Temmar donne le coup d’envoi de l’attribution de plus de 50 000 logements à travers le pays

Temmar distribution de logements
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, et le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh. New Press

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a donné, dimanche soir, le coup d’envoi de l’opération d’attribution de plus de 50 000 unités de logements à travers le territoire national lors d’une cérémonie organisée à la salle omnisports de Chéraga (Alger) en présence du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, du ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

Le ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, a souligné, lors de cette cérémonie qui a vu la présence de plusieurs familles concernées par l’opération, l’attachement du secteur à la poursuite de opérations d’attribution des logements dès leur achèvement et son souci à assurer la qualité en associant l’ensemble des partenaires, notamment les architectes, les ingénieurs civils et les promoteurs immobiliers. M. Temmar a fait état au cours de cette cérémonie de l’existence de plus de 700 000 unités en cours de réalisation qui seront distribuées périodiquement et progressivement dès leur achèvement. Et d’ajouter que suivant les instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le secteur est tenu d’améliorer le produit et de livrer des logements réunissant la qualité requise tout en prenant en considération la production locale dans la construction, une production qui a connu un sursaut en termes de qualité.

«Nous sommes conscients que la demande sur le logement a changé aujourd’hui… Il y a 20 ans de cela, nous cherchions uniquement le logement… Des projets grandioses ont été réalisés et la demande est de plus en plus tournée vers la qualité et les jeunes exigent actuellement des logements et ils sont parfaitement en droit de les revendiquer», a poursuivi le ministre. Dans une déclaration commune avec les ministres invités à la cérémonie, M. Temmar a fait savoir que l’objectif des programmes était de livrer des cités intégrées et d’éradiquer les habitats précaires avec le concours des autorités locales de la wilaya d’Alger, faisant état à ce propos d’un programme de 500 000 unités pour mettre fin définitivement à ce phénomène.

Il a indiqué, par ailleurs, que l’année 2018 verra d’autres opérations d’attribution qui seront programmées parallèlement aux fêtes nationales et religieuses, mettant l’accent sur la nécessité d’améliorer la vie des personnes aux besoins spécifiques dans les différents domaines, notamment l’adaptation des bâtiments selon leurs besoins, leur affecter des habitations et introduire des techniques pour leur faciliter la vie quotidienne. A ce propos, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a mis en avant les efforts consentis par les deux secteurs pour l’amélioration de la vie de cette catégorie, rappelant l’accord trouvé par les deux départements pour dédier une case au sein des formulaires de demande de logement au profit des personnes aux besoins spécifiques leur permettant de déclarer la nature de leur handicap.

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a assuré que l’Algérie donnait aujourd’hui un signal fort que «le programme du président de la République se concrétise réellement dans les différents secteurs», soulignant que tous les moyens étaient réunis pour honorer les engagements pris par le chef de l’Etat. «Les programmes de développement concernent plusieurs volets, outre l’habitat, à l’image du raccordement à l’eau et à l’électricité, la réalisation des routes et des projets publics», a ajouté M. Bedoui, assurant que la «satisfaction des besoins des citoyens demeure la priorité du gouvernement».

S’exprimant à cette occasion, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a relevé que l’attribution de cet important quota était le résultat des efforts considérables déployés par le gouvernement sur instruction du président de la République. «La liquidité est disponible à l’heure actuelle pour la réalisation et le parachèvement des différents programmes de logements, et ce, grâce à la politique sage adoptée par l’Etat sous la direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika», a rappelé M. Rayoua.

Plus de 50 000 citoyens ont bénéficié dans la soirée du dimanche des différentes formules de logements à travers les 48 wilayas du pays. La cérémonie a également vu le coup d’envoi de l’attribution de plus de 24 000 unités de logements ruraux représentant plus de 48% du total des programmes, plus de 6 000 unités au titre du programme location-vente (AADL) et plus de 13 000 unités au titre du programme logement public locatif. La wilaya d’Alger bénéficiera, pour sa part, de 2 000 unités AADL. Cette action s’inscrit dans le cadre de la stratégie mise en place par le ministère pour la relance des projets en retard ou à l’arrêt.

L’opération d’attribution des logements a été marquée par la participation de neuf ministres qui se sont chargés du lancement de l’opération à partir de neuf wilayas différentes, il s’agit de Annaba pour le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, Djelfa pour le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, et Oran pour la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Feraoun. Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a supervisé, de son côté, le lancement de l’opération à partir de la wilaya de Batna, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, à partir de Béchar, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, de Constantine, et le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, à partir de Mascara. A IIlizi, l’opération a été lancée par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, tandis que le ministre du Commerce, Saïd Djellab, s’en est chargé à partir de Bouira.

R. N.

Comment (12)

    Mme CH
    12 juin 2018 - 18 h 20 min

    Je suis pour la critique constructive sans tomber dans le dénigrement…! On peut critiquer la qualité de certains logements, de l’aménagement des cités, de la corruption…etc..mais on ne peut pas nier le fait que l’Algérie est parmi les rares pays qui continue à prendre en charge ce genre de créneau..malgré la crise économique mondiale et nationale…!

    Le citoyen a aussi sa grande part dans le délabrement des blocs et des cités, il faut le sensibiliser encore et encore…!! Et comme l’a si bien dit Mr DYHIA-DZ, ces cités peuvent engendrer des milliers d’emplois…!

    Quant aux bidonvilles, je pense qu’il faut prendre les mesures adéquates dés le départ, pour empêcher la poussée des bidonvilles comme des champignons, entre autres, une police de l’urbanisme et de l’environnement qui fait bien son travail, en même temps, améliorer les conditions de vie dans les petites villes, villages,, hauts plateaux, et au Sud pour fixer les habitants et peut être même d’attirer les gens du Nord à habiter dans ces zones…! Enfin c’est trop compliqué, car ce problème et bien d’autres, trouvent leurs racines dans le système adopté depuis les premières années de l’indépendance…!!




    0



    1
    anonymous
    12 juin 2018 - 5 h 55 min

    on vous donne des logements et laissez bous au kourssi




    2



    0
    Si-Kaddour-L'Exxon
    12 juin 2018 - 2 h 24 min

    L’attribution de 50 000 de cages a pigeons aux pauvres citoyens;pour certains vivants dans bidons ville et d’autres déja propriétaires de plusieurs gage a pigeons que bénis ces généreux donateurs et n’oublie pas de votez pour eux




    5



    0
    le niveau
    11 juin 2018 - 22 h 18 min

    j’ai refuser vos logement taa plastic non merci des citer ou y’a rien walou une pluie de 5 minute et ces le drame
    dans les citer !!! non merci je reste dans ma ville la ville taa jdoudi




    8



    1
    Desert !
    11 juin 2018 - 19 h 12 min

    A quand des logements et villa dans notre desert ?????? Les Algériens s’agrandissent vitesse grand V !




    1



    3
    Anonyme
    11 juin 2018 - 17 h 40 min

    Que c’est beau de dépenser l’argent du peuple en faisant croire qu’on est généreux ! Apparemment l’année 2018/2019 sera l’année de la Grande Distribution. Après viendra l’année de la Générosité puis l’année de la Gratuité et celle de la Fraternité. Un 5eme mandat comme ça moi j’en veux chaque année ! Sauf que… à force de fabriquer des assistés sociaux et des nouveaux riches sans Labeur. UN JOUR QUAND IL FAUDRA TRAVAILLER POUR MÉRITER SON LOGEMENT ET SON SALAIRE… Ce sera le début de la fin.




    7



    3
    Mourad
    11 juin 2018 - 17 h 04 min

    Distribution massive de logements sociaux,santé gratuite,éducation gratuite,denrées de base subventionées grandement,sécurité sociale géneralisée,remboursement des médicaments a hauteur de 100%(pratiquement),avantages sociaux divers envers les couches démunies,crédits a 0% pour les jeunes investisseurs(et les moins jeunes),allocations mensuelles pour les grands malades(cancers ect…)ect………….
    Et pour couronner le tout,une bonne partie de ce peuple crocodile(grande gueule,petites mains)ne paye meme pas ses impôts,ses taxes et autres redevances envers l’état.
    Très peu de pays(voir aucun)peuvent se targuer de tels transferts sociaux vers leur population.




    3



    7
    Davo
    11 juin 2018 - 16 h 41 min

    Bonne initiative que de distribuer des logements bien finis et situés dans des lotissements qui regroupent tout les aménagements modernes pour mener une vie décente(y compris des airs de jeux aménagées pour les enfants).
    Il n’y a que les aigris et les ennemis de l’Algérie qui trouvent a y redire.




    6



    5
    Vangelis
    11 juin 2018 - 15 h 20 min

    Ça sent le 5ème mandat.

    Le pouvoir met tout en branle pour distribuer des  » avantages  » prétendument issus des instructions de fakhamatouhoum en attendant de distribuer des billets aux baltagyas qui sèmeront la terreur en obligeant les gens à mettre dans l’urne, le bulletin qui est adéquat pour eux.

    Les citoyens pour leur part ne voient que leurs intérêts. Ils font tout pour y arriver, y compris par le renoncement de leurs principes.

     » Quand les gens se rendront compte qu’ils peuvent obtenir de l’argent par leur vote, ce sera la fin de la République.  » Benjamin Franklin




    9



    3
    Algérienne-DZ
    11 juin 2018 - 13 h 57 min

    Allez Allez , les boites de sardines sont prêtes !!!!
    Entassez vous dans des cités qui manquent de tout. Respirez le béton et soyez contents !!!!




    16



    6
    Anonyme
    11 juin 2018 - 13 h 54 min

    Est-ce-que les rues sont goudronnées ? Les habitants vont-ils devoir nager dans la boue et la poussière avant de traverser.




    14



    3
    DYHIA-DZ
    11 juin 2018 - 13 h 52 min

    Ces cités peuvent engendrer des milliers d’emplois. Il faut juste le vouloir.

    – Des agents de sécurité
    – des conciergeries dans chaque bâtiment ou cité ( plombiers, administration, nettoyage, peinture,..)
    – Jardiniers ( si vous n’avez pas oublié de planter des arbres et des fleurs)
    – Garderies
    -…etc




    20



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.