Madjer vise à «stabiliser» l’effectif en vue des qualifications de la CAN-2019

Madjer stabilisation effectif
Le sélectionneur de l'équipe nationale de football, Rabah Madjer. New Press

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Rabah Madjer, a affirmé vendredi qu’il aspirait à «stabiliser» l’effectif pour créer plus de «cohésion et homogénéité» entre les joueurs, soulignant que la période de prospection a pris fin en vue notamment de la reprise des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019) avec au programme un déplacement en septembre prochain à Banjul pour affronter la Gambie (2e journée groupe D).

«Il est temps de stabiliser l’effectif pour pouvoir travailler avec les meilleurs joueurs du moment en vue notamment de la reprise des qualifications de la CAN-2019. Je pense avoir donné la chance au maximum de joueurs, notamment les locaux. La période de prospection et d’essais a pris fin, nous devons établir la liste finale dans l’objectif d’avoir plus de cohésion et d’homogénéité. La prochaine liste qui sera établie en vue des tests amicaux de juin face au Cap-Vert et le Portugal sera marquée par des surprises», a affirmé Madjer.

Le coach national s’exprimait deux jours après la défaite concédée par l’équipe nationale A’, composée de joueurs locaux, mercredi dernier à Cadix (Espagne) face à l’Arabie Saoudite (2-0). L’ancien capitaine des Verts à la CAN-1990 a regretté la défaite face à «une équipe mondialiste», relevant tout de même des choses positives.

«C’était un match riche en enseignements face à une sélection qui va participer à la Coupe du monde 2018. Les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes en dépit de la défaite. Il y a des éléments qui se sont distingués face à l’Arabie Saoudite, à l’image du défenseur Naâmani. J’aurais aimé gagner cette rencontre, mais il y avait en face une équipe bien organisée sur le terrain», a-t-il ajouté.

Et d’enchaîner : «Désormais, j’ai mon idée sur le potentiel des joueurs du cru. Certains vont être retenus pour les deux matches de juin. Pour moi, l’équipe A’ constitue un réservoir pour la sélection première», a-t-il conclu sur les ondes de la Chaîne I. L’équipe nationale donnera la réplique à son homologue du Cap-Vert en amical vendredi 1er juin au stade 5-Juillet d’Alger (22h) avant de s’envoler à Lisbonne pour défier le Portugal de Cristiano Ronaldo le 7 juin.

R. S.

Comment (7)

    MELLO
    14 mai 2018 - 17 h 11 min

    Sincèrement, gardons les pieds sur terre, Madjer est entrain de parler beaucoup plus , que travailler. Cette faute grave de la FAF de lui adjoindre l’équipe nationale des locaux, a montré ses limites comme ce fut le cas avec L’espagnol Lucas Alcaraz; Madjer en tant que sélectionneur principal de l’équipe A, devrait élaguer cette mission à Menad ou Ighil . Et puis , en parlant des joueurs locaux, on ne comprend pas les critères de sélection de certains joueurs qui ne sont , même pas, titulaire dans leur club. Sans vouloir mésestimer la valeur des autres équipes, il faudrait que les joueurs sélectionnables soient issus des équipes qui participent aux coupes d’Afrique,facteur considérable d’expérience internationale, comme c’est le cas du MCA, de l’USMA, de l’ESS, du CRB sans oublier le MCO et à un degré moindre la JSK qui possède en Chitti un joueur d’exception. Autrement , on ne voit pas comment stabiliser l’effectif.




    3



    2
    Lemdigouti
    12 mai 2018 - 16 h 43 min

    Il a lui même grand besoin d’être stabilisé. Qu’il arrête de cracher en l’air;…… fatalement cela fera des dégâts et beaucoup de dégâts au pays. Il parle même d’une deuxième étoile sur le maillot de l’EN (celle d’un deuxiéme titre continental)….A moins qu’il ne songe à la faire coudre par la mercerie où il retouche ses costards à Alger.




    10



    0
    Anonyme
    12 mai 2018 - 13 h 55 min

    Expertise analyse ; Ya si Madjer : déjà vous convoquer les locaux et sont mal préparer sur l’aspect pasychologique comme celui physique ; on a pas un championnat ya si madjer pour que vous entrepreneiz cette démarche il faut encore du temps beauocup de temps surtout n,e comparez pas ses locaux a votre génération isu de l’équipe du FLN ET par la Suite de celle des jeux méditéraneen 75 entrainé par Mekhloufi et Soukane, on l’a déjà constaté pendant le match du MCA JSK A CONSTANTINE de quelle manière les joueurs du MCA ont laché psychologiquement et n’ont plus gagner d ematch depuis, imaginer ya Monsieur Madjer ses joueurs vont affronter l’egypte devant 1200000spectatuers???!!sont mort de peur ne rentre m^me pas dans le terrain! bref! j’espère et au delà de 2 à 3 jouers locaux vous tourner cette page des locaux, et vous commencez déjà votre travail de convocation de professionnels….bonne chance!.




    5



    1
    Jokerpic
    12 mai 2018 - 10 h 36 min

    Ne l’oublions pas l’équipe avait perdu confiance en elle après la série de défaite avec leikens ou alcazar .
    Madjer avec son passé glorieux du football algériens est venu redonner confiance en cette équipe . Le staff est aussi la pour réguler la partie technique et tactique de la nouvelle stratégie de reprise de confiance et reconstruction d’une equipe avec les meilleures anciens , nouveaux et locaux .
    Pour la communication Madjer devrait demander des excuses à Djebour pour être sortie du contexte sportif . Cette dans une période très perturbé .




    1



    4
    Malek
    12 mai 2018 - 7 h 30 min

    Madjer a énormément baissé dans l’admiration que beaucoup d’algériens lui portent. Son altercation avec ce journaliste en lui criant à la figure « taisez-vous » est indigne d’un dirigeant de l’équipe nationale. Ne sachant pas retenir son sang froid, il rejoint par ce procédé des phrases formulées à l’emporte pièces par certains des politicards algériens …




    6



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.