Avec des pincettes

701 kg de cocaïne Algeriepatriotique communication
Il y a peu ou pas de communication officielle. New Press

Par M. Aït-Amara – Trop de confusion. Trop d’interférences. Trop de commentaires. Trop de manipulation. Trop de supputations. Trop de non-dits. Et peu ou pas de communication officielle. Voici à quoi se résume la situation politique actuelle, dont le trouble a été aggravé par l’affaire dite des 700 kilogrammes de cocaïne saisis au port d’Oran.

Devant cet état de fait, Algeriepatriotique a choisi de ne pas plonger les yeux fermés dans cette mare agitée où la précipitation et l’engouement l’emportent sur la pondération et la clairvoyance.

Plus l’échéance de 2019 approche, plus les acteurs de la scène politique et – depuis quelques années – de la sphère économico-financière s’agitent, emportés par la fièvre du pouvoir et animés par le désir irrépressible de sauvegarder des intérêts étroits et de maintenir un statu quo qui, si l’Algérie ne le transcende pas très vite, conduira inexorablement à une situation chaotique et fera entrer le pays dans une crise aux conséquences désastreuses.

Nous ne sommes plus dans la situation où les petites querelles partisanes animaient la scène politique nationale. L’avènement d’une nouvelle ère aux délinéaments hasardeux, et à l’instauration de laquelle l’argent sale a grandement contribué, menace gravement la stabilité et la sécurité du pays.

Le limogeage du directeur général de la Sûreté nationale quelques heures à peine après avoir tenu des propos ambigus sur la corruption et «ceux qui la combattent», la réaction, avant lui, du ministre de la Justice, qui assure que «personne n’échappera à la justice» quel que soit son rang, la mise au point du Syndicat des magistrats, qui refuse que le procès de l’affaire de la cocaïne se transforme en celui de la justice, la qualification par le Premier ministre de l’affaire de la cocaïne comme étant une «agression» étrangère, sont autant d’éléments qui nous interpellent.

Face au silence des autorités qui répugnent à communiquer dans ce genre d’affaires, laissant libre cours aux hypothèses et aux rumeurs, Algeriepatriotique s’interdit toute implication dans ce qui semble être un grand remue-ménage à moins d’une année de l’élection présidentielle.

Nous analyserons les faits, mais nous ne courrons pas en haletant derrière de [faux] scoops. Car c’est de l’intérêt du pays qu’il y va, et non du nombre de lecteurs à racoler.

M. A.-A.

Comment (19)

    Widor
    28 juin 2018 - 13 h 28 min

    TOUT UN PEUPLE PRIS EN OTAGE PAR DES HORS LA LOI.aucune issue a part de lutter contre cette pègre venant du Maroc voisin;le pire reste a venir,préparez-vous l’avenir est sombre et la famine approche sauve qui peut au secours les Pharaons d’Oujda on tout corrompus

    6
    1
    Atmane-nagh
    28 juin 2018 - 9 h 27 min

    On pas entendu les partis politiques.pouquoi? Ils attendent quoi pour réagir?

    4
    1
      MELLO
      29 juin 2018 - 19 h 57 min

      Que voulez vous qu’ils disent ces partis sur une affaire créé de mille pièces par les tenants du pouvoir.? L’Algérie n’est pas suspendue à cette affaire factice de règlements de comptes entre les différents tenants. L’affaire Khalifa est bien passée par là.

    Aliloup
    28 juin 2018 - 8 h 29 min

    Je vous jure ce n’est pas de ma faute,c’est la faute aux autres et surtout de mes collaborateurs,le discours type des irresponsables corrompus,Mr le Ministre de l’injustice si c’était la première fois et la première affaire on pourra vous accordez un crédit,ce n’est pas la première affaire et elle ne sera la dernière tant que vous êtes ou pouvoir sa va se multiplie,comme de victimes vous faites par moi à cause de votre justice corrompue

    9
    1
    BabElOuedAchouhadas
    28 juin 2018 - 0 h 01 min

    Très bonne analyse. Pour preuve je n’ai jamais voulu intervenir sur ce sujet tant que les choses ne sont pas claires et ce, afin d’éviter de contribuer à la confusion des genres.

    2
    3
    Anonyme
    27 juin 2018 - 19 h 02 min

    On aura tout vu tout supporte tout subi dans ce pays il nous manquait que la coke Mais c est bien fait pour nous on a applaudi le FLN le Fis il nous reste maintenant à applaudir les narco trafiquants sous couvert de bouchers

    13
    1
    TARZAN
    27 juin 2018 - 18 h 04 min

    oui un édito sensé! moi perso j’ai pas voulu commenter cette affaire car on se sait finalement rien, qui sont les tenants et les aboutissants de cette affaire. par contre, la main étrangère (services secrets étrangers) n’est pas à écarter mais bien au contraire. vu la quantité de cocaïne importée, et la logistique mise en place pour l’acheminer et l’écouler, cela ne peut pas être l’oeuvre d’un simple boucher. cette drogue, est destinée à empoisonner la jeunesse algérienne et booster la criminalité qui minera indubitablement tout développement économique et social.

    11
    10
      Les mains de l'intérieur
      28 juin 2018 - 1 h 54 min

      L’ennemi de l’extérieur a des complices à l’intérieur très bien placés là où il faut mais dieu merci l’ANP veille sur le pays.
      Ces criminels méritent d’être dégradés et radiés à vie de toute fonction avant de payer pour leurs crimes et traitrises
      La corde !

      10
      2
    Slam
    27 juin 2018 - 16 h 52 min

    Le clan d’en face avance sa Tour. Bouteflika sacrifie son Fou. La Reine est cernée. Les Pions commencent à morfler. Le Roi attend son heure.

    17
    4
    Anonyme
    27 juin 2018 - 15 h 48 min

    Cette affaire n’aura pas fini de nous surprendre. Ce sont des affaires scandaleuse, emboîtées l’une dans l’autre comme un système de poupées russes.
    Parallèlement, elle nous révèle que la course aux présidentielles fait rage dans le même clan. Alors forcément, le ménage a commencé.

    7
    2
    Anonyme
    27 juin 2018 - 15 h 32 min

    Ce lamentable échec en communication est dû à la politique des troubadours qui dirigent le pays,et à leurs tête Ouyahia,qui préfèrent plonger le pays dans le chaos en appelant à un 5eme mandat,au lieu de se concerter avec ses pairs en vue de trouver une solution qui sortirait le pays de la crise dans laquelle il est plongé. Ces présidentielles de 2019 n’ont de présidentielles que le nom, vu le brouillage de cartes avec,ou sans cette affaire de cocaïne. La transparence n’a jamais été l’apanage des responsables de ce pays,on lui préfère la langue de bois ou le silence de plomb.
    Le peuple est exclu, disqualifié, jugé immature,inefficace et non concerné, par cette affaire,et par le devenir du pays, un pays qui apparemment est devenu la propriété exclusive de ces troubadours à 66 balais et plus, à « l’éminente cervelle grise » et chevelure blanche, qui traînent lamentablement poêles, et casseroles derrière eux.

    14
    2
    DYHIA-DZ
    27 juin 2018 - 14 h 43 min

    Je ne comprends pas pourquoi la presse politise le limogeage de Hamel.
    Dans un pays occidental Hamel aurait démissionné de lui même, car son institution n’a pas su prévoir le danger de cette affaire.
    Une énorme quantité de drogue est envoyée en Algérie depuis le Brésil, L’Espagne alerte l’ANP car il peut s’agir des narco-terroristes. La DGSN n’était pas à la hauteur, son chef est limogé. Ce qui est une conséquence logique. Il s’agit de la sécurité du pays, d’où des décisions doivent être prises…Ce qui est normal.

    52
    5
    Kahina-DZ
    27 juin 2018 - 14 h 29 min

    Un article sage ! Car au fond c’est la stabilité de l’Algérie qui est visée.

    16
    5
    Felafel
    27 juin 2018 - 12 h 36 min

    PS : je rajoute que les cartels de la drogue sont étrangers au pays donc volonté étrangère manifeste de déstabiliser le pays vous voyez à qui je fais référence

    6
    14
    Anonyme
    27 juin 2018 - 12 h 34 min

    Franchement vu de France 700 kg c’est rien comparé aux 19 tonnes de cannabis importé du makhnaz par un sépharade patron des STUP (François Thierry) dont sur 19 tonnes 300kg saisis uniquement…et protection en haut lieu du sepharade.
    Bref, il faut prendre du recul le système algérien fonctionne machallah.
    Il s’agit d’une affaire judiciaire ne pas tomber comme les meRdias français au service de l’oligarchie sioniste qui sortent une théorie puis une autre pour enfumer le citoyen lambda et au final les gros trafiquants israélo-franco-marocains sont protégés car lien direct makhnaz et sommet état français.

    8
    16
      Anonyme
      27 juin 2018 - 14 h 57 min

      PS : je complète mon message :
      Loin de moi l’idée de minimiser l’affaire 700kg de cocaïne c’est TOUJOURS 700 kg DE TROP !
      TOLÉRANCE ZÉRO et Peine Capitale.

      8
      4
    CYTOYEN
    27 juin 2018 - 12 h 15 min

    A toute chose malheur est bon dit on .Cette affaire de cocaïne et tout le remue ménage qu’elle commence à provoquer amène le citoyen lambda à fonder l’espoir qu’elle ira dans le sens d’un véritable redressement visant à promouvoir l’intérêt général et non pas uniquement un moment d’EUPHORIE .

    12
    2
    Abou Stroff
    27 juin 2018 - 10 h 58 min

    (…)
    en effet, à partir du moment où nous acceptons le fait que la formation sociale algérienne se « répète » grâce à la distribution de la rente et non grâce au travail (dans son sens le plus large), nous pouvons déduire que ceux qui contrôlent la distribution de la rente contrôlent et l’Algérie et les algériens. c’est, en passant, ce qui explique que chaque « responsable » (du plus petit au plus grand) se prend pour le Bon Dieu himself et agit comme le propriétaire privé de l’institution qu’il est supposé servir.
    en d’autres termes, le « limogeage » de hamel ne concerne ni de près, ni de loin, les algériens lambda qui attendent simplement la fin des hostilités entre les divers clans qui constituent la marabunta qui nous gouverne. lorsque les eaux troubles se seront décantées, les algériens lambda sauront qui aura gagné et l' »éliront » comme le nouvel démiurge qui remplacera l’ancien démiruge.
    (…)

    21
      Walid
      27 juin 2018 - 14 h 33 min

      Bien dit et il faut enquêter aussi du côté des services du commerce et surtout de l’agriculture qui ont délivré les autorisations d’importation de grandes quantités de viande congelée au mépris des opérateurs sérieux

      11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.