Interruption d’internet durant le bac : SLC dénonce l’amateurisme de Feraoun

bac interruption internet
Houda-Imane Feraoun, New Press

Par Kamel M. – Le fournisseur d’accès à internet SLC a saisi l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) suite à l’avis d’interruption d’internet transmis par Algérie Télécom à la société. L’interruption a été ordonnée par la ministre de tutelle pour, affirme-t-on, éviter les fuites de sujets durant le déroulement des examens.

Le directeur général de SLC a exprimé sa répréhension dans un courrier adressé au premier responsable de l’ARPT. «J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que la société Algérie Télécom vient de m’informer par e-mail que le service internet sera suspendu pendant la première heure de chaque épreuve, tout au long du déroulement de I’examen prévu à partir de mercredi 20 juin. Je tiens tout d’abord à exprimer ma désapprobation totale avec ces pratiques qui ne reconnaissent aucunement les textes législatifs et réglementaires régissant le secteur des télécommunications», dénonce le directeur général de SLC.

«Non seulement cette démarche ne respecte pas la notion de continuité des services régissant le secteur des télécommunications, car ne pouvant en aucun cas être interrompus, mais néglige aussi tous les utilisateurs autres que les personnes concernées par l’examen du baccalauréat», rappelle le directeur général de la société algérienne pionnière dans la technologie WiMax. «De plus, ajoute le directeur général de SLC, un opérateur, fût-il l’opérateur historique, ne peut en aucun cas se substituer au régulateur et décider et/ou accepter une injonction illégale ayant pour effet la suspension du service d’accès à internet pour ses clients.»

Pour Lotfi Nezzar, «ceci constitue un précédent très grave de violation des missions attribuées par voies réglementaires à l’Autorité de régulation, seule institution habilitée conformément aux lois de la République à décider en la matière».

Le directeur général de SLC rappelle enfin que les moyens de contrôle qui existent de nos jours «permettent amplement la gestion de telles situations», estimant que la mesure radicale imposée par la ministre est «brutale» et «désastreuse pour l’image du pays», car «synonyme d’amateurisme».

K. M.

Comment (40)

    malik
    21 juin 2018 - 0 h 12 min

    et puis c’est quoi cette fièvre de la peur du copiage qui n’existe que depuis ces dernières années???? Il faut laisser les futurs bacheliers tricher ! pourquoi 2 poids et 2 mesures? Les ministres, les recteurs, les doyens, les plagiaires, les pseudos diplômés, …. sont des tricheurs pourquoi pas ces jeunes? C EST INJUSTE




    2



    0
    Anonyme
    20 juin 2018 - 18 h 01 min

    Qui connaît les sujets d’examen du bac, à part ceux qui les ont élaborés, et le personnel responsable du tirage,et probablement les secrétaires de bureau ? Si les élèves sont démunis de leurs smartphones pendant les séances d’examen,comment pourraient ils tricher en se servant du net? Chose donc exclue. Cependant la question demeure. Est ce qu’on a interdit aux surveillants et surveillantes de se munir d’un smartphone, et d’en faire usage à l’intérieur des centres d’examen ? Si ça n’est pas le cas,
    les fuites pourraient beaucoup plus provenir à partir d’un centre d’examen, que d’ailleurs,pour quémander un max de réponses correctes. Les fuites provenant de l’extérieur, ne peuvent émaner que de la part de personnes très affluentes,qui mettent dans ce cas en doute la crédibilité des personnes qui ont veillé à garder les sujet de chaque discipline dans le secret le plus total.
    C’est pour cela que la solution à ce fléau de corruption, demeure la plus simple. INTERDIRE le smartphone à toute personne qui pénètre dans l’enceinte d’un centre d’examen.




    4



    0
      MahDjouba
      21 juin 2018 - 1 h 36 min

      Monsieur le directeur de SLC(D’abord c’est quoi ces initiales que le lecteur lambda n’est pas sensé connaître à commencer par moi ) puisque vous ètes expert en critiques,pourquoi vous n’êtes pas expert en solutions.Puisqu’elle a fait preuve selon vous d’amateurisme,vous auriez du faire preuve de connaisseur,en proposant d’autres avenues dignes d’un professionnel que vous êtes sensés être.Je ne connais pas Mde Feraoun,je ne la défends pas ,sauf que je m’insurge contre cette pratique algéro-algérienne qui fait dans la critique stérile sans proposition de solutions.C’est un peu comme pour le 5ieme mandat que tous les partis d’opposition,la société civile critiquent sans que personne n’évoque un semblant d’alternative.Alors taisons-nous!!




      3



      0
    Ahmed
    20 juin 2018 - 15 h 20 min

    Vous savez, nous à Oran, on les a vu arriver avec leur gros sabot, ce clan qui se protege entre eux. Ils ont tout pris. Les meilleures places dans l’administration, les meilleurs commerces les plus lucratifs, les meilleures artere, les plus belles maison. Tandis que les algeriens de l’ouest les regardaient faire. Ills sont arrivé dans les bagages de Boukharouba sur des tank etnous ont dit allez degagez, nous sommes les maitres du pays. Tout est à nous. Vous avez de la chance vous autre de l’est et du centrz. Vous n’avez pas connu ça. Malheureusement, nous les avions vu et nous n’avions rien compris. Nos parent étaient trop naïf pour comprendre. Les voila ministre, les bourse d’etudes c’est pour eux, les ministere, les poste de responsabilité, les plus belles maison laissée par les colon, un cheque en blan du tresor ou les retraites de nos parents et grand parents qui avaient fait la 2eme guerre mondiale, les 2 compagnes d’Indochines avaient été ponctionné au 2/3 par ces même personne et tout ce qu’ils ont nous appartient. Nous autres à l’ouest, il nous reste que les cabaret, la debauche et la pauvreté. Rien n’est fait pour aider la population pour connaitre une économie reussi afin de vivre dans la dignité. Ils ont tout pris, jusqu’à la retraite de nos grand parents qui avaient fait la guerre.personne ne parle, aucune association ne s’est formée pour denoncer les faux moudjahidine et les voleurs des retraites de nos grand parents et parent ponctionnée pendant 30 an. On les a vu arriver, prendre tout et nous ont plongé dans la pire des miseres. il ne nous reste plus que l’exil, les cabarets et le trafic de hachich qui vient du Maroc.




    7



    4
      MahDjouba
      21 juin 2018 - 14 h 55 min

      @Ahmed
      Oui cher Ahmed,ils ont tout pris.Nous avons chassé le colonialisme français,pour nous retrouver entre les mains de ceux qui se sont appropriés notre indépendance.Les 19Marsiens ainsi que les sous-off algériens de l’armée française devenus comme par enchantement les maîtres de notre pays.L’indépendance a été acquise par la détermination de tout un peuple sans l’engagement duquel,nos vaillants moudjahidines (les vrais )morts au champ d’honneur n’auraient rien pu faire face à l’armada franco-otanienne.De plus ceux qui se sont appropries notre indépendance,nous ont livrés corps et âmes aux salafistes affidé des saoudiens eux-mèmes affidés des occidentalo-sionistes afin de nous priver de notre identité maghrébine, de notre manière de vivre ancestrale ,de faire obstacle à l’épanouissement et l’émancipation de notre Société par l’émergence d’une jeune élite dynamique guidée que par l’amour à la Mère Patrie.
      Quand je constate amèrement que des places entre autres comme Moretti,Club Des pins,
      Sidi Fredj qui étaient ouverts au public mème du temps de la colonisation et où j’ai passé (moi et toute la jeunesse algéroise et de l’Ouest d’Alger ..) dans les années 60,70 et 80 des étés merveilleux ont été transformés en blockhaus réservés à la nomenclatura et leur rejetons complexés qui d’ailleurs prèfèrent les plages de la rive nord de la méditerranée.Pour la Plèbe,le reste de la population,on leur a laissé des plages polluées ,surpeuplées livrées aux arnaqueurs.Chaque année on rassure les estivants du libre accés aux plages.Et chaque année,le pauvre peuple sans lequel ,il n’y aurait eu jamais d’indépendance,se fait dépouiller de pas moins de 1000da quotidiennement entre les frais de parking et la location forcée d’un parasol miteux.Le pauvre père de famille,incapable de débourser chaque jour un minimum de 1000Da,n’a d’autres choix que de garder ses enfants à la maison et les occuper par la fréquentation des écoles coraniques tenues par des salafistes qui causent des dégats consédérables dans le mental des enfants.Voilà où on en est.Les enfants de la Nomenclatura ont le choix de passer leur vacances aux club des pins loin de la plèbe ou dans les plages de Barcelone,quand à nos enfants,ils ont droit à la pollution physique des plages surpeuplés ou la pollution mentale des écoles coraniques qui ne sont autres que des endroits d’abrutissement et de lavage de cerveaux (qui rappellent ceux du communisme ) et de surcroix tolérés par le système représenté par le Ministre Aissa le lanceur de la poudre aux yeux .Est-ce exagéré si je dis que le peuple algérien fait face à de l’apartheid.




      2



      0
    A méditer
    20 juin 2018 - 11 h 52 min

    Ma fille a passé l’épreuve du BEM cette année et ce qu’elle a enduré pendant cette épreuve l’a déprimé à commencer par l’affichage (sous la pluie et très haut ) des noms des élèves et leur affectation écrit en petits caractères, plus d’un quart d’heure pour trouver son nom, puis comme elle était dans le 2eme bloc dernier étage dernière salle dernière table et comme une seule personne distribuer les sujets,elle a fini par recevoir son sujet 20minutes de retard par rapports aux autres, et ce n’est pas fini parce que une demi heure avant la fin de l’Épreuve le harcèlement moral de l’enseignante qui l’a surveillé a commencé  » toi tu vas rester là tout le monde est sortit, celui qui a étudié c’est durant l’année!!!, j’espère que tu ne me retiens pas pour rien!!! j’espère qu’au moins tu écris des choses justes!!!! , tu parais pas sure de toi les gens écrivent et sortent et toi tu penses!!!, Toi tu veux un 20 ou quoi ? et j’en passe… SACHANT QUE cette même prof qui a trouvé une élève entrain de copier non seulement elle ne lui a pas ôté le bout de papier sur lequel elle copiait mais pour comble d’histoire elle lui a dit » termines vite avant que le policier n’arrive !!!!.
    Comment peut on travailler et se concentrer dans un milieu pareil???
    alors l’après midi ,la dernière épreuve de la journée de 16h à 17h (sachant que c’est le ramadan)
    j’étais devant le portail la cloche à sonné à 16h25min j’ai exprimé ma désapprobation il se trouvait que j’avais tord parce qu’au fait ils ont décalé l’examen je ne sais pour quelle raison mais MME LA PROF a écrit sur le tableau 16H:00 alors qu’il était 16h:25′ et ce malgré le mécontentement des élèves (je pense que réussir à ôter 25’pour rentrer plus tôt en ramadan c’est déjà ça pour cette imbécile d’enseignante) ma fille m’ a dit heureusement qu’un policier est passé elle a vite effacer les deux zéro et remplacer par 25.

    le 18 et 19 de ce moi ci ma fille a passé le brevet français et croyez moi aucun petit incident si minime soit il n’a été signalé par ma fille
    à commencer par les sujets distribués sur les tables mais tournés sur le verso les élèves tournent au même moment le sujet à la sonnerie de la cloche personne n’est avantagé par rapport à l’autre.
    personne n’a le droit de sortir et perturber les autres avant la sonnerie de la cloche.
    l’heure c’est l’heure aucun retard aucun décalage.
    un repas payant pour ceux qui veulent déjeuner

    ma fille a réussi son BEM avec 17.76 mais elle n’est pas satisfaite et a beaucoup pleuré parce qu’elle n’a pas eu la chance d’avoir le temps alloué et le calme pour traiter mieux les sujets
    Wa Allahi el 3adhim j’ai écrit ceci chahada li ALLAH A bon entendeur




    20



    2
      MELLO
      21 juin 2018 - 13 h 00 min

      Inutile de jurer, vous avez décrit l’ambiance exacte de l’organisation d’un examen par ces arabisants incompétents. C’est vrai que l’affichage en langue arabe se fait avec des caractères tout petits ( la taille de la police – caractère – à été toujours petite ) , alors les élèves ou les parents d’élèves n’arrivent jamais a6 les déchiffrer. Moi, je vous dirais que cette école Algérienne bascule ,dangereusement, vers l’obscurantisme. Nos enfants subissent le calvaires le plus total dans cette Algérie qui se désagrège. Bon courage à votre fille.




      1



      0
    Ali
    20 juin 2018 - 11 h 39 min

    Et le marché du gaz et du pétrole qui fait nourrir notre pays, qu’est-il devenu pendant la coupure d’iternet car oui même si on n’a pas de bourse, il existe une place financiere comme le comex qui est connectée sans interruption aux web et qui collecte les données en temps réel de la toile. Qu’est-elle devenu cette place financière?
    Les perte pour l’économie du pays doivent se chiffrer en million et le bac ce n’est pas grand chose. Tout le monde a le bac aujourd’hui au point que dans certaine grande ecole on exige un concours d’entré car ce bac n’a plus aucune valeur. Couper le pays d’échange financier et des place boursière nationale et internationale est une erreur très grave.
    Je pense que cette pistonné n’a pas vraiement étudié en France. Elle n’a pas passé des examens. Au mieux elle a fait une these et la these c’est un travail individuel qui ne révèle pas si vous êtes bon ou pas. J’ai eu affaire à une telle personne pendant ma formation. On l’a chassé car elle ne sait mème pas établir un cours ou un sujet à la hauteur de ses collegues français. Ces gens là ne passent aucun examen en France et ils font des theses. Aidée par ci, par là elle finissent mais leur niveau est un fiasco si par hasard elles venait travailler en France avec de vrais diplomés qui ne sont pas passé par l’école de la triche, du piston.
    Je connais un groupe de maghrebins qui ont la liste des université ou on ne passe pas d’examens mais on cherche un prof de préférence de l’ex bloc soviétique et on s’arrange avec lui pour faire une thèse.




    4



    3
    yakhi yakhi
    20 juin 2018 - 9 h 43 min

    c’est comme si que ce « bac » était une compétition entre hackers de trés hauts niveau ….




    118



    3
    RezkideBelcourt
    20 juin 2018 - 7 h 08 min

    Et bien voila, si les futurs bacheliers trichent, c’est qu’ils sont allé à la bonne école, il maîtrisent l’art de la fraude, comme aux différentes élections, et devenir les futurs cadres de la nation.




    20



    61
    PREDATOR
    20 juin 2018 - 5 h 49 min

    je m’excuse H Feraoun n’a rien à voir la dedans, cette décision est prise par la ministre de l’éducation
    Et ne croyez pas que je défends Feraoun , je n’ai de sympathie ni pour l’une ni pour l’autre
    Je ne puis dire si cette décision est juste ou non, la triche est partout et n’épargne aucun secteur




    17



    16
    Anonyme
    20 juin 2018 - 4 h 18 min

    …Notre pays est de plus en plus géré par une bande incompétente qui s’est assise sur les lois et les droits constitutionnels des citoyens et des acteurs économiques




    17



    3
    QUOI DE PLUS NORMAL ?
    20 juin 2018 - 2 h 17 min

     » Interruption d’internet durant le bac : SLC dénonce l’amateurisme de Feraoun  »
    LOL , elle ne sait peut être pas qu’il ya des entreprises qui bossent et qui gagnent des millions par jour …
    peut être que dans quelques heures l’etat annoncera qu’elle se chargera de dédommager les entreprises touchées par le « professionnalisme » de melle ….




    10



    7
    008
    20 juin 2018 - 2 h 09 min

    Elle change de plus en plus, sur cette photo on dirait une voyante .




    15



    37
    L'inspecteur
    20 juin 2018 - 0 h 38 min

    Elle s’amuse la parachutée laissez la tranquille !

    Quand elle était étudiante en France avec une bourse a faire pâlir un professeur d’université chez nous elle était tout le temps (fourrée) avec des des étudiants Marocains, je propose aux Marocains de faire appelle a ses services pour éviter les fraudes chez eux !

    On imagine les pertes financières des sociétés a cause de ces coupures qui normalement devaient déposer plainte contre elle et son ministère mais comme elles savent qu’elle est protégée ils n’oseront pas au risque de se faire condamner pour diffamation ou quelque chose comme ça même avec des preuves.




    9



    8
    Asper
    20 juin 2018 - 0 h 36 min

    Paradoxe ! et dire qu’elle encourage les E-payements !




    12



    5
    Anonyme
    20 juin 2018 - 0 h 26 min

    Juste une question bête pourquoi les candidats au Bac ne déposent ils pas leur tlph et tablettes avant de rentrer en salle d examen et les récupèrent à la fin C est pas simple comme solution au lieu de nous couper du monde pendant une heure pendant cinq jours alors qu on est déjà à moitié enterrés vivant




    18



    3
    Anonyme
    20 juin 2018 - 0 h 18 min

    C’est quoi ce cinéma ?! Une table dans le coin de chaque salle suffit amplement ! mobiles et smartphones y sont déposés,et chaque élève récupère son bien après avoir rendu sa copie.
    J’ai supervisé des examens internationaux pendant des années sous l’égide du consulat britannique,
    et on a toujours procédé de cette manière, et JAMAIS on a connu des problèmes de triche.
    Ce qui se passe dans ce bled relève de l’aberration. Mettre à l’arrêt tout un pays,pour quelques minables tricheurs qu’on peut facilement surveiller. QUE FONT ALORS LES SURVEILLANTS pendant les séances d’examen ? Ils DORMENT !? Je suis franchement Scotchée! Des adolescents qui mènent en bateau le ministère de l’éducation et des télécommunications. Cela ressemble à une blague d’écolier.




    22



    2
    malik
    19 juin 2018 - 23 h 51 min

    on paie nos abonnements et on a des coupures chaque jour, qu’a t-elle réglé : sa tête fait peur ! roooohi leddar.
    zaâma elle a fait carrière de « prof » en quelques années et elle a le niveau de première !!!! qd papa est dans le bain, fifille le suit ! elle voit mal ! enlevez lui l internet ya bourabb. c est bon elle a assez bouffé de deniers et assuré ses arrière elle et sa consoeur de l’éducation, leur place est au primaire institutrices




    10



    7
      Yamina
      20 juin 2018 - 12 h 12 min

      Elle voit mal. Elle est complétement myope et cela depuis son jeune âge. Ces gens à qui on apporte le sujet la veille chez eux avec le sujet fait veulent se blanchir et laver plus blanc que blanc en jouant les incorruptibles. Elle ressemble à une sorcière sur cette photo. Quand papa est là on a tous les examens et une bourse à faire palir de jalousie un prof de fac. On se fait aider par ses copain et on ne passe aucun examen à l’etranger juste une redaction d’une these car à l’etranger papa ne peut pas pistonner sa fille et lui faire faire son travail ou lui ramener le sujet à la maison corrigé.




      3



      4
    Lestat
    19 juin 2018 - 23 h 41 min

    Un sentiment bizarre m’envahit, je ne sais pas si je dois partir en sanglots ou m’esclaffer , chaque jour que dieu fait confirme que nous sommes voués a l’extinction comme peuple et nation.
    Que dieu ait pitié de nous!!!!




    16



    22
    Mme CH
    19 juin 2018 - 23 h 41 min

    Sur ce coup là, ce n’est pas Feraoun qu’il faut blâmer mais la ministresse de l’éducation qui en a fait la demande…Il ne faut pas se tromper de cible….!! L’ex directrice du Crasc, le nid des…….n’a pas encore trouvé le moyen d’éviter la triche et la fuite des sujets,….et elle nous parle du « cadrage stratégique » des opérations à entreprendre jusqu’en 2030….des mots éblouissants….!!?????????????? Les vers sont dans le fruit…!

    Bon courage à nos élèves et apprenez à ne pas tricher…je sais que ce n’est pas complètement de votre faute, mais donnez une leçon aux adultes et aux responsables du fiasco monumental…!




    7



    10
    Nasser
    19 juin 2018 - 23 h 35 min

    BRAVO la ministre! Ne pas céder!
    S’ils sont à ce point troublés par sa décision (qui ne concerne que quelques heures d’ailleurs et non totale) c’est que les milieux hostiles ont vu leurs projets de nuire au pays, par le BAC, anéantis!




    17



    16
      Moh
      20 juin 2018 - 11 h 46 min

      On n’interrompe pas le réseau pour le bac. Le bac, c’est rien. Aujourd’hui presque tout le monde l’a. Notre pays depend des places boursiere gaz et pétrole sans compter les autres secteurs. Couper tout un pays d’internet est une erreur lourde. Elle et sa copine de l’enseignement devraient être limogées.




      2



      3
    Nasser
    19 juin 2018 - 23 h 17 min

    Même avec le système de brouillage ils seront CONTRE!
    Vous n’avez pas compris que les pontes et les riches veulent permettre à leurs enfants de frauder?




    15



    8
      Sami
      25 juin 2018 - 7 h 14 min

      Bravo. Bien dit, cela dit il y a quelqu chose qui m’intrigue ; cest le nombre de pousse en bas (le vote sur commentaires), jai l’impression que ce sont des gents du ministère qui le font lol




      0



      0
    Moh
    19 juin 2018 - 22 h 57 min

    Couper internet pour éviter le copiage. Que c’est aberrant. Quel rapport avec le bac? Pourquoi en France, on ne coupe pas internet pendant les examens du bac? Madame Feraoun. Il est temps de quitter cette place et laisser un vrai ingénieur l’occuper. Couper internet, c’est mettre tout une économie à genoux, dusse cette panne durer 20 mn ou 1 heure. C’est de l’amateurisme, de la gestion au sparadrap. Et c’est quoi le bac? Ces jeunes là qui veulent accéder à l’université, mille obstacles les attendent avant qu’ils arrivent à décrocher une diplôme supérieur. Pourquoi êtes vous jaloux de ces jeunes? Je n’ai vu ça qu’en Algérie. Madame, en faisant cela, vous avez montré vos origines. Ils n’y a que des gens de même origine que vous qui peuvent réagir comme ça.




    14



    9
    Anonyme
    19 juin 2018 - 22 h 46 min

    Pourtant il suffisait de placer des systèmes de brouillage au niveau de chaque centre d’examen.




    22



    4
    Anonyme
    19 juin 2018 - 22 h 33 min

    Quand je vous dit il faut qu elle démissionne,je sais de quoi je parle. Elle pourrait exercer comme institutrice dans une école primaire. Elle n a ni l expérience ni le charisme ni les compétences ni la vision pour diriger ce secteur. Si il y a fraude au bac ..ceci devient l affaire du secteur éducation pas telecom… pourquoi arrêter internet. Je suis d accord avec cette lettre à 100% car ceci constitue breach of contract vue suspension de service ..amateurisme vous dites ..moi je dis c l ignorance , l incompétence etc… démissionne démissionne.. pourquoi ne pas interdire les téléphone..iPad..iphone etc pendant les examens..combien de fraudeur y a t il pendant les examens..pouvez vous justifier l utilisation brutal de mesure qui font mal à tout le monde mais aussi l image de notre pays..bande d incompétent..démissionne




    15



    8
    MELLO
    19 juin 2018 - 22 h 19 min

    Voilà une intervention à la hauteur d’un grand manager. En effet la coupure totale d’internet relève d’un amateurisme primaire ,règle propre à une ministre et sa collègue de l’éducation nationale qui ne maîtrisent rien de leur domaine respectif. Le contrat du fournisseur d’accès est très clair et si coupure il y a , c’est une non conformité et un non respect des clauses. Le BAC étant un examen national, il suffisait de trier et choisir chaque membre de la banque des sujets pour qu il n y ait aucune fuite des sujets. Pourquoi durant le BAC , les pays étrangers ne coupent pas internet ? La réponse ,on l’attend de la part de ces deux femmes ministres.




    18



    15
      Ippo93
      19 juin 2018 - 23 h 39 min

      Commentaire d’hypocrites, on a touts la réponse, parce qu’il y a trop de risque de corruption. Concernant les autres pays, il y a souvent des fuites, quel pays, la france sur le forum jeux vidéo.com.
      J’ai de la peine pour vous




      7



      7
        MELLO
        21 juin 2018 - 14 h 56 min

        Hypocrite ? La vérité est difficile à accepter, mais le fait est là, on ne peut pas cacher le soleil avec un tamis. Vous savez que la suspension d’internet à engendré des retards au niveau de l’aéroport.




        0



        0
      Nasser
      19 juin 2018 - 23 h 58 min

      « Coupure totale »….Tu vois que tu fais dans la propagande et le mensonge!…..
      Il est bien précisé « l’internet suspendu pendant la première heure de chaque épreuve »……
      La ministre a bien raison (les 02 d’ailleurs) qui donnent du fil à retordre à ceux qui veulent du « bien » à l’Algérie.




      14



      12
      Anonyme
      20 juin 2018 - 12 h 06 min

      @Mello
      Laisse tomber. C’est l’un de leur pion ou leur courtisans. Ils ont toujours eu tout sans vraiment briller. Aucun pays au monde n’a coupé internet pendant un bac. Tout le monde a le bac aujourd’hui. Ce n’est même pas un diplôme qui permet d’acceder à un emploi. La vrai épreuve c’est après le bac. Tous ces examens que l’on passe au moins 6 à 10 par an. On peut tricher une fois, voir deux ou trois fois mais on ne peut pas tricher tout le temps pendant toute l’année et à chaque épreuve pendant au moins 3 à 5 an pour les examens superieur. Tout le monde a le bac. L’economie du pays ne depend pas des bacheliers mais de personnes qui n’ont pas été pistonnées et qui ont fait tout leur cursus avec un effort ininterrompu. Ah les pistonnés, c’est toujours les mêmes. Dans ma promotion, le fils d’un grand ponté du pouvoir a pu avoir le sujet du bac et la solution un journée avant. Et même avec le sujet, il a eu son bac sans mention.




      3



      2
    Jamila
    19 juin 2018 - 22 h 03 min

    Vraiment cette femme qui sert de ministre de les télécom est une calamité. Sans internet, on ne peut rien faire. Pour ma part, je prépare mes cours, mes courses, calcule tout avec internet. Internet est devenu aujourd’hui plus important que l’école. C’est une école en soi. Avec internet, les élèves revissent, vérifient leur solution, préparent leur aide mémoire, organisent leur apprentissage. C’est quoi cette calamité. Madame Feraoun, on dirait que vous appartenez à un autre siècle et que la technologie est un mot que vous ne connaissez pas. C’est honteux. Il est temps que vous laissiez cette place à un vrai ingenieur en réseau télécom. Votre place est ailleurs que dans des responsabilités.




    16



    8
    Anonyme
    19 juin 2018 - 21 h 52 min

    Quand un régime pourris jusqu’à l’os traficote les élections utilise toutes sorte de tricherie pour se maintenir au pouvoir encore et encore, et bien il ne faudrait pas s’étonner de voir la jeunesse algérienne ne rien respecter ! En Algérie lorsque quelqu’un est pris la main dans le sac il réplique toujours et à juste titre,  » et tout les autres, les puissants qui ne respecte aucune morale et encore moins la loi ! eux ils trichent matin midi et soir et tout le monde les voit pourtant ils sont intouchable ! « 




    16



    6
    Anonyme
    19 juin 2018 - 21 h 42 min

    Chaque jour que Dieu fait nous régressons de plus en plus dans tous les domaines .En l’an 2030 on retournera à l’age de pierre .




    21



    22
    Anonyme
    19 juin 2018 - 21 h 39 min

    Chaque jour que Dieu fait on régresse de plus en plus dans tous les domaines.En l’an 2030 on retournera à l’age de pierre .




    14



    22
      Anonyme
      19 juin 2018 - 22 h 02 min

      Exactement, la régression sans limites




      15



      11
        anonyme 2
        20 juin 2018 - 2 h 43 min

        l’age de pierre, est une limite.




        9



        11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.