Abdallah Zekri dénonce le «laxisme» de la justice française

Zekri plaintes
Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie. D. R.

Par Kamel M. – L’Observatoire contre l’islamophobie a dénoncé le fait que des plaintes «déposées depuis plus d’un an» auprès de certains parquets n’aient pas abouti à ce jour et considère qu’il y a «une justice à deux vitesses» en France.

Le président de cette organisation affirme ne pas comprendre comment un procureur de la République adresse un courrier au cabinet de l’avocate du Conseil français du culte musulman (CFCM) pour l’informer que la plainte déposée contre une élue, en date du 3 août 2016, ait été perdue alors que le parquet avait informé l’avocate du CFCM par courrier du 7 mars 2017 que l’enquête était en cours. «Il s’agit là d’un scandale intolérable», dénonce Abdallah Zekri, qui estime que l’institution judiciaire française est «défaillante lorsque les victimes sont supposées ou avérées musulmanes». «A l’inverse, regrette le président de l’Observatoire contre l’islamophobie, lorsque les auteurs sont de confession musulmane, la réponse est toujours immédiate».

«La persistance de cette politique pénale ne peut avoir qu’une seule conséquence : nourrir le sentiment de révolte auprès des jeunes, les conduisant, pour certains, à se sentir exclus de la société et devenant, par-là même, des cibles pour les islamofascistes», met en garde Abdallah Zekri, qui appelle à la vigilance, «parce que, dit-il, ces actes antimusulmans sont très souvent provoqués ou encouragés par des discours identitaires ou par des hommes politiques sur le déclin et en mal de reconnaissance médiatique qui ont trouvé dans l’islam et les musulmans de France leur nouveau bouc-émissaire».

L’Observatoire contre l’islamophobie souligne, enfin, que les discriminations et l’islamophobie via la cyber-haine «sont en forte progression» en France.

K. M.

Comment (8)

    Anonyme
    30 mai 2018 - 19 h 43 min

    À Bougie.
    Je me joins totalement au commentaire de PATRIOTE.
    L’islamophobie donc le racisme c’est pas des tags uniquement c’est un couple de chibani qui se font tabasser cracher dessus et dont la femme se fait arracher le foulard et ça c’est pas grand chose ça vaut pour des français français musulmans. Islamophobie policière : j’ai vu de la flicaille de m* harceler idem couple de chibani en fouillant limite vandalisant leur véhicule sans parler des attaques verbales….ça vaut pour les jeunes de banlieues contrôle au faciès femmes voilées etc etc ..
    C’est aussi la Discrimination à l’embauche, le racisme dans les administrations etc etc etc etc
    Vous n’avez rien compris à la vie.

    15
    4
    Felfel Har
    30 mai 2018 - 13 h 54 min

    Pourquoi s’étonner de cette lenteur de la justice française dans le traitement des affaires d’islamophobie? C’est voulu! La déesse Themis ,choisie par la république française pour représenter la justice, s’est fourvoyée et s’est éloignée des principes et symboles qui théoriquement la représentent comme: 1-la balance (symbole d’équilibre et équité), 2- le glaive (symbole de l’application des peines), 3- le bandeau (symbole d’impartialité), 4- les tables de la Loi (Justice et égalité pour tous). Les théoriciens de la démocratie se sont toujours fait les avocats de son indépendance, mais quid de la réalité? Elle s’est vite transformée en « machin » à la solde des puissants et des riches, laissant le peuple sur la touche. « La justice est le pain du peuple, il est toujours affamé d’elle » remarquait Chateaubriand. Les juges ont peu à peu perdu de leur indépendance et certains ont même fait le lit d’une justice à géométrie variable. Pourquoi ne relisent-ils pas leurs classiques, comme Victor Hugo qui nous enseignait ceci: « Faire justice est bien, rendre justice est mieux »? Voyez-vous Mr. Zekri, il n’y a rien à attendre d’une justice aux ordres, ni justice, ni impartialité, ni équité et encore moins réparation du préjudice subi!

    10
    6
    PATRIOTE
    30 mai 2018 - 13 h 41 min

    RÉPONSE AU RAT qui se fait appeler  » BOUGIE »
    Lorsque toi et les tiens quitteront notre pays l’Algérie nous demanderons a tous les nôtres de quitter la france officielle politico-administrative raciste.
    J’espère que tu m’as compris

    24
    7
    صالح/ الجزائر
    30 mai 2018 - 9 h 52 min

    Il y a sûrement exclusion , et en particulier autoexclusion , de la frange musulmans de la société multiraciale et multiconfessionnelle française , sinon comment expliquer que le fils d’un immigré hongrois peut devenir ministre souverain ( de l’interieur , des karcher ) , avant d’acceder à la présidence de la république , grâce aux dons d’El Gueddafi , àlors que les fils d’immigrés musulmans , plus nombreux et d’enième génération , se suffisent des quartiers périphérique ( des banlieues ) et des rôles administratifs secondaires et généralement au féminin ( Dati , El Khomri , Belkacem , Azoulay .. ) ? . Concours de circonstance ou favoritisme pour un pays du Maghreb , ces femmes ministres sont d’une même nationalité d’origine Marocaine , certains observateurs se posent la question, car les algériens demeurent la plus importante communauté maghrébine en France ! .

    111
    8
    Kenza
    30 mai 2018 - 8 h 48 min

    Par exemple Valls , le looser et le traître, après avoir été jeté comme un malpropre par les français, est entrain de reconstruire sa carrière sur le dos des musulmans et avec l’aide des médias sionistes…pathétique à en avoir la nausée!

    38
    9
    bougie
    30 mai 2018 - 8 h 35 min

    Si c’est pour quelques tags et quelques messages sur le net il n’y aà pas le feu en la demeure ,les mosquées ne sont pas attaquées comme les églses en Egypte ou dans certains pays musulmans ! Il peut toulours quitter ce pays de mécréants pour être en harmonie avec sa foi ,rentrer au bled ou s’exiler au Pakistan ou en Arabie Saoudite ,le choix est vaste de par le monde ,il est vrai qu’en occident l’islam n’est plus le bienvenu ,en kamis ,barbe hirsute et nikes aux pieds la tenue réglementaire des  » frères » .

    24
    32
      Hamid1
      31 mai 2018 - 10 h 01 min

      De toute façon, les éléments que vous citez ne sont que prétexte.
      La discrimination dans tous les domaines à l’égard des nôtres a toujours existé bien avant et même pendant leur occupation de notre pays, c’est une d’apartheid qui ne dit pas son nom.
      Je ne souhaite pas noircir le table d’avantage qui est malheureusement vrai pour les nôtres.
      Mais vous, vous pouvez toujours vous fabriquez des ennemies imaginaires à volonté.

      12
      3
      Anonyme
      31 mai 2018 - 14 h 35 min

      Et un autre …. qui se bat pour la défense du chrétien blanc
      C est quoi le problème de tous ces neo harkis?
      Ils croient représenter l’occident ?
      J’ai du mal a saisir…

      3
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.