Les «chants» des sirènes…

Kh Nezzar service
Une tentative de déstabiliser l'Algérie : attaquer en jsutice le général à la retraite Khaled Nezzar. New Press

Par A. Djerrad – Depuis quelques mois, des officines reprennent du service en s’acharnant sur l’Algérie pour espérer cette fois «réussir» à la déstabiliser après la cuisante défaite en Algérie et ailleurs !

Ils refont dans la sape via des pseudo-journalistes algériens mercenaires et cupides ; via le Maroc ; via le MAK qui a appelé la Kabylie à prendre des armes ; via les salmigondis de Lila Haddad depuis le siège de l’UE à Bruxelles, sous la bannière de l’UE (qui s’est excusée officiellement) ; puis (au même moment) via la Suisse où des terroristes de l’ex-FIS (dont Dhina) sous «El-Karama» (fondation financée par des frères musulmans qataris), par Trial interposée, s’échinent à poursuivre pour «crime contre l’humanité» notre brave ex-ministre de la Défense, Khaled Nezzar, le tombeur des terroristes du GIA/FIS et de leur régime théocratique sanguinaire.

Ce ne sont que d’exécrables pantins qui relaient la propagande qui a commencé avec le mirage «printemps arabe» ; qui a déstabilisé la Libye et l’Irak ; qui a échoué en Syrie après une guerre civile ; qui a été étouffée dans l’œuf à Tiguentourine (Algérie), sans compter les multiples et vaines tentatives de faire infiltrer les terroristes depuis la Libye, le Mali et la Tunisie !

A cours d’innovation, ils reprennent les mêmes tactiques, les mêmes slogans, les mêmes «partitions» sur les libertés, les droits de l’Homme et tutti quanti pour nous dicter nos intérêts ; nous conseiller ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas ; ce qui nous convient et ce qui ne l’est pas ! Pour eux, on est libre, bien-sûr, de faire ce que «l’on veut», mais perfidement «dans le cadre de ce qu’ils veulent bien que l’on fasse» !

Les Algériens connaissent bien toutes les «éloquences» de leurs chansons ainsi que les marionnettistes, seuls les refrains et les marionnettes changent ! Ils savent parfaitement d’où viennent ces immixtions, comment et pourquoi ! Ils ne font que rabâcher, depuis des années, les mêmes «arguments sociaux» éculés (ou à l’occasion exacerber les faits divers) que le moindre Algérien néglige ou juge insignifiants, croyant en faire de sérieux motifs de soulèvement populaire et de trouble.

Il faudra vraiment être un pays en faillite, sans ressources, sans institutions, sans culture, sans journaux, sans Histoire, sans armée, sans principe avec un peuple ignorant, en plus d’être vassal pour espérer réussir une telle entreprise !

L’Algérie est bien loin de cela, et le monde le sait en référence à sa glorieuse histoire récente face au terrorisme le plus barbare (instrumentalisé et soutenu insidieusement par des Etats connus) !

Si la politique algérienne, nos gouvernants, notre armée inquiètent et dérangent à ce point les milieux hostiles qui nous «veulent du bien», c’est que l’on est assurément, au moins, sur la bonne voie ! Conséquence logique : nous devons poursuivre cette voie, l’améliorer, voire faire l’inverse de ce qu’ils nous souhaitent de «bien»… sans même réfléchir ! A entendre ces porte-voix et leurs viles propagandes, nous ne pensons pas qu’ils soient dotés suffisamment de connaissances de la vie, de rationalité et d’Histoire pour accepter d’agir de la sorte, en espérant paraître crédibles et intéressants !

Le clairon des traîtres et le chant des sirènes n’attirent que les égarés, les cupides et les imbéciles ! Ils se battent donc contre les moulins à vent !

A. D.

Comment (20)

    Bonny
    17 juin 2018 - 19 h 19 min

    Ferhat Ait Ali
    ·
    Le Brent s’éloigne doucement des fameux 80 dollars qui ont fait rêver tous les tenants de la rente éternelle, qui ont pris un accident pour un Destin, en or massif.

    La seule richesse comme nous ne cesserons jamais de le répéter étant l’esprit humain libre de toute entrave ou connexion directe sur son ventre et bas ventre.

    Nous semblons être desservis en la matière chez nous, chez les dirigeants et une bonne partie des dirigés, et cela coûtera cher en premier aux produits dérivés de la rente, incapable de vivre sans elle, mais capable de nous empester la vie en faisant de leurs prétentions un destin national, et de leur terreur un cauchemar collectif, plus par la force du culot qu’une quelconque force meme matérielle pour imposer leur connerie génétique.

    Naviguer entre l’espoir d’avoir quelque chose à partager sans rien faire d’utile et le désespoir de ne plus en avoir sans aucune alternative qui passe par une autre case que le travail effectif et la production de biens et idées vendables, n’est ni un projet, ni une fatalité, ni une obligation civique, que peuvent nous imposer les derniers d’entre nous, qui veulent etre les premier juste parce qu’ils ont une face blindé et une cervelle de colibri, connectées à des pattes de lézard.

    Avec le pétrole à 50 dollars, ce sera au plus 31 Milliards de dollars, et au moins 25 selon les prix futurs du gaz, avec un pétrole à 70 dollars ce sera juste 7,2 Milliards de plus, et avec 100, au plus 14 milliards de plus, et à l’échelle du monde c’est une misère, qui non seulement ne suffit à rien d’utile, mais est convoitée par tous les crocodiles du pays, du mendiant professionnel au saurien raptosaure jamais repus.

    Dans 10 ans, avec 50 millions de nationaux, dont 10 nouveaux millions qui n’ont connu de mentalité que celle inoculée par ces prédateurs pleureurs, meme 100 Milliards de dollars ne suffiront pas à avoir une école digne de ce nom et une santé autre que celle déjà sinistrée par le pétrole à 12 dollars, qui a permis à des nec cette misère qui finance en plus nuisance et des gibiers de potence de se soigner en millions de dollars à l’étranger et laissé mourir des sommités intellectuelle et le citoyen ordinaire dans des mouroirs sous équipés, avec des médecins sommés de se contenter du meme salaire qu’un faux petit cadre et au dixième d’un analphabète prédateur, au nom d’un nationalisme qui semble etre leur devoir exclusif dans l’esprit de certaines tares ambulantes.

    Alors avec 30 milliards de dollars en 2030, comme recettes, et je vous garantit qu’avec la meme mentalité, et les memes têtes aux commandes on n’aura rien à exporter dans 10 ou meme 50 ans, d’autre que les hydrocarbures, si elles trouvent acheteurs, une mort subite faute de revenus sera autrement plus digne, plus humaine et moins douloureuse que de vivre avec cette misère qui finance en priorité, l’imbécilité, la prédation et le parasitisme en plus.

    La rente pétrolière, fonctionne comme certains aliments dans le corps humain, elle irrigue plus les Tumeurs et le métastases que les cellules saines, et sa disparition affaiblira moins le corps en général que la prolifération de tumeurs.

    Quant à ceux convaincus que sans pétrole la vie sera impossible dans ce pays, il parlent pour eux, meme, et ne sont pas la référence obligée du reste du pays, parce qu’avec eux la ie est déjà impossible, et s’ils crèvent faute de rente ou de désespoir ce ne sera que justice faite et un bon début pour le relèvement du pays, sans eux ou contre eux s’il le faut.

    Moi je m’adresse au reste, qui rêve de vivre, de travailler et de produire dans son pays, du fruit de son labeur, de son intelligence et de ses ambitions saines, et qui est présentement otage de ces nuisances à deux pattes.

    Et ce pays, recèle des potentialités humaines et techniques, qui sans aucune ressource naturelle à vendre en l’état, feront la meme chose que la Corée du sud, une fois que les charlatans, les porte flingues et les administrateurs de fiefs seront incapables de remplir leur casserole avant tout le monde à la fontaine collective, car une fois tarie, chacun creuse son puits et gare aux malotru qui viendra puiser par la force.

    Je crois en ce pays, à la partie qui respire la Vie et la volonté de bien faire, pas en ses nuisances et trésors hasardeux et pillés.

    5
    10

    […] Les «chants» des sirènes… […]

    1
    9
    Gatt M'digouti
    17 juin 2018 - 12 h 07 min

    I have a dream !!!!!!
    Président : Ramtane Lamamra
    Premier ministre : Ahmed Benbitour
    AE : Amar Belani
    Defense : Khaled Nezzar
    DRS : Mohamed Mediene
    Les ministres selon leur compétence et de NATIONALITE ALGERIENNE et mariés avec des ALGERIENNES
    Abolition de l’article de 40 de la constitution
    Limitation des mandats
    Programme présidentiel : Rendre au pays le prestige qui lui es du, remettre a flot et ressusciter les sociétés nationales des années 70 et revaloriser les zones industrielles abandonnées, renationaliser les entreprises cédées aux arabes du golf ( EX la SNTA doyenne des entreprises créée en Novembre 1963, cédée par Sellal et Bouchouareb au emiratis en Nov 2016) et traquer tous qui ont profites frauduleusement des richesses du pays !
    Oups le réveil sonne ! ce n’était qu’un rêve ! l’odeur du café m’a réveillé !

    15
    16
    Lghoul
    17 juin 2018 - 9 h 14 min

    Quand un pays est pris en otage par des charlatans, des improvisateurs, des mercenaires et des rapaces, il n’est que question de temps avant qu’il tombe. Alors que le peuple et l’ANP mettent les pendules a l’heure. Faudrait tout refaire, tout corriger avant que la bete inmonde venue d’ailleurs accentue notre enfer. Pour le moment le peuple et l’ANP, elle meme issue du peuple, tiennent encore. Mais jusqu’a quand, quand l’avion est toujours sans pilote, avec les ennemis de Dieu, comme des scorpions, commencent a envahir nos rues et notre vie quotidienne ? Qui sape le travail de Zerroual, Boudiaf et de l’ANP contre les ennemis de l’Algerie et du peuple programmes de l’etrangers ? Qui a voulu qu’on transforme la vie des algeriens en enfer quotidien ? Voila nos vrais ennemis.

    14
    11
    Zaatar
    17 juin 2018 - 8 h 00 min

    Nous voulons beaucoup de choses. comme le dit un des intervenants nous voulons, une nation dirigée par des ‘hommes intègres et des patriotes; nous ne voulons pas de traîtres et des corrompus. Nous voulons un peuple d’hommes de valeurs et de principes et non des soumis… mais comme le dit aussi Mao Tsé Toung dans l’objectivité totale: La vérité doit s’inspirer de la pratique, c’est par la pratique que l’on conçoit la vérité. Il faut corriger la vérité d’après la pratique. Il faut donc en premier lieu se rendre compte à l’évidence et corriger ce qui doit l’être pour avoir notre vérité pour le pays.

    15
    11
    lhadi
    16 juin 2018 - 23 h 45 min

    Nous rencontrons souvent dans la vie des hommes faux, adulateurs éhontés qui, quoi que nous disions, s’extasient. Jamais ce genre de personnage ne vous contredira. Il a, au contraire, le talent de s’adapter à vos paroles et à vos attitudes, de ne jamais rien faire qui risque de vous déplaire.

    Ces gens-là sont le contraire absolu du bon ami droit. Ils ne sont ni francs ni honnêtes, n’ont pas le sens du bien et du mal. Leur seul but est de vous faire plaisir, mais seulement pour obtenir quelque chose de vous.

    La grande différence entre ce genre de personnage et l’homme cultivé, c’est que le premier n’a ni talents ni connaissances véritables. Ses discours sont creux et vides.

    Ce genre de personnage est nuisible pour l’édification d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie apaisée, prospère, moderne, plus juste, plus solidaire et plus ambitieuse pour faire face à un monde de globalisation politiquement et économiquement injuste.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    12
    11
    Anonyme
    16 juin 2018 - 23 h 30 min

    Quel article, bravo!

    10
    12
    anonyme
    16 juin 2018 - 21 h 37 min

    le pouvoir devrait reconnaître ses tords et permettre l’alternance selon la volonté populaire ;
    60 ans de pouvoir absolu et une rente providentielle équitablement distribuée ,c’est excessif ;

    18
    24
      Argentroi
      16 juin 2018 - 23 h 53 min

      Il n’y a que les monarchistes de droit divin qui trouvent excessive une distribution équitable de la rente providentielle car ils considèrent que la providence ne peut sourire que pour leurs souverains !

      3
      15
    Far-West-Republic
    16 juin 2018 - 21 h 22 min

    Nous voulons une nation dirigée par des ‘hommes intègre et patriote;et ne pas par des traitres et corrompus;nous voulons un peuple d’homme de valeurs et de principe et non soumis;et non rapporteur de paniers;fini l’époque des Héros Crocodiles avec une grande gueule et des petites pattes

    25
    13
      Argentroi
      17 juin 2018 - 12 h 24 min

      Pour ceux qui n’ont pas compris l’expression « rapporteur de paniers » ou plus exactement rapporteurs de couffins, ce n’est que la traduction de l’arabe populaire de  » هزازين السعفة » mais je n’arrive pas à cerner l’expression « l’époque des héros crocodiles » c’est dans quel lexique, marocain ou algérien ?

      3
      11
        Gatt M'digouti
        17 juin 2018 - 19 h 21 min

        Balek il parle de la marque Lacoste qui pour insigne un crocodile en faisant allusion à Robert Lacoste, ministre résident et gouverneur général de l’Algérie ( 9 février 56 au 13 mai 58). C’est profond !! mdrrrrr

        3
        8
          Argentroi
          18 juin 2018 - 0 h 44 min

          Moi j’ai pensé qu’il faisait allusion sans le savoir à Mohamed 6 mais quand j’ai vérifié j’ai trouvé que ce dernier avait une grande gueule mais pas les bras petits. Hé bien faisons une synthèse : il s’agit de Mohamed 6 jouant au tennis en portant un maillot Lacoste, la marque crocodile, quoi ! Et les bras petits parce qu’il n’arrivait pas à intercepter un terrible smash.
          On voit bien que la dialectique donne des réponses !

    LE NUMIDE
    16 juin 2018 - 20 h 38 min

    les feux forces capables de vaincre l’Islamisme wahhabite terroriste , génocidaire , raciste, impérial , cannibale et totalitaire et qui est historiquement parlant un danger pire que le colonialisme de type romain pour la nation algerienne .. ces deux forces sont 1- l’ANP ( au sens régalien et militaire le plus large ) qui est par sa nature nationaliste et sa fonction patriotique la seule institution qui agit et fonctionne pour protéger l’État national et républicain de la destruction et de la dissolution et qui est la garantie stratégique de la nation algérienne et sa survie ..
    2- La Berberité anthropologique du peuple algérien qui irrigue ses représentations les plus profondes et ses modalités sociales et politiques nationales et qui est comme une sorte de logiciel historique qui assure la Permanence sur laquelle se cristallise toutes les luttes humanistes de résistance

    3-ce que les nationalistes des foires et des cérémonies , les démocrates du folklore et des alcôves et les patriotes des stades et de Techrak Laghb ne veulent pas dire à la conscience politique algerienne c’est que le projet islamiste wahabiste (et ses succursales idéologiques qui le soutiennent) n’est pas seulement un contre-état ( terroriste et théologique ) monarchiste ; mais un contre -nation impérial et un projet de contre- histoire … le projet islamiste wahabiste dans sa version salafiste , takfiriste ,Saoudien ou Qaidien ou dans sa version frère musulman égyptien Qatarien ou Erdoganesque , ne vise pas que le Pouvoir , ne vise pas que la destruction de l’état national républicain . mais il vise ESSENTIELLEMENT la disparition de ce qui est fondamentalement l’ennemi de son projet : LA NATION ALGÉRIENNE ( LIBRE ET INDÉPENDANTE ) et sa Légitimité Historique depuis 54 ; le projet wahabiste en Algérie vise par conséquent un empire étendu à toute l’Afrique maghrébine et sahélienne , domaine héréditaire des Berbères et espace vital et stratégique de la République algérienne nationale ? Ce projet mortel est une NOUVELLE CARTHAGE !!!!

    15
    11
    Watani Watani
    16 juin 2018 - 20 h 16 min

    Salam Lkhawa, vraiment je suis soulagé d’avoir des dirigeants tres cultivés et vigilants à l’instar des dirigeants de l’ALN, nchalah que notre ANP nous sorte un autre géostratége

    16
    14
    Amazighkan
    16 juin 2018 - 18 h 41 min

    Faisons nous mêmes notre autocritique et posons nous les bonnes questions pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Les mouvements islamistes ne sont pas parvenus du jour au lendemain à se constituer en une force politique ou en une force tout court. Quand j’étais étudiant à Boumerdes au début des années 80, les frérots pullulaient et se préparaient déjà idéologiquement et para-militairement pour prendre le pouvoir, ils n’étaient pas du tout inquiétés. Seul l’UNJA de l’époque résistait pacifiquement en animant des activités saines sans que cela ne soit d’ordre religieux.
    L’armée qui fait partie intégrante du pouvoir quoi que l’on dise n’entendait pas céder la moindre parcelle de ce fameux pouvoir et a décidé d’arrêter le processus électoral qui était favorable au FIS, sauf en Kabylie.La suite tout le monde la connaît et malgré les milliers de victimes le peuple garde une sympathie et une adhésion inexplicables à ces mouvements islamistes. Les anciens démocrates algériens (eh oui, ça existe) disaient qu’ils étaient entre le marteau et l’enclume. ça reste encore vrai.
    Mon commentaire ne comporte ni insulte ni grossièreté, mais il risque quand même de passer à la trappe.

    28
    9
      Anonyme
      16 juin 2018 - 19 h 26 min

       » le peuple garde une sympathie et une adhésion inexplicables à ces mouvements islamistes… » c’est véridique et c’est ce qui nous empoisonne la vie et nous plonge dans le désespoir. Laïque jusqu’à la moelle, j’ai fini par comprendre que ce peuple ne mérite qu’un émirat islamique avec l’application de la charia pure et dure du 6 eme siècle.

      15
      10
    Anonyme
    16 juin 2018 - 18 h 39 min

    Vivement un nouveau Khaled Nezzar parce que sous le règne de Bouteflika la bête immonde islamique heu..! Pardon de ce lapsus …La bête immonde islamiste a repris les poils de la bête .

    32
    19
    IMAZIREN
    16 juin 2018 - 17 h 53 min

    Si ils mettent tant de férocité, c’est qu’ils n’arrivent pas à atteindre EL DJAZAÏR, l’os est trop dur.

    49
    18
    Anonyme Patriote
    16 juin 2018 - 17 h 39 min

    Excellent article.
    Tout est clair argumentation sans faille.

    47
    20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.