Les ambassades occidentales évitent le «piège» et s’informent chez l’opposition

MSP ambassades occidentales
Le président du MSP, Abderrezak Mokri. New Press

Par Saïd N. – Depuis une semaine, les chefs des représentations diplomatiques des pays occidentaux affichent un intérêt grandissant et assumé pour la situation politique en Algérie qui dure depuis sept mois. Une chose tout à fait compréhensible et, somme toute, prévisible eu égard aux intérêts stratégiques qui lient ces pays à l’Algérie.

Après l’ambassadeur de Russie, suivi de celui d’Italie, reçus successivement le 25 août et le 1er septembre, à leur demande, c’est au tour du chef de la représentation diplomatique d’Espagne d’être reçu au siège du MSP par la direction du parti, conduite par son président, Abderrazak Mokri.

L’information a été rapportée dans un communiqué laconique de ce parti diffusé sur sa page Facebook. Le MSP s’est, en effet, contenté d’indiquer que les deux parties ont abordé des questions d’intérêt commun, où la direction du parti a exposé «sa vision sur les différentes questions politiques et économiques». Nul n’ignore, toutefois, que la seule et unique chose qui puisse intéresser les diplomates occidentaux dans pareilles rencontres est de s’informer sur les perspectives politiques en Algérie, à la lumière des derniers développements, et de connaître surtout les intentions de l’opposition, dont le MSP représente, au vu de sa place au Parlement, la première force.

En préférant s’adresser en premier lieu à un parti de l’opposition, les différentes chancelleries étrangères cherchent visiblement à éviter des pièges, comme celui qui a été tendu par la direction du FLN à l’ambassadeur de Russie, Igor Beliaev, en lui attribuant des propos qu’il a démentis dans une déclaration à la presse.

Conscients des enjeux de l’heure et de la complexité de la conjoncture en Algérie, les diplomates des grandes capitales ne voudraient pas, en fait, apparaître dans une posture pouvant s’assimiler à une ingérence dans les affaires intérieures du pays hôte.

S. N.

Comment (14)

    Anonyme
    5 septembre 2019 - 18 h 44 min

    Mokri est un allié du pouvoir il n a rien d un opposant ,le Hamas a été créé de toutes pièces pour les faire entrer au gouvernement et satisfaire une frange de la population qui voulait les islamistes …
    Pourquoi les représentations étrangères donnent de l importance à ces gens qui ont déjà bien affaibli l Algérie et qui ne représentent qu eux mêmes ??
    Pourquoi n écoutent ils pas ce que le peuple demande tous les mardis et Vendredi?

    4
    5
    Anonyme
    5 septembre 2019 - 18 h 25 min

    Que sous entend le choix du FLN puis du MDS ? Pourquoi n’avoir pas consulté Jiljadid, le FFS ou le RCD …. ?????

    3
    4
    SoyonsLogiques
    5 septembre 2019 - 14 h 00 min

    Pourquoi les chancelleries étrangères accordent-elles plus ‘importance aux partis islamistes pour des consultations tout en ignorant les autres partis de la mouvance démocratique.
    Ce qui prouve que les etrangères prefèrent voir s’instaurer une république islamique dans notre pays plutòt qu’une république
    souhaitée par des millions d’algériens,une république démocratique.
    Churchill a dit« il n’y a pas de apys amis,il y a les intérèts« 
    QUI AIME NOTRE ALGERIE SORT LE VENDREDI!!!!

    INDIC
    5 septembre 2019 - 12 h 54 min

    Dites nous monsieur,Mokri on est-il avec vos amis indic en Belgique et la Suisse;sans oublie ceux d’Allemagne;vous croyez a quel Dieu à celui de tout les croyant,ou celui qui délivre les cartes de séjours a toute la famille d’indic a Bruxelles;vous devriez avoir honte d’avoir des personnes pareil au sein de votre parti

    14
    6
      SoyonsLogiques
      5 septembre 2019 - 19 h 01 min

      @indic
      Mr Mokri et tous les partis islamistes algériens sont un danger pour le futur de notre pays.
      Ils sont pour la stagnation ,un frein pour le developpement ,pour l’emancipation,et l’allégeance à leurs mentors moyens-orientaux.Tapis dans l’ombre,Ils attendent patiemment ,le baton tenu par le milieu,que le vent tourne en leur faveur.
      Ils restent indemne dans cette turbulence qui a balayé les oligarques,comme si personne parmi eux n’a usé de corruption.Et pourtant ce ont les pires.Ils fraudent le fisc en dépit des milliards qu’ils engrangent dans l’informel,le monopole de la distribution alimentaire et les matériaux de construction.Comme quoi la corruption islamiste est Hallal car les systèmes Bouteflika et Gaid jouent la ca.rte islamiste et les chanceleries etrang`res ne l’ignorent pas

      7
      7
        Bruxellois
        6 septembre 2019 - 11 h 18 min

        SOYONS- LOGIQUES;Entièrement d’accord avec vous et le pire,ils se sont des rapporteurs,des indiques,des balances;et pour une carte de séjours ils ont vendus leur soi-disant religion et la mère patrie avec, le cas d’un réfugie FIS à Bruxelles;ne jamais tourné le dos a ces opportunistes fraudeurs,et collabos

        5
        7
    QU'ILS NOUS OUBLIENT !
    5 septembre 2019 - 11 h 41 min

    Que l’Europe d’amérique s’occupe de son indépendance avant de venir mettre son sale nez dans nos affaires, nos richesses on les donnera plus gratuitement ! Le peuple Algérien rêglera ça en famille !

    15
    8
      (ⵣ)
      5 septembre 2019 - 16 h 26 min

      c’est pas de la faute aux étrangers,on leur a ouvert les porte cher monsieur.

    LE DINAR ALGERIEN
    5 septembre 2019 - 11 h 35 min

    Il se dit que, les chancelleries de Turquie et du Moyen-Orient sont informées par les deux partis en temps et en heure.

    14
    15
    (ⵣ)
    5 septembre 2019 - 11 h 31 min

    moi je dirai que ces ambassadeurs en Algérie sont corrompus eux aussi
    ils savent très bien que l opposition en Algérie n existe plus
    ils ont peur eux aussi d allez voir le gaid,ça veut dire beaucoup de choses

    11
    4
    ABOU NOUASS
    5 septembre 2019 - 10 h 32 min

    Ainsi donc le parti MSP de MOKRI ou de MOQUERIE est un parti d’opposition !!!!!!!!!!!!
    1ère nouvelle monsieur Said N.

    Vous voulez nous faire croire par-là que la chancellerie espagnole s’est vraiment adressée à Mokri parceque c’est un farouche opposant au régime ??? Lol

    Trop grosse la couleuvre .

    29
    11
    Taieb
    5 septembre 2019 - 9 h 35 min

    Le MSP n’est pas un parti d’opposition. C’est un plan élaboré avec le pouvoir en place.

    21
    3
    RTT
    5 septembre 2019 - 9 h 27 min

    Soyez rassuré le pouvoir Algérien sera le même, juste quelques corrompus de plus

    11
    3
    Anonyme
    5 septembre 2019 - 9 h 05 min

    Vous classez le MSP dans l’opposition?? Si les occidentaux veulent commencer par Mokri c’est parcequ’il savent que c’est un allié du pouvoir qui est donc au courant de beaucoup de choses. Ce monsieur sait déjà qui sera le candidat du pouvoir. Il a probablement négocié son pourcentage dans cette future et hypothétique élection

    32
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.