Affaire de la cocaïne : un nouveau témoignage suscite des interrogations

port Mercury
Les containers ont été ouverts au port de Valence. D. R.

Par Kamel M. – De nouveaux indices pourraient indiquer que la cocaïne cachée dans de la viande importée du Brésil et saisie à Oran proviendrait d’Espagne. En effet, selon le témoignage du commandant du Vega Mercury qui vient d’être autorisé à quitter le port d’Oran selon le quotidien El-Khabar, la viande importée par Kamel Chikhi a été contrôlée une première fois en Espagne avant d’être transférée sur un autre cargo.

Le quotidien arabophone Ennahar, qui rapporte l’information, souligne que les conteneurs avaient été ouverts puis scellés à nouveau par les services douaniers espagnols avant que le bateau levât l’encre à destination de l’Algérie.

Le commandant du Vega Mercury a affirmé qu’il n’a pas assisté à l’ouverture des conteneurs par les Douanes espagnoles à Valence, soulignant qu’il n’avait remarqué aucun changement sur la marchandise après ce contrôle, ni sur la température de celle-ci qui doit être basse pour éviter qu’elle soit avariée.

Le commandant du Vega Mercury et les six membres de l’équipage ont été remis en liberté et autorisés à quitter le territoire national après avoir été entendus par le juge d’instruction, toujours selon El-Khabar.

L’affaire de la cocaïne n’en finit pas de révéler des éléments nouveaux. Mais le témoignage du transporteur «malgré lui» des 701 kilogrammes de cette drogue dure oriente les enquêteurs vers d’autres pistes et ajoute des questions aux interrogations déjà nombreuses : la cocaïne a-t-elle été chargée à Valence ? Les douaniers espagnols ont-ils découvert la cocaïne et laissé partir le Vega Mercury ? Dans ce cas, pour quelle raison n’ont-ils pas saisi la marchandise sur place ?

K. M.

Comment (39)

    Anonyme
    5 juillet 2018 - 0 h 47 min

    Voici l’arrestation de Noriega extradé en France
    https://www.ina.fr/video/VDD10014045

    Anonyme
    5 juillet 2018 - 0 h 41 min

    Chers compatriotes, commercer avec de l’héroïne ou la cocaïne avec des quantités si grande justifie une intervention des états unis ou de la communauté internationale. Cette affaire est tellement grave que vous ne pouvez pas imaginer les conséquences.
    La drogue est un grand fléau qui anéanti tout un peuple. Plus de 701 kg de cocaïne, c’est une agression contre l’Algérie. Souvenez-vous de la frensh connections pendant les années 70. New York et Marseille s’en sont trouvé drogué à jamais. Des over-dose en plein rue.
    Cette quantité est une atteinte à la stabilité et à la souveraineté de l’Algérie.
    Pendant les années 80, le général Noriega fiançait son armée avec le trafic de cocaïne venant de Colombie.
    Le departement d’état americain en la personne de Colin Powell est parti le cueillir. Le général Noriega alors président du Panama s’est retrouvé à purgé 20 an de prison aux état unis. Après avoir purgé cette peine, c’est la France qui l’a extradé pour purger sa peine en France pendant 10 an. Noriega est mort dans une prison française et son avocat français Maitre Olivier Metzner s’est suicidé. L’Argent versé par le Cartel de Medlin à coup de dizaine de million d’euro géré par sa fille alors consule du Panama à Marseille(ville ou elle écoulait la coc) ont été gelé. Ses biens immobilier dans les plus chic quartier de Paris (Quai d’Orsay, Avenue Fosh) ont été saisis.
    Voici le lien
    Voici une video de l’arrestation de Noriega
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_Noriega

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_Noriega

    Le trafic de cocaïne est une agression contre l’Algerieet son peuple.

    Anonymeplus
    5 juillet 2018 - 0 h 30 min

    Un minable boucher de lakhdaria a fait vaciller toute une république pourrie à son sommet.
    Ça a basculé à quel moment exactement dans ce pays pour en arriver là ?
    Nos valeureux chouhadas doivent se retourner dans leur tombe tellement le spectacle est répugnant, au moins, ils ont la chance de n’être plus de ce monde pour voir l’Algérie se décomposer tous les jours un peu plus.

      Au début de la guerre civile, vers 1993
      5 juillet 2018 - 20 h 54 min

      Au début de la guerre civile que la république a vacillé, l’Algerie allait être entre les mains des barbus. C’est à ce moment là, les baron du trafic de foncier a commencé, car depuis 1964 leur mefait étaient bloqués, leur faux actes de proprieté bloqués car tout appartenait à l’etait sauf le logement que vous occupez ou le commerce qui vous sert de gagne pain si vous l’avez acheté ou vous l’occupez depuis plus de 20 ans. C’est tout ce que vous pouvez posseder si non, si vous êtes proprietaire avant 1954, avant la guerre d’Algerie et que vous avez herité le bien de vos parent ou grand parent. Tous ce qu’appartenait aux pieds noir devient le bien de l’état algerien. L’etat a meme emis un decret mais pendant la guerre civile quand l’etat etait occupé à faire la guerre contre les barbus, les juges, les fonctionnaires du foncier, des mairies et des prefectures etaient en train de donner l’Algerie à une mafia qui a pillé les terre meme les terre destinées aux écoles ou à des projet à intérêt public. Il faut remettre les horloge a avant 1991 et annuler tous ces titre de propriétés qui ont été enregistrés par corruption des autorité de 1991 à aujourd’hui. Jetez tous ces trafiquant en prison et dites leur que l’Algérie n’est pas à vendre.

    Anonyme
    4 juillet 2018 - 16 h 03 min

    Cela veut dire qu’il y a des années que la cocaïne transite par l’Algérie.

    Anonyme
    4 juillet 2018 - 13 h 34 min

    @Logiciel – « Vive l’Algérie indépendante et souveraine »
    Faut il se marrer ou pleurer ? Sinon il faudrait revoir dans le dictionnaire le sens du mot « souveraineté ».
    Pour être simple: Ou se soigne le président de la RADP ? Qui nous annonce les nouvelles importantes sur notre pays avant tout le monde en Algérie – sans que notre press ne soit au courant ?
    Ou se reunissent ils pour décider sur le futur de notre pétrole ?
    Si tu réponds correctement nous sommes vraiment souverrains sinon préaprons nous a faire la chaine pour un 5ième pour boucler un chiffre rond et donner un total de 25 ans avec un absent depuis 2004.

    Nazim
    4 juillet 2018 - 2 h 13 min

    Et bien BUSBISMEN avec la nomination de ce nouveau directeur des douanes corrompu notoire le pourrissement battera son plein plus qu’avant déjà avec les nouvelles nominations de directeur régionaux il a nommer que des corrompus notoires tout comme le directeur régionale à Sétif celui-ci ramener des enveloppes bien garnies aux directeur centraux lorsqu’il était à tlemcen et au sud, le seul douanier propre est monsieur Haddadou malgré qu’il est de la meme région que ce nouveau DG corrompu .J’espère que monsieur Haddadou na pas changer et il est rester propre comme morsqu’il était à la D.G.D car il a occupé un poste à tébessa.
    Les douanes Algériennes sont pourrit de corruption depuis l’indépendance dans les années 1970 le clan de Boutef, Zerhouni, Cheloufi à l’époque un petit commandant, Mouaouia et l’enfant de Oujda le directeur régional Harchaoui ils ont mit leur pieds les conteneurs quittaient le port sans aucune visite.
    Il y avait un certain KAMAR il a détourner 400.000 DA de la recette de la direction régionale à l’époque sans qu’il soit sanctionnait, Harchaoui lui meme régional était impliqué dans l’affaire des établissement CHAABANI affaire des téléviseurs aucune sanction contre lui car il était protégé par BOUTEF, Zerhouni, Cheloufi et Mouaouia.
    Les louis d’or saisis est stoqués au niveau de la recette d’alger port était détournés au profit de quelques douaniers qui avait la main mise sur la recette.
    des milliers d’affaires scabreuses et centaines de corrompus hommes et femmes au sein des douanes Algériennes quand aux directeurs généraux ils sont tous corrompus excepter Si-Moussa et Guenifed.
    Alors là les syndicalistes c’est les plus pourris par la corruption. S.V.P faite passer ce message.
    Merci

    34
    kako
    4 juillet 2018 - 0 h 42 min

    la meilleure solution a ce probleme ce de virer ce pouvoir corrompu

    Moh
    4 juillet 2018 - 0 h 42 min

    Laissons les annoncer un 5eme mandat. C’est l’occasion ou jamais pour faire tomber ce régime et procéder à un grand nettoyage à tous les niveaux. C’est peut être ça qui va nous débarrasser du clan et de ses ramifications.

    MELLO
    3 juillet 2018 - 19 h 28 min

    Avec de telles informations, l’affaire est entrain de s’éloigner de nos frontières. Comme de coutume, les enquêteurs ne veulent pas mettre la main dans la vraie mélasse, c’est à dire mettre la main au sein du système Algérien pour dénicher les vrais acolytes. A t on peur de remuer le fond de la marmite ? . On est persuadé que le  » boucher  » ne peut pas agir seul dans cette affaire et ce n’est sûrement pas la douane Espagnole qui sera entendue. Cet article ne fait que noyer le poisson dans un verre d’eau.

    16
    2
    Rak
    3 juillet 2018 - 19 h 28 min

    La lessiveuse-blanchiseuse tourne a plein regime H24, dans la quasi-totalité des medias algériens.. tout est fait afin de brouiller les pistes, polluer le debat et epargner les vrais coupables dans cette affaire de cocaine… la verité viendra un jour d’Espagne, d’interpol, du bresil.. etc…

    14
    2
    Logiciel
    3 juillet 2018 - 18 h 41 min

    Croyez-vous mes frères que prendre une décision souveraine telle que celle qui concerne l’arrêt des importations de la céramique et protéger nos produits locaux qui sont de meilleurs qualité, ainsi que la construction d’un nombre important de reservoirs a grains (silos), a savoir que notre mere patrie louait des silos en Espagne, passera sans incidences et sans bruit ?
    non, le vieux dicton disait « à qui profite le crime ? ».
    J’appel tout mes frères Algériens qu’il faut soutenir les hommes (Rajjal) qui réalisent de petits pas de géants pour l’intérêt de notre chère mère patrie, logements, barrages, écoles, universités, des routes, l’eau, gaz de ville, … et la sérénité.
    Vive l’Algérie indépendante et souveraine,

    34
    8
      Moh
      3 juillet 2018 - 23 h 50 min

      Et vive vos escrocs du 5eme mandat.

      3
      1
    Pourquoi tu tousses?
    3 juillet 2018 - 18 h 38 min

    Les enquêteurs ont normalement dû, auraient dû ou devraient avoir obtenu les réponses aux questions déterminantes suivantes, lors des interrogatoires:
    – Qui a réceptionné officiellement la marchandise dans le port d’embarquement, viande et par conséquent la drogue camouflée, autrement dit qui est le réceptionniste. Celui-ci ne peut ignorer la& présence camouflée de la drogue et il y a fort à parier qu’il a bien contrôlé, vérifié la présence, compté les paquets et assisté aux fermetures des conteneurs : il y va de SA VIE, à la moindre erreur, ce ne sont pas 10 de taules qu’il risque mais une dizaine de balles dans le ciboulot, qu’il sot au Brésil, en Espagne ou à Oran. Qui est ce personnage ? Hein ? Tout le monde tousse, y compris les enquêteurs.
    – Comment a-t-il réglé la marchandise , chèques ou valises? viande ou Cocaïne, ensemble ou séparément ? How much ? Which Bank ? Which accounts ? Which names ?
    – Qui a escorté la marchandise et l’a suivie tout le long du parcours ?
    – Le grand trafic de drogue étant un justificatif amplement suffisant pour en faire des suspects susceptibles d’être retenus jusqu’à la fin de l’enquête et même au-delà, pourquoi a-t-on permis au navire de partir avec les membres de l’Équipage ? Dans les cas pareils le droit pratiquement de tous les pays est que , en plus des auteurs qui sont arrêtés sur le champ, les armes et/ou la drogue découverts dans un véhicule (ici un navire) sont automatiquement saisis, CONTENU ET CONTENANT. Pourquoi cette généreuse et salvatrice exception ? Menaces internationales ou nationales ? Ou conséquence du fait que tout le monde se tient par la barbichette ? Erreur monumentale qui ne peut s’expliquer que par ignorance volontaire du droit, au détriment de L’État et du Peuple. Le fameux capitaine vo du « Vera Machin» et ses matelots relâchés sont partis pour un long voyage et ne sont pas prêts de revenir. S’ils ne sont pas liquidés par le milieu par précaution. On ne sait jamais. « Dib hlal eddib hram, capitaine mort ehsan »

    15
    2
    fatigué
    3 juillet 2018 - 15 h 44 min

    La douane espagnole n’a pas pu ouvrir les conteneurs car elle ne peut le faire qu’en présence de leurs propriétaire ou d’un transitaire dûment constitué par celui ci……d’ailleurs ce commandant de bord avoue aussi qu’il n’a pas assisté à l’ouverture des conteneurs……alors comment peut il affirmer ça…..ce commandant devait en savoir beaucoup plus….le juge d’instruction aurait du se renseigner auprès des douanes avant d’avaler cette couleuvre……le commandant du bateau est maintenant loin et n’est pas pres de revenir en Algérie.

    17
    3
      Anonyme
      4 juillet 2018 - 1 h 33 min

      «le commandant du bateau est maintenant loin et n’est pas pres de revenir en Algérie».
      ———————————————————–
      Normalement, il existe ce qu’on appel «le mandat d’arrêt international» au cas où la justice algérienne aurait besoin d’amener le commandant de bord en question.
      Mais il semble que les mandats d’arrestation internationaux algériens ont un je ne sais quoi de pas très net pour être reconnus ailleurs, notamment depuis celui qui a officiellement visé un certain Chakib Khalil et mystérieusement «invalidé» par… décision boulitique !
      Depuis, la justice algérienne ne bénéficie plus de la moindre crédibilité, ni en Algérie ni ailleurs dans le monde.
      Le pire, c’est qu’il n’y a pas que le secteur de la justice qui souffre de ce genre de gros handicape, si j’ose dire. Et l’Algérie le paie cash et très cher sur le plan de ses relations internationales. La réalité des faits démontre que la position de l’Algérie s’affaiblie de jour en jour, dans le concert des nations, et devient de plus en plus «infréquentable», quoi qu’en disent les officiels.

    Lghoul
    3 juillet 2018 - 15 h 39 min

    Il est inutile de se casser la tête car c’est la filière marocaine qui montre les ramifications de ses tentacules immenses dans toutes les institutions algériennes. La cime de l’iceberg.
    Leurs amis et frères de l’ouest leur ont montré “la méthode clef” du savoir faire pour supplémenter la rente qui diminue sans cesse.
    Un tel chargement de drogue de 700 kg ne se manipule pas par des amateurs mais par des professionels avec une logistique bien encadrée qui sortent tout droit des écoles “cocainiques” de casablanca et de marakech connectées au royaume dont les revenus dépassent les 10 milliards d’euros par an. Et qui ont des liens fraternels et économiques (villas, commerces etc) avec le maroc ? Chechez le hic pour trouver comment tout notre pays est contaminé, gangréné par la drogue, la corruption et la perversion de toute sorte. Et surtout cherchez depuis quand l’algérien, jadis dur, intraitable et incassable, est devenu un idolatreur mou et malélable d’autres êtres comme lui – exactement comme un marocain de casa après 8 heures du soir – dans les nuages. En conclusion l’ignorance conduit a la pauvreté et a la passivité de corps et d’esprit qui font noyer l’être d’abord dans la religion pour le jeter ensuite dans la drogue quand la religion ne lui offre qu’espoir immatériel. Un ingrédient des dictateurs pour rester au pouvoir a vie. Pourquoi construit-on des milliers de mosquées même si l’économie est en crise mais jamais des hopitaux et des instituts du savoir quand le pays regorge de milliards de dollars ? En parallele, chaque jour on nous deverse des tonnes de drogue a partir du maroc.
    Est il difficile de touver le dénominateur commun de la religion, drogue et maroc ?

    23
    9
    BabElOuedAchouhadas
    3 juillet 2018 - 14 h 45 min

    Apres avoir essayé de présenter l’Algérie comme un pays qui soutient les organisations terroristes (selon la définition des Yenkees) notamment envers les valeureux combattants de Hizb Allah, le Mongolien M6 essaye encore une fois de présenter l’Algérie comme une plate-forme des drogues dures par cette affaire de la cocaine qui devrait normalement transiter par le Maroc.

    Une autre facon de dire que tout le monde sait que ce Mongolien est pres a tout et a toutes les concessions rien que pour maintenir sa colonisation du Sahara occidental tout en jugulant le soutien de l’Algerie a la RASD dans sa lutte d’independance.

    Néanmoins, a mon avis le plus incompréhensible dans tout cela c’est la possition du Pouvoir d’Alger qui va a l’encontre des principes du peuple Algérien notamment dans le soutien de ce Pouvoir d’Alger a cette féodale Narco-Monarchie absolue pour l’organisation de la Coupe du Monde 2026 tout comme cette volonté du Ministre des Sports de vouloir organiser la Coupe du Monde 2030 avec cet ennemi génétique qu’est ce Marokistan.

    Enfin je ne termine pas sans dire VIVEMENT cette 2eme République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes.

    32
    10
    L'inspecteur
    3 juillet 2018 - 14 h 12 min

    Chikhi le boucher est loin d’être le chef, des rumeurs insistantes tournent autour Hamel et son entourage.

    14
    15
    erchek
    3 juillet 2018 - 13 h 49 min

    Je parie que si les etats Unis et l’espagne n’avaient pas ebruite l’affaire, la drogue serait deja sur les marches algeriens a tuer nos enfants. Car quand on connait l’etendue des connaissance du boucher et de l’ampleur de la corruption qui touche les plus hautes sphères de l’etat algerien, rien ne nous etonne de ce scenario. Car Je ne pense pas qu’il (le boucher) se serait aventure comme cela sans qu’il aie auparavnt assuré le passage. Mais vous savez on a beau avoir le pouvoir qu’on veut en Algerie, et toutes les complicités possibles, quand on sais que le FBi est derrière l’affaire, on ne peut s’empecher de se rememorer ce qui arrive à Noriega le president en poste du Panama, arreté par les forces americaines au Panama et emprisonné aux USA, car soupconné de traffic de drogue.

    32
    10
    Widor
    3 juillet 2018 - 13 h 42 min

    Pas besoins de suspense nous connaissons déja le conclusion de l’affaire de la farine Colombienne avant qu’elle soit terminée; c’est une main étrangère c’est nos ennemis d’hier et d’aujourd’hui;qui cherchent a déstabiliser notre beau pays…

    27
    15
      Anonyme
      4 juillet 2018 - 1 h 42 min

      Absolument ! Et, bien entendu, «personne d’autre que fakhamatouhou ne peut sauver le pays et nous sauver, nous et l’ensemble des générations algériennes du prochain millénaire, qui d’ailleurs supplient, elles aussi, fakhamatouhou de bien vouloir accepter d’assurer un 5ème…» !

    Anonyme
    3 juillet 2018 - 13 h 29 min

    La cocaïne est une drogue de riches. Stars, pregeniture de riches, traders des places financières. L’Algérie n’a comme bourgeoisie que ceux qui se servent de la rente comme un cheque en blanc. Comment l’Agerien moyen dont le salaire ne depasse pas 400 euro peut-il se payer de la drogue? Je pense que cette coc était destinée à un pays europeen comme la France, l’Italie, la Suisse ou l’Espagne. Je ne pense pas qu’il existe une clientele pour ce genre de drogue en Algérie.

    34
    9
      RasElHanout
      3 juillet 2018 - 13 h 51 min

      @Anonyme, Il fallait préciser que ces 701 kg de cocaine devaient initialement transiter
      par le Maroc devenu, en plus d’etre le 1er producteur et exportateur mondial du Haschch, une plate-forme des drogues dures et comme INTERPOL a mis en place un systeme de controle spécifique pour le Maroc alors le Makhnez a actionné ses sbires algériens comme ce Chikhi pour la faire transiter par l’Algérie afin de la faire parvenir en Europe sans trop de risques.

      22
      8
    En colère
    3 juillet 2018 - 13 h 15 min

    Certains douaniers Algériens sont véreux et corrompus. Tout le monde le sait en Algérie surtout si vous êtes dans les affaires. quand on regarde le salaire versus leurs biens acquis on comprend tout. Moi j’ai personnellement subi un racket par un douanier au port d’Alger qui m’a inventé une loi sur des produits informatiques , il m’a demandé de lui verser 1000 usd sinon il passait le dossier au contentieux et que l’amende serait de 3 fois le montant total de l’importation. Voilà comment cela passe aux douanes.

    58
    6
      Business
      3 juillet 2018 - 14 h 03 min

      Moi aussi j’ai été racketté au port d’Alger. On devrait les dénoncer sur les réseaux sociaux de façons nominatifs, filmer leurs délits et porter plaintes contre ces brebis galeuses. Il y a un douanier qui s’est fait prendre en flagrant délit de corruption. Il a été condamné mais son frère avocat au barreau d’Alger et donnant des cours à la fac de droit sur la constitution ( lui aussi un corrompu) l’a sauvé. Résultat il s’en ait sorti, fait une formation et derrière une promotion. Voilà l’Algerie d’aujourd’hui. Je suis vraiment écœure et dégoûté et quand j’entend parle de 5 eme mandant, j’en ai la nausée.

      57
      1
    Anonyme
    3 juillet 2018 - 13 h 11 min

    Certes le contrôle s’opère sur les paquets de viande juste à l’ouverture mais derrière personne n’y touche. Le contrôle s’effectue pour la forme et d’ailleurs comment les Espagnols ont appris que la cocaïne est dans le conteneur ? Où veulent-ils venir ? La main étrangère a mis la coc …? Trop d’argent par rapport à la quantité.
    On veut bien savoir d’où venait la coc qui se vendait dans les boites de nuit, en particulier ceux de la corniche oranaise, où le tarif de la seule sniff est passé de 6 à 8000 da !!!?

    16
    5
    Anonyme
    3 juillet 2018 - 11 h 26 min

    Cette coc a été suivie du départ….ce n’est plus du narcotrafic mais du narcoterrorisme. D’où le laisser faire des Européens et pas seulement des espagnol. En tous cas le régime algérien actuel est dans une m… internationale.

    26
    24
      AÏT Chaâlal
      3 juillet 2018 - 12 h 18 min

      On a rien a rapprocher à l’état Algérien.
      Cette quantité de drogue interceptée par la marine nationale algérienne dans les eaux territoriales algériennes en provenance de l’étranger ce n’est pas comme chez vous au Maroc ou les officiels sont impliqués jusqu’au cou dans le tragique trafic de cannabis. Il est fort possible que l’exportateur de la viande est complètement innocent vu qu’il y a eu une manipulation suspecte de contenu de bateau en Espagne..On est en face d’un cas pas très clair et autorités algérienne doivent faire appel à leur services de renseignement pour éclaircir cette affaire qui touche la sécurité nationale en premier lieu et la santé publique aussi.

      56
      29
        Idir
        3 juillet 2018 - 13 h 20 min

        C’est vrai que chez nous, les décideurs sont des enfants de chœur…ils ne touchent jamais aux choses illicites et se tiennent éloignés de toute corruption.
        Les contenairs de viande de Mr chikhi ne passaient jamais au scanner…

        23
        6
          Anonyme
          3 juillet 2018 - 18 h 22 min

          Ait Chamalières c’est l’un des pseudos utilisé par le chiatte nos escrocs aux passeports diplomatiques.

          7
          1
        008
        3 juillet 2018 - 18 h 17 min

        Arrête ton spitch et dit carrément que Haemel à été débarqué par erreur !

        4
        2
    Moskosdz
    3 juillet 2018 - 11 h 13 min

    On ne comprend vraiment pas,comment se fait-il que la justice Algérienne a autorisée le commandant de bord et l’équipage à quitter le territoire national,alors qu’ils étaient prêts à balancer en mer toute cette quantité de cocaïne en cas du moindre soupçon par nos gardes-côtes?.

    31
    5
      Tinhinane-DZ
      3 juillet 2018 - 14 h 31 min

      Le makhzan et la complicité de l’Espagne ??? ainsi que la complicité des bouchers !

      Il est fort possible que l’Espagne ait aidé le makhzan à ternir l’image de l’Algérie. La drogue vient du makhzan, l’ introduction de la drogue dans le bateau s’est déroulée en Espagne (?)
      Un scénario qui est fort probable. Une suite de l’affaire de la Royale Haschisch.

      Mais on ne peut fermer les yeux sur la complicité interne: Les bouchers et leurs maitres.

      39
      9
    JAGUAR
    3 juillet 2018 - 11 h 10 min

    Pour l’avenir et la sécurité de l’Algérie il faudrai augmenter les douaniers mais avant enquetter sur eux gps après leurs services et effectuer plusieurs contrôles surprise et ultra discret.com dans tout les ports sans exeptions ainssi que dans l’appareil juridique Algérienne et virer tout les Marocains qui s’y trouvent douteusement !!! Écoute téléphonique etc…..

    24
    14
    yabdas
    3 juillet 2018 - 11 h 02 min

    d’apres la presse americaine,la drogue,d’origine colombienne,a ete embarquee au venezuela.le bureau americain specialise dans la lutte contre la drogue,apres avoir piege la cargaison avec des GPS,en a informe les autorites algeriennes et espagnoles en leur demandant de laisser filer le colis afin de determiner l’ampleur du reseau et la destnation finale du contenu,soupsounant un reseau de financement du terrorisme en lybie.en espagne il a ete procede a un changement d’emballage de la marchandise.pour des raisons indeterminees,les autorites algeriennes n’ont pas tenu compte de la consigne americane.

    27
    27
    Gatt M'digouti
    3 juillet 2018 - 10 h 54 min

    Ce qui explique peut être la venue du ministre de l’intérieur d’Espagne prévue pour aujourd’hui !

    23
    3
    Anonyme
    3 juillet 2018 - 9 h 10 min

    Les douaniers espagnols n’avant pas le droit d’ouvrire les container cells au Bresil. Ils ne pouvaient etre ouverts qu’a la destination finale. A savoir l »Algerie.

    32
    13
      le niveau
      3 juillet 2018 - 13 h 44 min

      erreur si un bateaux accoste dans un port ( meme la destination n’est pas final )!! les douaniers ont tout les droit ..meme s il accoste pour 5 minute ou 1 heur

      11
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.