entendre , également, que sa candidature est soutenue par un clan fort du pouvoir Algérien. En Algérie , tout se marchande.

    15
    8
      lila
      1 mai 2018 - 11 h 53 min

      Ouyahia sera président..il ne fait ni ombre..il suit des lignes tracées. Dur d accepter Ouyahia comme président🤗🤗🤗.

      29
      22
    Vulpes Zerda
    1 mai 2018 - 8 h 47 min

    Bedoui est le candidat du FLN pour les prochaines présidentielles.
    VP

    23
    23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.