Contribution de Nouredine Benferhat – Israël et le poison de théories racistes

Israel Block
L'Etat sioniste utilise les armes les plus meurtrières de l'arsenal américain contre le peuple palestinien. D. R.

Par Nouredine Benferhat – L’historien français, Marc Block, assassiné par les Allemands, considérait que la défaite de la raison interdit à l’imagination d’être généreuse et cite ces paroles d’Hitler : «Nous avons raison de spéculer sur les vies plutôt que les vertus des hommes (…)».

L’histoire se répète. Les victimes d’hier se transforment en bourreaux, pratiquent les mêmes méthodes et, à l’instar des nazis, justifient avec cynisme la barbarie et banalisent l’horreur. L’Etat sioniste, enfermé dans sa haine de l’Arabe, du même ordre que celle du nazi pour le juif, a utilisé sans état d’âme les armes les plus meurtrières de l’arsenal américain contre des civils libanais et teste pour le comte du Pentagone, sur la population assiégée de Ghaza, un nouveau type d’armes encore plus redoutable et plus destructeur appelé Dimes (Deuse Insert Metal Explosive).

L’usage de ces armes a été dévoilé par des journalistes de la chaîne italienne Rai24, qui a fait procéder à l’analyse des particules recueillies sur des victimes, laquelle a révélé «une grande concentration de carbone et de présence de matériaux inhabituels comme le tungstène, l’aluminium et le cuivre». Où est l’indignation du monde dit civilisé qui s’insurge pour une «bombinette» coréenne et cautionne par son silence les crimes contre l’humanité commis par Israël ? Ces méthodes, dont la sauvagerie dépasse l’entendement, nous interpellent et nous obligent à nous demander comment on en arrive à ce stade d’inhumanité.

Est-ce le poison des théories racistes importées d’Occident par les colons juifs européens qui les avaient subies ou est-ce un héritage religieux ? Peut-être les deux. Le monde occidental, qui se réclame de la judéo-chrétienté, refoulant l’héritage grec et musulman, a produit les horreurs dont l’histoire témoigne. Quant à la religion, elle peut véhiculer la violence dans certains textes. Aussi dit-on dans la Bible : «Au retour de l’expédition de Josué contre le pays de Canaan, Moise lui demande s’il a tout détruit. Josué lui répond qu’il a épargné les femmes et les enfants et les vieillards. Il lui intime de retourner, de tuer tout le monde et de ne ramener que les vierges».

C’est faire injure à nos amis et aux penseurs savants et artistes juifs dont l’apport à l’humanité a été considérable et a beaucoup contribué à l’essor de la raison dans le monde occidental que de ne retenir que cela. Comme il serait intellectuellement malhonnête et moralement condamnable de relier une religion à la violence comme l’a fait le pape Benoît XVI à propos de l’islam, ne citant d’une controverse que le point de vue d’un chrétien au demeurant empereur en guerre contre des musulmans. Bien au contraire, nous nous insurgeons contre pareille dérive, car aucune religion n’est responsable de la déviation des hommes.

La barbarie israélienne, dont les sommets semblaient avoir été atteints du temps de Sharon, dépasse l’imagination. Elle défie l’impensable dans l’horreur et l’abjection. Elle est la conséquence d’un nationalisme nourri de mythes racistes et construit sur la supériorité de l’homme juif et le déni ainsi que le mépris du Palestinien, légitime propriétaire de la terre. Si les dirigeants israéliens sont passibles du tribunal international, nous savons que beaucoup d’Israéliens pratiquent la téchouva (repentance) pour se détourner du mal. «Et si le méchant se détourne de la méchanceté qu’il commet, s’il applique le droit et la justice, il maintiendra son âme en vie», a dit Ezechiel.

N. B.

Comment (9)

    Mme CH
    26 mai 2018 - 23 h 43 min

    J’avais dit que la Haine des Nazis envers les juifs était justifiée. Voici les causes étayées par Benjamin Freedman, qui ne connait pas son fameux discours de 1961 au Willard Hotel de Washington, D.C.,..??? Un des grands témoignages historiques à connaître : celui d’un industriel juif américain qui tint un discours historique sur le rôle des sionistes dans les coulisses des deux grandes guerres mondiales.!?

    « Les sionistes de l’Europe de l’Est rencontrèrent le British War Cabinet -( je détiens tous les documents prouvant mes déclarations)- Ils dirent : « Écoutez nous, vous pouvez encore remporter cette guerre…. Ne baissez pas les bras… Vous n’êtes pas obligé d’accepter la proposition de paix faite par l’Allemagne. Vous pouvez gagner cette guerre si, l’Amérique venait à vos cotés en tant qu’allié. » Les USA étaient alors hors du conflit…. Ils dirent à l’Angleterre : « Nous vous garantissons d’embarquer les USA contre l’Allemagne dans cette guerre, si vous nous promettiez la Palestine après la victoire ».

    Les USA qui étaient presque totalement « pro Allemand », soudainement entraient en guerre aux cotés des britanniques…Les journaux étaient tous contrôlés par des juifs, les banquiers étaient juifs, toute l’industrie des mass-media et de l’information dans ce pays était sous contrôle juif. Et il s’avère que les juifs étaient pro Allemand, parce que beaucoup d’entre eux étaient venus d’Allemagne, et ils ne rêvaient que d’une chose, voir les allemands déposer le Tsar. De tout temps les juifs n’aimaient pas le Tsar de Russie et ne voulaient pas le voir remporter la guerre. Ces banquiers juifs allemands, comme Kuhn&Loeb, et beaucoup d’autres banques américaines, simplement refusaient de financer la France ou l’Angleterre du moindre sou. Par contre, ils versèrent des sommes colossales à l’Allemagne. Ils avaient choisi leur camp depuis le début de la guerre. Ils dirent : « tant que l’Angleterre et la France sont liés avec la Russie, ils n’encaisseront pas le moindre Dollar ».

    Donc, ces mêmes banquiers juifs réalisant la possibilité de décrocher la Palestine, se rendirent en Angleterre et firent ce pacte. A ce moment précis, tout changea, comme un feu rouge qui tournerait au vert….Soudainement les allemands devinrent mauvais, tout d’un coup ils étaient horribles, maintenant c’étaient des ‘‘Huns’’ qui se mettaient soit disant à tirer sur les ambulances de la croix rouge et découpaient les mains de bébé. Peu de temps après cela le président Wilson déclara la guerre à l’Allemagne….Nous étions ‘‘le dindon de la farce’’, le pigeon d’une arnaque tendue par le sionisme internationale ; tout simplement pour qu’il puisse s’accaparer la Palestine.
    les sionistes s’en allèrent au British War Cabinet en Angleterre et tinrent à peu près ce langage: « Voila que nous avons effectué notre part du marché, nous voudrions avoir quelque garantie écrite prouvant que vous honoreriez à votre tour votre part du contrat et donc que vous nous céderiez la Palestine ; bien entendu après que vous aillez vaincu. ».

    A la fin de la guerre les Allemands s’en allèrent pour signer l’armistice à Paris, à la fameuse conférence de paix de 1919 à Versailles. Il y avait là cent dix neuf juifs représentant le sionisme international et à leur tête Bernard Baruch. J’y étais à cette fameuse conférence de paix à Versailles. Je dois donc de le savoir.

    Que s’y était il donc passé ? Durant cette conférence où l’Allemagne fut découpée et l’Europe divisée pour les nations prétendant y avoir un droit sur le territoire. Les sioniste aussi réclamèrent leur part du gâteau en prétendant : « Ne nous aviez vous pas promis la Palestine ? » C’est alors qu’ils produisirent leur preuve, révélant pour la première fois la déclaration Balfour devant des yeux allemands ébahis. C’est seulement à ce moment précis que les Allemands réalisèrent le genre de piège qu’il leur avait été tendu et la vraie cause de l’entrée des USA dans ce conflit. Ils comprirent alors l’étendue du coup qu’il leur a été asséné et souffrirent des terribles conséquences et des réparations de guerre qu’on leur affligea. Tous leurs malheurs venaient du fait que les sionistes voulaient la Palestine et étaient prêts à tout pour l’avoir.

    Les Allemands ne pouvaient pas digérer ce qu’il leur été fait et prirent cet accord secret comme une parfaite trahison.
    Voila ce que ressentirent les Allemands pour les juifs ; eux qui ont été si généreux avec les juifs depuis 1905, date qui vit la première révolution communiste en Russie tourner au désastre quand les juifs ont du fuir de Russie pour trouver refuge en Allemagne où ils trouvèrent l’hospitalité et furent traités avec clémence. Et voila qu’ils vendent l’Allemagne dans une combine pour aucune raison autre que l’accaparement de la Palestine en tant que soi disant ‘‘foyer juif’’. »…

    Donc toute l’histoire de la Shoah et de l’holocauste et compagnie sont des choux à la crème avariée pour les gourmands, quant aux gourmets, ils n’avalent pas n’importe quoi, ils préfèrent déguster les saveurs authentiques des produits..!! Les allemands se sont vengés des traîtres sionistes…! Le reste de l’histoire, on le connaît, puisque nous vivons l’un de ses épisodes…!

    Ramadhan Karim et Saha Shorkom.

    2
    8
    Mme CH
    26 mai 2018 - 23 h 12 min

    La Haine des Nazis envers les juifs est justifiée, mais pas celle des juifs envers les arabo-musulmans, car la Terre d’Islam a été pendant plusieurs siècles une terre de refuge pour des milliers de juifs européens persécutés par les chrétiens, en particulier lors des expulsions de juifs au Moyen Âge et d’Espagne….!! Un peu d’histoire ne fera pas de mal aux amnésiques…!!! Voici quelques flashs…..

    « L’offre faite aux Algériens, par les officiels coloniaux français du régime de Vichy, de s’emparer des propriétés et biens confisqués aux Juifs séduit de nombreux colons, disposés à profiter du dispositif de spoliation, mais aucun Arabe ne se porte volontaire et, dans la capitale Alger, les imams s’expriment ouvertement contre cette mesure. Certains Arabes risquent leur vie pour sauver des Juifs de la persécution et du génocide. ».!
    Les efforts de sauvetage accomplis par des musulmans ne se limitent cependant pas au monde arabe. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Kaddour Benghabrit, aide des centaines de juifs à se déguiser en musulmans pour échapper à la persécution. On trouve également des exemples de populations musulmanes non arabes aidant des Juifs à échapper à l’extermination, comme en Albanie…!

    « Les conquêtes islamiques soulagèrent des persécutions, du harcèlement et des humiliations les Juifs qui avaient vécu sous de rudes régimes chrétiens, en particulier en Palestine, en Égypte et en Espagne ».
    Aussi, « à quelques exceptions près, les Juifs, soumis à l’Empire byzantin accueillirent-ils les conquérants arabes comme des libérateurs. Les Juifs aidèrent les musulmans dans les conquêtes de Homs en Syrie, de Hébron et Césarée en Palestine, de Cordoue, Elvira et Grenade en Espagne….. ».

    L’ère du califat abbasside marque, selon Michel Abitbol, « le début de l’un des chapitres les plus éblouissants de l’histoire juive ». Vaincus par les Abbassides, les Omeyyades se réfugièrent en Espagne, où ils refondèrent une dynastie, dans le cadre de laquelle les communautés juives ont connu, comme sous les Abbassides un épanouissement économique et culturel remarquable ».

    Bernard Lewis parle d’une symbiose judéo-islamique et évoque une situation proche de celle que l’on connaît par exemple aux États-Unis aujourd’hui, très différente de celle qui a eu cours dans les Empires romain, ottoman, russe. De cette « symbiose entre les Juifs et leurs voisins on ne trouve aucun équivalent dans l’histoire du monde occidental depuis la période hellénistique jusqu’aux temps modernes. Les Juifs et les musulmans entretenaient d’étroites et d’intenses relations, de nature sociale, intellectuelle et même amicale ».

    « Avant même l’instauration de l’Inquisition catholique en Espagne (en 1478), les persécutions anti-juives de 1391 avaient poussé les juifs espagnols à émigrer pour le Maghreb, dès 1391. « Très bien vus des autorités musulmanes, les nouveaux venus (ou megorashim) se taillent rapidement une place prépondérante dans la vie religieuse et économique locale, ce qui ne se passe pas sans heurts avec les Juifs autochtones, ou tovashim ».

    « Jusqu’aux dernières heures de l’Empire ottoman, de nombreux juifs persécutés ou qui craignaient de l’être, en Russie, en Roumanie et dans les Balkans continuèrent à vernir chercher refuge en terre ottomane ».

    Vous avez oublié toute cette histoire, et les ennemis d’antan qui vous ont massacrés sont devenus vos amis maintenant…….Vous mordez la main qui vous a aidés, espèce d’ingrats, d’hypocrites, d’infidèles, de corrompus…..! Shame on you.!

    1
    7
    BEKADDOUR MOHAMMED
    26 mai 2018 - 19 h 54 min

    ADDITIF… Détrompez-moi ! « Hitler » n’aurait jamais existé si le socle spirituel religieux de l’Europe avait été correct, jamais les Juifs n’auraient erré et subi ce qu’ils ont subi si une malédiction ne les avait frappé, jamais nous musulmans d’El Jazaïr nous n’aurions été humiliés 132 années durant si nos ancêtres avaient su garder le souffle du vrai Islam qui impose unité et vigilance… Dans l’actuel résultat, s’émouvoir est vain, c’est toute l’humanité qui est sommé de faire son bilan, sans états d’âme, ou alors je ne suis pas un Terrien, détrompez-moi ! Ces massacres sont de l’ordre du fait accompli, par quel miracle les massacres cesseront ? Dans le cas d’espèce, les émotions ne sont que littérature car ça perdure depuis… 1948 !

    2
    7
    BEKADDOUR MOHAMMED
    26 mai 2018 - 19 h 15 min

    @ »Quant à la religion, elle peut véhiculer la violence dans certains textes. Aussi dit-on dans la Bible : «Au retour de l’expédition de Josué contre le pays de Canaan, Moise lui demande s’il a tout détruit. Josué lui répond qu’il a épargné les femmes et les enfants et les vieillards. Il lui intime de retourner, de tuer tout le monde et de ne ramener que les vierges».
    ————————————————————————————————————————————-
    Moise dans Le Coran est Celui auquel Dieu a parlé sans intermédiaire, Sidna Mohammed avait Gabriel pour « facteur » entre Dieu et lui. Ce texte de la Bible sous entend donc que Dieu avait ordonné ça à Moise, ce qui est inacceptable. L’emploi du mot « Religion » est donc inapproprié, les textes antérieurs au Coran contiennent des aberrations, des inventions, Maurice Bucaille l’a scientifiquement démontré dans son livre « La Bible Le Coran et La Science, ou les Écritures Saintes examinées à la lumière des connaissances modernes », (1976, ed. Seghers). Quelle conclusion alors sur ces massacres à ciel ouvert, et que dire de l’humanité spectatrice ? El Kadar kheyrihi oua charrihi ? Il y a ce fameux hadith : « Quiconque voit une injustice qu’il la change par la main, s’il ne le peut alors par la parole, s’il ne le peut alors dans son coeur ».

    1
    9
      Anonyme
      26 mai 2018 - 20 h 21 min

      @BEKADDOUR MOHAMMED ; Dans l’encyclopédie Britannique, partie 1, page 1047 :{Les chercheurs considèrent que la religion païenne est à l’ origine de la religion Islamique)
      Shek Abdul Galil-Karim a mentionné dans son livre «les bases historiques de la législation Islamique» page 1208 :
      Les arabes dans l’époque païenne pré Islamique étaient à l’origine de beaucoup de règles, rituels et législations que l’islam a fondés, alors nous pouvons dire avec une grande certitude que l’Islam a hérité du paganisme beaucoup de façons d’adoration et d’aspects rituels.
      Il y a un domaine ou les prosélytismes islamiques sont très acharnés à l’obscurcir et le cacher c’est le domaine religieux, car beaucoup de lecteurs seront étonnés quand ils apprennent que l’Islam a pris du paganisme beaucoup de rituels et de religieux.

      Sheikh Abdul Galil Abdul-Karim(Sheikh de l’Islam ,un des gradués de Al-Azhar et un auteur de plusieurs références islamiques ) mentionne dans son livre «les bases historiques des législations islamiques) ces rituels d’adoration païens sont :
      1) Glorifier Al-Ka’bah, page 15
      2) Le pèlerinage et ses rituels, page 16
      3) Le mois de Ramadan, page 18
      4) Dignifier Ibrahim et Ismail, page 18
      5) Le rassemblement général le vendredi
      Il a ajouté dans page 15 : malgré la présence de 21 Ka’bahs avant l’Islam dans la péninsule Arabe, tous les rites arabes se sont mis d’accord à sacrifier la Ka’bah de Makkah et de faire le pèlerinage dans la préislamique païenne.
      L’Islam est venu et a préservé le sacrifice de Al-Kabah et le coran lui a donné plusieurs noms honorables et fameux comme dans :
      Le chapitre de la table ( Surat Al-Ma’idah)97«Allah a fait de la Ka’bah une place sacrée»
      Dans l’encyclopédie arabe simplifiée, page 1465 :{Ka’bah était considéré comme le plus grand temple de Korish , et la résidence de leurs idoles le plus grand idole était Ella (le dieu Lune) d’elle vient la proclamation «Allah Akbar» dérivé de Ella était le plus grand des idoles.

      2
      6
    Didier
    26 mai 2018 - 16 h 12 min

    Pas assez pour faire fléchir la résistance héroïque des Palestiniens.

    1
    6
    Hibeche
    26 mai 2018 - 13 h 55 min

    Le pire avec ces gens, c’est qu’ils connaissent les leçons de l’histoire, mais ils s’en foutent. Ils disent que « tant qu’on a le rapport de forces, on fait ce qu’on veut, après, on verra ». Ils ont soumis les occidentaux à leurs pieds, et veulent faire de Jérusalem leur capitale mondiale. Que de pauvres palestiniens leur résistent, ça les rend fous, et ils usent de tous les moyens moraux ou immoraux.
    Ils empoisonnent les puits, brûlent les récoltes, tuent les intellectuels, castrent les petits garçons arrêtés, ils leur balancent par avion des tablettes de chocolat contaminées, de jolis colis piégés, et toute l’horreur que l’être humain ne peut imaginer.

    27
    7
    MAIS... PLUS TARD !
    26 mai 2018 - 9 h 43 min

    LES PAUVRES MALHEUREUX. ILS OUBLIENT QUE LA ROUE DE L’HISTOIRE TOURNE ET QUE FATALEMENT : KAMA TOUDINE TOUDANE !!!

    « LES VAINCUS D’AUJOURD’HUI SERONT LES VAINQUEURS DE DEMAIN…!!! ».

    Cri de Vercin GÉTORIX lancé à Jules CÉSAR qui l’avait vaincu après le siège d’Alésia.

    27
    6
    Anonyme
    26 mai 2018 - 6 h 25 min

    ils ont eu de bons profs début 40

    10
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.