Maroc : les meneurs du Hirak condamnés à 20 ans de prison

Hirak Zefzafi procès
Nasser Zefzafi et trois meneurs ont écopé de la peine la plus lourde. D. R.

Les meneurs du Hirak, le mouvement de contestation sociale qui a agité le Maroc en 2016-2017, ont été condamnés mardi soir à Casablanca à des peines allant jusqu’à 20 ans de prison. Le leader du mouvement, Nasser Zefzafi, ainsi que trois autres meneurs, Nabil Ahmjiq, Ouassim Boustati et Samir Ighid, ont écopé de la peine la plus lourde pour «complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat», un chef d’accusation passible selon les textes de la peine de mort. Au total, 53 personnes comparaissaient lors de ce procès.

La peine la moins lourde se limite à un an de prison, couvrant la détention préventive, et 5 000 dirhams (environ 450 euros) d’amende, selon le verdict prononcé par la chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca en l’absence des accusés. Trois d’entre eux, Mohamed Haki, Zakaria Adehchour et Mahmoud Bouhenoud, ont été condamnés à 15 ans de prison, sept à 10 ans de prison, également pour «complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’Etat».

Sous le choc, des proches des accusés présents dans la salle d’audience ont poussé des cris de détresse quand les peines les plus lourdes ont été prononcées, indique l’AFP qui rapporte l’information. Quelques rares militants ont scandé des slogans de solidarité, comme «Vive le Rif» ou «Nous sommes Zefzafi». «Ce sont des peines très lourdes. L’Etat a échoué dans ce test de respect des droits de l’Homme et des libertés essentielles, tout comme l’indépendance de la justice», a déclaré à l’AFP l’un des avocats de la défense, Souad Brahma.

Les avocats, qui ont refusé de plaider par solidarité avec la protestation des prévenus contre la «partialité de la justice», ont l’intention de faire appel après concertation avec leurs clients. Comme ses codétenus, Nasser Zefzafi a boycotté les derniers jours d’audience et refusé de prendre la parole aux dernières heures du procès. Cet ancien chômeur de 39 ans, devenu le visage du mouvement avec ses talents d’orateur, avait été arrêté pour avoir interrompu le prêche d’un imam ouvertement hostile au mouvement dans une mosquée d’Al-Hoceima, l’épicentre de la protestation qui a secoué la région historiquement frondeuse et marginalisée du Rif.

R. I.

Comment (23)

    Thami 20/02
    28 juin 2018 - 14 h 15 min

    Alors que le Maroc est en ebullution depuis deux jours avec des manifestations dans presque toutes les grandes villes a cause de cette injustice envers le peuple Rifain, M6 est en villlegiature a Paris avec l’argent du contribuable en prenant des sefties pour amuser la galerie, Je suis triste pour mon cher pays.

    14
    5
    yahyarif
    28 juin 2018 - 5 h 23 min

    De tout coeur avec nos frères Rifain et qu’ALLAH vient au secours de ceux qui ont été condamné à de lourdes peines pour avoir demandé que des droits du bien être social et d’intérêt général.

    33
    7
    Sidali
    28 juin 2018 - 0 h 15 min

    La situation explosive qui prévaut actuellement au Maroc risque d’évoluer vers une guerre civile et nous avons grand intérêt a blinder davantage nos frontières de l’Ouest afin de juguler le flux de réfugiés marocains.

    20
    8
    Mohamedz
    27 juin 2018 - 23 h 45 min

    Le pays du Rif restera sous colonisation allaouite tant que cette Région ne produira pas un autre Abdelkrim El Khettabi et ne cessera pas de faire du Haschich sa seule richesse économique tout en donnant au monde entier une vile image de leur Région.

    19
    7
    BabElOuedAchouhadas
    27 juin 2018 - 23 h 34 min

    Ces Rifains devraient commencer par quitter le Sahara occidental ou le Régime colonialiste du Makhzen les utilise comme colons et revenir dans leur pays le Rif pour aider leurs frères et soeurs à libérer leur RIF.

    27
    7
    Anonyme
    27 juin 2018 - 23 h 27 min

    Espérant que la presse propagandiste de Mimi6 ne va pas, comme d’habitude, mettre les émeutes d’hier et d’aujourd’hui après ce verdict sur le dos d’Algérie.

    19
    4
    Moncef
    27 juin 2018 - 17 h 38 min

    Ce qui est certain est que le peuple Rifain semble etre déterminé à défendre sa dignité et est determine a rester apte à subir le prix de cette lutte pour sa liberation. Ces peines ne feront que remonter la congestion sociale actuelle tout en accentuant la perte de confiance entre le peuple et un Regime tyrannie allaouite venu de l’Arabie Yahoudite pour l’humilier et l’asservir.

    .

    29
    5
    Ahmed ADDOU
    27 juin 2018 - 17 h 24 min

    Mais qu’est-ce qu’il attend le peuple Rifain pour prendre les armes et ainsi arracher son independance comme le voulait Abdelkrim El Khattabi ?
    La meme remarque cocerne le peuple du Sahara Occidental/

    25
    8
    Rachid Djha
    27 juin 2018 - 17 h 21 min

    Meme « Israel » n’a pas fait mieux contre le peuple Palestinien.

    28
    6
    M'hamed HAMROUCH
    27 juin 2018 - 16 h 43 min

    C’est une honte ce retour aux années de plomb d.un simulacre de justice. Cette décision désastreuse du Regime est une reelle menace a la stabilité et a la cohésion du Maroc deja mise a mal depuis des mois.
    D’ailleurs des la nuit de mardi à mercredi, des gigantesques rassemblements ont eu lieu à Al-Hoceïma, épicentre du “Hirak Rif” , et dans toutes les villes voisines notamment Imzouren, autre haut lieu de la protestation.
    Sur les réseaux sociaux, des centaines de milliers d’internautes Rifains ont remplacé leur photo de profil par un fond noir, avec des commentaires sur la “honte” qu’ils disent ressentir devant cette “injustice”, en comparant les peines avec celles plus “clémentes” prononcées contre les “pédophiles” et les “criminels”.

    Ces internautes ont pointé un “retour en arrière” vers “les années de plomb” marquées par les exactions commises sous le règne du glaoui H2 entre les années 1960 et 1990.

    28
    5
    Hafraoui
    27 juin 2018 - 16 h 24 min

    Les condamnations de ces 53 prévenus rifains, dont l’icone Nasser Zefzafi, rappellent de manière inquiétante les annees de plomb du temps de H2 avec dans les meilleurs des cas, des procès politiques.
    Une époque qui n’a jamais été révolue malgre la propagande de la presse aux ordres et infeodee au Palais.

    28
    4
    Med Benhamou
    27 juin 2018 - 16 h 07 min

    Maintenant je comprend mieux pourquoi le peuple Sahraoui refuse de devenir un sujet soumis a un criminel.

    28
    7
    RasElHanout
    27 juin 2018 - 16 h 01 min

    Finalement le tyran N6 est pire que son pere le Glaoui H2.

    29
    5
    Anonymous
    27 juin 2018 - 15 h 58 min

    Le Regime tyrannique allaouite prononce 333 ans de prison pour revendication d’un hôpital et d’une université.

    La Cour de Justice du Regime allaouite vient de prononcer plus de trois (03) siècles de prison pour le simple de fait de revendiquer la construction d’un hôpital contre le cancer, une université et d’autres petites institutions sociales.

    C’est ce qui est arrivé aux militants de la région du Rif:
    —Nasser Zafzafi:20 ans
    —Nabil Ahanjik: 20 ans
    —Samir Ighid: 20 ans
    —Wassim Bousstati: 20 ans
    —Mouhamed Haki: 15 ans
    —Adhahchor Bouhanouch: 15 ans
    —Mohamed Jalol: 10 ans
    —Bilal Ahabadh: 10 ans
    —Bader Boulahjal: 10
    —Mohamed Asrihi: 5 ans
    —Mohamed ElMajaoui: 5 ans
    —Mohamed Bouhanouch: 15 ans
    —Chakir ElMakhrout: 5 ans
    —Abdel Ali Houd: 5 ans
    —Fouad Saidi: 3 ans
    —Ibrahim Bouziyan: 2 ans
    ===== ET 10 ans pour le chanteur du groupe Agraf, Badr Boulahjal

    La sentence du tribunal a provoqué gier soir et aujourd’hui de nombreuses manifestations toujouts en cours à Al Hoceima, Imzouren, Nador, Oujda, le Lycée Al Qods d’Imzouren brûle sous les flammes ainsi que de nombreux vehicules de la police et de l’armee. De nombreux manifestants ont été arrêtés par la police du Regime tyrannique du Makhnez.

    Le Comité de Rabat de Soutien au Hirak a convoqué une manifestation pour le 27 juin à 18h00 devant le Parlement maroccain pour protester pour dénoncer les sentences contre les activistes du Rif

    Le Parti politique espagnol “Podemos” publiera aujourd’hui une déclaration à Madrid sur les sentences contre les dirigeants du Hirak rifain.

    33
    4
    Arrif
    27 juin 2018 - 15 h 23 min

    Des gens courageux que sont les Tirifits, ils revendiquent ni plus ni moins que le développement de leur région ainsi que son désenclavement. Ils demandent plus de zones de travail pour leur jeunesse. Rien de plus. Mais est-ce que ces appels seront entendus par Mohamed six roi du Maroc? I don’t know…

    29
    4
    Bennani
    27 juin 2018 - 14 h 47 min

    Il semble que ces peines démontrent que les revendications sociales légitimes sont la dernière préoccupation de la feodale Narco-Monarchie absolue, qui ne cherche pas à répondre favorablement à ces demandes basiques au point ou toute le monde s’accorde a dire qu’aujourd’hui, ces Hiraks sont des bombes à retardement contre le régime politique en place.

    ..

    34
    5
    Le Rifain
    27 juin 2018 - 14 h 44 min

    Des peines lourdes et injustes qui finiront par conduire le Maroc vers l’inconnu, Le Regime tyrannique poursuit son approche sécuritaire alors que les peuples rifain et marocain attendent, face à l’exaspération curturelle et à la grave crise politico-socio-economique et meme securitaire qui prevaut actuellement, à ce qu’il fasse, pour une fois, preuve de sagesse et de raison et montrer des signes d’apaisement politique dont le Maroc a grandement besoin en cette periode de grosse turbulence notamment avec le dossier du Sahara.

    32
    5
    El Oujdi
    27 juin 2018 - 14 h 33 min

    Quelle surprise ??? La justice marocaine est connue pour son laxisme pour toutes les affaires de moeurs ( pédophilie, viol, Hashcich ..) et la rigidité face à la parole libre… Qu’il en soit ainsi mais n’osez jamais parler du Maroc comme un pays avec un système judiciaire ! On se moquera vous !

    Courage aux hommes libres de leur paroles ….Vaut mieux 20 ans de prison en hommes libres qu’ une vie entière esclave d’une société destructrice ! Qu’Allah donne à ces condamnés l’énergie et la patience de dépasser ces épreuves …

    34
    6
    Le Rifain
    27 juin 2018 - 14 h 25 min

    Le Taghout homosexuel et son makhnez viennent de frapper durement mes freres du RIF. J’ en appelle à notre mere l’Algérie, pour qu’elle nous soutiennent en nous livrant des armes, pour nous liberer de ce regime sioniste, criminel. La lutte de mon peuple contre ce tyran est une guerre sainte !. A tous mes freres Saharouis, voila ce qu’il en coute d’etre sous domination Alaouite, soutenez de toutes vos forces le Front Polisario et n’hesitez surtout pas, à exterminez les rats qui veulent vous obligez à la soumission. AICHA RIFFFFFFFFFFFFFF !

    39
    9
    moss-rif
    27 juin 2018 - 14 h 25 min

    Ce n’est plus des palais de justice mais des palais de l’injustice…
    20 ans ? non mais, où va-t-on? Pour avoir interrompu un crèche de vendredi. Ils n’ont ni tué, ni agressé personne à ce qu’on sache.
    Combien même ils sont pour leur indépendance du Rif, cela ne mérite pas de la prison car c’est de la liberté d’expression dont il s’agit, ils n’ont ni arme ni groupe armé pour faire ça.

    Et dire que des pédophiles europeens sont condamnés à 3 ans de prison puis gracies au bout de 5 moins….

    Devant autant d’injustice le Maroc risque de basculer dans le désespoir et la violence.

    38
    6
    Mustafa
    27 juin 2018 - 14 h 21 min

    Toute cette jeunesse rifaine perdue tous ces rêves parties en fumée tous ces jeunes cassés à jamais, tous ses efforts pour rien finalement.
    Désormais leurs seule espoir de s’en sortir et de demander la clémence du predateur M6 ce dont je doute fort qu’ils le fassent,en tout cas pour certains d’entres eux.
    Que Dieu leurs viennent en aide.

    NB : Un MRE profondement Republicain.

    34
    5
    Thami 20/02
    27 juin 2018 - 14 h 03 min

    Ces courageux Rifains ont quitté la prison a ciel ouvert qu’est notre Maroc aujourd’hui pour une cellule du Regime Tyrannique tout en étant maintenant libre d’ame et d’esprit.

    37
    5
    Bernard
    27 juin 2018 - 12 h 05 min

    Rifains restez sagement dans vos tanières pendant que les martyrs meurent dans les prisons du roitelet Glaoui marocain…

    40
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.