Le philosophe Yeshayahou Leibowitz : «Il règne une mentalité nazie en Israël»

Israël Yeshayahou
Yeshayahou Leibowitz. D. R.

Par Karim B. – Le chimiste, historien de la science et philosophe israélien, décédé en 1994, Yeshayahou Leibowitz, s’est toujours élevé contre la politique raciste et colonialiste de l’Etat sioniste. Dans un enregistrement réalisé peu avant sa mort, ce moraliste israélien de grande valeur affirmait que «l’Etat d’Israël est l’unique dictature qui existe encore aujourd’hui dans le monde éclairé». «Ce n’est donc pas un hasard qu’Israël soit le seul Etat du monde dans lequel le président de la Cour suprême a pu dire que l’usage de la torture était permis pour faire parler les prisonniers arabes», s’indignait-il, tout en affirmant qu’il n’était pas choqué par un tel fait, mais qu’il le portait juste à la connaissance de ceux qui l’ignorent.

Yeshayahou Leibowitz s’est référé à la parole du prophète Jérémy, «je vous couvrirai d’une honte éternelle, d’un opprobre éternel que l’on n’oubliera pas», en s’adressant aux sionistes qui dirigent Israël et salissent «le nom de tout le peuple juif». «Cela montre qu’une mentalité nazie – car c’est une mentalité nazie – existe aussi chez nous. C’est un fait. Le fait est que le système judiciaire israélien en dit long sur la mentalité nazie qui règne chez nous. Autrement dit, il y a des judéo-nazis. Les judéo-nazis existent», a insisté ce pacifiste.

«Je ne suis pas choqué, je constate un fait. L’Histoire, c’est aussi la chronique de la lutte de l’Homme contre les crimes, les folies et les malheurs. Toute l’Histoire est faite de ça. Cette lutte n’est jamais gagnée. Elle n’a pas de fin», confiait-il, dans une déclaration dont la teneur est d’une brûlante actualité, au moment où des Palestiniens se font massacrer par l’armée israélienne à Ghaza.

Pour démontrer le degré d’ignominie du régime sioniste de Tel-Aviv, Yeshayahou Leibowitz rapportait le récit d’une jeune Palestinienne de 19 ans qui avait été emprisonnée. Elle porte des menottes jour et nuit. C’est absurde. C’est ce qu’on appelle la force physique modérée. Elle porte donc des menottes. Elle est enceinte à terme. Il est interdit de lui ôter les menottes. Elle a mis son enfant au monde les menottes aux mains. De ça, le peuple juif est responsable», avait-il dénoncé, le cœur serré.

Yeshayahou Leibowitz est considéré comme l’un des intellectuels les plus marquants de la société israélienne. Il s’attaquait à la politique de colonisation menée par Israël et considérait que «l’occupation détruit la moralité du conquérant».

K. B.

Comment (9)

    Anonyme
    16 mai 2018 - 7 h 18 min

    @ »…s’indignait-il, tout en affirmant qu’il n’était pas choqué par un tel fait, mais qu’il le portait juste à la connaissance de ceux qui l’ignorent. »// »«Je ne suis pas choqué, je constate un fait. L’Histoire… »
    ——————————————————————————————————————————————–
    Il fut homme de science exacte, et avait appris comment ça fonctionne, bref l’existence d’une fatalité, d’un engrenage qui broie parfois l’humain, lui inflige l’errance, la blessure, la mort, et il nous laisse penser, nous poser la question : Pourquoi tout ça, pour quoi ? Quelle est le but de L’Histoire ? Il avait le degré où il pouvait énoncer : Je ne suis pas choqué… ETC. Dans son laboratoire de chilmiste, il pouvait s’adonner à toutes sortes de manipulations, mais sur la question du Bourreau son laboratoire resta muet ! Il n’avait pas une éprouvette pouvant contenir le Bourreau et une autre, l’enfant sa victime, il est mort sans avoir trouvé, remarquez qu’il ne dit pas qu’il s’est essayé à l’alchimie ! Dans le cas d’espèce, l’alchimiste chercherait à transformer des larmes en or, voire de la M… en or.




    0



    3
    Anonyme
    15 mai 2018 - 11 h 16 min

    Même les juifs ont leurs harkis .




    0



    5
    Anonyme
    15 mai 2018 - 7 h 53 min

    FAUT CROIRE QU ILS ONT EU DE BONS PROFS




    0



    0
    Le physionnomiste
    14 mai 2018 - 20 h 24 min

    ya m’haynek, il ressemble à Lakhdar Brahimi qui veut faire ouvrir la frontière avec notre ennemi de l’ouest




    9



    6
    Anonyme
    14 mai 2018 - 19 h 59 min

    C que le début !




    2



    0
    UMERI
    14 mai 2018 - 19 h 49 min

    Dieu a offert aux humains, un Paradis sur terre, la folie et la bêtise des hommes, l’ont transformé en Enfer, au lieu de combattre les maladies et la misère. Combien de morts, faut’il encore, pour que la communauté internationale, prenne conscience, de l’urgence, de l’arrêt des massacres de palestiniens, pour agir, imposer et garantir une solution, pour tous les habitants de Palestine.Spectateurs impuissants, des agissements d’un Etat raciste, partisan d’un génocide a grande échelle d’un peuple, chassé par cet indu occupant, avec la complicité de l’occident,qui ne veut pas réagir, pris en otage par le slogan de l’antisémitisme et de la Shoah, depuis prés d’un siècle.




    22



    0
    Watani Watani
    14 mai 2018 - 19 h 00 min

    Salam Lkhawa, « Israel parlons-en » est le titre du livre écrit par le grand journaliste indépendant M. Michel Collon. Si vous aurez la chance de le lire, vous allez éclairer pas mal de zones obscures.




    17



    1
    Anonyme
    14 mai 2018 - 18 h 57 min

    Leibowitz est un très grand monsieur. Je l’ai découvert il y a vingt ans et plus rien ne m’étonne dans l’absence de cette intelligence dans les médias actuels. Paix à son âme, les hommes justes sont les seules personnes élues qui puissent exister sur cette planète.




    13



    0
    Thomas
    14 mai 2018 - 18 h 36 min

    Extraordinaire clairvoyance tout de même pour un Juif de cet envergure .




    13



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.