Tunisie : le ministre de l’Intérieur démis de ses fonctions

Braham Intérieur
Le ministre de l'Intérieur tunisien (debout), Lotfi Braham. D. R.

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a décidé, ce mercredi, de démettre le ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahem, de ses fonctions, a indiqué la présidence du gouvernement dans un communiqué publié sur sa page Facebook sans donner aucune précision sur les raisons de son limogeage. Selon le communiqué, il a été décidé de charger le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, d’assurer les fonctions du ministre de l’Intérieur par intérim.

Mercredi, le ministère tunisien de l’Intérieur a annoncé avoir limogé des responsables des services de sécurité à Sfax et à Kerkennah, dans l’Est tunisien, après le naufrage d’un bateau transportant des migrants, un drame qui secoue la Tunisie. Au moins 65 personnes -majoritairement des Tunisiens – sont mortes dans le naufrage de leur embarcation au large de Kerkennah, archipel situé en face de Sfax (est), la deuxième ville du pays. 68 personnes ont été secourues.

Lotfi Brahem a décidé de limoger les responsables après que «les résultats des (…) investigations préliminaires» sur le naufrage ont montré qu’ils avaient failli à leur devoir «de façon directe ou indirecte», avait expliqué le ministère dans un communiqué.

Le bilan des victimes du naufrage est toujours provisoire, des survivants ayant évoqué la présence d’au moins 180 personnes à bord au moment du naufrage dans la nuit de samedi à dimanche.

Il s’agit du naufrage de migrants le plus meurtrier en Méditerranée depuis le 2 février, quand 90 personnes, en majorité des Pakistanais, étaient mortes noyées au large de la Libye, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

R. I.

Comment (2)

    Les Égarés..😉
    6 juin 2018 - 19 h 34 min

    Et non maintenant il sera Ministre de l’Exterieur…en fait il perd partiellement sont poste !! Tout en étant Ministre de l’intérieur !!…Juste pour l’humour. .🙄




    4



    3
    Anonyme
    6 juin 2018 - 16 h 12 min

    ON n a pas a commenter la chakchouka Tunisienne….le desespoir poussent les jeunes africains a chercher une opportunite sur l autre rive…..Madame Merkel supporte une grande responsabilite
    avec son appel pour accepter les refugies ce qui a encourage les milliers de jeunes a tenter les dangers de la traversee…..puis Madame Merkel a pousse a la fermeture des frontieres et l expulsion des sans papiers…..c est criminel…




    6



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.