El-Djeich : «Les industries militaires se sont imposées comme un choix stratégique»

industries militaires un choix stratégique
Tous ces acquis n’auraient pu être concrétisés sans les sacrifices de nos chouhada. D. R.

Les industries militaires se sont imposées comme «un choix stratégique» s’inscrivant en droite ligne d’une démarche nationale visant la réalisation de l’autosuffisance, la création d’emplois et la contribution au développement du tissu industriel national, affirme la revue El-Djeich dans son numéro du mois de mai.

«Les industries militaires se sont imposées comme un choix stratégique s’inscrivant en droite ligne d’une démarche nationale visant la réalisation de l’autosuffisance, la création d’emplois au profit des jeunes et la contribution au développement et au renforcement du tissu industriel national», souligne la revue dans son éditorial, relevant le fait que «ce secteur a enregistré des avancées conséquentes dans le cadre du processus de promotion des industries nationales, en général, et des industries militaires, en particulier».

Outre l’importance accordée par le haut commandement de l’armée aux industries militaires, la revue mensuelle de l’ANP a mis l’accent sur la formation et la préparation au combat des différentes unités de l’armée.

«Parce que l’accession aux plus hauts degrés de préparation au combat implique nécessairement la disponibilité d’une ressource humaine hautement qualifiée, un intérêt particulier a été porté à cet aspect afin d’en faire un investissement gagnant, en mesure d’assurer le succès du processus de modernisation et de développement de l’armée», souligne la même source.

Sur cette base, le souci permanent du haut commandement de l’ANP «a été la préparation d’un combattant complet militairement et scientifiquement pour être à même de tenir pleinement son rôle au sein des forces armées, en temps de paix comme en temps de guerre, avec compétence et mérite, et ce, dans le cadre d’une feuille de route qui accorde, comme l’a expliqué le général de corps d’armée, un intérêt primordial au volet formation, depuis la base jusqu’au sommet, du système de formation».

La publication souligne dans ce sens que «la complémentarité générée par le système de formation de l’ANP entre les aspects enseignement et qualification, d’une part, et le volet scientifique et opérationnel inscrit dans le programme de préparation au combat, d’autre part, a permis à l’ANP d’opérer des avancées considérables en matière de maîtrise des sciences militaires, toutes spécialités et disciplines confondues, mais aussi l’acquisition de différentes connaissances scientifiques et technologiques».

Ainsi, «grâce à cette vision éclairée, poursuivant un objectif fondamental, celui du développement du système de défense nationale et l’accroissement constant des capacités de combat des différentes formations de l’ANP, ce volet a enregistré, ces dernières années, un saut qualitatif, grâce à la concentration de l’effort principal sur la préparation au combat des unités», affirme la revue.

El-Djeich note enfin que «tous ces acquis et réalisations n’auraient pu être concrétisés sans les immenses sacrifices consentis par les chouhada qui ont arrosé la terre d’Algérie de leur sang, parmi eux les meilleurs de ses fils qui ont perdu la vie suite au crash de l’avion militaire survenu le 11 avril près de Boufarik, alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre leurs unités pour s’acquitter de leur noble mission».

R. N.

Comment (10)

    Aguellidh
    12 mai 2018 - 2 h 08 min

    Je crois entendre que les vehicules de tahkout se partage en deux à la vitesse 100kms. Tah d’un côté et Kout de l’autre. Que dire des avions tahkout, attention à l’excès de zèle. L’industrie est une affaire sérieuse et les clones tahkout peuvent avoir l’effet de boomrang.




    6



    2
    LE NUMIDE
    11 mai 2018 - 14 h 28 min

    Le complexe militaro -industriel en Algérie est un motif de puissance stratégique , de stabilité politique et d’intégration sociale au sein de la nation et participe à son développement multiforme .. tout citoyen algérien patriote conscient des potentialités de son pays de sa grandeur et des enjeux mondiaux qui nous entourent , doit encourager cette vision et cet effort




    9



    7
    Kader
    11 mai 2018 - 9 h 08 min

    l’Algerie et une Nation de Guerrier depuis des Millier d’années (les guerrier Numides) ils faut aller plus loin:

    – Service Militaire Obligatoire pour les Hommes de 18 a21 soit trois de service avec obtention du permis d’armes
    – legalisation du port d’arme pour les cytoen algérien qui ont leur permis avec ouverture d’armurie (comme o usa)
    – creation de plusieur société militaire priver appartenant a des entrepreneur algérien qui devra obligatoirement
    employer des algérien qui auront effectuer leur service militaire.
    – deployer l’armée algerienne en libye,nor mali,nord niger pour securiser notre pays
    – signer une Alliance militaire avec le Nigeria un pacte de defence mutuel pour securiser le pipelline,gazoduc
    transaharien.




    4



    19
    Anonyme
    11 mai 2018 - 9 h 07 min

    Nous n’avons pas le choix, la paix se fait seulement si vous êtes à même de vous défendre pleinement. Il nous faut cette industrie chez nous. C’est le prix pour rester libres chez nous. Dieu veille sur notre ANP. Amin




    11



    10
      Sceptique
      11 mai 2018 - 14 h 57 min

      Assembler des pick up, et les aménager en ambulance n’a rien a voir avec les fabrications militaires ! Tahkout le fait




      6



      4
    mouatène
    11 mai 2018 - 7 h 49 min

    la sécurité du pays n’a pas de prix !!! si vous mettez le paquet, vous assurez une dignité au peuple qui vous soutient à cent pour cent. faites tous les efforts pour que la mémoire des Martyrs de la Nation soit honorée par cette meme Nation.




    12



    7
    HOUMTY
    11 mai 2018 - 7 h 08 min

    SALAM L’KAWA… Quand tu es entouré de pays, qui te veulent que du malheur, et collabore avec des forces nuisible a l’ ALGERIE , je dirais même abrite des éspions, tu es obligé d’assuré tes arriéres dans tous les domaines, il faut produire national ( le plus possible ) plus tu es independent, plus tu es intouchable, économiquement et militairement. C’est des choix a faire, remplir son ventre et être vulnerable ou limité ces prérogative pour un temp et être en securite. l’ AUTOSUFFISANCE est le maitre mots.. A BON ENTENDEUR.. VIVE L’ ALGERIE UNIS ET FORTE




    11



    8
    Belaid Djamel
    11 mai 2018 - 3 h 49 min

    En raison du retard de certains projets par l’industrie mécanique agricole loale, les unités de construction de l’ANP pourraient contribuer directement ou indirectement à produire:
    -des semoirs low-cost pour la technique du semis direct,
    -des outils de désherbage mécanique (herse étrille et houe rotative)
    Aider à une meilleure auto-suffisance alimentaire du pays permet une meilleure sécurité du pays.




    9



    7
    Mkideche
    11 mai 2018 - 2 h 53 min

    Belbaraka, nchalah d’autres industries , nos chouhada nous ont laissé un grand pays afin de poursuivre leurs efforts, seulement, il faut qu’on se réveille un peu, il faut se méfier aussi des importations militaires surtout avec puces commandées à distance comme moscou, Netanyahou a visualisé les nouveautés à coté de poutine. avant hier. J’espère que nos militaires savent comment préserver leurs documentations après modifications.




    8



    7
    Mme CH
    11 mai 2018 - 0 h 28 min

    C’est un début très encourageant, mais il faut élargir l’éventail de l’industrie militaire pour englober des industries de pointe…! En Algérie, il y a des génies dans tous les domaines, faites leur confiance…! L’Iran a bien développé, en douceur, son arsenal militaire grâce à ses enfants…! Bon vent..!




    13



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.