Accord Opep-non-Opep : un taux de conformité record de 152% en avril

pétrole production
La production pétrolière de l’Opep et ses partenaires non-Opep a atteint un niveau de conformité record de 152%. D. R.

La production pétrolière de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses dix partenaires non-Opep a atteint, en avril dernier, un niveau de conformité record de 152% suite à leurs engagements de réduction, a indiqué l’Opep dans un communiqué publié sur son site web.

«Les 24 pays producteurs de l’Opep et les pays non membres de l’Opep participant aux ajustements volontaires de la production continuent de maintenir des niveaux de conformité exceptionnels aux termes de la déclaration de coopération historique de décembre 2016. Ils ont atteint un niveau de conformité de 152% au cours du quatrième mois de la deuxième année de la déclaration de coopération», selon le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep-non Opep (JMMC).

Ce taux élevé démontre l’engagement des pays participants à rétablir la stabilité du marché, qui est destinée à servir les intérêts à long terme des producteurs, des consommateurs et de l’économie mondiale, note la même source.

D’autre part, le Comité a reconnu les «préoccupations croissantes exprimées par certains pays importateurs et consommateurs concernant les pénuries potentielles sur le marché mondial du pétrole» et a demandé au Comité technique mixte (JTC), soutenu par le Secrétariat de l’Opep, de «continuer à surveiller de près le marché pétrolier et de signaler tout changement fondamental».

Le  JMMC, qui regroupe l’Algérie, le Koweït, le Venezuela, la Russie et Oman, a réaffirmé l’engagement des pays participants à la stabilité du marché et à la sécurité énergétique de l’économie mondiale.

En outre, le Comité a examiné la discussion du JTC concernant les mesures alternatives et/ou ajustées pour mesurer l’impact de la Déclaration de coopération et a conclu qu’il «n’est pas suffisant de mesurer la stabilité du marché au moyen d’un seul indicateur».

Par ailleurs, les membres du Comité se sont déclarés satisfaits des résultats globaux, mais ont noté que «la performance de chaque pays n’était pas uniforme». Ils ont une fois de plus souligné «l’importance d’une performance uniforme dans tous les pays».

Pour rappel, le JMMC a été créé à la suite de la 171e Conférence ministérielle de l’Opep du 30 novembre 2016 et de la «Déclaration de coopération» de la réunion ministérielle mixte Opep- pays non membres de l’Opep tenue le 10 décembre 2016.

Le JMMC est chargé de veiller à ce que ces objectifs soient réalisés grâce à la mise en œuvre des ajustements volontaires de la production du pétrole des pays Opep et non Opep.

L’accord Opep-non Opep, conclu à Vienne entre les 14 membres de l’organisation et 10 autres producteurs de pétrole, Russie en tête, a pour objectif de baisser le niveau de production de 1,8 million de barils par jour afin de réduire l’excédent d’offre de brut sur le marché et soutenir les prix.

R. E.

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.