Pétrole : le prix du panier de l’Opep à 76,62 dollars

pétrole prix Opep
Conférence de l'Opep le 2 juin 2016 à Vienne. D. R.

Le prix du panier de référence du brut de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s’est établi jeudi à 76,62 dollars, a indiqué vendredi cette organisation sur son site web. Mercredi, le prix du panier de référence du brut de l’Opep était de 76,43 dollars, a précisé la même source. Introduit en 2005, le panier de référence de l’Opep comprend quatorze (14) types de pétrole, dont le Sahara Blend (Algérie), l’Iran Heavy (Iran), Es-Sider (Libye), Basra Light (Irak), Bonny Light (Nigeria), Arab Light (Arabie Saoudite), Girassol (Angola) et le Mery (Venezuela). Par contre, les cours du brut ont terminé en baisse jeudi.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 78,79 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,01 dollar par rapport à la clôture de mercredi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour la même échéance a cédé 1,13 dollar, pour finir à 70,71 dollars. Selon des analystes, maintenant que le prix du Brent est passé au-dessus de 80 dollars et celui du WTI au-dessus de 70 dollars, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires pourraient assouplir leur accord de limitation de la production. Le ministre russe de l’Energie, Alexandre Novak, a affirmé jeudi qu’une relance de la production dépendrait du marché et serait sur la table fin juin, a rapporté l’agence Bloomberg.

D’autre part, les cours du pétrole sont restés en baisse après l’annonce en cours de séance de l’annulation de la rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. L’annonce mercredi d’une hausse surprise des stocks de brut et d’essence aux Etats-Unis a, en revanche, continué à faire pression sur les prix jeudi. Vendredi, les cours de l’or noir perdaient en début d’après-midi près de deux dollars en cours d’échanges européens, alors que l’Arabie Saoudite et la Russie ont estimé «probable» un assouplissement des limitations de la production.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 77,01 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,78 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour la même échéance cédait 1,93 dollar à 68,79 dollars une heure après son ouverture. L’Arabie Saoudite et la Russie ont estimé «probable» un assouplissement des limitations de la production. Cité par les agences russes lors d’un forum économique à Saint-Pétersbourg, le ministre saoudien de l’Energie, Khaled Al-Faleh, a jugé que les pays producteurs auront «bientôt la possibilité de libérer l’offre». Le ministre saoudien a affirmé qu’il rencontrerait ses homologues de l’Opep et qu’il aurait l’occasion de se réunir avec M. Novak une ou deux fois avant la réunion de Vienne.

A noter que dans son dernier rapport mensuel, publié lundi, l’Opep a une nouvelle fois pompé moins de brut que ne lui permet l’accord de limitation de la production conclu fin 2016 avec dix autres producteurs. Quant à la demande, l’organisation a revu à la hausse de 25 000 barils par jour son estimation de la croissance pour cette année : la demande devrait atteindre 98,85 mbj, soit une hausse annuelle de 1,65 mbj. D’autre part, l’Opep et ses dix partenaires continuent de respecter l’accord de réduction de la production. Ils ont atteint en mars dernier un niveau de conformité record de 149% avec leurs engagements de réduction de la production pétrolière. Ces efforts collectifs «continuent de donner des résultats positifs», avait estimé le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep-non Opep (JMMC). L’Organisation et ses dix partenaires, dont la Russie, vont tenir une nouvelle réunion en fin juin à Vienne.

R. E.

Commentaires

    Far-West
    26 mai 2018 - 1 h 25 min

    Le baril à 76 dollars ou 276 dollars,ne concerne pas les modestes citoyens,ni pistonné,ni corrupteur,les bénéficier se sont les ExxonKaddour,les PétroChakib,et les AutoGhoul,sans oublié le grand parrain,sans foi,ni loi, pourquoi autant de victimes pour un résultat pire,c’est une leçon pour la génération future

    11
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.