Assassinat de Palestiniens à Ghaza : Abbas dénonce un «massacre» israélien

MA Autorité
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. D. R.

Le président de l’Autorité palestinienne a dénoncé, ce lundi, un «massacre» israélien dans la bande de Ghaza, après la mort de 54 Palestiniens tués par l’armée israélienne lors de manifestations et de heurts contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade des Etats-Unis en Israël.

«Les Etats-Unis ne sont plus un médiateur au Moyen-Orient», a aussi déclaré Mahmoud Abbas à Ramallah, devant la direction palestinienne, qualifiant l’ambassade américaine de «nouveau poste avancé de la colonisation». Il a annoncé trois jours de deuil dans les Territoires palestiniens et une grève générale mardi, jour où les Palestiniens marquent la «Nakba», la catastrophe que représente pour eux la création en 1948 de l’Etat d’Israël.

A noter que les tirs israéliens dans la bande de Ghaza ont tué «8 enfants de moins de 16 ans» parmi les dizaines de civils palestiniens assassinés de sang-froid par des snipers israéliens, a affirmé Riyad Mansour, ambassadeur palestinien à l’ONU, lors d’une conférence de presse. «Plus de 2 000 (Palestiniens) ont été blessés», a-t-il ajouté. «Nous condamnons dans les termes les plus forts ces atrocités par les forces israéliennes d’occupation qui ont utilisé une forte puissance de feu contre des civils qui ont le droit de manifester pacifiquement et qui l’ont fait», a aussi affirmé le diplomate. Peu après qu’il se soit exprimé, le bilan est passé à 54 morts. «Nous demandons à ce que ces actions soient arrêtées immédiatement et que les responsables du côté israélien soient traduits en justice», a aussi déclaré Mansour.

Il a précisé que son collègue basé à l’ONU à Genève essayait d’obtenir, de son côté, une réunion d’urgence du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies pour déclencher une enquête indépendante sur les évènements survenus lundi à Ghaza. «Ce massacre s’est tenu au moment où les Etats-Unis ouvraient de manière illégale, unilatérale et provocatrice leur ambassade» à Jérusalem. «Il est vraiment tragique qu’ils célèbrent une action illégale au moment où Israël tue et blesse des milliers de civils palestiniens», a estimé le diplomate.

S. S.

Comment (12)

    Mme CH
    15 mai 2018 - 23 h 35 min

    Ya Si Abbas, le temps de dénoncer un massacre est révolu, les paroles ne suffisent pas devant la machine infernale sioniste…prenez les armes et combattez comme des Hommes les sionistes pour libérer Al Aqsa, Al Qods et toute la Palestine..! ..Mout Wagaf, Mout Rajel…..sinon l’histoire retiendra que vous avez laissé les terroristes sionistes commettre un génocide contre votre peuple….! L’histoire ne pardonnera pas..ni à vous et vos sbires ni à la communauté internationale de ne pas être parvenue à rendre justice au peuple Palestinien martyrisé…! Et l’Occident se targue d’être le défenseur et le promoteur de la démocrassie, de l’état de droit et de la bonne gouvernance…Mon œil..! Fa9ou..! A quand un nouveau Saladin (Salah Eddine Al Ayoubi) qui fera trembler Nanytou, ses sponsors et ses sbires..!.

    Amina
    15 mai 2018 - 0 h 09 min

    C’est un GÉNOCIDE ya ouahed et’nah !!!

    5
    3
    Nassima
    14 mai 2018 - 21 h 29 min

    C’est à un véritable GÉNOCIDE du peuple PALESTINIEN auquel nous assistons mais aucune puissance ne bouge pour arrêter cette véritable boucherie…….

    7
    5
      Ouelechaab
      15 mai 2018 - 3 h 09 min

      L’Afrique du Sud et la Turquie ont rappelés leurs Ambassadeurs, beaucoup de pays non arabes vont suivre, comme la lointaine Nouvelle Zélande qui vient de publier une ferme condamnation d’Israël, cet État Nazi.
      Et nous les Arabes ? Echaab el Arabi ween ? chanté Julia.
      Ween Radkoum ya Maroc, ya Masr, ya Jordanie,
      ya baramil el betrol (pays du Golfe) comme les appelait Boumdienne.
      Alors que nous, «balad el izza oual karama»,
      «balad el milione oua nasf chahid» comme j’avais été fêté des dizaines de fois dans les amphithéâtres et les salles de cours de Jordanie et de Syrie, à l’annonce de ma présence durant des conferences. J’en avais les larmes aux yeux de fierete.
      Aujourdhui le pouvoir des clans d’Alger, s’il veut que son objectif passe de «ouhda khamissa», s’il veut que sa prédation des ressources et ses dossiers noirs s’estompent dans nos memoirs et celles de nos enfants, prenez une décision patriote, la seule digne :
      rappelez notre Ambassadeurs des USA, de France et de G.B. pour leurs soutiens à cet État Nazi.
      Rappelez nos Ambassadeurs des États Arabe complices d’Israël que sont les Arabie Saoudite, Bahreïn, EAU.
      Annulez le Hadj et la Omra, puisque cela se passe chez l’Arabie Saoudite. Celui qui veut faire le Hadj, n’a qu’à en avoir juste l’intention et offrir le coût du Hadj aux pauvres d’ici, il y en a tellement. «Likouli Imriine ma niais»

      Pr Ouelechaab

      7
      7
    Anonyme
    14 mai 2018 - 20 h 19 min

    Mahmoud Abbas, la force tranquille , « Berrzana yetba3e assouf » avec la patience la laine se vendra.

    26
    7
    predator
    14 mai 2018 - 20 h 14 min

    Dégage Abbas: tu ne représentes plus ce peuple héroïque et martyr

    8
    26
    Abbou
    14 mai 2018 - 18 h 58 min

    Cet ahuri, et le Yasser Arafat qui l’a précédé, ont surfé toute leur vie sur la vague de la détresse palestinienne pour se faire du fric et l’aura de héros nationalistes. Alors qu’ils ont fait de « l’Autorité palestinienne » un bouclier supplémentaire protégeant l’entité israélienne, en attendant qu’elle grignote tout le pays. Au lieu de verser des larmes de crocodile, le plus grand service que Abbas pourra rendre aux Palestiniens est de dissoudre cette pseudo « Autorité » et de se battre pour redonner à la Palestine son statut de territoire sous mandat des Nations Unies, comme la Namibie avant son indépendance.

    8
    2
    Ziad ALAMI
    14 mai 2018 - 18 h 12 min

    Espérant que le peuple du Sahara occidental retiendra la leçon et reprendra sa lutte armée s’il ne veut pas vivre le même drame que celui du peuple Palestinien.

    4
    5
    Mohamedz
    14 mai 2018 - 18 h 01 min

    Les Palestiniens ne verront jamais le bout du tunnel tant qu’ils acceptent d’être dirigés par des traîtres (Khaled Machaal et Mahmoud Abbas) au service du KSA, Qatar et Maroc et contre des peuples comme les peuples de Syrie, du Yémen et du Sahara occidental.

    10
    4
    Mohamedz
    14 mai 2018 - 17 h 59 min

    Les Palestiniens ne verront jamais le bout du tunnel tant qu’ils acceptent d’être dirigés par des traîtres (Khaled Machaal et Mahmoud Abbas) au service du KSA, Qatar et Maroc et contre des peuples comme les peuples de Syrie, du Yémen et du Sahara occidental.

    7
    3
    BabElOuedAchouhadas
    14 mai 2018 - 17 h 53 min

    Toujours avec la complicité de l’Arabie Yahoudite, la prochaine étape du duo Trump-Natanyahou sera de faire de la Mosquée El Qods une Synagogue avec la complicité de toutes ces féodales Monarchies Arabes absolues (pays du Golfe, Jordanie, Maroc).
    Voilà pourquoi je ne cesse de dire et écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple si ce dernier ne veut pas vivre une Nekba.

    7
    4
    Anonyme
    14 mai 2018 - 17 h 19 min

    Ya si Abbas seul la guerre vous ramène la paix et surtout ne compter pas sur les arabes, ce sont des traitres

    10
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.