Affaire de la cocaïne : comment le «boucher» achetait des responsables

drogue Chikhi
L'administration locale est gangrénée. New Press

Par Karim B. – Au fil des auditions, on apprend que l’affaire de la tentative d’introduction de 700 kg de cocaïne en Algérie prend une autre tournure. Le procès des frères Chikhi se transforme, chemin faisant, en une longue énumération de noms de responsables à différents niveaux qui ont mangé au râtelier de cet affairiste véreux jusque-là inconnu du grand public.

C’est ainsi qu’on apprend que des walis délégués, des maires et des conservateurs fonciers ont été corrompus par Kamel Chikhi, selon le quotidien arabophone Echorouk, pour l’obtention des terrains sur lesquels ont été bâtis les biens immobiliers qu’il occupe ou qu’il a revendus au prix fort. Il n’est donc plus question uniquement de trafic de drogue, mais de faux et usage de faux, de corruption, de blanchiment d’argent et d’acquisition de terrains à bâtir de façon illégale.

Douze accusés ont été interpellés jusqu’à présent et l’instruction se poursuit. De nombreux autres responsables risquent d’être débusqués dans cette affaire qui met à nu la dangereuse propagation de la corruption dans les rouages de l’Etat et gangrène l’administration.

Tayeb Louh, conscient des conséquences de ce procès sur la crédibilité de la justice – d’autant que des magistrats ont été entendus par les enquêteurs – a assuré qu’«il n’y aura aucun traitement de faveur, ni complaisance dans le jugement des personnes impliquées dans de telles affaires», soulignant que «personne, quel que soit son statut ou sa fonction, n’échappera à la justice dans cette grosse affaire de trafic de drogue».

L’affaire de la cocaïne révèle une grave crise morale qui mine la société algérienne depuis de longues années. Ce trafic de drogue, outre qu’il reflète l’image d’une Algérie qui chemine vers des affaires dont on n’entendait jusque-là qu’à travers les médias internationaux, démontre la collusion de plus en plus flagrante de fonctionnaires véreux avec le milieu et l’aggravation du phénomène de la corruption qui a atteint des proportions véritablement alarmantes.

K. B.

Comment (44)

    […] Cette affaire a été révélée au procureur général dans le sillage de l’affaire de la Cocaïne. […]

    Anonyme
    1 juillet 2018 - 2 h 39 min

    Oui, cette affaire est on ne peut plus grave. Elle révèle à quel point la déliquescence est entrain de complètement noyer l’État algérien, devenu qu’un vulgaire jouet entre des mains irresponsables et assassines.
    Mais il y a encore plus grave que ce crime commis contre l’Algérie et contre le peuple algérien. Un crime que personne ne dénonce et avec lequel tout le monde semble s’accommoder, parfois jusqu’à l’indifférence totale. Ce crime gravissime porte un nom et s’appelle «la fraude électorale». C’est le crime de tous les crimes puisqu’il se situe en amont de la criminalité elle même !
    Il est aujourd’hui banalisé et souvent admis par la société, bien malgré elle. Il est pourtant commis à «ciel ouvert» et avec la plus grande des arrogances, le plus souvent par des partisans de tel parti politique ou tel autre « zaïm », et tout ça avec la complicité tacite de l’administration et de ceux-là même qui ont pour mission de surveiller et de contrôler les scrutins. Un crime conforté puisque validé par des «chiffres officiels» qui ne correspondent jamais à la réalité des votes et des choix exprimés par les électeurs.
    C’est à ce crime originel auquel il va falloir s’attaquer en premier lieu en dénonçant ses auteurs et en exigeant que justice soit faite et rendue en faveur du respect des seuls choix et volonté des citoyens, et non pas de ceux qui veulent se pérenniser au pouvoir et sur le Kourssi.
    À quoi cela pourrait bien servir si c’est pour finalement voir l’Algérie sombrer sous nos yeux impuissants et sous les coups de boutoirs de rapaces insatiables et corrompus, bien décidés à dépecer l’État pour lequel le peuple algérien a payé le plus lourds des tributs, et continue encore à le payer aujourd’hui par leur faute.
    Que chacun assume donc ses responsabilités devant le peuple, devant l’Histoire et devant Allah.

    Kad
    30 juin 2018 - 13 h 59 min

    Ce « le boucher » n’a aucun mérite d’acheter les responsables qui peuvent s’acheter avec repas de gargote. Pour la plupart leur indignité n’a d’égale que leur cupidité et leur arrivisme. Et tant que cette faune là pérennise notre pays n’émergera pas.

    Tlemcenocradocratie de oujda
    30 juin 2018 - 13 h 55 min

    Et si je vous disais qu’on vieux chasser toute cette juiverie qui occupe le pouvoir et toute la tlemcenocradocratie qui s’est enrichie avec l’argent du peuple. On va tous les tuer et puicetout

    red star
    28 juin 2018 - 15 h 49 min

    merci nora pour ton commentaire

    Nora
    27 juin 2018 - 10 h 33 min

    En ayant galéré 20 ans dans les déserts de l’arabie (il a du rencontré l’esprit de Leon l’Africain tien!!!) avec peut être de temps en temps des virées sur Paris pour ses rendez-vous avec Verges, l’affaire des reliquats oblige!!! il n’allait tout de même pas refaire les mêmes bêtises!! il fallait assurer ses assises. pendant 20 ans qu’il ruminait sa revanche et sa haine des années 70 et de la présidence qui devait lui revenir par ‘filiation’
    En ‘attrapant’ le pouvoir, il s’est entouré de toute la crasse de l’ouest, il nous a ramené toute la pourriture, la vermine, les harkis, les faux moudjahidines, les vendus, les marocains naturalisés et maintenant des Ortega!!!!!Il a poussé à la porte toute l’élite pour s’entourer des haddad, des pneux michelin, des bendir, des faux diplômés qui ont versé -tout autant qu’ils sont- dans des trafics qui feraient pâlir de jalousie tous les truands réunis que l’histoire a connu â travers les siècles!! yarham babakoum quel constat allons-nous faire??

    S’il y’avait une justice, on n’aurait personne dans leurs bureaux même pas leurs secretaires!

    La clochardisation étant maintenant dans les plus hauts sommets, les islamistes aux mains rouges de sang des innocents dans les grosses affaires, les analphabètes sur des sièges bien rembourrés au parlement. les vieux canassons font encore bonbance et les jeunes, ehhh et bien faudra les occuper à la coc!!!!Il nous reste un arrière-goût d’amertume et d’impuissance, il faudrait toute une autre vie pour remettre les choses en place et j’en doute, c’est irréparable!

    42
    3
      De Oujda chassé par la Reconquista
      30 juin 2018 - 14 h 04 min

      Merci Nora pour ce topo. Je vais acheter le bouquin. Ça va être mon livre d’été, bien que je n’ai pas lu depuis longtemps à cause de mon travail qui me bouffe même mes week-end.
      Ca va peut être me faire connaitre beaucoup de chose sur mes ancetres chassé par la reconquista.
      Je garde encore le chapeau en corne de mon arrière grand mere. Il doit couter cher maintenant. Je vais le vendre aux enchere. Ma grand mere était gerante d’une maison et cartemancière. Elle lisait dans les osselet de cheville de chevre qu’elle jetait comme des dés sur un tapis vers de casino. C’est vrai que Leon l’africain est l’image de nos Borgias qui detiennent le pouvoir avec habilité. Vive les nouvelles technologies qui ont fait éclater la vérité et ont mis l’information accessible à tous.
      Bon baiser de Oujda.

      2
      1
    Anonyme
    27 juin 2018 - 9 h 14 min

    Un constat sans appel : tous les corrompus de l’Etat et leurs clients maffieux et autres tueurs et criminels en Algérie ont fait leur Omra, la religion de l’islamisme en Algérie et dans le monde arabo-islamique sert désormais de couverture au Crime et de propagande pour étouffer les voix discordante .. Et les plus grands circuits de la Drogue dans le monde sont dans les pays arabes et islamistes et tenus par des juifs et des arabes et des islamistes avec le silence international des medias tenus par le sionisme mondial ( voir les déclarations du Docteur Muhamad el Mesaari , opposant saoudien concernant le plus grand circuit du drogue au monde dans le Khalidj ) : les plaques tournantes du grand trafic de drogue mondial sont : Maffia juive , Maroc , Emirats ( Dubai) , Arabie Saoudite , Afghanistan , Liban .. La Colombie , le Mexique et les pays latins sont des boutiques devant les supermarchés de la drogue arabo-juifs … et maintenant les corrompus maffieux de l’Algérie veulent plonger notre pays dans ce circuit de la mort ….ATTENTION

    12
    2
    Pshitt
    27 juin 2018 - 4 h 45 min

    Un exemple français : le patron des STUP sepharade François Thierry a fait passer non pas 700kg mais 19 tonnes de cannabis du Maroc à la France dont seulement 300kg saisis.
    Ce mec a enrichi sa communauté et est protégé par l’État Français ou la République Française de l’État d’Israël.
    Tous les gros trafiquants en France sont des israélo-franco-marocains donc sionistes donc protégés par l’État et jamais inculpés JAMAIS arrêtés.
    Ça vous ouvrira les yeux en comparaison.

    12
    2
    Felafel
    27 juin 2018 - 0 h 25 min

    Ne pas comparez cette affaire avec le makhnaz qui est une NARCOMONAMERDE et qui tire les 3/4 de son économie de la drogue.
    Là les criminels ont été identifiés médiatisés alors qu’en France ils joueraient d’une impunité totale et donc protection de l’État sans couverture meRdiatique.
    La drogue est un problème international avec ses cartels (Medellin etc…) et la proximité géographique du makhnaz n’arrange rien.
    Il faut reconnaître que le système algérien fonctionne machallah dans des pays soi-disant démocratiques occidentaux comme la France les criminels seraient protégés et seuls les petites mains dealers de banlieues incriminés.
    Donc machallah je réitère le système algérien fonctionne.
    Et arrêtez cette comparaison avec le makhnaz sioniste suppôt de Satan.
    On ne se compare JAMAIS à la m…
    Maintenant il va falloir remonter à la source qui est loin de se limiter au pays …. les cartels ont le bras long. Et en grattant vous trouverez le makhnaz le sionisme..tout ce qui tente en vain de déstabiliser le pays depuis machallah échec de leur guerre terroriste sioniste par procuration la décennie noire.
    Qu’Allah protège l’Algérie et le peuple algérien.
    Peine de mort pour les criminels.

    8
    6
    Vigil
    26 juin 2018 - 19 h 51 min

    Au poteau si justice veut être !!!

    32
    Moi-El-Fellag
    26 juin 2018 - 15 h 03 min

    Après avoir trainé nos vrais moudjahid dans la boue;et puis le non respect du serment faites a nos libérateurs;égorgé les survivants de la guerre de la libération par leurs amis le Fis de l’autre;c’est le tour de tue notre future génération avec notre argent;il faut l’osé a le faire;meme les Israeliens l’ont pas fait aux Palestiniens;les opportunistes;les corrompus;les traitres;les harkis;les fils de gaid;les ex collabos;les vendus;les laches;et meme les soumis;ne reculeront jamais devant l’argent mal acquit et l’argent sale;c’est la faute a la tète gravement atteinte et pour survivre elle a autorisé toute les impunité et les interdits;aux hors la loi,la vie n’est pas éternelle tot ou tard tout le monde y passe; et je n’aimerais pas etre a la place de ceux qu’ils croient;que c’est les cheikhs Zaouias qui distribuaient les place aux paradis

    32
    6
    Ouelechaab
    26 juin 2018 - 14 h 49 min

    Le dossier principal reste à ce jour sans analyses de la presse ni début de démarches précises de l’appareil judiciaire, selon les maigres articles publiés à ce jour. C’est celui des 701 kg de drogue dures. Au de la de la corruption générale des diverses administrations et de la majorité écrasante des promoteurs véreux (Qui d’entre eux dans toute l’Algérie établi un acte notarié de vente mentionnant la somme totale réelle payee par le citoyen acheteur d’un appartement dans une promotion mobilière ? Comment se fait il qu’ à ce jour, aucun d’entre eux dans toute l’Algérie ne soit poursuivi par la justice et les services fiscaux juste pour cette question ?), le vrai dossier, la vraie question à investiguer et à solutionner sont ceux des 701 kg de drogue dures importées en Algérie.
    1 – Qui sont les commanditaires-importateurs-payeurs de cette masse de drogue ?
    2 – Qui les a aider à payer en acheminent les devises vers l’Amérique Latine ?
    3 – Vue la quantité énorme de drogue, à quels acheteurs devaient – ils la vendre ?
    4 – Quelles autres transactions similaires ces commanditaires-payeurs ont-ils réaliser par le passé ?
    5 – Enfin la plus importante des questions : Pourquoi les services Espagnols ont choisis de laisser la drogue concernée transiter par leur pays et ne pas la saisir chez eux ? Cela veut-il signifier qu’ils ont identifier les vrais commanditaires – payeurs Algériens de cette drogue et que vue leur importance ils ont preferer menager les intérêts futurs de leur pays avec l’Algérie ?
    Ou bien ont-ils prévenu l’État Algérien parce qu’ils craignent les conséquences de l’introduction de cette masse de drogue sur la stabilité de l’Algérie, qui les impactera en cas de problèmes internes chez nous ?

    Vue l’importance gravissime de ce dossier, seule les institutions militaires sont à mon avis les plus crédibles et les plus qualifiées et outillees en données et en compétences humaines sérieuses et intégrés ainsi que patriotes pour le mener à son terme, identifier, neutraliser et sanctionner à la mesure de ce crime équitablement à une haute trahison, les vrais coupables et les vraies têtes derrière ce scandale maffioso-politique unique en Algérie.
    Toute autre démarche pour traiter civilement ce dossier, peut être considérer objectivement comme une tentative de cacher les vrais coupables comme cela a déjà eu lieu auparavant comme tout notre pays en ai convaincu.

    Ouelechaab

    30
    8
    Anonyme
    26 juin 2018 - 14 h 32 min

    Le système mafieux a corrompu tout le monde ou presque.Celui qu’il ne peux pas acheter,il le liquide physiquement.Comment s’étonner alors de la prolifération d’individus tels que le « boucher ».La « réconciliation nationale » a « anobli » et pardonné à tous les tueurs et autres racquetteurs qui se sont retrouvés à la tête de fortunes colossales en lavant leur argent sale dans l’immobilier et autres affaires juteuses.

    30
    28
    Karim
    26 juin 2018 - 14 h 16 min

    Un peu comme à l’indépendance, où nos parents et grands-parents étaient plus préoccupés par vivre, souffler et bâtir que par comment l’état se modelait, l’après décennie de tous nos malheurs a plongé les nouvelles générations dans un exact même cas de figure. Plus soucieuses à réinvestir l’espace publique, à retrouver ses réflexes vitaux et à construire, ces générations d’algériennes et d’algériens dont je fais partie, ont finalement refait les mêmes erreurs que leurs aînés en laissant l’état se modelait seul.
    Le résultat est affligeant et la multitude d’affaires qui plombe l’état depuis l’an 1999 nous montre que rien à été fait, pire encore il faudra un jour tout fonder sur un terrain bien plus marécageux qu’il ne l’était, ce qui va être bien compliqué.
    Mais les néerlandais l’ont fait donc c’est possible, il faudra simplement commencer un jour.

    19
    PEINE DE MORT !!!
    26 juin 2018 - 13 h 44 min

    D’un statut de pays sécurisé nous allons passer à celui d’un pays de la drogue qui détronnera le Maroc, c’est pour cela que la peine de mort doit être rapidement apliqué pour les responsable et les complices avant que l’Algérie et la jeunesse soit morte. Il faut également bruler et détruire devant des caméras les drogues découvert pour plus de dissuation !!!

    49
    2
    Walid
    26 juin 2018 - 13 h 39 min

    Et dire qu’il revenait de la omra!!!! Catastrophe morale totale

    76
    3
      Anonyme
      26 juin 2018 - 14 h 19 min

      La drogue fait ravage en Arabie-Wahhabite.
      La jeunesse des pays arabes est en hibernation grâce au Haschisch marocain

      29
      6
      Anonyme
      26 juin 2018 - 15 h 46 min

      ces mecs pense que la Kaaba est une gigantesque machine a lavé et qu’ ils peuvent par malice influencer l’humeur du tout puissant à leur profit et faveur.

      il y’a pas pire que les ignorants quand il deviennent rapidement riche.

      42
      1
    Tinhinane-DZ
    26 juin 2018 - 13 h 23 min

    Ces dealers au col blanc seraient-ils ceux qui appellent à l’ouverture des frontières et s’en foutent des dégâts que fait la drogue marocaine dans la société Algérienne ?
    Il faut être dénué de toute fibre patriotique pour pouvoir cautionner un projet dont le seul objectif est de détruire la jeunesse Algérienne.
    NOUS attendons votre justice ! Espérons que cette affaire n’aura pas le même sort que les précédentes.

    69
    10
      Zaatar
      26 juin 2018 - 13 h 46 min

      Non cher TINHINANE-DZ, il ne cautionne pas un projet pour détruire la jeunesse Algérienne, il cautionne tout projet qui leur permettrait de se remplir les poches et leur compte en banque et peu importe s’il détruit la jeunesse Algérienne ou à terme le pays entier… c’est comme cela que ça fonctionne depuis l’indépendance à ce jour. Jusqu’à présent le pays a résisté à tous ces projets, résistera t’il encore longtemps ce n’est pas certain, même qu’il s’effondrera dans pas longtemps avec le même système au pouvoir.

      32
      1
    DYHIA-DZ
    26 juin 2018 - 13 h 07 min

    Cette affaire explique pourquoi nos jeunes se donnent à la drogue en plein jour sans qu’ils aient peur de quoi que ce soit

    43
    2
    Kahina-DZ
    26 juin 2018 - 13 h 03 min

    Quand Ouyahia déclare que la justice n’hésitera pas à citer des noms lourds dans cette affaire.
    Cela signifierait que l’affaire touche des responsables de hauts calibres.

    Je crois aussi qu’il serait sage de donner le dossier à la justice militaire. Il s’agit d’une affaire qui touche la sécurité du pays. En plus, le tribunal militaire saura contrer toute pression venant de ces hauts calibres.

    49
    8
      Zaatar
      26 juin 2018 - 14 h 04 min

      Ne vous inquiétez pas, cette affaire sera traitée de la manière que les précédentes. On a l’habitude maintenant avec les précédents scandales, Autoroute est-ouest, l’affaire khalifa, le dossier BRC, l’affaire Boumaarafi et l’assassinat de Boudiaf,les scandales sonatrach 1,2,3…et divers autres affaires scabreuses mises au placard et leurs auteurs lavés de tout soupçon. On serait étonné et gravement étonné si cette affaire de cocaïne mettait en cause quelques dirigeants du système au pouvoir. On se rendra à l’évidence cependant que le système a du mal à matraquer la presse comme avant lorsque cette dernière rapporte les faits. On se souviendra des journalistes pris à parti par le système et même emprisonnés pour bon nombre d’entre eux …. pour des faits et des affaires scandaleuses rapportés à la une de la presse. Maintenant il y a les réseaux sociaux. L’information est totalement divulguée et en temps record partout. Et le système a du mal à digérer la chose. C’est pour cette raison que le ministre se met au jour pour donner des explications, autrement l’affaire aurait été étouffée.

      24
      4
    Anonyme
    26 juin 2018 - 12 h 41 min

    Une mère de famille que je connais a pleuré plusieurs fois dans des postes de polices en suppliant les agents de lui venir en aide. Son FIlS un brillant élève( 19 de moyenne) a sombré dans la drogue à l »intérieur de l’école.. Elle a voulu sauvé son FILS, mais en vain. La police n’a jamais levé le doigt pour l »aider en ouvrant une enquête sur les dealers à l’école ou dans le quartier. Au contraire, ils l’ont traité de mauvaise mère (???).
    Son FILS a 26 ans aujourd’hui sans travail et sans avenir.

    Je crois que le mal est plus profond qu’on croit.

    96
    4
      Felafel
      26 juin 2018 - 20 h 30 min

      @Zaartar
      Ce que vous êtes défaitiste.
      Vu de France et d’internautes français que du positif d’avoir y compris les noms de tous ceux cause fils de etc etc les français disent à juste titre qu’en France ils sont inondés par la drogue du makhnaz et corruption et qu’aucun des CRIMINELS n’auraient été miscen cause et sont même protégés par l’État. Ils voient donc que machallah le système algérien fonctionne pas comme en France sioniste.
      C’estt une réalité manifeste.
      Même les meRdiast français auraient étouffé l’affaire.

      6
      2
    Chibl
    26 juin 2018 - 12 h 32 min

    Qui se rappel du fameux fils de l’ancien ministre de la justice Taib Belaiz cité dans une affaire de cocaïne et qui par la suite on nous dit que c’est juste un homonyme, et qu’est devenu cet homonyme?
    personne ne le sait et l’affaire a ete étouffée et c’est tout. IL N Y A PAS DE JUSTICE EN ALGERIE.

    103
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 12 h 16 min

    En réalité l’affaire de la cocaïne n’a encore livrée aucun secret et j’ai bien peur que tout cet écran de fumée et cette publicité sur la corruption est destinée à tromper l’opinion sur la vraie affaire….L’avenir nous le dira….En attendant personne ne doit encore nous parler de « blanchiment » d’argent de la drogue tant que kamel chikhi n’est pas formellement reconnu coupable dans l’importation de la cocaïne ……l’auteur de l’article a raison de citer la crise morale et la corruption qui a gangrené tous les rouages des institutions…..En vérité la corruption morale de la société a commencé en même temps que les augmentations salariales faramineuses des députés pour les amener à voter la révision de la constitution….Depuis cette époque nos institutions déjà mal en point en commencé à ressembler à l’auberge de la jamaique fréquentée par des travailleuses de la nuit et des beggarines…..C’est bien la soif du pouvoir qui a conduit à s’accommoder avec les mafieux et à traiter à égalité avec les truands….Le mal est si profond aujourd’hui qu’il faudrait un (…) à la tete du pays pour rétablir la morale publique…..

    90
    1
    Anonyme
    26 juin 2018 - 12 h 08 min

    (…) Jamais le pays n’a atteint un tel degré de corruption. Un nettoyage de la cave au grenier est plus que nécessaire pour redonner toute crédibilité à la justice. Personne ne croie plus à vos paroles.

    152
    1
    Anonyme
    26 juin 2018 - 11 h 39 min

    Toute est pourrie de la tête jusqu’.au aux pieds,notre Ministre essaie de nous manipuler et se foute de nous,sans le minimum de respect,nous sommes même pas considérer comme des êtres humains,tout un peuple pris en otage,par des soi disant musulman croyant à l’argent et les détournement ce qu’il arrivea une nation ou ses dirigeants ont pris le pouvoir illégalement

    72
    2
    LOUCIF
    26 juin 2018 - 11 h 34 min

    (…)
    Heureux que se soient les services de l’armé eux mêmes qui ont mis le grappin sur cette affaire, sinon elle aurait pu être étouffée dans l’œuf comme pour d’autres affaires, … et comme d’habitude !

    106
    1
      Moh
      26 juin 2018 - 14 h 49 min

      En France, dans les grandes entreprises, quand on soupçonne du blanchiment, de la corruption et du recel, on introduit des vétérans de l’armée car eux ont une éthique. La patrie avant les intérêts personnels et même avant sa propre vie. Et puis, ils n’ont peur de personne. Ils ne font pas les lèches bottes. Ils ne magouillent pas. L’armée, si on s’y introduit jeune, on fini par avoir une vraie morale.

      16
      3
    Anonyme
    26 juin 2018 - 11 h 25 min

    C’est Le tribunal militaire qui devrait se saisir de cette l’affaire.

    60
    18
    Malek
    26 juin 2018 - 10 h 45 min

    Malheureusement la corruption gangrène toutes les couches de la société algérienne, le secteur public comme le secteur privé.
    Victime d’un accident de la circulation en 2015, le conducteur adverse ayant reconnu et signé sa responsabilité et les dégâts de mon véhicule estimés, j’attends toujours l’indemnisation des réparations à ce jour.
    Le responsable des sinistres de la société d’assurance souhaite sa part pour débloquer mon dossier, qui plus est, il me tient puisque j’habite à l’étranger… En attendant, je range mon frein et ma révolte devant une telle situation…

    106
    2
    Ali9
    26 juin 2018 - 10 h 36 min

    Comme par hasard c’est maintenant ou nos dirigeants prennent conscience,ce trafic existe bien depuis bien longtemps,mais tant que nos dirigeants profitent de la situation ils ont fermé les yeux,combien de lettres de réclamation envoyée par une grande majorité de nos citoyens contre la corruption pratiquée nos magistrats à Monsieur le Ministre sans jamais levée le petit doigt,voir pourquoi,moi même j’ai subit cette injustice en écrivant à ce Ministre,s’est passé le contraire,j’ai été convoqué plusieurs fois des procureurs et pourtant je suis le plaignant,car cette personne a des bras long au plus haut de l’État,o u est notre justice a part d’être aux services de certains,meme à l’époque de l’occupation elle existait un peu de justice,mais depuis 1999 elle n’existait plus de justice,c’est une justice aux enchères

    100
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 10 h 32 min

    C est la énième affaire de corruption depuis plus de 20 ans mais malheureusement les principaux instigateurs ne sont jamais touchés,Chikhi and compagnie n aurait jamais pu s enrichir si vite jusqu à en devenir milliardaire sans un soutien très très puissant….
    Pourquoi le cadastre n a pa été numérisé comme l état civil?Pourquoi ces lenteurs?
    Quand vous allez chercher un papier dans ces services ,c est à peine si on vous reçoit et vous devez faire 10000 fois la demande car la fois d après ils vous disent on n a pas trouvé votre dossier….
    (…)
    La corruption a atteint un summum à cause justement de cette mauvaise organisation… et cela pas uniquement dans le domaine immobilier.

    97
    1
    Mohamed
    26 juin 2018 - 10 h 22 min

    Salam aleikoum,

    Juste à se demander comment des gens peuvent-ils se permettre des vacances à outrance, des Omra et des Hadj comme des allés et venus domicile et lieu de travail, des voitures luxuriantes et des appartements pour conjointe et des appartements pour enfants et une villa somptueuse alors que ce n’est qu’un fonctionnaire ou carrément des conjointes drapés de chaque parure hors de prix différente pour chaque occasion différente.

    103
    Anonyme
    26 juin 2018 - 10 h 17 min

    peut etre que je me trompe mais je pense que cette fois aussi comme pour l’autoroute seuls certains fusibles vont sauter mais les tetes sortiront ki cha3ra men le3djin

    67
    Lghoul
    26 juin 2018 - 10 h 14 min

    Une remise en cause totale de la gouvernance et des lois de la république est vitale pour la survie du pays.
    Sinon on deviendra un far-west ou seuls la force et l’argent vont dominer, ce qui engendrera des millions de pauvres et du “je m’en foutisme” a tous les échelons d’un système pire que le colonialisme.

    39
    8
    Mohamedz
    26 juin 2018 - 9 h 56 min

    Système pourri jusqu’à l’âme.

    121
    2
    Anonyme
    26 juin 2018 - 9 h 55 min

    si bas tellement bas q on racle la merde du fond mais ceux qui sont en haut, tellement haut qu ils ne veulent ou/et peuvent rien voir, en plus a travers les vitres teintés

    90
    1
    Felfel Har
    26 juin 2018 - 9 h 54 min

    Le psychologue et sociologue Gustave Le Bon avait donc raison de nous avertir en déclarant que « un dictateur n’est qu’une fiction. Son pouvoir se dissémine en réalité entre de nombreux sous-dictateurs anonymes et irresponsables dont la tyrannie et la corruption deviennent bientôt insupportables ». Il résumait ainsi le modus operandi de tout dictateur, agrippé à son fauteuil, permissif et corrupteur, foulant à ses pieds les valeurs et principes de justice, de légalité, d’honnêteté, juste pour perdurer. Rares sont les pays qui ont su faire face à cette pieuvre insatiable qui a métastasé toutes les institutions de l’état. Ces pays disposaient d’un arsenal juridique puissant mis en oeuvre par des juges et des fonctionnaires incorruptibles, animés par le désir de faire respecter les lois et de moraliser la vie publique. Rappelez-vous Elliott Ness et ses « Untouchables »! Avons-nous la volonté politique et les hommes motivés et capables d’éradiquer ce cancer? Force est de constater que non et vogue la galère, plus ça va et moins ça va!

    99
    1
    Zaatar
    26 juin 2018 - 9 h 28 min

    Lorsque vous avez un pays qui ne fonctionne que par la distribution de la rente et par la prédation et que la richesse ne peut provenir d’ailleurs que de son sous sol, il est tout à fait logique et normal que toutes les tares se développent et s’enracinent dans ce pays. Alors comment s’étonner que de telles affaires éclatent au grand jour et que ce sont des responsables même du pays qui sont en leurs cœurs? Il serait naïf et surtout idiot de croire que chez nous avec le système qui gère le pays de la sorte depuis son indépendance on soit exempt de tels scandales. D’ailleurs, et pour le répéter encore une énième fois, de 1971 (date de la nationalisation des hydrocarbures) à nos jours, et en faisant un bilan du pays, on aura constaté un trou de plus de 200 Milliards de dollars… ce qui parait tout à fait normal. Alors les frères Chikhi et compagnie c’est un petit grain de sable dans l’immense dune d’escroqueries qui sévit dans le pays.

    93
    3
    fatigué
    26 juin 2018 - 8 h 20 min

    peut etre que je me trompe mais je pense que cette fois aussi comme pour l’autoroute seuls certains fusibles vont sauter mais les tetes sortiront ki cha3ra men le3djin

    91
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.