Interdiction d’un film «osé» à Riad El-Feth : l’Etat terrorisé par les islamistes ?

Mihoubi arabophones
Des ministres visitent une exposition autorisée par les islamistes. New Press

Par Karim B. – Des journaux arabophones d’obédience islamiste proches du MSP mènent une campagne acharnée contre la projection d’un film qualifié de «pornographique» dans une salle de cinéma de Riad El-Feth, à Alger. Réagissant à cette levée de boucliers sans précédent contre une œuvre cinématographique qui est loin d’être classée dans la catégorie «X», le ministre de la Culture se serait empressé de l’interdire. Dès lors, ces mêmes médias s’en enorgueillissent.

Azeddine Mihoubi a-t-il subi l’influence des islamistes ou a-t-il reçu l’ordre de censurer le film pour ne pas heurter la sensibilité des fanatiques religieux dont l’activisme et l’influence sur la société se font de plus en plus ressentir ?

Quoi qu’il en soit, la décision d’interdire la projection dudit film dénote la peur que ressentent les responsables politiques face à la montée manifeste de l’extrémisme religieux et du salafisme après qu’on eut cru que l’époque du FIS dissous était révolue.

Les interventions intempestives et provocatrices d’un Hassan Aribi et le comportement arrogant des islamistes dans les sphères économique et commerciale sont la preuve que la société est toujours menacée par ce phénomène dont les acteurs ont décidé de changer de stratégie, en abandonnant toute velléité de violence et en lui substituant des méthodes autrement plus sournoises. Les extrémistes religieux dominent des secteurs entiers et font fi des lois de la République. Ils dominent le marché parallèle de la devise et le commerce illicite, sont infiltrés dans les mosquées, occupent la sphère politique et effraient, désormais, les plus hautes autorités de l’Etat qui cèdent à l’imprimatur imposée par les ennemis de la culture.

Les islamistes viennent de marquer un point précieux dans leur combat acharné contre la liberté d’expression et dans leurs manœuvres insidieuses qui visent à chatouiller la sensibilité d’une société algérienne – en apparence – conservatrice et pudique, alors que le délitement des mœurs prouve le contraire.

L’opinion publique ne peut interpréter cette capitulation de l’Etat que comme une nouvelle victoire des fanatiques religieux sur le droit.

K. B.

Comment (56)

    Zaatar
    3 juin 2018 - 8 h 36 min

    En ayant fait le tour des commentaires on arrive à une conclusion bien réel, objective et qui me parait évidente. En plus de l’égoïsme, l’homme est foncièrement hypocrite… en fait c’est toutes les sociétés et toute l’humanité dans toutes les religions qui sont hypocrites… Ce qui nous amène encore une fois à dire: A ciel ouvert, à la lumière du jour…fais ce que je dis et ne fais pas ce que je fais.

    LOUCIF
    2 juin 2018 - 15 h 40 min

    Non et non et encore non « l’Etat n’est pas terrorisé par les islamistes » MAIS il est au contraire complice des islamistes ! Pourquoi ? Parce que la maquette politique et idéologique profonde est la même chez les islamistes et chez le pouvoir algérien ! Ok, ya el khaoua !!!!

    Mme CH
    1 juin 2018 - 23 h 08 min

    Pourtant l’auteur de cet article dit: « ……..à chatouiller la sensibilité d’une société algérienne – en apparence – conservatrice et pudique, alors que le délitement des mœurs prouve le contraire. »…Et si quelqu’un nous disait quelles sont les causes du délitement des mœurs de la société algérienne qui était, il n’y a pas si longtemps, conservatrice et pudique, alors que maintenant elle est atteinte de tous les mots-maux…!! Et certaines espèces nourries par les Pays des trois Nord veulent enfoncer davantage le clou et sans relâche S/c de la la diversité culturelle et la liberté d’expression et toute la blablation éblouissante mais coquille vide…! Tous les coups sont bons pour désintégrer cette société et la dénuder de toutes ses valeurs morales, ses bonnes traditions et tous ses repères….une société sans boussole est appelée à perdre le cap et sera facile à manipuler et à coloniser d’une manière ou d’une autre..!!
    On est pour la diversité culturelle, mais pas celle des Cabarets et des films « osés »…etc. c’est une culture de débauche…Alors prenons tout ce qui est bon et évitons de tomber dans le mimétisme et le Toubbe3isme..!

    ….

    Le ministre de la culture a le devoir de séparer le bon grain de l’ivraie (concernant la culture) afin de présenter, surtout à nos jeunes, des programmes créatifs, constructifs et éducatifs…! Cette fois-ci il a pris la bonne décision…Bravo.

    Saha Shorkom..!

      Slam
      8 juin 2018 - 18 h 56 min

      Chere Mme CH. LA culture  » du Nord » vous permet d’utiliser le clavier que vous tapotez avec vos doigts pour la dénigrer. Si les  » gens du Nord » ont inventé tout ce que vous consommez tous les jours, c’est peut être aussi par ce que  » la débauche » (c’est à dire un simple baiser d’amour au cinéma) est permise chez eux ? comme ça après un bon baiser, une bonne « débauche », le « mécréant » va passer à autre chose, inventer, travailler, et ne pas rester obsédé par « la débauche » toute sa misérable vie ? C’est juste une hypothèse.

        Mme CH
        9 juin 2018 - 4 h 59 min

        Cher(e) Slam, n’avez-vous pas lu dans mon commentaire ci-dessus que j’étais pour la diversité culturelle..?? Mais j’ai ajouté prenons tout ce qui est bon et évitons de tomber dans le mimétisme et le Toubbe3isme…c’est ça la différence entre vous et moi..! « chercher le savoir est une obligation pour tout musulman » C’est pourquoi nos ancêtres savants musulmans, en période de leur summum, pendant que les autres étaient dans l’obscurité totale ou presque, ont donné une grande importance à la science..!! A ce sujet, le docteur Howard R. Turner dit : « Les artistes musulmans, les scientifiques, les princes et les ouvriers se sont mêlés faisant un tissu culturel unique en son genre qui a influé directement et indirectement sur les autres sociétés du monde entier… » Alors, si maintenant nous ne sommes pas à la hauteur, il doit y avoir des raisons..!???

        Encore une petite chose, ce qui est permis chez eux n’est pas forcément permis chez-nous, eux c’est eux et nous c’est nous…! Il ne doit y avoir aucun complexe.. chacun fait selon ses valeurs, repères, bonnes traditions, religion…etc..! Pourquoi eux ne font pas comme nous…et c’est toujours nous qui font comme eux…??

    Hamid
    1 juin 2018 - 3 h 01 min

    Dear leilatElkadr, you have said with no evidence in your comment that ‘l’arabisation’ is one of the principal vectors of intellectual regression, cultural alienation and hooligans (plebe) in mediocrity .I’m sorry but I can’t go along with your assertion .Be honest and tell me , what has ‘l’arabisation ‘ got to do with the prohibition of that controversal film? Remember ‘ l’arabisation’ is a step by step process of introducing arabic in our schools instead of french .So what’s wrong with that ? Bear in mind that arabic is the language of our religion and was a lingua franca during the medieval period. Please read George Sarton ( a belgian-born american historian ) through carefully in the introduction of the history of science . He said and I quote , » From the 2nd half of the 8th to the end of the 11th century arabic was the scientific progrssive language of mankind.When the wesr was sufficiently mature to feel the need of deeper knowledge , it turned its attention , first of all not tl the greek sources but to the arabic ones. »Another evidence.I did mathematics at the university here in UK and I studied Einstein’s theory of special relativity .Who introduced the scientific concept of experiment ( checking the consequences/results against nature )to the world as early as the 11th century ? Muslims scientists .This genious idea inspired Einstein to experiment with two axioms( an axiom is a proposition that is assumed to be true ) he had chosen , namely the law of physics are the same and the speed of light has the same numerical value .He verified them and turned out to be true ,hence his theory of special relativity with PhD in 1905. What I’m trying to say here to LeilatElkadr is this : it is not l’arabisation that makes evil people .They make themselves evil .If you agree with me , fair enough ,if not,tough on you mate! Saha ftourkom and as always tahia ElDzair !

      LeilatElKadr
      1 juin 2018 - 13 h 15 min

      You say that Arabic is the language of our religion.This is where the problem lies.It remains locked in the religious cocoon without any possibility of evolution and openness to the world of science and technology. Tell me why the Arab-Muslim countries (which unfortunately our country is wrong, while it belongs geographically and culturally to the Mediterranean and Berber sphere)
      lag behind in all areas while remaining bogged down in a religiosity dictated by Salafism that
      advocates violence, intolerance, mediocrity that are contrary to what is conveyed by the true Muslim religion. Today’s Arabic language and Islam are infected by Salafist and Wahhabi Satanism.
      In our country, Arabic as an official language and Islam as state religion consitutions as inalienable are the main factors that have contributed to the proliferation of Islamists who currently allow with the blessing of our state to govern our lives to want to keep us in a middle-aged state without any culture or entertainment and even less in critical thinking.
      Dear Hamid, you must not talk about the great past of the Muslims, but more of the present to prepare for the future. A scholar wrote this, I quote «  A MORIBOND PEOPLE SUFFERS THE PRESENT, REFUSES THE FUTURE AND FINDS SATISFACTION IN ITS GRANDUER PAST AND THE MEMORIES OF HIS GLORY IN DEMIE DELETED. This moribund people is indeed the Arab-Muslim people of today.
      Sorry for ma bad english
      Saha Ftoukoum.

    Holator
    1 juin 2018 - 0 h 07 min

    Le film en question est : Borat avec Pamela Anderson. à vous de voir !

    dzcirta
    31 mai 2018 - 21 h 52 min

    C’est quoi un film « osé »? Car vous ne semblez pas trop vous épancher là-dessus.
    Je vais vous dire les choses telles que je les pense, et telles qu’elles sont majoritairement partagées dans notre pays,quelques défauts qu’aient mes concitoyens et coreligionnaires Algérien(ne)s,exception faite bien évidemment des trolls très actifs sur ce site.
    Nous sommes une société qui n’acceptons pas le libertinage, le libéralisme des moeurs etc…
    Peu importe nos travers,peu importe notre hypocrisie( je cite certains ), je préfère largement et autant que je le pourrais dérober du regard de mes enfants, de ma femme, du mien et de quiconque ces scènes qui dégradent l’Homme et en premier lieu la femme.
     » oh mais ce n’est rien, ce n’est pas du porno, c’est juste une petite scène de nudité qui ne représente rien ,de quoi avez-vous peur,etc…. » voilà comment toutes les mauvaises histoires commencent….
    Les sociétés occidentales qui nous précédées dans cela sont épouvantablement perdues par les conséquences du même relativisme dont certains furent à l’époque les chantres(en plus bizarrement ceux qui incitaient ces sociétés à être à l’avant garde furent souvent juif: Goupil,cohn-bendit,etc….):homosexualité de masse,je dis bien de masse(pas le phénomène marginal qui a toujours existé de par le monde),zoophilie,pédophilie etc……..

    Que celui qui ne voit pas de mal à cela, aille visionner ce film avec sa femme, sa fille , son fils, et dans le meilleur des cas avec sa maman,plutôt que d’infliger ça aux autres.

      Hakikatoune
      1 juin 2018 - 13 h 42 min

      @dzcirta , c’est quoi pour toi .. »nos bonnes mœurs » ??? Je ne t’apprends rien si je te dis que dans tous les pays arabo-musulmans il existe l’adultère, la prostitution, l’homosexualité, les déviances sexuelles, la drogue, la pornographie sauf que tout çà est fait en catimini, à l’ombre et non à la lumière ! je peux même te dire qu’à la Mecque et à Médine, il existe des actes adultère, de l’homosexualité dans les grands hôtels de ces villes pieuses ! On sait juste caché ces turpitudes. Il faut juste ajouter que comme dans les pays occidentaux, ces actes sont marginaux mais ils existent quand même ! Chez nous tout est hypocrite et caché, voilà où se trouve la différence ! Avec mes respects !

        dzcirta
        1 juin 2018 - 20 h 20 min

        Je préfère infiniment que nos trottoirs ne ressemblent en rien aux épouvantables rues des grandes villes occidentales dévolues à la prostitution, aux défilés sur des chars d’homosexuels nus et que la part ingrate de toute société soit mise en quarantaine.
        Personne n’a jamais dit que tout cela n’existait pas dans les arrières boutiques des bas-fonds de nos sociétés, en revanche ,il y a une très grande différence avec un espace publique auxquels vous voudriez le libre accès à toute la lie de l’humanité.
        L’espace public n’appartient pas plus à ces minorités décadentes qu’à une certaine caste d’adeptes du libertarisme.
        Pour cela allez à amsterdam,ici c’est l’Algérie

        Anonyme
        1 juin 2018 - 20 h 24 min

        « on sait juste cacher ces turpitudes »

        Tant mieux pour vos enfants que ces choses là leur soit dérobées de la vue

    awrassi
    31 mai 2018 - 21 h 22 min

    De quel film s’agit-il ? De qui est-il ? Que raconte-t-il ? Aucune information, cher Karim. Un journaliste doit être exhaustif et devancer les questions Qui, quoi, comment, où et pourquoi ? Nous jugerons alors si les islamistes ont raison … Mais il n’y a pas que les islamistes qui s’élèvent contre la pornographie. On ne peut pas se moquer des Marocains et de l’Occident si on partage leurs valeurs ! Le porno, ce n’est pas de l’art … C’est du voyeurisme.

    chark
    31 mai 2018 - 20 h 58 min

    J’approuve cette décision , la décadence oxidentale n’à pas à infiltrer nos bonnes mœurs !

    Anonyme
    31 mai 2018 - 16 h 56 min

    Il est du devoir de l’état de combattre tous les fléaux qui mettent en péril l’équilibre de la société.
    La « culture informelle » contrôlée par des personnes de mœurs légères est aussi dangereuse que « l’économie informelle » contrôlée par les islamistes ou le « trafic de drogue » contrôlé par des trabendistes sans scrupules.

    Anonyme
    31 mai 2018 - 14 h 28 min

    La con corde si vile! tient le pays par la barbichette, et tire son kamis et djelbab vers l’abime de l’obscurantisme,et de la culture du
    « la yadzouz ».
    Il y’a complot, les responsables ont programmé un film indécent en plein mois de ramadan pour provoquer et faire réagir les islamistes. Le but en soi, n’est pas le film,mais la fermeture programmée de Riad El-Feth, qui est aussi un site pour les concerts de musique (jazz, bleues),et plusieurs groupes internationaux y sont programmés à l’occasion, ainsi que des bals folkloriques.
    Les barbus ne sont pas contents, ils veulent en faire une zaouïa wahhabiste, avec la bénédiction du ministre de l’inculture. Rahet l’bled!

    Moskosdz
    31 mai 2018 - 14 h 08 min

    Ceux qui se vantent de gardiens de notre morale,eux-même sont les plus grands sadiques que la terre n’ai jamais portée.

    Felfel Har
    31 mai 2018 - 13 h 38 min

    Les censeurs continueront de faire ce qu’ils pensent être une mission divine, et de croire qu’ils sont les gardiens des valeurs morales, de la bien-pensance, du politiquement correct. Comme au bon vieux temps de l’Inquisition, ils sont prompts à intervenir pour faire taire toute voix discordante. Ah! Que ne ferait-on pas sans eux!

      Felfel Har
      31 mai 2018 - 18 h 43 min

      Correction: Lire » …croire qu’ils sont investis d’une mission divine…. ». Mea culpa!

      Felfel Har
      31 mai 2018 - 18 h 45 min

      Correction inutile, commentaire sans changement!

      awrassi
      31 mai 2018 - 21 h 26 min

      La civilisation humaine se doit de se protéger contre la minorité d’individus qui cherchent à la faire exploser. La censure, quel que soit son objet, est une nécessité … Sans elle, c’est l’anarchie et l’anarchie, c’est la fin des temps et de l’homme civilisé. Tout est combat d’idées. C’est la majorité qui doit l’emporter en fin de compte et de combat !

    lhadi
    31 mai 2018 - 13 h 32 min

    Cette comédie satirique de bas étage, jouée par un acteur d’une vulgarité extrême, est non conforme à nos us et coutumes.

    J’approuve la décision du ministre.

    Pourquoi ?

    Parce que je considère que certaines libertés peuvent faire l’objet de restriction lorsqu’elles vont à l’encontre de l’ordre Public. Un ordre public qui couvre des notions générales comme la sécurité, la morale, la salubrité, la tranquillité, la paix publique.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    MELLO
    31 mai 2018 - 13 h 30 min

    Non, on ne peut pas se sentir dans les années 80/90 , non , l’Algérie est un pays rentré de plein pied dans le giron des islamistes. Regardons tous, autour de nous, toutes les pratiques quotidiennes sont islamistes.
    Le quotidien des Algériens est sous couvert islamiste, citons des exemples pratiques:
    – Tous les intervenants face à la télé, s’expriment dans cette mode islamiste, tout comme ces joueurs de foot
    – Toutes les femmes ,de tout âge, sont avec des voiles ou des kamis.
    – La nouvelle génération de jeunes porte cette barbe significative.
    – Le Vendredi, tout est fermé, même si vous êtes malade vous n’aurez pas droit à votre médicament.
    – Les programmes de télévision sont interrompus pour laisser place aux cinq prières quotidiennes
    – Sans oublier de citer cette nouvelle mode de souk errahma.
    Biensur, tout ce paysage social reste l’oeuvre de ce pouvoir machiavélique.

    Anonyme
    31 mai 2018 - 13 h 13 min

    Anonyme 31mai 2018 10h 50, note que bon nombre de commentaires «  »donneurs de lecon de liberte et de probité » soutiennent cette salle qui projette des films piratés .Pour ma part ,je note aussi que ces commentaires invite l etat a appliquer la loi ,mais quelle loi ??je propose alors celle du vol et du recel pour que le patron du cinema et les spectateurs aillent en prison.
    SIGNE.ZORO. ..Z….

    Anonyme
    31 mai 2018 - 12 h 45 min

    Les islamistes sont très dangereux pour la stabilité de notre pays, j’entends par islamistes des gens qui veulent imposer aux autres par la force, leurs idées sur la religion. Nous ne devons jamais oublier ce qu’ils ont fait subir aux populations de notre pays, les assassinats de nos savants de nos journalistes de nos écrivains de nos hommes de nos femmes, de nos enfants , les kidnappings de jeunes filles pour assouvir leurs instincts bestiaux .Il faudrait un livre pour décrire toutes leurs atrocités tellement elles nombreuses. Ces gens là si on ne leur maintient pas la tête sous l’eau, ils sont capables de revenir à la moindre faiblesse de l’État pour nous basculer dans la terreur parce qu’ils n’ont aucun programme en dehors de la terreur.

    Tinhinane-DZ
    31 mai 2018 - 12 h 33 min

    Le menu de l’Algérie en 2018:

    Chanteurs de cabarets
    Film de Pamela Anderson grade Bordel
    La secte wahhabo-sallafiste et son charlatanisme
    La secte El-Ahmadia et ses arnaques

    On dirait que le peuple Algérien se trouve piéger entre la culture des bordels et le charlatanisme de la barbe salafiste.
    Un pays sans président et sans lois, la loi de l’anarchie prime. C’est toutes les sectes qui font leur loi.
    C’est un signe du CHAOS TOTAL en Algérie.

    Oui à la culture constructive, mais non à la culture des bordels.
    D’autre part, les vendeurs des sous-vêtements féminins et les violeurs de la décennie noire ( les barbus) sont mal placés pour nous faire de la morale.

    Abou Stroff
    31 mai 2018 - 12 h 12 min

    « Interdiction d’un film «osé» à Riad El-Feth : l’Etat terrorisé par les islamistes ? » titre K. B..
    non, monsieur, la marabunta qui nous gouverne n’est guère terrorisée par la vermine islamiste car, la marabunta et la vermine, deux faces d’un même pôle, collaborent comme deux larrons en foire et obéissent à une « division du travail » qui permet aux deux faces de de continuer à dominer la formation sociale algérienne à tous les niveaux.
    je persiste donc et signe, les intérêts bien compris de la marabunta sont garantis par l’existence et les agissements de la vermine, laquelle fournit à la marabunta un socle idéologique (la religion) que cette dernière, ne possède point. le rentier n’a pas d’idéologie propre et doit donc emprunter une idéologie.
    en effet, le rentier peut adopter l’idéologie qui sied le mieux à ses intérêts du moment. n’observe t on pas que les mêmes hurluberlus clamaient naguère que le « socialisme » était une option irréversible pour ensuite glorifier le libéralisme avant, enfin, de découvrir qu’en dehors de l’islam, il n’y a point de solution?
    moralité de l’histoire: la marabunta et la vermine participent, chacune à son niveau, à l’aliénation de la populace pour que le système rentier, qui profite aussi bien à la marabunta qu’ à la vermine, puisse se recycler sans accroc.
    PS: pourquoi la marabunta serait elle terrorisée par les islamistes alors qu’elle applique, à l a lettre, le « programme » de la vermine? que pourrait faire de plus la vermine islamiste qui ne soit déjà programmé par la marabunta?

    Kahina-DZ
    31 mai 2018 - 11 h 35 min

    On dirait que l’Algérie veut prendre la direction de la secte wahhabite.

    Pendant que les salles de cinéma s’ouvrent en Arabie Saoudite, l’Algérie joue aux wahhabites.
    Sommes nous le vice-président des Al-Saoud.
    Les signes d’une deuxièmes decennie noire s’affichent. Les élections obligent !!!

    anti Poulahya
    31 mai 2018 - 11 h 31 min

    pendant que l’islamiste lambda se rinçe autrement les yeux devant un écran bien caché chez lui , dehors il tente de faire l’hypocrite en catimini ..!
    mais le pire n’est pas cette hypocrisie car les islamistes sont plutot connus pour ça , donc pas nouveau ; le pire c’est les retour en arriére des zotorités …et ça risque de devenir ingérable d’ici quelques petites années pour replonger dans les 90’s ….ensuite on se pose la question suivante : pourquoi les gens traversent la meditérannée..
    la tactique desboulahya est connue : il te demande le pouce puis te prend le bras et tout ça par une pseudo terreur mal placée , IL FAUT LES IGNORER POUR QU’ILS SOIENT EN MARGE …

      LeilatElKadr
      31 mai 2018 - 13 h 19 min

      L’état n’est terrorisé par les islamistes.Il est islamiste.Il utilise les islamistes comme arme de destruction massive du mental des algériens afin de les asservir.À travers les islamistes,il a rendu notre société des plus primitives,intolérantes tout juste capable de bouffer,d’enfanter et de fréquenter la mosquée.Entre temps ,la nomenclatura qui fait l’état et celle qui gravite autour,et leurs rejetons vivent autrement,ne s’embarassent pas des islamistes,de la religiosité,de l’arabisation qui ne sont que des vecteurs d’alienation ,de médiocrité et d’abrutissement pour la plèbe.Hassen Aribi et makri pour ne parler que de ceux-là qui s’affichent publiquement pro erdogan ont pignon sur rue ,jouissent d’une grande visibilité dans les médias ,font dans l’arrogance sans s’inquièter.En face de véritables intellectuels reconnus et sollicités à l’étranger (Yasmina KHadra,Sansal, ) sont salis,insultés dans leur propre pays et contraints à l’exil,et d’autres pauvres bougres d’internautes sont accuses d’intelligence avec l’étranger et emprisonnés de pas moins de 10 années à l’instar de touati.Puisque celui-ci écope de prison ,makri,laribi qui oeuvvrent pour erdogan sont également passibles de prison…N’oublions pas que la décénnie noire a commencé par l’interdiction du concert que devait donner Linda De Souza à Bab El Oued.

    Anonyme
    31 mai 2018 - 11 h 27 min

    Depuis la décennie noire l’Algérie va doucement et surement vers un émirat algérien islamique. Le parti du FIS a été interdit mais le pouvoir s’est substitué à lui et a adhéré à de son idéologie et son programme politique pour récupérer ses sympathisants et légitimer son illégitimité .Le pouvoir n’a cessé depuis de parachever l’oeuvre satanique du FIS, aujourd’hui l’idéologie du FIS s’est incrusté dans tous les rouages de l’Etat et dans les strates de la société.

    anonymaoui
    31 mai 2018 - 11 h 06 min

    Puisque ce film est projeté dans une salle ouverte au public et non pas privée ou clandestine cela prouve que tous les organismes concernés ont déjà donné leurs visas. Dans ce cas ce ministre est hors la loi.
    Pour dire que le pouvoir en place est terrorisé par les islamistes il faudrait que nos dirigeants soient à l’opposé de cette idéologie obscurantiste et rétrograde. Ce n’est pas le cas, le pouvoir actuel est en connivence avec les islamistes. Actuellement les zaouïa, les mosquées et les imams sont mis à contribution pour endormir et droguer le peuple, surtout la jeunesse, pour laisser les mains libres aux corrupteurs, aux corrompus pour se gaver et se sucrer en paix et avec la bénédiction de nos personnels pseudo religieux ….

    Anonyme
    31 mai 2018 - 10 h 59 min

     » L ‘État est terrorisé par les islamistes », au même titre que ses citoyens, qui découvrent incrédules, qu’ils sont gouvernés par une main invisible, décidée de plonger le pays dans une logique moyenâgeuse de cheikhs et de zaouïa, sans parler de la médiocrité et de la corruption qui ont gangrené tous les secteurs. Face à ces fléaux, l’État demeure absent, muet, amorphe. Le pays est dangereusement plongé dans une aphasie sans précédent. Réagissez bon sang, le danger est éminent !
    Je n’en n’ai rien à foutre de ce film, c’est pas le film qui est visé, mais la salle de Riad El -Feth. C’est le seul lieu de divertissement et de culture qui reste ouvert aux jeunes, et que ces islamistes veulent verrouiller.

    ZORO
    31 mai 2018 - 10 h 23 min

    Si ce film peut etre vu en famille il n y a aucune raison de l interdire ,sinon ceux qui s ‘y interessent n ont qu a le projeté dans leur salon pour en debattre, du fait que dans notre pays nous ne manquons pas de moyens materiels pour satisfaire en privé ce besoin intellectuel et culturel que defend avec acharnement un groupuscule de notre peuple qui, amnesique à l instar de son leader, insiste apres 25 ans à se tromper de société.
    SigneZORO. ..Z…..

      le niveau
      31 mai 2018 - 18 h 20 min

      si ta l’habitude de voir des film xxx et en famille ces ton probleme yakhi kemara
      zoro we zero kifkif

        ZORO
        1 juin 2018 - 0 h 15 min

        Le jour où tu sauras lire ……………
        SigneZORO. …Z…..

    Anonyme
    31 mai 2018 - 9 h 27 min

    c’est le résultat de de cette concorde civile,c’est que demain il vont interdire l’air qu ‘on respire,car décrété par des imbéciles comme substance haram! les algeriens jouent avec le feu en tolérant ces individus,ils devraint écouter ce que disent les populations réduites en esclavage, en iraq et en syrie ,qui ont vécu sous le joug des islamistes

    Mia
    31 mai 2018 - 9 h 25 min

    Ce sont des donneurs de lessons, la moralité est de devoiler ceux qui sont entrain de detourner l’argent de l’Algerie et de spolier ses richesses pour leurs propres interets, pauvre cons…sales hypocrites

    Vangelis
    31 mai 2018 - 9 h 03 min

    Le deal passé entre le régime et les islamistes est : vous prenez (ou gardez) le pouvoir, on fait dans l’informel et la surveillance des citoyens.

    De fait, ce n’est pas vraiment une nouveauté puisque le régime en contrepartie de son pouvoir, au demeurant chancelant, a laissé le champ libre aux islamistes dans tous les domaines civils. Ils font dans l’informel et la preuve, aucune loi n’est mise en œuvre pour éradiquer ce phénomène ; ils font la chasse aux couples non mariés, aux bars, aux projections de films et tout ce qui a trait à la vie courante, du type imposer le foulard ou pire encore l’accoutrement moyen oriental genre saoudien. Même des statues anciennes sont démolies.

    Il ne faut donc pas se poser la question si l’état a abandonné ses prérogatives, il n’a plus aucune mise ni autorité sur ces islamistes qui font la pluie et le beau temps, à l’image de Bel Hadj, de Aribi et du prédicateur extrémiste qui tient tête au ministre des wakfs. C’est dire qu’ils n’ont aucune crainte d’être contredits et encore moins condamnés.

    Anonyme
    31 mai 2018 - 8 h 49 min

    C est une grave atteinte à la liberté de chacun de nous.
    Personne n obligé ces huberlulus à aller au cinéma ,pourquoi le refusent ils aux autres ?
    Ce qui est plus grave c est le fait que l état intervienne sans se soucier d une autre partie du peuple?
    L ayant vu il y a quelques années ,le film décrit et ironise sur le chef d une dictature dans un pays imaginaire avec des similitudes frappantes avec ce qui se passe en Algérie….n est ce pas la vraie raison de la censure et de la fermeture du cinéma ?

    djamel haf
    31 mai 2018 - 8 h 46 min

    porter atteinte aux valeur des algériens durant le mois sacré devient une banalité pour certains pseudo- intellectuels

    khalilsadek
    31 mai 2018 - 8 h 42 min

    C’est une sorte d’une nouvelle colonisation de l’esprit des algeriens qui doivent se comporter comme eux, croire comme eux étre hyppocrites comme eux, si ça continue comme ça le resultats de la passivité de ce ministre et ce gouvernement seront incalculables d’ici peu.

    Anonyme
    31 mai 2018 - 8 h 20 min

    Étrange de la part de Mihoubi lui qui avait recadré à juste titre une députée islamiste qui voulait qu’on mette Raïn El Fouara dans un musée (cf. via les réseaux sociaux campagne des islamistes).
    Il avait rétorqué que c’est elle et tous ceux qui parlent qu’il faut enfermer dans un musée.
    Peut-être est-ce juste lié au Ramadhan.
    Écrire au Ministre Mihoubi pour en demander la teneur et avertir de la dérive fascisante.

    LOUCIF
    31 mai 2018 - 8 h 11 min

    Si les responsables islamistes toutes mouvances confondues ( y compris donc nos gardiens officiels et institutionnelsdu sunnisme malékite) ont fait pression sur le pouvoir d’El Mouradia et des Tagarins pour interdire ce film et le déclarer « haram », c’est qu’ils l’ont déjà visionné quelque part ! Pourquoi eux ont-il le droit de le voir et pas les autres citoyens algériens ??? Je me pose la question !

    En tout cas , comme attitude de leur part, on peut que dire sans se tromper que c’est injuste, arbitraire et surtout déloyal !!! J’en ai encore des adjectifs à la pèle à leur égard, mais ce matin je reste poli et courtois !

    phil
    31 mai 2018 - 7 h 58 min

    Ca recommence!

      Beka
      31 mai 2018 - 12 h 21 min

      Voila🎼 voila 🎼moi je croyais ke c etait fini

    Zaatar
    31 mai 2018 - 7 h 45 min

    ET les islamistes qui ripostent: « Fais ce que je te dis et ne fais pas ce que je fais… »

    Zaatar
    31 mai 2018 - 6 h 34 min

    Et dire qu’aux premiers temps de la parabole, au cours de la fin des années 80 et aux débuts des années 90, lorsqu’il y avait la parabole commune à plusieurs immeubles, je me rappelle totalement que lorsqu’il y avait un problème ce sont tous les barbus qui sortaient en premier pour se soucier du problème. Y ‘avait canal+ dans la sauce bien sur, et des petits malins s’amusaient à créer un problème sur la parabole juste au moment de la diffusion par canal plus d’un film X. Et les premiers à sortir pour s’enquérir du problème ce sont justement les barbus…. c’est connu…

    Anonyme
    31 mai 2018 - 6 h 27 min

    j avais cru comprendre ,d après la devise nationale inscrite dans la constitution que l Algérie était démocratique ,,mais la ça confirme mes doutes ,,une dictature dans une autre

    Kenza
    31 mai 2018 - 6 h 27 min

    Après l’annulation dernièrement d’un spectacle de Raï à Béjaïa, voila qu’on interdit la projection d’un film.On se croirait au début des années 80 quand les islamistes sont sortis du bois pour régenter nos vies. Et ça a commencé comme ça…tout le monde se souvient de l’annulation du spectacle de Linda de Souza puis de chanteurs algériens. Quand en plus il y a une députée islamiste qui demande à l’état de recourir à la censure de programmes tv sous prétexte qu’ils ne sont pas conformes à nos « valeurs morales », ça commence à faire beaucoup….
    Il y a des signes qui ne trompent pas. Et ces signes montrent clairement que le monstre islamiste essaye à nouveau de sortir du bois pour revenir semer la mort et la destruction…..ces gens là ne se nourrissent que de la haine et de la désolation, et de toute évidence, après un léger repli, ils ont à nouveau très très faim!

      Kenza
      31 mai 2018 - 10 h 18 min

      Coucou me revoiLOUP!
      Quand je vous dis que le loup essaye à nouveau de sortir du bois…
      https://www.algeriepatriotique.com/2018/05/31/belkhadem-prepare-t-retour-pouvoir-presidentielle-de-2019/

      Hamid1
      31 mai 2018 - 10 h 26 min

      Il n’y a jamais eu repli mais changement de stratégie chère amie.
      Le responsable entière est de notre gouvernement, non seulement, il a passé l’éponge sur tous leurs crimes sans contre partie et les laissant libres comme si rien ne s’était passé quand de patriotes sont menacés par ces derniers si ce n’est pas la loi qui les met en prison comme c’est le cas des certains militaires.
      Notre armée avait presque réussi à les éradiquer sans aide de l’extérieur et notre peuple avait tendance à laisser leurs accoutrements imposés par la force quand ce merveilleux gouvernement envoyé par la providence leur a laissé carte blanche pour faire ce qu’ils veulent avec assistance massive de l’état pour instaurer leur idéologie, il suffit de regarder la télévision publique qui diffusent sept jours/sept et vingt quatre sur vingt quatre leur venin, je ne parle pas du système éducatif et les mosquées qui ne sont pas des maisons de dieu mais leurs propriétés pour nous abroutir.
      Il est clair qu’il y a une volonté manifeste de nous détruire dans tous les sens du terme.

        Kenza
        31 mai 2018 - 17 h 36 min

        Tout à fait d’accord avec vous. L’état a permis au monstre de reprendre du poil de la bête. Et aujourd’hui, ayant repris toutes ses forces, il se remet à nous narguer….

    Pendant ce temps là
    31 mai 2018 - 6 h 12 min

    Pendant ce temps là ils (les islamistes) sont les premiers à aller sur les sites P…. Hypocrisie, bigoterie… win raha raîhim …?

    Amar
    31 mai 2018 - 5 h 42 min

    Six cents salles de cinéma disparues du paysage sur la pression des islamistes aux idées du moyen âge.
    Voilà qu’on nous annonce des interdictions de films. Soyons et restons spectateurs passifs, le déclin continue.

      Anonyme
      31 mai 2018 - 10 h 50 min

      et pourquoi khalida n’a pas réouvert les 600 salles « fermées » par les islamistes elle qui était ministre de la culture pendant plus de 10 ans et qui était une laïque pur latex……..en fait les salles étaient fermées parce qu’il n’y avait pas de production cinématographique nationale et que l’internet et les Téléchargements on tué le cinéma qui n’est pas protégé dans notre pays….La preuve tout les commentaires soutiennent une salle qui projetait des films piratés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.