Afrique du Sud : le photographe anti-apartheid David Goldblatt décède à l’âge de 87 ans

photographe David Goldblatt
Le photographe sud-africain anti-apartheid David Goldblatt. D. R.

Le photographe sud-africain David Goldblatt, qui a dénoncé par son travail le système d’apartheid dans son pays, est décédé ce lundi à l’âge de 87 ans. Goldblatt était connu pour son travail qui racontait les atrocités de la ségrégation raciale commises par le gouvernement de la minorité blanche depuis 1948, année d’introduction des lois d’apartheid.

Goldblatt a été le premier photographe sud-africain à exposer en solo au Museum of Modern Art (Moma) de New York en 1988. Il a aussi exposé au Centre Pompidou de Paris. Selon la conservatrice d’art sud-africaine, Monique Vajifdar, Goldblatt était l’un des «meilleurs chroniqueurs sociaux» du pays. «Un grand arbre est tombé, et nous avons perdu l’un de nos trésors nationaux vivants», a-t-elle dit.

Les obsèques de David Goldblatt auront lieu mardi à Johannesburg, selon les autorités.

R. I.

Commentaires

    Anonyme
    25 juin 2018 - 23 h 06 min

    Paix à son âme.
    J’imagine que son travail a dû être semé d’embûches.
    Il en faut du courage pour dénoncer et combattre les exactions commises par son peuple à l’encontre d’une population noire sud-africaine alors que lui blanc.

    22
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.