Hocine Khaldoun : «Ould Abbès trahit Bouteflika et travaille pour Sellal»

FLN
Djamel Ould-Abbès, secrétaire général du FLN. Newpress

Par Hani Abdi – L’ancien membre du bureau politique du FLN, Hocine Khaldoun, met gravement en cause la «fidélité» de Djamel Ould Abbès au président Abdelaziz Bouteflika. Dans des déclarations faites au quotidien arabophone El Khabar, ce député, qui a démissionné du bureau politique au début 2017, accuse le secrétaire général du FLN d’avoir trahi le chef de l’Etat et de travailler pour l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal. «Ould Abbès a trahi le Président et travaille au profit de Sellal», assure Hocine Khaldoun, selon lequel les dernières modifications, opérés par Djamel Ould Abbès au sein du bureau politique, renseignent sur le changement de «camp» de «celui qui se targue d’être un soutien indéfectible au président Bouteflika».

Hocine Khaldoun est formel dans ses accusations : «Ould Abbès s’est rangé du côté de Abdelmalek Sellal pour aller à la conquête de la présidentielle.» Il cite ainsi la nomination des hommes très proches de l’ancien Premier ministre au bureau politique. Parmi eux, son directeur de cabinet, Kamel Mustapha Rahaiel, et l’ancien ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf. Hocine Khaldoun souligne également le changement de discours de Djamel Ould Abbès, «qui appelait à un cinquième mandat» au lendemain de son intronisation à la tête du FLN en 2016 et «qui se contente aujourd’hui d’appeler à la continuité».

Pour Hocine Khaldoun, membre gelé du comité central, ce changement de discours est la preuve que «Ould Abbès n’est plus avec le chef de l’Etat». Pour étayer ses propos, Hocine Khaldoun évoque la promotion que fait Djamel Ould Abbès à un document «Algérie 2020-2030». Pour ce député frondeur du FLN, ce document a été réalisé par Mohamed Djellab, lorsqu’il était ministre des Finances sous Sellal. C’est, pour Hocine Khaldoun, un document qui ressemble à un programme présidentiel.

Ce frondeur du FLN affirme avoir mis en place, avec d’autres membres du comité central, une instance pour la sauvegarde de l’ex-parti unique. «Nous allons user de tous les moyens pour sauver le FLN de Djamel Ould Abbès», assure-t-il.

La sortie de Hocine Khaldoun, qui s’est tu depuis de longs mois, annonce ainsi la reprise des hostilités au sein du FLN. Et en ligne de mire, il y a bien entendu la présidentielle de 2019.

H. A.

Comment (18)

    El Mehdi
    10 juillet 2018 - 22 h 47 min

    Faux docteur et et secrétaire général des faux moudjahid qui a fait fortune en vendant des sièges a l’Assemblée,Populaire;Nationale;aux pays de la musique RAI les danseurs de ventre sont rois;que faire soit subir ou El harba tsselek mais ou; au Maroc




    5



    4
    hrire
    10 juillet 2018 - 12 h 28 min

    Le peuple d’en fiche éperdument qu’il travaille pour bouteflika encore moins pour sellal.Ce qu’a gagne le peuple avec bouter va l’avoir avec sellal. Le seul bien qu’ils peuvent faire pour le pays et le peuple est qu’ils de deguerpissent tous, sans exception aucune!!! Basta




    10



    12
    Anonyme
    10 juillet 2018 - 1 h 18 min

    Ça fait pathétique pour un ‘politique’ . On dirait qu’on est dans une cour de récréation .




    8



    10
    Anonyme
    10 juillet 2018 - 1 h 15 min

    C du n’importe quoi. Un non événement,des gens sans saveur sans honneur. Pourquoi rapporter leurs commérages?




    11



    10
    Nasser
    9 juillet 2018 - 22 h 54 min

    Cette sortie de ce député frondeur du FLN trahie une forte émotion et une grave frustration! C’est comme le cri d’un bébé à qui l’on arrache le biberon de la bouche. Il ne donne aucun argument logique, cohérent et crédible! Que des cris de douleur suivis de salmigondis !




    14



    9
    Anonyme
    9 juillet 2018 - 21 h 27 min

    Ils travaillent forcément pour quelqu’un, quand c’est pas le président c’est pour un ancien chef de gouvernement ou un général mais jamais pour le peuple ou pour l’Algérie. Pourquoi la fidélité n’est valable que pour le président ? l’Algérie ne l’a mérite pas?




    22



    12
    A3zrine
    9 juillet 2018 - 21 h 26 min

    Ils travaillent forcément pour quelqu’un, quand c’est pas le président c’est pour un ancien chef de gouvernement ou un général mais jamais pour le peuple ou pour l’Algérie. Pourquoi la fidélité n’est valable que pour le président ? l’Algérie ne l’a mérite pas?




    14



    12
    Tangoweb 54
    9 juillet 2018 - 19 h 28 min

    Mes amis ils ne faut surtout pas s étonner car ce bonhomme est capable de trahir sa propre mère il est ainsi fait.Au début des années 1980 il a dit publiquement qu il est près a trahir propre sa propre pour arriver à son but et en plus c est brosseur confirmé donc trahir le Président est a fait dans ses cordes.




    10



    14
    madjid K
    9 juillet 2018 - 18 h 06 min

    Pour ce rabatteur de C…rien n’est impossible.




    8



    11
    EL-KOUKRA
    9 juillet 2018 - 15 h 45 min

    QUESTION À ZOUDJE DOUROS:
    QUAND EST CE QUE TOUS CES BARONS DE LA HONTE VONT COMMENCER À TRAVAILLER POUR LE PEUPLE ALGÉRIEN ET POUR SES INSTITUTIONS ET NON POUR X OU Y ???




    26



    12
    صالح/ الجزائر
    9 juillet 2018 - 15 h 26 min

    A qui lis-tu ton Zabour o David !? tous dehors .




    9



    13
    Hibeche
    9 juillet 2018 - 14 h 23 min

    Moi je déduis que Ould Abbas sait, mieux que quiconque, qu’il n’y aura pas de 5eme mandat. Si « la famiglia » voit que fakhamatouhou ne fait plus consensus, alors elle le lâche pour un autre membre du « clan », qui n’est pas automatiquement le meilleur pour l’Algérie.




    17



    12
    EL MANCHAR
    9 juillet 2018 - 14 h 15 min

    Ce n’est pas un effet nouveau Ould Abbés à toujours trahi,il à trahi le serment faites a nos libérateurs,il à trahi sa fonction de SG du FLN et chargé sont fils de vendre des sièges à l’Assemblée populaire,il à trahi ses engagements envers les vrais Moudjahid,il à trahi la confiance offerte par la nation Algérienne et son peuple,il à trahi d’avoir menti sur son passé,il à trahi Dieu et sa religion si il avait une ou je ne crois pas,il à trahi sa propre nationalité ou il a installé sa famille hors Algérie,conclusion c’est une girouette Marocaine ou elle se positionne par rapport à la force du vent,mem son président il dort de la même école,bientot nous serons vendus aux enchères a nos pire ennemis,un quart d’une population sacrifier pour un résultat pire




    31



    13
    Anonyme
    9 juillet 2018 - 14 h 14 min

    echaab yourid le pouvoir aux jeunes intègres et compétents.




    19



    14
    Slam
    9 juillet 2018 - 14 h 03 min

    Ils vont commencer à nous sortir les affreux lièvres. Nous donner le choix entre Boutef et le Cholera.
    Sella, Mokri, Hattab, Madani Mezrag, Ali Benhadj et toute la clique vont sortir du bois. A la fin il ne nous restera qu’un seul choix : Choisir entre Boutef et Boutef.




    25



    14
    Amin
    9 juillet 2018 - 14 h 02 min

    Encore un dans le culte de la personnalité. Comme si vous saviez ce que le mot « trahison » signifie. Pour garder vos privilèges vous allez pas trahir un homme qui détient le pouvoir, mais tout un peuple qui ne détient rien!! vous en êtes capable.




    41



    13
    Yacine
    9 juillet 2018 - 13 h 13 min

    Laissez moi rire à pleine dents ! Ainsi , Ouled Abbes travaille contre Bouteflika . Je comprends bien que ce député soit aigri et terriblement déçu d’être éjecté du BP du FLN et que désormais il compte pour du beurre au sein de cette organisation mafieuse . Mais il va falloir trouver autre chose pour déloger Ouled Abbes , car l’expérience a montré que personne ne peut travailler contre Bouteflika et continuer à servir dans l’entourage du président . Le FLN étant directement sous le contrôle du président par l’intermédiaire de son frère Said , Ouled Abbes ne peut être que le porte voix de Bouteflika !




    26



    13
    nacer
    9 juillet 2018 - 13 h 02 min

    Comme si c’était un CRIME si on soutient FAKHAMATOUHOU !!!!!!
    c’est juste parce qu’il (ce Khaldoun) n’a pas appelé le premier à un 5éme mandat, c’est la course au 1er PRIX DE CHITA, qu’il a peur de louper…..
    Il nous apprend quelque chose!!! Sellal qui est resté une éternité 1er ministre sous les ordres de Fakhamatouhou serait-il devenu OPPOSANT !!!!???




    22



    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.