Bouhadja met fin aux agissements suspects d’Aribi et sa clique en Turquie

APN Bouhadja
Saïd Bouhadja, président de l'APN. New Press

Par Karim B. – Les agissements suspects de certains députés islamistes conduits par Hassan Aribi ont fini par convaincre le président du Parlement, Saïd Bouhadja, de la nécessité d’y mettre fin. Des députés appartenant à ce courant au service d’Ankara, dont les membres ont prêté allégeance au chef de l’AKP, Recep Tayyip Erdogan, ont adressé une requête au président de l’Assemblée populaire nationale (APN) pour se plaindre de leur «exclusion» des «missions à l’étranger» dans le cadre des activités «ordinaires» de ces «représentants du peuple» hors de nos frontières.

Le courrier des députés islamistes fait suite à l’empêchement fait à un des acolytes de Hassan Aribi, président du groupe parlementaire du parti à caractère religieux qu’il représente à l’APN, de se rendre justement à Ankara, à l’invitation du groupe parlementaire turc de même obédience. Les signataires de la «plainte» accusent le président de la commission des Affaires étrangères au sein du Parlement, Abdelhamid Si Afif, d’être derrière cette interdiction.

Mais il va de soi que la décision ne peut émaner que du président de l’APN et qu’elle intervient suite à de profondes enquêtes sur les raisons cachées derrière ces déplacements répétés de Hassan Aribi et des autres députés du même groupe en Turquie. Algeriepatriotique a soulevé à maintes reprises le danger que représente l’affidé de l’AKP en Algérie et agent d’Ankara au cœur même du Parlement, Hassan Aribi, dont les écrits et l’attitude trahissent la collusion flagrante avec un pays étranger dont il défend les intérêts et propage l’idéologie.

Les plus hautes autorités du pays ont-elles enfin décidé d’agir pour contrer les manœuvres perfides du représentant du FIS dissous à l’APN en attendant, peut-être, de le confondre, lui et ses compères, pour la sérieuse menace qu’ils représentent pour la sécurité nationale ?

K. B.

Comment (16)

    ninir
    10 mai 2018 - 7 h 10 min

    à quand le tour de Naima S.?




    2



    0
    Felfel Har
    9 mai 2018 - 21 h 26 min

    Rien que ça! Une petite tape sur la main du malfrat en guise de sanction? « Aux grands maux les grands moyens » disait-on pour mettre en adéquation la faute et la sanction. Ce sinistre marche-pied d’Erdogan devrait croupir en prison pour incitation au désordre public et outrage à corps constitué (Ouyahia a-t-il répliqué à ses injures?). Sa privation de sortie constitue la feuille de vigne derrière laquelle le pouvoir se cache pour montrer sa virilité. Soyez fermes, nom d’une pipe! Du nerf! Ne tombez seulement à bras raccourcis sur les pauvres médecins résidents quand ils réclament justice et respect! #Aribiaucachot!




    2



    0
    Anonyme
    9 mai 2018 - 19 h 13 min

    On fait toujours dans la demi-mesure. Les priver de voyage en Turquie oh la la quelle sanction ! C’est à peu près la même chose que d’empêcher quelqu’un d’avaler un plat de lentilles après s’être rassasié avec un méchoui royal.




    10



    1
    amiop
    9 mai 2018 - 16 h 55 min

    C’est la charte pour la reconciliation qui permet ces excès de la part de ces islamistes sans personnalité,sans honneur et cupides.
    La charte pour la reconciliation protège les islamistes de tout bord qui se croient tout permis ((même de mettre en danger notre souveraineté) et sanctionne les patriotes qui,au peril de leurs vie et celle de leurs proches se sont mobilisés auprès des forces de l’ordre afin d’endiguer la déferlante terroriste qui a failli nous submerger.
    Les islamistes et bon nombres d’algériens d’origine marocaine constituent un véritable CHEVAL DE TROIE dans notre pays.Devrons-nous oublier Le FIS ET LE HAMMAS à la solde des monarchies du golfe,qui nous ont fait vivre un enfer de 10ans et qui ont entrainé des milliers de jeunes vers une mort tragique.Les fils de ABBASSI MADANI qui ont le mème àge aujourd’hui que ces martyrs enlevés à leurs famille,vivent une vie dorée dans les palaces emiratis pour service rendu!!!.Sans etre rancuniers,nous ne devons pas oublier ce que nous ont fait subir les islamistes pas plus que nous ne devons pas oubliés ce que nous ont fait subir l’OAS et les colons français




    13



    2
    UMERI
    9 mai 2018 - 16 h 51 min

    Des déplacements a l’étranger, notamment en Turquie, dans le cadre des activités des « représentants du peuple » hé bien, le peuple vous dit de faire d’abord la tournée en Algérie, pour vous enquérir des difficultés rencontrées sur le terrain, par les algériens. En Turquie, votre mission consisterait certainement à vous inspirer des magouilles de l’A K P et du Sultan Erdogan. Mr Bouhadja, vous avez notre soutien, pour de telles décisions qui vous honorent.




    17



    1
    Kahina-DZ
    9 mai 2018 - 11 h 16 min

    ENFIN !! vous vous êtes réveillés.
    Fatigués de ces traitres qui font la loi en directe.
    Faites le ménage, l’Algérie n’est pas le garage de Kaddour et ses vendus.




    44



    1
    le numide
    9 mai 2018 - 9 h 15 min

    BRAVO BOUHADJA de mettre un terme aux agissements de l’escroc Aribi et consorts dans leur activités flagrantes d’intelligence avec le régime turc d’Erdogan, au détriment de la diplomatie officielle et équilibrée de l’état algérien .. l’Etat doit sévir sévèrement contre ces escrocs qui se prennent soit disant pour des super islamistes et qui font de la religion et de la députation un fond de commerce pour se vendre et vendre le Nom de notre patrie au plus offrant .. Quant aux Mawalis qui font la surenchère sur la Palestine, il faut leur rappeler que leurs chères mères patries d’Orient, la Turquie islamiste et les royaumes arabes du Golfe sont tous dans l’OTAN et au service de Tel Aviv sous les pieds de Netanyahoo et de leur Calife Trump .. alors il vaut mieux que les Mawalis et autres Gitanos anti berbères et anti-algériens se taisent , leur kamis ça sent la caca partout dans le monde … ils sont démasqués




    47



    4
      Hami
      9 mai 2018 - 13 h 21 min

      Waoo,l’une des meilleures nouvelles depuis des décennies.Une action courageuse de la part de Mr Bouhadja.QU’Allah le Grand le Miséricordieux vous bénisse.Par les temps qui courent où notre pays faites face à ses détracteurs,il y a lieu de se mobiliser et faire le ménage.Tous les islamistes quels qu’ils soient sont à la solde des ennemis de notre peuple,de sa fierté et de ses valeurs de liberté.On en a pour preuve,le criminel abassi madani qui jouit d’une retraite dorée avec ses fils qui ont l’àge de milliers de jeunes algériens disparus qui avaient cru à son discours.Du hamas de Nahnah,de ben djabalah et consort…
      On ne doit pas s’arreter en si bon chemin




      18



      0
    DAHMANE
    9 mai 2018 - 8 h 48 min

    On a la memoire courte on dirait, apres tout ce que le FIS a fait subir a la nation..on reparle de ces gens là qui representaient ce parti et qui ont soutenu les actions terroristes de son bras armé…pour moi ce sont des teroristes et ils doivent pas sieger au sein du parlement. ennemis de la nation hier…ennemis aujourd’hui …




    47



    4
    Anonyme
    9 mai 2018 - 8 h 35 min

    Tous les traîtres inféodés aux puissances étrangères doivent être démasqués
    Ce Aribi comme l’autre rat d’égout Mhenni ainsi que leurs acolytes sont prêts à tout pour plaire à leurs maîtres
    L’interdiction de participer aux échanges parlementaires dont à été frappé ce troublion est certe louable mais elle reste insuffisante
    Mettre la pression,par des articles de presse, à tous ces felons est la meilleur manière de les pousser dans leurs derniers retranchements et faire reagir la justice




    48



    7
    Anonyme
    9 mai 2018 - 8 h 27 min

    tout le monde sait que aribi espionne pour les turcs pour le compte de son pays les turcs la savent aussi




    52



    3
    aiwa
    9 mai 2018 - 7 h 49 min

    L’Opium du peuple nous conduit droit au chaos ! que dire de plus?




    36



    5
    HOUMTY
    9 mai 2018 - 7 h 32 min

    SALAM L’KHAWA… Souvent dans mes écrits , je finie par ( Q’ALLAH protége l’ ALGERIE des ennemies interieur et exterieur). pour moi ce aribi et toutes ca bandes de mafiosos, veulent nous replonger dans une autre decennie noir…. moi je dit ce sont des traîtres de la mere patrie, manigancer avec un tyran et la je pèse mes mots.. je parle d’erdogan… ce aribi est un opportuniste,un soumis qui veux replongé l’ALGERIE dans le chaos. qu’il aille en enfer avec ca bande de chiens ( hachakoum) VIVE L’ALGERIE unis et individible et vive L’ANP.




    61



    5
    Anonyme
    9 mai 2018 - 6 h 44 min

    Et pourtant les separatistes,regionalistes et racistest sont libres de se rendre chez les sionistes.




    18



    51
      Anonyme
      9 mai 2018 - 20 h 49 min

      Mais ils ne sont pas au parlement ,amigo.




      3



      0
    RezkideBelcourt
    9 mai 2018 - 5 h 09 min

    OK, un premier pas est fait, on interdit à des islamistes d’aller à Ankara recevoir leurs feuilles de route, mais ces mêmes personnages continuent de recevoir leurs 35 millions de centimes et les primes qui vont avec, le carburant gratos, et je pense même la bouffe. Alors qu’elle est la valeur de cette sanction?
    Si la preuve est faite que ces personnes travaillent directement ou indirectement pour un état ou un parti politique étranger, il les juger et les mettre sur la paille, ainsi ça va donner à réfléchir aux autres




    75



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.