Industrie mécanique : un opérateur italien veut investir dans la pièce de rechange

opérateur italien investir pièce de rechange
GN Moto produira des composants, pièces de rechange et consommables mécaniques. D. R.

Des représentants de l’entreprise italienne GN Moto ont annoncé, mercredi à Alger, qu’un dossier en vue du lancement d’un investissement en Algérie, à travers la production locale de certains composants et pièces de rechange consommables dans le secteur de la mécanique, a été déjà déposé.

Lors d’une visite effectuée mercredi à Alger par l’ambassadeur d’Italie, Pasquate Ferrara, aux locaux de la GN Moto, les représentants du groupe Piaggio ont indiqué que la Sarl a déposé en 2016 un dossier auprès des autorités algériennes en vue de lancer un investissement pour la production de certains composants et pièces de rechange consommables, tels les filtres à huile, les plaquettes de frein…, «mais l’agrément tarde à venir».

«GN Moto, qui a énormément investi dans le cadre de cette activité entre ateliers, bureaux et showrooms, veut aujourd’hui lancer en Algérie un investissement pour un montant oscillant entre 2 et 3 millions d’euros», a indiqué la dirigeante de GN Moto, Mme Ferrero Graziella. L’entreprise avait déposé un dossier qui répondait aux exigences du cahier des charges régissant cette activité, a tenu à souligner Mme Graziella.

Présent en Algérie depuis 2005, GN Moto est une société d’importation de motos, scooters et de pièces détachées italiennes. Elle offrait des modèles de motos scooters du groupe italien Piaggio, en l’occurrence les marques Aprilia, Moto Guzzi et Vespa.

L’entreprise avait déjà mis au service de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et d’Algérie Poste plus de 2 000 scooters entre MP3 à trois roues pour les éléments de la DGSN et les deux-roues pour les postiers algériens.

L’ambassadeur d’Italie à Alger a tenu, lui, à mettre en avant la qualité des produits du groupe Piaggio qui, selon lui, «reflètent le haut niveau technologique auquel est arrivée l’industrie italienne des deux et quatre-roues».

Interrogé en marge de sa visite aux locaux de la GN Moto sur les mesures prises par l’Algérie pour réguler le marché du commerce extérieur, l’ambassadeur d’Italie à Alger a indiqué : «Nous sommes en faveur de la libéralisation des échanges. Et j’espère qu’il s’agit juste de mesures provisoires.»

Concernant les projets de partenariat entre l’Algérie et l’Italie, M. Ferrara en a cité plusieurs, dont le projet d’acquisition par une société algéro-italienne installée à Boumerdès des abattoirs algériens pour la commercialisation de la viande.

«L’entreprise mixte est actuellement en négociation avec le ministère de l’Agriculture», a-t-il indiqué, ajoutant qu’il s’agit d’un «grand investissement en Algérie».

Un autre projet à Tlemcen est en cours pour la fabrication des pièces de rechange pour les ascenseurs.

«Nous constatons que les relations économiques entre l’Algérie et l’Italie ont dépassé l’aspect commercial et s’orientent davantage vers des investissements productifs», a tenu à souligner l’ambassadeur d’Italie en Algérie.

R E.

Comment (8)

    Felfel Har
    31 mai 2018 - 14 h 32 min

    Un investissement de 2 millions de dollars n’est qu’une goutte dans un désert aride. Pour ceux qui nous gouvernent, l’erreur a consisté à importer plutôt qu’à investir. Ils n’ont pas compris que le salut du pays viendra quand on aura débarrasser le champ des mauvaises herbes qui le polluent. Le pays a un grand besoin de mettre au point un vrai Plan Marshall, de convoquer des États Généraux en vue d’identifier les investissements productifs prioritaires dans différents domaines (agriculture, industries, bâtiments etc) comme celà se faisait au temps des plans de développement. Les arbitrages et la cohérence de ces projets incomberaient à un Conseil National du Développement qui mettrait en présence les opérateurs tant publics que privés ainsi que d’autres compétences reconnues comme le CNES, etc. S’il faut recourir à la planche à billets, qu’elle serve au moins à financer ces investissements. Et que l’on s’arrête de marginaliser des investisseurs privés qui prennent des risques pour créer des emplois et de la richesse! Nous serions mal avisés de négliger les micro-investissements susceptibles d’étoffer et de renforcer le tissu industriel du pays. « Aux grands maux, les grands moyens » a-t-on coutume de dire pour souligner l’urgence d’actions salvatrices pour le pays. Chiche!!!!!

    18
    2
      Nomade
      31 mai 2018 - 14 h 45 min

      Un produit Allemand serait préférable si on veut vraiment rendre le secteur automobile crédible en Algerie

      11
      3
        Chicago2015
        31 mai 2018 - 21 h 16 min

        Une charette en bois, avec l’experience permettra une evolution en carbon ou meme grace aux imprimante 3D/Titanium (technology IBM/Boeing Military depuis acquise par Israel/Stratasys).
        Les bandits francais fuyants la police du Roi, se refugiaient ds les forets de montagnes inaccessibles (Jura Franco-Suisse), et comme seule moyen de subsistance l’equarrissage d’animaux en fabricant divers accessoires dont les peignes! Plus tard apres quelques generations sans brigandage… et grace a la plasturgie, la region devenait la plus riche de France ( lunetterie Oyonnax)!
        Une experience similaire de l’apres-guerre, avec leurs cousins de Venetie (Montebelluno/TV Italie du Nord), ou la faim les reduisaient a l’immigration peu enviable de sous-hommes dn France, Suisse et Allemagne! Des les annees 60’, preferant utiliser cette experience humiliante mais instructive aupres de certaines tanneries & autres fabricants de chaussures, a entreprendre la greffe sur le sport de montagne en plein boom! Avec l’apport de la plasturgie, un success immediat en Europe, USA, Pakistan/Inde (guerre du Kashmir), et Japon (ski)! Montenelluno etait passe de la misere a la ville la plus riche d’Italie en moins de 20 ans! Les “Racistes della Lega del Nord/Lombarda” preferent offrir une canne pour pesche pour travailler, plutot que d’assister certains desoeuvres a perte ( Regime Humaniste & Socialiste, meprisant mais pas raciste!). La Chine possede aussi une tradition similaire, malgres la supervision du Parti Communiste Central! L’Algerie possede un artisanat, mais sans honnete vision d’innovation vers la Robustesse, Qualite, Agreable pour la rendre visible & atraillante (meubles suffisamment fragile pour soutenir une tasse de the, mais experience inexistante pour produire du mobilier moderne 2020/2025)! 2 millions€ d’investissement c’est tres peu (Pierre Falcone, ne a Alger, passport Franco Israelien avait pu empocher 900 millions $ grace a l’autoroute Est-Ouest), mais cette petite somme permet aujourd’hui d’acquerir de nombreuses machine outils d’unites en faillites ( Italie, Espagne, USA, UK, …France)! Un PC coutait 15000$, aujourd’hui 200$ en plus performent! Une unite assemblage robotic debut a quelques 100.000$ selon la complexite! Une imprimante 3D professionel, une machine outil 3~5 axes des 20.000$ (UK, Allemagne)! Un village Algerien c’est 20.000 habitants inactifs, la ou l’Italie du Nord (Bologna, Padova, Brescia) innovait en creant des Cooperatives ou de petites communautes d’entre-aide d’artisants! 1sou + 1 sou = 2 sou … 1 idee chacun, partage c’est 2 idees chacun!

        9
        1
    Anonyme
    31 mai 2018 - 14 h 14 min

    Nous avons des deputes qui peuvent inviter les ministres responsables du secteur pour les interroger sur tous les demandes d investissements et des projets qui sont mis au frigo pour sauvegarder les interets des intermediaires importateurs et la fuite des capitaux en devises….
    car il est criminel de faire trainer l autorisation des investissements et la creation d emplois alors que nos jeunes diplomes sont au chomage force et la facture des pieces de rechanges importees se chiffre a des milliards…..il faut mettre fin a cette gabegie et trainer le responsables de ce blocage devant la justice et aux medias d investigations de les deshabiller devant l opinion Algerienne…..c est un devoir citoyen et patriotique….Les interets de notre Patrie c est sacree.Quassaman.

    11
    1
    Anonyme
    31 mai 2018 - 12 h 04 min

    Ce pays est du pur Khoroto

    20
    3
    fellaha
    31 mai 2018 - 8 h 41 min

    Merci pour ce Journal de nous laisser donner notre avis.

    Hélas, beaucoup de choses nous passent sous le nez, on hésite trop, alors que d’autres pays raflent les contrats.Soyez réactifs et si les compétences vous manquent, laissez la place aux instruits.
    Depuis 1962 on parle de semences de pommes de terre !!! et on apprend là, que d’ici 2022 on n’importera plus! toujours des projets,des promesses, et résultat, sans le Pétrogaz il n’y a rien on ne tiendra pas un an!
    Franchement, 50 ans pour des semences de patates et rien n’est moins sûr!
    comment faisait avant le fellah? on aime le backchich !
    On joue les fiers devant les multinationales qui finissent chez les voisins!
    et nous on forme des techniciens qui vont enrichir Faffa…et on continue à faire toujours les mêmes projets (utopies) à coup de réunions, protocole d’accord, réorganisation, études, étude de l’étude, remaniements…

    21
    1
    yaweldi
    31 mai 2018 - 7 h 55 min

    Des centaines de projets bloqués, Pourquoi?
    L’Algérie préfère importer, Pourquoi?
    On s’arrange pour bloquer ce qui favorise le tourisme, Pourquoi…?
    Une justice complaisante pour plaire aux ONG…encourage les délits !
    Chez nous, quand on veut fabriquer une pince à linge, on s’arrange toujours pour en importer le ressort !
    Quand les gens sont économiquement malsains avec la bénédiction de la religion, il n’y a rien à espérer.
    Bled de la sale citronnade clandestine, du pain jeté aux rats par peur d’en manquer, du lait en sachets sales et les 10 fois inchallah par phrase…
    Laquelle des 4 langues parler dans nos Médias…?

    22
    1
    hrire
    31 mai 2018 - 7 h 06 min

    L’agrément tarde a venir,blocage d’un autre projet avec gaspillage d’argent d’un investisseur national connu,on a fait fuir un autre pour le médicament qui le fabrique actuellement en Turquie,est ce qu’il y a quelqu’un aux commandes de cet avion Algérie .

    22
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.