Levet explique pourquoi l’Algérie est importante pour l’avenir de la France

Ouargla Levet
Jean-Louis Levet à l'université d'Ouargla.D. R.

Par Hani Abdi – Le haut responsable à la Coopération industrielle et technologique franco-algérienne, Jean-Louis Levet, revient dans un entretien accordé à la chaîne vidéo d’Algeriepatriotique sur la coopération entre la France et l’Algérie dans le domaine économique.

Cet économiste et également essayiste reconnaît que la coopération n’a toujours pas atteint le niveau souhaité par les deux présidents algérien et français en décembre 2012. Mais selon lui, beaucoup de choses se font qu’elles soient connues de tout le monde. «Certes, nous ne sommes pas encore à la hauteur des enjeux communs. Mais je trouve qu’on progresse. En trois à quatre mois, il y a eu pas mal de dynamiques qui se mettent à l’œuvre et qui, souvent, sont méconnues, beaucoup plus en France qu’en Algérie», relève-t-il, appelant ainsi les entreprises françaises à mieux saisir l’intérêt de travailler avec l’Algérie. «Souvent, nous parlons de relations d’exception et, en général, les facteurs qui sont mis en avant consistent à dire, oui parce que l’Algérie est un marché important, oui parce que nous avons des échanges humains extrêmement denses, oui parce que nous avons une histoire commune. Tout ça est vrai, c’est une grande proximité. Mais ces facteurs ne sont pas suffisants», estime Jean-Louis Levet qui plaide pour un axe stratégique et un plan de travail commun à très long terme.

Puissance dominante

Jean-Louis Levet considère que l’Algérie et la France ont des atouts communs qui leur permettront de faire face ensemble aux nombreux défis de l’avenir. «Pourquoi l’Algérie est un partenaire absolument important pour notre avenir», souligne-t-il. Pour ce haut responsable à la Coopération industrielle et technologique franco-algérienne, «l’Algérie est un partenaire capital au moins pour trois raisons. La première est que «l’Algérie est une puissance dominante, la deuxième est qu’elle est au cœur du Maghreb et la troisième est qu’elle dispose d’autres relations avec l’Afrique, que la France n’a pas».

«L’Algérie peut donc être le pivot de l’Afrique-Europe», soutient-il, tout en mettant en avant les complémentarités entre les deux pays. Selon lui, l’Algérie dispose de ressources naturelles que la France n’a pas, elle dispose aussi de compétences qui valent de l’or, en médecine, en mathématiques, en biologie et en informatique. Des compétences qu’il juge primordiales pour les nouvelles mutations technologiques. Jean-Louis Levet parle dans le même entretien des défis communs dont celui de la jeunesse. Ces défis communs sont : «Donner de l’avenir à nos jeunesses respectives, lutter contre le changement climatique, comment progressivement sortir d’une économie fondée sur la matière première.»

Pieds-noirs

Interrogé sur les déclarations du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, appelant les entreprises algériennes à s’appuyer sur les réseaux des pieds-noirs pour se placer sur le marché international, Jean-Louis Levet applaudit ces déclarations. «Il a tout à fait raison. L’Algérie a une chance extraordinaire, c’est d’avoir de nombreux Français qui connaissent l’Algérie. Parmi eux, il y a les Français d’Algérie qui sont partis en 1962, certains sont partis plus tard. Ils étaient 800 000 à l’époque. Leurs enfants et leurs petits-enfants représentent aujourd’hui environ 3 millions de personnes. Et je pense que ces Français d’Algérie ont gardé un lien avec leur pays d’origine», souligne-t-il, considérant que «le Premier ministre algérien a tout à fait raison d’adresser ce message aux enfants et aux petits-enfants des Français d’Algérie qui auront sûrement un grand plaisir à retourner dans leurs pays d’origine».

Jean-Louis Levet dit avoir été agréablement surpris d’apprendre «comment ces Français d’Algérie sont bien reçus». «Au-delà des questions politiques qui, parfois, laissent de côté les peuples, la mémoire est là et les gens continuent à s’apprécier», affirme-t-il, qualifiant de «très positif» le message du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, dont les propos sur les pieds-noirs ont suscité une polémique et fait réagir jusqu’à l’Organisation nationale des Moudjahiddine.

H. A.

Comment (45)

    Anonyme
    12 juin 2018 - 14 h 50 min

    @ Awrassi
    Excellent commentaire.
    Je rajoute que la France a la rancœur tenace et ne respecte même pas ses citoyens français d’origine algérienne qu’elle traite comme des moins que rien et lorsqu’ils sont intellectuellement supérieur ils dérangent et la France leur envoie une voiture bélier comme à moi.

    Algerien06
    11 juin 2018 - 21 h 12 min

    Vous avez pris vos distance pour dire bonjour (sur photo )
    Attention si la main se pose sur l’Epaule
    Un conseil soyez Vigilants Il est pas venu en Vacance

    4
    1
    le Terroir
    11 juin 2018 - 17 h 48 min

    Flatteries, paroles, blablabla, le discours habituel pour nous endormir et nous pomper.
    « Levet explique pourquoi l’Algérie est importante pour l’avenir de la France », ça nous le savons mais, pour l’Algérie, la France n’est pas importante, c’est le dernier de nos soucis. Vous avez envahi notre pays, vous nous avez muselés et opprimés pendant 130 ans, vous nous avez dépossédés de nos terres en installant vos gueux, vous avez pillé nos ressources naturelles, vous vous êtes développés grâce à nos richesses et par l’exploitation des algériens en France dans vos mines, usines, etc…Vous n’êtes même pas capables de reconnaitre vos crimes et nous demander PARDON !!! Quel mépris !
    Vos objectifs restent les mêmes, ils ne changeront jamais, vous avez besoin de nos ressources, humaines et matérielles. Vous avez besoin de notre sang comme un vampire. Et, C’est normal que vous ne nous lâchez pas. Vous osez tenir ce genre de discours alors que vos troupes sont à nos frontières ? Quel culot ! L’Algérie a développé des relations avec d’autres pays qui nous ont soutenus à l’indépendance et pendant la guerre de libération. Vous pouvez entretenir tant que vous voulez votre langue française, ce cheval de Troie en Algérie par l’intermédiaire des CCF, mais c’est trop tard, les algériens parlent d’autres langues : anglais, russe, espagnol, allemand et autres, et avec cette maitrise des langues, on s’ouvre sur d’autres horizons économiques beaucoup plus avancés que la vielle France. Alors bye, bye ! Vos français d’Algérie et leurs trois millions de descendants, vous pouvez les garder chez vous au chômage. Vous êtes restés Kif-Kif, en soutenant nos ennemis. Je dis BRAVO à la majorité des intervenants sur AP. L’algérien ne dort pas, Monsieur Levet. Merci à AP pour cette tribune.

    77
    5
    Anonyme
    11 juin 2018 - 17 h 14 min

    Pendant que Aïssa Rebrab cartonne à la foire de Frankfurt,( la plus grande foire du monde) avec son projet plus qu’innovant portant sur le dessalement des eaux, Ouyahia nous sort son baratin sur le réseau Pieds-Noirs, et son lobby.
    Le projet de monsieur Rebrab présente des solutions immédiates pour les secteurs de l’agriculture, de l’industrie, et des hydrocarbures. Une fois de plus, Ouyahia laissera
    A.Rebrab conquérir le marché international, sans en faire appel. Pourquoi tant de déni et de sabotage à peine voilé envers ses propres compatriotes?
    Par ailleurs Ouyahia sait pertinemment que l’épine au pied de l’économie algérienne n’est autre que la règle du 51/49 qui bloque l’investissement étranger. A cause de cet entêtement de la part de nos dirigeants, l’Algérie est à la queue du peloton régional au dernier classement des IDE. Les flux d’investissement Direct Étranger ont enregistré une baisse de 26℅ pour le pays. Cette baisse est essentiellement due à la contre performance de la production en Algérie.
    Au lieu de se concentrer sur les causes directes qui freinent l’économie du pays, de les corriger,
    et d’encourager la production locale à tous les niveaux, Ouyahia n’a pas trouvé mieux que de faire les yeux doux aux enfants des pieds noirs. Une initiative qui alimente la polémique, et qui ravive les blessures de la colonisation chez les Algériens.
    Avec de tels responsables, le pays essuie échec, après échec, et devient l’abonné du dernier rang à tous les classements: économie, éducation, santé, tourisme, éducation, enseignement supérieur,et la liste est longue.
    Aussi, je reste persuadée qu’il y’a plein de petits « Rebrab » dans tous les domaines, à qui Ouyahia refuse de tendre la main, pour s’investir dans la conquête du marché local et international.
    Ouyahia,de grâce, s’il vous reste un tant soitvpeu de dignité, démissionnez, vous avez fait trop de mal au pays et à ses enfants.

    12
    5
    ALgerien06
    11 juin 2018 - 13 h 31 min

    LA Loi sur les Société 51/49
    C’est Une Mesure Pour Empecher Le Retour Des Colons
    Les Palestiniens Se sont Fait Piéger

    55
    4
    Tin-Hinane
    11 juin 2018 - 11 h 23 min

    On ne va pas disserter longuement sur « ces liens franco-algériens », il n’y a rien à ajouter à la réalité de cette relation qui se joue sous nos yeux. Ils ont quand même un culot monstre tous ceux qui viennent faire des discours de rapprochement des peuples. Ils nous prennent vraiment pour des cons ! les 800 000 pieds noirs parlons en: ces gens là ont une haine inextinguible pour les algériens, une haine implacable, une haine infinie et non Monsieur Levet l’Algérie n’est certainement pas leur pays d’origine, c’est un pays qui a été envahi et les pieds noirs étaient des envahisseurs indésirables en Algérie. Leurs pays d’origines sont: la France, l’Espagne, l’Italie, Malte, etc etc les pieds noirs d’Algérie c’était toute la racaille européenne qui est venue jouer à la race supérieure en Algérie. Et ces 3 millions d’enfant et de petits enfants sont pires que les parents et grands parents ils n’ont gardé de l’Algérie que la haine, la haine et encore la haine. Ce sont ces gens là que Ouyahia se propose de nous ramener et ben merci bien Monsieur le Ministre nous vous rappelons quand même que si le peuple algérien a payé le prix fort pour les foutres à la porte ce n’est pas pour les voir revenir, ah et autre chose ils n’ont pas d’argent alors avec quoi ils vont investir?

    130
    9
    Algerien06
    11 juin 2018 - 10 h 30 min

    Je Pense Que La Guerre Entre La France et l’Algerie
    Ne Sait Jamais Terminé
    Elle a Pris d’Autre Formes
    Social , Culturelle , Economique ,
    C’est Pourquoi On Voit Tout ces Réservoir De Population (De la Main D’oeuvre Dont on Sait Plus Quoi Faire
    Ils Paient Les consequences
    Reussite Sociale Tres compliqué
    Par contre L’Etat Facilite Le Trafic En Fermant Les Yeux ( France )

    3
    4
    CHASSE GARDE
    11 juin 2018 - 8 h 39 min

    Le bizzarement c est gens meme qui critiquent la france c est eux qui ont des biens la bas se soignent dans leur hopitaux ou bien resident la bas et ont la double nationalite _cette oposition au relation est comprise comme si LA FRANCE APPARTENAIT A EUX _ la france est une chasse garde , autorise pour eux interdite pour le peuple ;
    Cet embargo sur l algerie a produit un peuple intolerant qui reste enferme ni peut sortir ni voit des gens rentre _cet enfermemnt des frontiere et des esprits est la cause de cette violence et de cet islamisme exeprionzlemnt durable en algerie .

    12
    8
      Anonyme
      11 juin 2018 - 9 h 03 min

      Correction  » cet et islamisme execeptionnelement
      durable en algerie « _

      2
      3
    صالح/ الجزائر
    11 juin 2018 - 8 h 35 min

    Selon les statistiques publiées par le ministère des Finances français , l’Algérie a importé , des produits , de la France :
    en 2017 , pour 4,98 milliards d’euros .
    en 2016 pour 5,08 milliards d’euros .
    en 2015 pour 6,21 milliards en 2015 .
    Dans le sens inverse , les importations françaises depuis l’Algérie se sont établies :
    en 2017 à 3,39 milliards d’euros .
    en 2016 à 3 milliards d’euros .
    en 2015 à 3,89 milliards d’euros .
    chiffres tirés de TSA du 07 février 2018
    ————-
    En comparent les chiffres des importations avec ceux des exportation , ci-dessus , où le déficit commercial , de l’Algérie vis-à-vis de la France , est flagrant , on comprend facilement pourquoi le haut responsable à la Coopération industrielle et technologique franco-algérienne , explique que l’Algérie est importante pour l’avenir de la France .
    Ceci sans évoquer les remboursements des service de soins médicaux , et autres va-et-vient touristiques et de shopping … des VIP .

    24
    6
    awrassi
    11 juin 2018 - 4 h 36 min

    La France et l’Algérie partagent deux faits historiques :
    1) la colonisation et l’exploitation de l’Algérie par la France;
    2) l’exploitation de prolétaires algériens (émigrés) par la France.
    Dans les deux faits, c’est la France qui gagne et l’Algérie qui perd. Aux nostalgiques qui pensent que l’Occident est riche et que nous sommes voués à suivre son exemple, je demande ceci : quel est le montant des dettes respectives de la France et de l’Algérie ? Certes, nous manquons de beaucoup de choses matérielles, mais nous sommes libres, indépendants et souverains. Et nous allons nous développer nous aussi, mais par nos propres moyens et le Capital de Marx et Engels ! Pas le capital de Wall Street …

    38
    9
    Anonyme
    11 juin 2018 - 4 h 24 min

    Cette affaire est basée sur un calcul d’épicier. Ouyahia agit en comptable en faveur du clan, qui est en panne.
    La transaction est la suivante : nous ouvriront la portes aux enfants de pieds noirs, contre celles du Vallet de grasse, + des entrits dorées pour les chefs en fin de carrière.
    Franchement, ce ne sont pas ces quelques entreprises françaises qui permettront au pays de redresser son économie. Ça sent le bizness et les zaffaires à plein nez.
    L’ éclosion économique du pays, se trouve tout d’abord dans la richesse de ses terres agricoles, son climat exceptionnel,et dans la force et la sueur de ses enfants. Le pays ne peut pas se hasarder à la conquête du marché international, alors que l’existence de toute volonté politique pour booster la production est quasiment nulle.
    Commençons par planter notre propre blé, au lieu d’en importer des tonnes, et des tonnes chaque année. Ça serait déjà un bon début.
    Dire que le pays était le grenier de la France en blé, orge, et primeurs de premier choix.
    C’est à très sérieusement se demander ce qui ne va pas avec ce pays,qui possède à ce jour,les
    meilleures terres agricoles du monde, et les meilleurs rendements et sant intrants( engrais chimiques).
    Cette réalité alarmante prouve bel et bien que les dirigeants ne sont animés d’AUCUNE VOLONTÉ politique pour sortir le pays de son ornière,et à leur tête Ouyahia. Il mise sur quelques petites entreprises de Pieds-Noirs, pour enrichir l’économie du pays.
    Ouyahia n’a aucune vision objective sur le devenir du pays,et il prouve de plus en plus qu’il est loin d’avoir les qualités requises pour un PM. Il agit en comptable médiocre, aveugle, baratineur, et amnésique de l’histoire du pays,tout en nous menant droit dans le mur avec ses ridicules calculs d’épicier. Des Calculs sous le comptoir, avec les nouveaux copains à l’ouest du pays.

    126
    7
    Dźézaïr
    11 juin 2018 - 1 h 25 min

    Je n’y crois pas un mot de ce qu’il a dit sur la relation de confiance que la France et l’Algérie doit avoir entre eux.
    Ouvrez vos yeux et faites appel à votre mémoires .
    Ils ont toujours dit des balivernes et ont toujours fait le contraire de ce qu’ils disent.
    Qu’ils aillent voir vers l’ouest ou à bouzeber la ou ont passe beaucoup de pommade.
    Tout ce qui brille n’est pas de l’or.
    Maître corbeau sur un arbre perché. ………..

    28
    5
    Anonymeplus
    11 juin 2018 - 0 h 54 min

    Le problème n’est pas la france, elle défend ses intérêts et les intérêts de son peuple admirablement bien.
    Le problème c’est les « irresponsables » de chez nous qui ne se sont jamais préoccupés des intérêts de l’Algérie et qui se sont toujours alignés sur les positions de la france.
    Regardez comment la france joue sur les 2 registres algérien et marocain, elle investie en masse au maroc et vient signer des contrats juteux en Algérie.
    Elle soutient économiquement le maroc tout en barrant la route du développement à l’Algérie pour la garder dans son giron en lui vendant biens, équipements et marchandises divers avec la complicité de toute une administration algérienne de véreux.
    Quand Boudiaf Allah yarahmou disait qu’il n’avait pas trouvé 100 personnes honnêtes avec lesquelles il pourrait travailler, nous étions en 1992, aujourd’hui, 26 ans après, je défis quiconque de trouver 10 personnes honnêtes dans l’administration algérienne, la corruption étant la seule chose qui s’est réellement democratisée.
    L’Algérie est gangrènée par la corruption et par la médiocrité dans tous les secteurs et à tous les niveaux, c’est ça le problème de l’Algérie, elle a un déficit d’hommes et de femmes intègres capables de prendre en charge les défis de l’avenir proche du pays.
    L’inertie du système a plongé l’Algérie dans une spirale infernale ou le peuple et les élites sont les spectateurs impuissants du déclin et de la décadence du pays.

    60
    7
    Ali8
    10 juin 2018 - 23 h 54 min

    Ça ne date pas d’aujourd’hui la France a été toujours attirée par les richesses l’Algérienne,mais jamais pour son peuple,le contraire des corrompus Algériens,se sont des grands admirateurs de la vie Parisienne et l’accueil des institutions Française,vu cette situation nous sommes condamné à travailler ensemble malgré d’énormes inconvénients,c’est la faute à ouled el Gaid

    23
    5
    BEKADDOUR MOHAMMED
    10 juin 2018 - 22 h 56 min

    ADDITIF : Je voudrai bien me trompé, être détrompé mais tout m’a construit pour énoncer qu’avec les Français, il y a un abcès à crever UNE FOIS POUR TOUTES, un essentiel à partir duquel s’ouvrira la bonne direction. La bonne voie vers « le bon port » : Les Français en dépendent autant que nous les Algériens, il dépend des Français d’accepter la vérité salvatrice, de ne plus nous endormir par des phrases soporifiques, ils le font parce qu’ils n’ont pas la clef !

    17
    8
    Watani Watani
    10 juin 2018 - 22 h 56 min

    Salam Lkhawa, wallahi on dirait que je rêve, si cet article a été publié dans le journal El Moudjahed les années 70, ça aurait été le ministère des médias qui demandera des excuses à son peuple, pourtant AP adopte une lignée patriotique!!! je ne parle même pas de ouyahya.

    9
    8
    le niveau
    10 juin 2018 - 22 h 54 min

    se qui se passe en 2018 ces le monde a l’enver ??? pour que l’algerie aide la france et laisse tomber ca propre population ces de lahbal.. ont le sait tous y’a la misere en france faut aider ces misereux
    pauvre algerie

    10
    7
    Anonymous
    10 juin 2018 - 22 h 24 min

    Maroc – France : complicité contre le peuple.

    Un élu de la 5eme République Francaise récompense un tortionnaire marocain pour ses « loyaux services ».
    ———————————————————————————————————

    Lettre ouverte à Monsieur le président du Sénat

    Monsieur le président du Sénat,

    Le sénateur LR Christian Cambon, Président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat a remis le 14 avril 2018 dernier, à Rabat, une médaille d’or du Sénat à l’un des grands chefs tortionnaires du régime marocain. Celui-ci a sévi sous le règne de Hassan II durant presque trois décennies. Il s’agit de l’ex-commissaire Mahmoud Archane.

    Cet individu s’était funestement illustré dès le début des années soixante pendant les interrogatoires menés au centre clandestin de torture de sinistre mémoire « Derb Moulay Cherif » à Casablanca du groupe d’opposantspolitiques, connu sous le nom du « Groupe Cheikh al-Arab », ancien résistant au protectorat français au Maroc, et de centaines de militants de l’Union nationale des forces populaires (UNFP). Plusieurs d’entre eux ont été torturés à mort sous sa direction.

    Au début des années soixante-dix, il exerça ses « talents » dans l’un des centres de torture de Rabat. Parmi ses victimes, Evelyne Serfaty, sœur du défunt militant Abraham Serfaty, est décédée quelques jours après sa relaxe dans un état grave après avoir été sauvagement torturée par cet individu.

    La liste des victimes et des crimes de Mahmoud Archane est longue. Des organisations marocaines de défense des droits humains l’avaient cité parmi une liste de noms de tortionnaires et responsables de crimes devant être jugés.

    Ses victimes et leurs familles ne comprendront jamais comment un élu de la République, patrie des droits de l’Homme, distingue un tortionnaire de cette espèce.

    Le geste de Monsieur le sénateur est un acte honteux et une insulte à la mémoire de tous les démocrates et résistantsy compris les Français qui ont résisté à la barbarie nazie. Il n’engage pas seulement sa personne et son groupe politique mais le Sénat tout entier qui doit prendre ses responsabilités.

    Monsieur le président du Sénat,

    Nous, organisations des droits humains et démocrates signataires,considérons que la remise de cette médaille à un tortionnaire déshonore le Sénat et qu’il vous revient, Monsieur le président, de réparer et d’effacer cette offense faite à cette institution et à toutes les victimes de Mahmoud Archane, responsable de traitements cruels, dégradants et inhumains.

    Paris, le 4 juin 2018

    19
    6
    lafirity
    10 juin 2018 - 22 h 22 min

    Une entreprise étrangère décide d’investir chez nous.
    Il y a arrangement puis on installe l’usine ou le chantier.
    Les travailleurs sont étrangers disons 50.
    Les Algériens manifestent et sabotent pour dire on veut bosser nous pas eux .
    L’investisseur dit j’ai essayé mais ce n’est pas rentable désolé il sont 150 personnes et le travail est mal fait …
    Pour la paix sociale notre responsable lui dit d’accord, déduisez les pertes de ma part de profits.
    donc les 49/51 c’est du pipeau. Autant accepter dès le début un partage raisonnable (reconductible) et vite on a assez perdu de temps!!!
    Et après une vingtaine d’année une fois l’expérience acquise, on passera à autre chose.
    Nos jeunes là bas n’ont même pas besoin de travailler, ils peuvent vivre des aides… le seul avantage qu’en tire la France c’est le maintien de la consommation et location de logements. A la prochaine .Merci AP.

    15
    27
    Anonyme
    10 juin 2018 - 22 h 09 min

    Nous sommes des millions à souhaiter un rapprochement décomplexé entre l’Algérie et la France il y a deux catégories de personnes qui veulent que ces deux grands pays quasi voisins avec lequel nous partageons presque tout ! premier partenaire économique, des millions de personnes vivent en France et vont en Algérie, des dizaines de millions d’autres pourraient le faire la France partage avec nous le France et moi je ne dirai pas que c’est un butin de guerre mais une langue qui peut nous aider à ouvrir des portes sur le monde et surtout le savoir et la science, nous partageons les rives de la méditerranée c’est une république et exemple même des droits de l’homme et quand on vit en France on finit par apprendre à comprendre que ces mots ne sont pas que des mots et qu’un bouseux raciste ne peut pas me faire changer d’avis sur cette réalité, c’est aussi un peuple qu’on connaît car on a partagé avec précisément ces pieds noirs histoire bien sûr remplie de douleurs mais aussi de choses biens comme par exemple l’introduction en ALgérie d’une école moderne et républicaine qui sans eux l’Algérien continuerait à aller seulement dans des zawayates jusqu’à présent comme au Pakistan ( 84 % d’illettrés). Une seule question ! Combien de couples mixtes entre algériens(nes) et fançais (es) aujourd’hui on peut tout simplement parler de millions ! donc de millions de descendants ayant du sang français et algérien allez y raconter les histoires de guerre à toutes ces personnes ! ça ne passera pas ! En revanche si l’état algérien souhaitent intégrer tous ces gens comme support afin de faire rayonner ses produits, attirer des touristes, des entreprises ………… je reviens à ces deux catégories de personnes
    les racistes du FN ou du RN et les voraces du FLN qui prétendent avoir libéré l’Algérie alors qu’ils martyrisent depuis 1962 son peuple.

    20
    25
    Anonyme
    10 juin 2018 - 21 h 52 min

    On va s’allier avec les pieds-noirs du pays qui a bombardé la Libye et la Syrie ce qui met pousse notre ANP à faire encore plus qu’elle ne devrait faire ? C’est bien cela l’histoire du film qu’on est en train de nous vendre ? Na3 bo tous les colonialistes de la terre, mais surtout leurs supplétifs, leurs caniches. S’allier à ce pays même économiquement, c’est une erreur stratégique énorme. On renforcerait ce pays en Afrique qu’on ne s’y prendrait pas autrement. C’est d’ailleurs le but non avoué, puisque l’Afrique est devenu le nouvel eldorado des gens du golfe, des américains, des chinois. Ce qui est sur c’est que nous sommes gouvernés par des pieds nickelés… !

    29
    11
      Anonyme
      10 juin 2018 - 23 h 23 min

      On a rien à cirer de tes problèmes du moyens Orient quant à la Libye allez dire ce que vous venez de dire aux libyens qui sont désormais libre dans une instabilité actuelle ils ressentent beaucoup plus de dignité qu’à l’époque de Gaddafi.
      Vous savez, les libyens détestent le vert dans leur écrasante majorité pourtant quand est cerné par le sable le vert représente tout ce qui est positif mais avec gaddafi et sa folie même ce symbole lié à cet individu est rejeté par le libyen.

      13
      25
        Anonyme
        11 juin 2018 - 5 h 31 min

        Votre réponse n’a absolument rien à voir avec le post auquel vous répondez. Défendre votre tropisme français doit au moins prendre la précaution suivante : ne pas faire d’hors-sujet…

        8
        7
    Recolonisation
    10 juin 2018 - 21 h 32 min

    L’Algérie a toujour été importante pour la France et l’Europe d ‘Amérique c’est pourquoi elle la recolonise avec l’aide de l’Europe d’Amérique. Depuis le temps ou on le savait préparer vous à la fin de l’Algérie à cause des traitres !!!

    14
    24
    BEKADDOUR MOHAMMED
    10 juin 2018 - 21 h 26 min

    @oui parce que nous avons des échanges humains extrêmement denses, oui parce que nous avons une histoire commune/…enfants et aux petits-enfants des Français d’Algérie qui auront sûrement un grand plaisir à retourner dans leurs pays d’origine»
    ———————————————————————————————————————————————-
    Cher Monsieur, vous avez le sens de l’humour noir ! J’ai vécu en France après notre indépendance, vécu d’une fatalité pédagogique qui m’autorise à vous contredire, j’ai côtoyé en France des Pieds Noirs et leurs enfants, jamais, jamais l’un d’eux ne m’a exprimé son désir du retour. Ils furent au contraire discret, c’est plutôt ma présence, et d’une manière générale la présence des miens, (Le Nous Algériens issus des 132 années), qui les intriguaient, et vous le savez, les difficultés de notre indépendance DE PRINCIPE ont poussé certains à dire qu’avec la France c’était mieux, ces difficultés de l’indépendance algérienne et leur lot de paradoxes ont produit des situations de folie. Je vais être cruel comme l’est la vérité objective : Leurs pays d’origine, (Le pluriel est-il de vous ou est-ce une erreur de frappe ?), ce ne sont plus que ces cimetières qui parsèment le territoire algérien, certains si délabrés que toute visite est hautement déconseillée sous peine de crises cardiaques ou A.V.C… Car « L’Algérie française » est morte. Lorsque vous parlez « d’échanges » humains extrêmement denses, il faut attirer votre attention sur un autre réel : L’attitude de votre ambassade et vos consulats, ils savent piétiner bien des droits simplement humains, ils savent faire les sourds, on les devine dans l’attente de je ne sais quelle reddition, ils ont des coeurs en guerre, il faut qu’ils aient le dernier mot, l »Indigène doit rester indigène etc. Vous évoquez l’année 2012, oh! La Belle Année, celle où François Hollande a établi la loi du mariage pour vous tous, ils veulent ça pour nous tous ! Vous dites « Oui…Oui », je m’écries « NON…NON ! ». L’histoire commune est une histoire conflictuelle dans laquelle la question des moeurs est la principale, OUI les moeurs dans leur sens large, politique, économique, sexuel, et si vous aspirez au meilleur il vous faut accepter de passer par la définition de la civilisation ! Les Zaffaires, (Oui c’est un néologisme), doivent s’inscrire dans une morale qui définit ce qu’est l’Homme, et pourquoi il est là, et le code de conduite qui convient à une vie saine… ETC. Question : Vous avez la recette contre le changement climatique, et pour le changement du climat au sein de l’ambassade et des consulats français en Algérie ?

    39
    10
    Citoyenne
    10 juin 2018 - 21 h 14 min

    Il est temps pour l’Algerie de faire comme tout le monde : agir pour son propre intérêt et l’intérêt des Algériens en général …… Il faut qu’on traite avec tout le monde …… Il n’y a pas d’ami quand il y a des interets Économiques …… Comme il n’y a pas d’ennemis.

    Si nous devions à chaque fois écrire et lire les pages de l’avenir de l’Algerie à l’envers …… Nous sommes loin d’un bel avenir ……

    Tous les pays ont une histoire où un passé douloureux avec un autre pays ….. Mais dans l’intérêt de leur propre pays ….. Ils ont fait table rase …… Ils ont Ouvert un notre livre et regarder droit devant dans tous les domaines …… Tout en gardant bien précieusement la mémoire et l’histoire de leur pays dans un sanctuaire ( c’est le patrimoine national ) …….

    Nous avons des richesses naturelles et humaines ……. Eux ( l’Occident ), sont en avance dans beaucoup de domaine …… Utilisons – les : rattrapons les retards ……. Qu’ils soient pieds noirs , Yankees, ou autres ……… Faisons comme les Chinois …… L’illusion qu’ils nous apportent quelle chose , qu’ils nous sont utiles …… Et hooooop !!!!! …… Nous les dominerons ……. Grâce , grâce !!!!! …… À NOS RICHESSES : naturelles et humaines

    La revanche ……. C’est la domination …… On est tellement fière qu’on peut le faire et nous avons en nous : LA CHTARA …….

    Mettons de côté le passé …….le temps passe vite pour l’avenir ……. Terminé : les chicanes de récréation comme le dit si bien Poutine ……

    Car : entre les vieux FLN qui nous pompent l’air avec le passé pour justifier leur présence politique 55 ans après bezeff ….. Et les pseudos religieux sanguinaires apôtres du grand gourou turc ( Turquie ancien colonisateur …. Il ne faut pas l’oublier, eux aussi ont eu leurs crimes odieux chez nous ….. ) …….. Et les apôtres des oulémas sataniques du moyen orient ……. Nous nous engluons dans des sables mouvants.

    Comme nous traitons avec notre ancien colonisateur : la Turquie ….. Pourquoi ne pas traiter avec tout le monde avec beaucoup de pragmatisme , malice, égoïsme : la CHTARA …… On ira très loin et on fera tourner tout le monde en bourique et on les mettra à genoux devant nous …….

    Il y a de proverbes de chez nous qui disent :

    – Samet ( nous ) ye ghlebe El kbih ( les autres )
    – On ne peut pas applaudir d’une seule main ( on a tjs besoin d’autrui )

    23
    13
      008
      11 juin 2018 - 4 h 40 min

      Bien dit chita.

      2
      6
    BabElOuedAchouhadas
    10 juin 2018 - 21 h 07 min

    Comment ose-t’on parler de renforcement de la coopération avec cette France néo-colonialiste quand on sait que cette dernière n’agit que pour nuire à l’Algérie à commencer par son soutien à Mimi6 dans toutes ses actions anti-algériennes sans parler de son ferme appui de la colonisation du Sahara occidental au dépend du droit international comme rappelé par les différentes résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

    18
    9
    Anonyme
    10 juin 2018 - 21 h 04 min

    On comprend mieux pourquoi en mars dernier de Villepin appelait au retour des pieds-noirs et des harkis en Algérie. Ouyahia est de mèche avec un agenda secret et un cabinet noir. Nous sommes gouvernés par des gens qui ont la nationalité francaise, des biens en France et ils sont incapables de gérer un pays alors ils en appellent aux anciens colonisateurs. L’Algérie est dans un danger intérieur réel.

    21
    7
      Anonyme
      10 juin 2018 - 23 h 26 min

      Le problème la triste vérité est la suivant ! : aucun harki et encore moins un pied noir pire ! un algérien résident en France pire !!! un algérien sans papier ! aucune de ces catégories de personne ne souhaite retourner en Algérie du FLN.
      Laissez passer ce message svp une vérité crue mais criante !

      8
      7
        Anonyme
        11 juin 2018 - 15 h 08 min

        Même ceux qui sont obligés de vivre en Algérie ne veulent pas rester dans ce pays , ghir allah ghaleb ils n’ont pas d’autres solutions.

        4
        3
    Wahid Mokhtar
    10 juin 2018 - 20 h 10 min

    Ce n’est qu’un point de vue optimiste… Cependant, les trois arguments qu’il met de l’avant pour justifier la coopération entre les deux pays ne vont que dans l’intérêt uni latérale de la France.

    La question essentielle est de savoir ce que la France peut apporter à l’Algérie de si précieux pour qu’elle sorte de l’impasse multidimensionnelle dans laquelle elle s’est placée sans possibilité d’en sortir et sans que sa souveraineté ne soit compromise ?

    25
    4
    Enya
    10 juin 2018 - 19 h 56 min

    Levet= jacques soustelle
    Cher monsieur Levet les algeriens N’ONT PAS BESOIN DE LA FRANCE A TOUS LES NIVEAUX ….LE MONDE EST VASTE
    Quand aux tritres qui ont la nostalgie des pieds noirs , ayez la bonte de le srevecoir en votre france , car chez nous ils font vomir et certainement qu’ils seront en danger

    13
    8
    boghni
    10 juin 2018 - 19 h 49 min

    la france est comme une michetonneuse,pour ces propres interets elle courbe l’échine et se mets au pas sans autre,a nos autorités de leur remontés les brettelles et de leur faire comprendre que nous avons notre propre culture,nos moeurs,notre propre democratie,nos sensibilitées,nos codes,notre vision du monde etc…donc pas besoin qu’ils essayent de nous imposer leur democratie ou leur facon de faire les choses c’est a nous d’apprecier nos interets;a partir de ce constat ils sauront que ici c’est l’algerie.azul et tahia el djazair.

    17
    7
    Rayah
    10 juin 2018 - 19 h 30 min

    L’Algerie continue toujours de se mefier de la France tant qu’elle persiste a supporter la colonisation du Sahara Occidental occupe par le Maroc, tant qu’elle continue a supporter l’entite sioniste, tant qu’elle est sous l’influence du lobbit sioniste, elle n’est donc pas souveraine et tant qu’elle regarde notre pays comme un simple marche ou elle se debarasse de sa camelotte. J’ajouterai que si dans l’avenir il y a conflit avec le regime marocain, il n’y a aucun doute la France viendrait a l’aide du No6 et s’il y a egalement un conflit avec l’entite sioniste, la France n’hesitera pas a attaquer notre pays. Quant a la question des Pieds Noirs, il y a eu divorce entre nous et c’est dans le passe, maintenant chacun pour soi et dieu pour tous. L’Algerie compte sur sa jeunesse qui constitue 70% de la population et aussi sur les binationaux qui vivent a l’Etranger, nous avons donc un potentiel suffisant pour progresser dans tous les domaines. Que ceux qui nous veulent du mal sont pries de nous laisser tranquille.

    23
    7
    Mohamed
    10 juin 2018 - 18 h 58 min

    Il a raison, l’Algérie sera importante pour les intérêts de la France. Mais il faut que l’Algérie ait aussi de bonnes relations avec les USA, la Grande Bretagne, l’Allemagne ainsi que le reste des pays occidentaux.

    Espérons juste que la France reconnaît ses crimes envers notre peuple et ensuite on pourra se reconcilier pour mettre à terme les hostilités entre nos deux pays. Nos relations existent depuis des siècles, gardons les intactes 🙂

    23
    16
    Algérien
    10 juin 2018 - 18 h 53 min

    Bien parlé Mr Levet, l’Algérie doit s’appuyer sur toutes les compétences que ce soit internes ou externes, nationales, diasporas ou ayant des liens de près ou de loin avec l’Algérie. L’Algérie doit s’ouvrir, le vivre ensemble doit intégrer cette réconciliation qui va au-delà que le territoire national càd les personnes pieds noirs, les « harkis, les amoureux de l’Algérie quelque soit leurs religions, leurs couleurs de peau et leurs convictions politiques (excepté les extrémistes!).

    20
    35
    faqou
    10 juin 2018 - 18 h 50 min

    Les amis du makhnez sont très dangereux pour notre avenir.
    Restez vigilants, on veut un entraineur parlant français, mais pas un Français; les tractations en coulisses vont vite. Sinon adieu QUATAR22 et USA26.
    La France n’est pas le messie qui va nous sauver, elle essaye uniquement de sauver sa peau et ses 1000 MDS de dettes…
    Ils faut leur dire, allez traiter avec le maroq, tout ce que vous vendez les autres le vendent. L’ami de mon ennemi est pire que mon ennemi.
    Si leurs entreprises voulaient investir chez nous on l’aurait su depuis longtemps. Dans chaque contrat avec eux il y a un piège bien concocté.
    Mais c’est vrai que nos responsables ont tous des biens là-bas…

    38
    9
      Anonyme
      10 juin 2018 - 21 h 09 min

      On ne traite pas avec ses protego-soumis. traiter,n bon mot français, çà se fait au moins d`égal à égal …

      7
      4
    Paris 75011
    10 juin 2018 - 18 h 35 min

    L ‘Algérie est importante pour la France parce que son ANP dispose d’une armée supplémentaire de plus de trois millions d’Algériens résidents en métropole et prêt à tout par amour à l’Algérie.

    29
    8
    Anonyme
    10 juin 2018 - 18 h 23 min

    Il a parfaitement raison…..pour realiser tout cela ,il faut que la politique etrangere Maghrebine de la France soit equilibree et milite pour resoudre les problemes dans le respect du droit universel garantie par la charte de l ONU dont celui du droit a l autodetermination des peuples vivants sous occupation etrangere.Oui l Algerie et la France peuvent ameliorer leurs relations dans tous les domaines sans exception.Oui la France peut devenir un partenaire privilegie de l Algerie,et ouvrir de nouveaux horizons de cooperations bilaterales exemplaires…oui les deux pays peuvent agir en commun dans une politique economique commune en Afrique,ils ont d immenses moyens complementaires incomparables sur le continent africain,……la franchise. .la sincerite et la volonte politique manquent du cote Francais….lie a des calculs lobbyistes contraires aux interets de la France et des Francais.Monsieur Jean-louis Levet doit mener une campagne dans ce sens avec les amis de l Algerie.Oui Ouyahya a aussi parfaitement raison
    de s adresser aux descendants des pieds noirs,dont les liens sentimentaux restent vivants pour ce pays l Algerie qu ils peuvent servir aujourd hui la ou ils sont….

    15
    13
    Anonyme
    10 juin 2018 - 18 h 12 min

    On a du mal à vous suivre AP. Cette couverture de ce sujet, « le recours aux pieds-noirs » est troublant de votre part. Très troublant. Vous êtes pourtant un journal qui se veut patriote. Faire la pub aux vœux de Levet et Ouyahia vous desservira. L’Algérie restera coincée tant que sa langue de contact avec l’extérieur ne sera que le français. Tous les pays francophones sont bloqués. Lorsque l’Algérie passera à l’anglais, à l’allemand, vous verrez que la façon de faire des affaires à la française ne retarde que notre pays. Je connais des personnes de différentes nationalités européennes et qui font des affaires avec des français : ils sont unanimes, les français ont une façon de faire des affaires basée sur le blabla, la séduction, et le recours aux contrats contraignants qui piègent leurs associés en les obligeant à passer par eux. Soyez lucides AP. Regardez l’avancée des pays anciennement colonisés qui ne passent par par la tutelle française (et sa langue). Même les anglais et les allemands doivent passer par les français pour faire des affaires en Algérie. Il nous faut cesser avec cette pratique des intermédiaires qui a fait la richesse des réseaux de la Françafrique. Recourir aux Français d’origine pied-noir pour faire des affaires, c’est être complice de ces réseaux. Ouvrez notre pays aux écoles de langue anglaise, allemande et en vingt ans vous aurez des résultats différents de ce maintien en tutelle française et francophone. C’est de l’aveuglement. Merci de laisser passer mon post.

    88
    15
    RAYES EL BAHRIYA
    10 juin 2018 - 18 h 00 min

    la france a encore les pieds en algérie et la tete en hexagaone !

    ils nous collent à la peau ces gaullois !

    33
    17
      008
      10 juin 2018 - 18 h 22 min

      La France c’est une base arrière pour les Dalton au cas où les choses se gâtent pour eux dans l’avenir, d’ailleurs leurs proches ont toutes les facilités dans les Préfectures.
      Ils ont tout en échanges de juteux contrats en Algérie, ils achètent tout grâce à ces contrats.

      20
      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.