L’Occident demeure indifférent face à l’agression de l’occupant israélien contre les Gazaouis

Gaza Israël Occident
Les Gazaouis ont perdu plus de 40 morts en quatre semaines de manifestations. D. R.

Par Sid-Ahmed Belhouari – Gaza, ce territoire le plus densément peuplé du monde, avec deux millions d’habitants assiégés depuis dix ans, alors que la communauté internationale a déclaré le blocus qui perdure d’illégal, subit une agression à ciel ouvert depuis le 30 mars, contre des manifestants pacifiques, et ce, sans que les dirigeants occidentaux lèvent le petit doigt pour dénoncer ce comportement barbare, archaïque et digne du Moyen-Age. Lesquels dirigeants occidentaux savent se mettre sous les feux des projecteurs pour sanctionner ou sévir contre d’autres pays, comme la Syrie, parce que cette dernière a soi-disant utilisé des armes chimiques contre sa population, et ce, sans attendre l’enquête de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

Cette méthode pratiquée par la plupart des médias occidentaux, habillée d’une rhétorique sournoise pour duper les observateurs afin de se faire passer pour des pays qui défendent les droits de l’Homme, fonctionnait naguère à merveille, mais ne tient plus la route aujourd’hui, car le monde d’aujourd’hui a bien compris cette supercherie qui consiste à vouloir nous lobotomiser. Les Gazaouis ont perdu plus de 40 morts en quatre semaines de manifestations, mais aussi plus de 5 500 blessés, dont au moins 2 000 par balles. Un nombre «stupéfiant» qui, hélas, n’a pas fait sourciller les Occidentaux, qui agissent le plus souvent selon la tête du client et en snobant le nombre incommensurable de résolutions de l’ONU et l’appel d’Amnesty International (AI), qui avait pour but d’arrêter d’aider les colonies implantées en territoire palestinien occupé à prospérer économiquement et de procéder par un embargo sur les armes contre l’occupant israélien, en raison de son recours à la violence et au meurtre contre des civils sans défense. C’est révoltant ! Le colonisateur continue d’accaparer les ressources palestiniennes, telles que l’eau, les terres fertiles, les carrières de pierre et les minéraux.

Cette manifestation, baptisée «Marche du retour», a pour but d’élucider le traitement inhumain subit par les Gazaouis et leur droit à récupérer leur terre «extirpée» en 1948 par ce bourreau sanguinaire et belliqueux qu’est Israël qui les a chassés de leurs contrées, comme disait David Ben Gourion, fondateur de l’Etat d’Israël et Premier ministre de 1948 à 1953 : «Si j’étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal : nous avons pris leur pays. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?»

Il faut que cela cesse ! La politique de colonisation d’Israël constitue une violation flagrante du droit international humanitaire et aussi un crime de guerre sous les yeux du monde entier, selon les statuts de Rome de la Cour pénale internationale. Condamner ne suffit plus, il faut agir efficacement à travers des sanctions significatives, tout en espérant endiguer ces colonies qui poussent comme des champignons et éradiquer l’hégémonie israélienne sur le peuple palestinien. Les signataires d’innombrables traités depuis la création illégale d’Israël n’ont jamais su comment mettre ce colonisateur sous pression, en revanche, ils ne trouvent aucune difficulté pour le faire contre d’autres pays, sans oublier les médias hypnotisés et inféodés aux lobbies sionistes.

S.-A. B.

Comment (5)

    Mme CH
    3 mai 2018 - 23 h 27 min

    Ce qui a été pris par la force, sera repris par la force…c’est une règle universelle…!! La question palestinienne a dénudé l’Occident hypocrite de deux poids deux mesures, je parle surtout des gouvernants qui sont tous ou presque sous la botte des néocons sionistes francs-maçons et illuminati par excellence…! Ils ont été contaminés, formés, corrompus, manipulés et humiliés par les banquiers et leur argent sale…! C’est l’Occident qui a concocté et planifié le round du « choc des civilisations », c’est lui qui a offert la Palestine aux Khazars en 1917, donc qu’est ce qu’on peut attendre de nos ennemis…. »Lan Tarda 3anka Al Yahoudou Wala Ennassara Hatta Tatabi3a Millatahoum » et ce n’est pas moi la Minus Créatus qui l’ai dit..!

    Tenez l’Europe par exemple, elle est à plat ventre devant les USA et Trump, chaque jour le cowboy les humilie et leur dicte ses volontés et même ses caprices…..Regardez les photos de la dernière visite de Macaron à la maison blanche c’est une Cata..! Vous comprendrez sûrement la citation: « une image vaut mille mots ».

    Ettahrir Aw Achahada, c’est ça la devise de tous les opprimés…! Quant aux leaders palestiniens qui tremblent et ne veulent pas perdre quelques privilèges, qu’ils se cassent et laissent la place aux Hommes..! Au moins Arafat s’est rattrapé vers la fin et n’a pas franchi d’autres lignes rouges, c’est pour ça qu’il a été empoisonné par le traître bien connu de tous…!

    « La Ta9oum Essa3a Hata Youhariba Al mouslimouna Al Yahoud…… »

      zenaty
      4 mai 2018 - 6 h 30 min

      VIVE LA PALESTINE …..Les traites et les Harkis sont comme les Collabos ….le Fascisme ne Passeras pas En EN PALESTINE et les Monarchies Arabes n ont pas Compris que leurs Amis Actuellement vont les trahires ..ils leurs font des Caresses pour mieux les soumettre . et leurs réserver le même sort que Sadam ou comme Kadhafi …ou comme Sadate ou comme Ben Ali une Prison doré … le Résultats seras toujours le Même Les Nouveau Croisés Multinationales Auront les mains Libres pour piller les Matières Premières des pays qui veulent rester Libre de leurs Destins …

    awrassi
    3 mai 2018 - 6 h 09 min

    J’ai presque envie de dire tant mieux. Les Palestiniens doivent se résoudre à deux choses : se libérer ou mourir. Ce fut le cas de nos valeureux parents et ancêtres. Ils ont fini par nous libérer. Je l’ai déjà dit : le peuple palestinien a plusieurs ennemis de plusieurs types : le hamas, l’autorité palestinienne, l’Egypte, l’aide pécuniaire arabe et l’aide onusienne ! Alors qu’il suffit juste de lui acheminer des armes. Argumentez, ne « poucez » pas vers le bas sans commentaire ! Le débat contradictoire éclaire …

    1
    7
      Anonyme
      3 mai 2018 - 7 h 49 min

      Tu es en retard de plusieurs guerres, le vent de la décolonisation qui a soufflé au siècle dernier et qui a été favorables à beaucoup de pays dont l’Algérie ne souffle plus.

      4
      2
        Sam
        3 mai 2018 - 12 h 17 min

        Ça n’a rien à voir.
        Il faut que le peuple palestinien prennent les armes et les armer et tu verras si le vent ne souffle plus.
        Qu’a fait le Hezbollah au Sud Liban, qu’ont fait les syriens Bachar Al Assad et ses alliés, qu’ont fait les irakiens… ils se sont battus vaillamment pour vaincre le terrorisme sioniste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.