Civilisation occidentale ou syphilisation capitaliste ?

civilisations occident orient
George W. Bush mena une guerre dévastatrice contre l'Irak. D. R.

Par Mesloub Khider – «Notre civilisation tant vanté est née dans le sang, est imbibée de sang.» (Jack London)

D’aucuns s’accordent pour affirmer la supériorité de la civilisation occidentale. La civilisation occidentale domine le monde. Cette civilisation occidentale serait la descendante directe des civilisations grecque, romaine, chrétienne. Doit-on valider et cautionner de telles assertions ?

Est-il vrai que la civilisation occidentale domine le monde ? Rien de plus fallacieux. En effet, le concept de civilisation occidentale est inapproprié et incorrect pour qualifier la culture dominante actuelle, le mode de penser universel contemporain. Cette notion de civilisation occidentale est purement idéologique. S’il y a bien une civilisation qui domine le monde, c’est bien le capitalisme. Et pour rectifier et préciser la notion, il faudrait plutôt parler de système économique et social, et non de civilisation.

L’essence du capitalisme est de produire de la plus-value (profit) et non de produire de la culture. Sa «civilisation» s’ingénie à accumuler du capital, et non à capitaliser les ingénieuses valeurs humaines. De transformer la société en marché mû uniquement par des rapports marchands, et non à rassembler les hommes dans une communauté universelle animée exclusivement par des rapports authentiquement humains.

C’est une classe sociale et non une culture qui domine le monde contemporain. Et le mode de vie capitaliste est fondé sur la propriété privée des capitaux et des investissements de ceux-ci, et non sur une morale et des valeurs spirituelles. Sa culture est dominée par la vénalité et la consommation pathologique.

En outre, le capitalisme lui-même n’a rien de spécifiquement occidental. De nos jours, il est apatride, cosmopolite. Les Chinois, bien avant l’Europe, ont impulsé le mouvement du capitalisme, mais il a été tué dans l’œuf par les seigneurs chinois.

De même, le capitalisme n’est pas l’enfant du christianisme.

C’est un enfant, certes, conçu dans les entrailles géographiques chrétiennes, mais fécondé dans le dos de la chrétienté, contre sa volonté stérile, arraché du ventre féodal européen au forceps.

En réalité, le capitalisme est l’enfant de la bourgeoisie. Il est né dans les manufactures productives des villes florissantes de l’Europe, fécondées par de virils hommes, parents d’une nouvelle génération d’entrepreneurs résolus à révolutionner le monde (ne pas oublier que la bourgeoisie fut révolutionnaire pendant longtemps à une certaine époque).

Donc, le capitalisme n’a pas été conçu par la chrétienté dominée des siècles durant par des eunuques incapables d’engendrer la moindre création matérielle humaine, hormis ces fantasmagoriques ruminations pathologiques religieuses célestes.

D’ailleurs, le célibat du christianisme lui interdisait d’épouser l’esprit de création, le privant ainsi d’enfanter la moindre civilisation matérielle et culturelle humaine. Le christianisme, ennemi de la raison, a tout juste été capable de bâtir une parasitaire institution ecclésiastique chargée scolastiquement d’épiloguer sur le sexe des anges au ciel et de s’adonner au sexe avec les petits anges sur terre. Le capitalisme n’est donc pas né au sein de l’Eglise, occupée à s’agenouiller devant le Saint-Esprit dans les miteuses églises, mais dans les «laboratoires scientifiques» de la société bourgeoise émergente.

Au reste, il n’existe pas «une civilisation» occidentale, ni une civilisation asiatique, ni une civilisation africaine. Tout comme il n’existe pas de civilisation musulmane ou chrétienne. Il y a des cultures. Elles sont diverses et variées.

En réalité, le concept de civilisation, et particulièrement sa variante raciste, «supériorité de la civilisation occidentale», a surtout servi à justifier et légitimer toutes les entreprises d’esclavage et du colonialisme à l’époque de l’accumulation primitive et d’ascension du capitalisme. Cette prétendue supériorité a alors consisté essentiellement en la suppression des autres civilisations. En vérité, l’Occident chrétien n’est pas responsable des entreprises meurtrières du capitalisme naissant. Le capitalisme sanguinaire (c’est un pléonasme) a fini aussi par anéantir le christianisme. Si on doit parler de supériorité, c’est du système capitaliste en tant que mode de production. En effet, au plan purement économique, le capitalisme fut largement supérieur à tous les autres modes de production antérieurs. Et le capitalisme n’est, à plus forte raison de nos jours, ni occidental, ni américain, ni asiatique. Mais mondial.

En revanche, d’un point de vue strictement historique, l’Europe, et non pas de manière abstraite l’Occident, a vécu constamment sur le pied de guerre. En effet, si l’Europe a démontré sa grande supériorité, c’est en matière de massacres intra-européens et extra-européens. Par ses fratricides guerres entreprises sur son sol chrétien, comme par ses massacres coloniaux, esclavagistes, impérialistes, opérés dans les autres continents. Sans oublier ses deux boucheries mondiales de 14/18 et de 39/45 exécutées en plein siècle de la démocratie (bourgeoise).

Pour rétablir la vérité, ainsi, ce n’est pas l’entité conceptuelle «civilisation occidentale» qui aura brillé par le génocide des Indiens d’Amérique, la torture et l’exploitation des esclaves africains, par le pillage de leurs continents, le torpillage de leurs cultures, mais le système capitaliste européen.

D’ailleurs, que recouvre la notion de «civilisation» ? Effectivement, on encense souvent certaines civilisations. On s’émerveille pour leurs grandes réalisations. Mais on oublie que la majorité de ces «civilisations» furent dominées par de sanguinaires dictatures, comme celles des pharaons, des empereurs de Chine, des rois de Sumer, pour ne citer que les plus célèbres. En effet, ces potentats n’hésitaient pas à assassiner toute leur cour pour affermir leur pouvoir ou emporter la cour avec eux dans leurs tombes ou sarcophages après la mort. Ni à décimer leur population par des travaux exténuants sur les champs ou sur les chantiers de construction pour bâtir des palais royaux ou des pyramides.

De nos jours, le culte de ces civilisations meurtrières a pour dessein de conditionner les peuples contemporains de chaque pays à développer leur fibre patriotique, et donc à nourrir la fierté de la grandeur de leurs oppresseurs actuels. Ce type de fierté patriotique civilisationnelle constitue un ferment idéal pour le racisme, la xénophobie, le fascisme, la guerre. On prêche l’amour de «sa» civilisation pour mieux rejeter les autres civilisations.

On prétend que «les musulmans» représentent une autre civilisation, «les Chinois» une autre civilisation, les Occidentaux une autre civilisation. Par ces discours réactionnaires, outre le sentiment de supériorité, le but est de distiller une mentalité de la peur, une atmosphère sécuritaire : «Défendons-nous contre eux, protégeons-nous contre eux, armons-nous contre eux.»

En vérité, les classes dirigeantes de tous les pays se moquent royalement des concepts de civilisation, elles ne connaissent que l’accumulation de capital, la civilisation du profit. Elles servent ce genre de thèses de «civilisation» à leurs peuples dominés et exploités respectifs pour mieux les détourner de leurs intérêts authentiques de classe.

Dans cette optique, depuis plusieurs années, au nom de ce concept de civilisation, on prétend que les guerres actuelles opposent les Occidentaux et les Orientaux, la civilisation occidentale et la civilisation «orientale».

En effet, Georges Bush, dans ses guerres impérialistes contre l’Orient, n’a pas hésité à user du vocable «guerre des civilisations», comme si la civilisation capitaliste était menacée par des religieux musulmans. Perspective absurde. En effet, personne n’ignore les accointances entre le capitalisme et l’islam, la convergence d’intérêts entre l’impérialisme et les Etats musulmans.

C’est au nom de la défense de la «civilisation occidentale» qu’ont été menées les guerres contre l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, en détruisant au passage les lieux de naissance de la civilisation néolithique. Bien évidemment, toutes ces guerres ont revêtu un caractère impérialiste. Quand les Etats-Unis et ses alliés font la guerre en Orient, c’est surtout pour soutenir leurs alliés orientaux musulmans. Nulle guerre de civilisation.

Il ne faut jamais perdre de vue que les plus fidèles alliés des puissances capitalistes occidentales sont les régimes arabes et musulmans du monde entier : le régime saoudien et ses satellites des Emirats arabes, sans oublier les dictateurs musulmans de l’Indonésie, du Pakistan, de la Turquie, du Maroc.

Et personne n’ignore qu’Al-Qaïda est l’œuvre du Pentagone et de la CIA. En effet, Al-Qaïda a prospéré grâce à l’aide militaire, financière et logistique des Etats-Unis, mais aussi des Etats pakistanais et saoudien. Sans oublier le dernier avorton, le si bien nommé Daesh.

Drôle de «guerre de civilisations» dirigée par de fidèles partenaires et alliés capitalistes occidentaux et orientaux.

Dans ces guerres réellement impérialistes, les terroristes eux-mêmes n’hésitent pas à reprendre à l’envers cette propagande de «conflits de civilisations» par leurs proclamations d’être les défenseurs de la «civilisation islamique» contre la «civilisation occidentale». Ces alliés de l’impérialisme, par leurs phraséologies islamistes, cautionnent et avalisent cette propagande, réduisant les guerres impérialistes actuelles à des conflits confessionnels entre musulmans et «Occidentaux».

En ces temps belliqueux génocidaires au sein de la pacotille civilisation capitaliste, le vocable civilisation est très en vogue. Chaque pays en guerre proclame batailler au nom de la défense de sa «civilisation».

L’Etat d’Israël fait ses guerres pour défendre la «civilisation des Hébreux». Le dirigeant de l’Inde, le raciste Modi, lui, gouverne au nom de la «civilisation hindoue».Le dictateur Poutine mène sa politique guerrière au nom de la «civilisation orthodoxe slave». Et certains comme Bush, Sarkozy, Morano et Valls proclament venue l’ère de la «guerre des civilisations».

Décidément, ce sont les moins civilisés de la terre, les plus criminels de l’humanité, les plus ignobles, qui se drapent de cette notion de civilisation.

En réalité, l’Histoire n’a pas été émaillée de «guerre des civilisations», mais constamment jalonnée de guerres de classes, de lutte des classes.

Et si beaucoup de guerres meurtrières il y eut, c’est sur le continent européen.

En effet, les plus grandes guerres de l’Histoire ont eu lieu entre puissances dites «occidentales», et particulièrement entre puissances européennes.

En ce qui concerne la France, elle a été davantage en conflit avec l’Espagne, l’Angleterre ou l’Allemagne qu’avec l’Orient, le Moyen-Orient ou l’Asie.

Aujourd’hui, aucun Etat, impérialiste ou non, ne défend des valeurs civilisationnelles, valeurs inexistantes dans le monde capitaliste, qui ne connaît qu’une seule valeur : la valeur d’échange, la valeur marchande.

En revanche, de manière générale, et c’est un truisme de dire cela : toutes les guerres ont été déclenchées par les classes dirigeantes exploiteuses. Qui ont freiné l’évolution de la société, de l’humanité.

Ce sont des classes dirigeantes chinoises qui ont écrasé durant des siècles l’économie de la Chine, transformant ce pays riche en cimetière, compromettant l’éclosion d’une économie chinoise plus développée (pour preuve : paradoxalement, pour un pays doté d’une civilisation millénaire, il aura fallu attendre les années 1980 pour que la Chine entre économiquement dans l’histoire).

Ce sont les classes dirigeantes européennes qui ont plongé régulièrement leurs pays respectifs dans les guerres, faisant reculer à plusieurs reprises leur «civilisation».

Ce sont les classes dirigeantes indo-pakistanaises qui ont transformé l’indépendance de leurs pays en grand bain de sang, faisant reculer la «civilisation» humaine.

Ce sont les classes dirigeantes américaines qui ont transformé ces dernières années la planète en en champs de guerres permanentes pour le grand profit de leurs industries de l’armement et du pétrole, parfois au nom de la «civilisation occidentale», comme le proclamait George Bush.

Non, le monde n’est pas un vaste terrain de guerre entre plusieurs civilisations. Il est le siège de luttes entre des classes. Et c’est pour atténuer et détourner ces luttes de classes que les classes dirigeantes entretiennent un climat de guerre permanent.

Le capitalisme est mondial, pareillement pour le prolétariat.

Avec l’entrée du capitalisme en décadence, les classes dirigeantes tentent de détourner les colères populaires vers la haine entre les peuples (prétendument de civilisations différentes).

Il ne faut pas se laisser duper par ces discours haineux.

Toute la civilisation humaine est menacée d’anéantissement si nous ne nous débarrassons pas de cette syphilisation capitaliste, vecteur de guerres, véritable destructrice de civilisations.

En fait, c’est la crise du capitalisme qui suscite les guerres actuelles, et non la prétendue résurgence d’antagonismes civilisationnels.

«Guerre de civilisations», «Occident contre Orient», les hommes politiques français, américains, auteurs, rivalisent d’imagination pour propager ces funestes théories.

Voici quelques savoureuses citations de ces propagateurs de haine :

Samuel Huntington, Le choc des civilisations :

«Le monde d’après la guerre froide comporte sept ou huit grandes civilisations. Les affinités et les différences culturelles déterminent les intérêts, les antagonismes et les associations entre Etats. Les pays les plus importants dans le monde sont surtout issus de civilisations différentes. Les conflits locaux qui ont le plus de chance de provoquer des guerres élargies ont lieu entre groupes et Etats issus de différentes civilisations. La forme fondamentale que prend le développement économique et politique diffère dans chaque civilisation. Les problèmes internationaux les plus importants tiennent aux différences entre civilisations. L’Occident n’est plus désormais le seul à être puissant… Une civilisation est le mode le plus élevé de regroupement et le niveau le plus haut d’identité culturelle dont les humains ont besoin pour se distinguer des autres espèces. Elle se définit à la fois par des éléments objectifs, comme la langue, l’histoire, la religion, les coutumes, les institutions, et par des éléments subjectifs d’auto-identification.»

Bush, justifiant le lancement de la guerre d’Afghanistan par les attentats du World Trade Center : «C’est le combat de la civilisation. C’est le combat de tous ceux qui croient au progrès et au pluralisme, à la tolérance et à la liberté… Le monde civilisé se range aux côtés de l’Amérique.»

Nicolas Sarkozy : «Il s’agit d’une guerre déclarée à la civilisation. La civilisation a une responsabilité de se défendre. C’est ce que nous sommes décidés à faire.»

«Cessons de noircir le passé. L’Occident longtemps pécha par arrogance et par ignorance. Beaucoup de crimes et d’injustices furent commis. Mais la plupart de ceux qui partirent vers le Sud n’étaient ni des monstres ni des exploiteurs. Beaucoup mirent leur énergie à construire des routes, des ponts, des écoles, des hôpitaux. Beaucoup s’épuisèrent à cultiver un bout de terre ingrat que nul avant eux n’avait cultivé. Beaucoup ne partirent que pour soigner, pour enseigner. On peut désapprouver la colonisation avec les valeurs qui sont les nôtres aujourd’hui. Mais on doit respecter les hommes et les femmes de bonne volonté qui ont pensé de bonne foi œuvrer utilement pour un idéal de civilisation auquel ils croyaient.»

Manuel Valls : «Nous ne pouvons pas perdre la guerre de civilisation contre le terrorisme.»

«Qu’est-ce que la civilisation ? C’est l’argent mis à la portée de ceux qui en possèdent.» (Georges Darien)

M. K.

Comment (7)

    Mme CH
    23 juin 2018 - 0 h 44 min

    Je voulais dire que lorsqu’une thèse est mauvaise, je dirais même catastrophique pour l’humanité, rien ne dit que son anti-thèse est meilleure, surtout lorsqu’on sait qu’elles émanent toutes les deux de la même source: la pieuvre du mal sioniste franc-maçon…!!!
    Le communisme, le capitalisme et le sionisme, pour ne citer que ces trois idiot…logies sont comme la médaille et son revers puisqu’elles ont été concoctées par les juifs pour dominer le monde d’une manière ou d’une autre…!!

    D’ailleurs l’anti-thèse “gauchiste et progressiste” a prouvé aussi son échec sur les plan politico-économique et moral..! voyez ce qui se passe autour de nous, qu’est ce qu’il reste de cette soi-disant gauche progressiste, à part les mariages contre nature, l’avortement, le mot « universel » et la tendance techno-progressiste du transhumanisme en cours..où allons- nous..? Pôvre Minus..!

    Disons que je me méfie un peu des thèses des Minus Créatus qui sont en train de mener le monde vers le bord du précipice..!! Et si vous avez remarqué elles se terminent toujours par “isme”…!!!! Autrement dit, et comme disait ma grand mère Allah yarhamha: “Ma Tachkour 3azza 3la Bent M’Barek..”…!!

    Parlant des génocides de couleur rouge, les Khmers rouges sous l’emprise de Pol Pot, ont assassiné 1.200.000 musulmans, ne se sont- ils pas trompés d’ennemis?
    Staline a ordonné la mort de 15 à 20 millions de personnes, de même que la famine provoquée volontairement en Ukraine et qui a fait entre 6 et 8 millions de victimes choisies par Staline, et le même sort fut réservé aux Tchétchènes, Ingouches ou Kazakhs…!
    Trotsky fut le père de l’armée rouge et il fut à sa tête lors des premières purges et répressions sanglantes sous Lénine.
    Sous le règne de Mao; 20 millions de ses concitoyens, ont été tués et persécutés.
    Et ces arméniens pourquoi, il ne sont pas inquiétés pour “le massacre de Khodjaly” en 1992, où près de 1000 civils sans arme et des soldats hors de combat sans défense ont été exécutés près de la frontière de l’Azerbaïdjan…!!

    Certains auteurs comme Itsvan Bakony dans son livre « Impérialisme, judaïsme et communisme : Les trois forces qui dominent le monde » et Jean Boyer dans «Les pires ennemis de nos peuples » nous révèlent la judaïté de ce révolutionnaire aux idées maçonniques qui servirent de base aux fondements de la morale laïque et républicaine de 1789 à nos jours.
    “Ils expliquent également la soif de vengeance des israélites, leur rage de destruction qui a fait couler des torrents de sang lors de toutes les révolutions juives, depuis celles des Albigeois et des Hussites au Moyen Âge jusqu’à celle des anabaptistes de Thomas Münzer au seizième siècle, sans oublier la Révolution dite française de la fin du dix-huitième siècle, au cours de laquelle le Juif Maximilien Robespierre et d’autres, véritables déments paranoïaques, répandirent des torrents de sang gentil bien au-delà de ce qui suffisait à assurer le triomphe de leur révolution. » (Chapitre 7, « Impérialisme, judaïsme et communisme : Les trois forces qui dominent le monde (1982), Itsvan Bakony, Ed. Saint-Rémi).
    “En réalité, les Juifs clandestins comme Robespierre, descendant de juifs allemands, Rubinstein, qui avaient changé leur nom des siècles auparavant contre celui d’apparence très française de Robespierre, considéraient la révolution destinée à transformer la monarchie absolue en monarchie constitutionnelle et démocratique, comme seulement une transition, capable d’attirer au mouvement des millions de « sots utiles » et de compagnons de voyage. Ce que le Judaïsme clandestin désirait était renverser toute espèce de monarchie et établir la République, complètement dominée par les pouvoirs secrets juifs et détruire totalement l’Ancien Régime. » (« Les pires ennemis de nos peuples » (1979), p. 85, Jean Boyer, Ed. Libertad)…..!!! Eh bien, quand on voit qui gouverne le monde maintenant on comprend bien le scénario…!!!

    NB: Robespierre n’est autre que la francisation du nom de famille ashkénaze allemand de ses ancêtres : Rubinstein (Rubin = Robe / Stein = Pierre)……..”Il est quelque peu étonnant de constater que les articles encyclopédiques sur sa personne occultent totalement son origine ethnique, ce qui en dit long sur la semi-désinformation qui occupe la champ d’activité des biographes officiels sur les personnages historiques qui ont contribué à l’élaboration progressive de cet effroyable monde nouveau….”….!!!

    Je voudrais bien vous dire le contraire, mais Malheureusement, “nous sommes les moutons de Panurge”, c’est dur mais c’est comme ça…!!! Au mieux les dindons de la farce…et pourquoi pas la farce des dindons…!!! Puffffffffffff…!!! Pôvre de nous les 9awm Toubbe3…!!!




    1



    4
      Mohamed
      23 juin 2018 - 11 h 03 min

      Salam aleikoum,

      Je vous le concède, gauche et droite sont nos ennemis, tout n’est que littérature enrobée d’un roman pour plaire à la masse inconsciente pour nous faire accepter le suppo en douceur.




      22



      3
    Mohamed
    22 juin 2018 - 18 h 37 min

    Salam aleikoum,

    Normalement la différence des civilisations doit être une bénédiction, pourquoi ? Car de la différence des opinions jaillira la lumière, donc chacun essaiera sur le plan technologique, médicale, engineering, managériale de faire cette différence positive et pousser les autres vers le haut et à faire mieux.
    Mais comme c’est mercantile, domination, politique, argent, pouvoir, alors cette différence de civilisation n’engendrera que guerre, destruction et malheur. Alors nous ne pourrons pas appeler telle est une civilisation qui ne se construit pas sur la science, la culture et le spirituel.
    Et n’appelez pas « JUNKY FOOD » de la haute gastronomie, n’appelez pas « Culture Hamburger » de la culture qui éveille les consciences.




    4



    1
    Anonyme
    22 juin 2018 - 14 h 02 min

    Bonjour tout le monde et saha aidkoum.
    Alkhider mon frere , bien que nous soyons a peu pres du meme patelin, je vais essayer de deconstruire ton article , d’ou transperce de l’enervement mais aussi de bonnes choses.
    Je me baserai sur quelques definitions:
    La civilisation se definit ainsi : The process by which a society or place reaches an advanced stage of social development and organisation.
    La civilisation : c’est le processus par lequel une societe ou une place atteint un niveau avance de developpement social et d’organisation.
    D’apres cette definition , l’occident, actuellemment a atteint ce stade et l’asie et en bonne voie por y arriver aussi.
    Nul ne peut nier cela, surtout toi alkhider.
    Capitalisme : C’est un systeme economique base sur la propriete privee des moyens de production et structure pour maximiser les profits. Tu l’a maintes fois souligne, ce systeme est mu par le profit. Mais qui n’est pas mu par le profit ?
    l’etre humain par nature est egoiste. Il veut s’ameliorer et cherche son profit a moins qu’il ne connaisse pas ses interets.
    Si des montagnards qui vivent a l’interieur du pays sont venus dans les grandes villes pour s’installer au siecle dernier , c’est par profit. Ils veulent offrir l’education a leurs enfants , des soins medicaux, des etudes .. et enfin du travail. Ces gens la alkhider cherchent leur profit. Si des gens sont installes en Europe ou ailleurs, ils cherchent leur profit. Ils peuvent trouver du travail, fuir des conflits, ecrire ….C’est dans les genes des humains : s’ameliorer.
    En ce qui concerne la Chine, elle n’est pas entree dans l’Histoire en 1980, c’etait une puissance a travers l’Histoire. L’empire du milieu , etait une puissance economique et demographique du 8eme au 12eme siecle. En ce moment la, l’empire exportait massivement porcelaine et soie. Les inventions chinoises etaient inombrables : La poudre, le papier, la brouette, la charrue….
    En 1800. la Chine et l’Angleterre ont atteint un niveau de developpement comparable mais les anglais propulses par la revolution industrielle ont depasse les Chinois. En 1793, l’empereur qian-Long , recevant un emissaire anglais pour la signature d’un accord commercial lui aurait declare: La Chine n’accorde aucun interet a ton petit pays…
    En 1979, Deng Xiapping declara a un journaliste : Qu’importe que le chat soit noir ou gris pourvu qu’il attrape des souris. Le visionnaire de la Chine moderne a vu juste. De pays ou les gens n’avaient pas de bol de riz a manger, ils sont devenus une puissance mondiale ou chaque annee pres de 13 millions de Chinois sortent de la pauvrete depuis 2012. Ils envahissent le monde sans tirer un coup de feu. Ils sont braves et meritent respect. Ils ont meme dementi Marx et Engels qui disaient qu’il n y a pas de developpement economique sans developpement politique . Maintenant on sait que ce postulat en sciences economique est faux.
    Les appellations importent peu : Capitalisme, socialisme liberalisme…. je m’en contre-fous. Ce qu’il faut c’est de batir le developpement comme l’ont fait la Coree du Sud, La Chine, Singapour…..
    C’est pour cela que je pense qu’on doit beaucoup s’inspirer de la Chine. Une dicature « juste » et une floraison economique. Le reste Alkhider est du Charabia. Tous les empires ou civilsations a travers l’histoire se sont construits avec du sang et des larmes et se sont desagreges de la meme façon. Les Ricains sont les derniers en date. Ils n’ont rien invente en matiere de brutalite. Ils ont perpetue la tradition.
    Pour ce qui est des classes sociales. elles ont disparu. Tu as vu en France beaucoup de solidarite des medecins , des enseignants, de cafetiers se solidariser avec les cheminots ou Air France , deficitaires et budgetivores alors que la france a plus de
    2000 milliards d’euros de dettes? Les classes sociales ont disparu Alkhider agma , comme le marxisme d’ailleurs. Le communisme ne vaut pas mieux que le capitalisme : Il a fait pres de 100 millions de morts. Je dis ça pour avoir vecu longtemps dans un pays de l’Europe de l’Est. J’ai vu l’egalite dans la pauvrete Alkhidher mon frere.

    Conclusion : J;ai deconstruit ton article cher voisin (lol), mais on continuera le dialogue un de ces jours aux environs du village ath vrahem inchallah. Chacun a le droit d’avoir son opinion, c’est ce qui est le plus beau dans la debats.

    Ipisitou, comme dirait Abou Langi.

    Nasser Chali, Toronto
    Au fait Alkhider, Achete mon livre : l’Apatride, disponible en france chez les libraires ou sur Internet.




    1



    2
    Anonyme
    22 juin 2018 - 4 h 17 min

    PS : depuis quand Le grand Président Vladimir Poutine est un dictateur….
    Pour les soi-disant démocraties occidentales européennes ils représentent une menace c’est une évidence d’où cette Russie bashing dans les meRdias en soumis SION.




    16



    6
    Anonyme
    22 juin 2018 - 4 h 08 min

    Guerre de civilisation : concept sioniste.
    OLIGARCHIE SIONISTE.
    Ce qui explique que les Bush Sarkozy Valls et cie parlent de conflit de civilisation….
    Tous des agents du sionisme.
    Ce qui me rappelle un article avec une excellente caricature sur al manar : le globe du monde avec une araignée dont le corps entoure le monde la tête de l’araignée un squelette (=mort) avec un chapeau doté d’un bandeau jaune où est inscrit Wall Street elle tient une faux où est inscrit spéculation en titre de la caricature Oligarchie sioniste entre les 2 termes le drapeau israélien avec au centre de l’étoile de David une tête de mort.
    Voilà qui illustre parfaitement votre article.
    Je ne peux pas vous joindre la caricature mais elle a déjà fait le tour du monde.




    7



    7
    Mme CH
    22 juin 2018 - 1 h 43 min

    Hé bien, pour une fois, je suis d’accord avec l’auteur de l’article sur le mot « Syphilisation », cependant pour moi il s’agit d’une syphilisation Occidentale, car à gauche comme à droite, le syphilis existe partout depuis que les valeurs morales et spirituelles ont cédé la place aux valeurs palpables matérielles…! Je dirais que la gauche de l’internationale socialiste (Francs-maçons sioniste) est la plus dangereuse…!
    Vouloir résumer « toute » la situation mondiale à une lutte de classes, on appellera ça se mettre le doigt dans l’œil…! Voyons de près cette idiot..logie qui a encore ses adeptes. « La base philosophique du marxisme, ainsi que l’ont maintes, fois proclamé Marx et Engels, est le matérialisme dialectique…, matérialisme incontestablement athée, résolument hostile à toute religion… « La religion est l’opium du peuple » (Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel. Introduction). Cette sentence de Marx constitue la pierre angulaire de toute la conception marxiste en matière de religion. Le marxisme considère toujours les religions et les églises, les organisations religieuses de toute sorte existant actuellement, comme des organes de la réaction bourgeoise servant à défendre l’exploitation et à intoxiquer la classe ouvrière. »

    « Concernant le parti marxiste, la religion ne fut jamais considérée comme une affaire privée : « Notre parti est une association d’éléments animés d’une conscience de classe, à l’avant-garde du combat pour l’émancipation du prolétariat. Une telle association ne peut et ne doit être indifférente à ce que les croyances religieuses signifient comme ignorance, obscurantisme et perte de conscience de classe. Nous exigeons la complète séparation de l’Eglise et de l ‘Etat, pour être capables de combattre le brouillard religieux par des armes purement et simplement idéologiques, au moyen de notre presse et de nos interventions. Mais pour nous, le combat idéologique n’est pas une affaire privée, c’est l’affaire de tout le parti, l’affaire de tout le prolétariat. »..
    « Dire que la Russie et l’Union Soviétique léniniste (de 1917 à 1924) a été antisémite ou ennemie des Juifs est un mensonge et même un sinistre mensonge ! Karl Marx ,fondateur du communisme, était entièrement Juif: il appartenait à une lignée de rabbins. Une très grande partie – environ 80% – des commissaires directeurs de la Russie léniniste étaient d’origine juive..12 des 19 membres du premier gouvernement de Lénine étaient juifs…Dans la police secrète, la Tchéka, qui a précédé le GPU et le NKVD, 31 des 34 commissaires en chef étaient juifs……..La prédominance juive des révolutionnaires bolcheviques était écrasante, ce qui a été depuis longtemps parfaitement prouvé par les documents…. .Dans un livre blanc officiel britannique sur les origines de la révolution bolchevique, est cité l’ambassadeur néerlandais à Pétrograd qui avait dit le 6 septembre 1918 :  » Le bolchevisme est organisé et dirigé par des juifs dont le seul but est la chute de l’ordre établi…….Dès les années 1920, Lénine soutenait les sionistes contre l’impérialisme britannique et français.Des stagiaires ont étés envoyés se former en Union Soviétique par la Haganah (groupe sioniste, ancêtre de l’armée israélienne), vers 1932. »

    «La Révolution bolchevik», déclara un important journal de la communauté juive américaine en 1920, «fut en grande partie le produit de la pensée juive, du mécontentement juif, de l’effort juif pour reconstruire.».
    « Cependant le soutien soviétique à ladite Israël ne fut pas que diplomatique. La guerre fut déclenchée. Le 28 mars, Ben Gourion dévoila à l’État-major, la contre-offensive avec le plan Dalet mais l’armement lourd faisait cruellement défaut.La résistance palestinienne tenait la plupart des grands axes routiers, assiègeait la communauté juive de la ville de Jérusalem et encerclait les colonies.Le miracle pour l’Agence Juive vint de l’U.R.S.S. Plus exactement, du bateau tchécoslovaque : le “ Nora ” qui transportait: “45000 fusils, 200 mitrailleuses et 5 millions de cartouches, force le blocus anglais et jette l’ancredans le port de Tel-Aviv ”.La Hagana réceptionna ensuite pour “ 11.000.000 de dollars d’armes provenant toujours de Prague ”.De multiples raisons, internes et externes à l’U.R.S.S, ont poussé celle-ci à aider à la naissance de l’État d’Israël.Nous retiendrons celle qui misait sur la création d’un État sioniste socialiste au Moyen-Orient allié face aux pays capitalistes. »

    « On peut dire sans exagération que la grande révolution russe a été faite par la main des Juifs… Ce furent précisément les Juifs qui conduisirent le prolétariat russe à l’aurore de l’Internationale »…………..Et voilà, vous avez tout compris…les juifs toujours les juifs que ça soit à gauche ou à droite….finalité ils se sont scindés en deux pour devenir les maîtres du monde…(pour un moment)….!

    D’autre part, les néoconservateurs sionistes francs-maçons par la mondialisation reprennent nos concepts les déforment et les utilisent pour nous battre avec nos propres armes, car la première religion a avoir déclaré son caractère universaliste, c’est l’Islam!!
    La finalité, ils veulent récupérer les pouvoirs, diviser les pays, anéantir les peuples et posséder les richesses….!!!! Alors, comme

    Mais, il n’y a aucune crainte pour le devenir ou l’avenir de l’Islam et des musulmans, car c’est la religion de Dieu, malgré le brouillard épais provoqué par la pieuvre du mal et ses tentacules y compris Harkis, pour assouvir leurs intérêts bestiaux. Mais le brouillard finira par se dissiper et ce n’est pas moi qui le dit…!!?

    32. »Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah ne veut que parachever Sa lumière, quel qu’en soit la répulsion des mécréants. »
    33. C’est Lui Qui a envoyé Son messager avec la guidée et la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe sur toute autre religion, quel que soit la répulsion des polythéistes. » (S.9:Tawba)




    2



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.