La France va remettre le terroriste Djamel Beghal aux autorités algériennes

islamiste Beghal
Le terroriste Djamel Beghal bientôt en Algérie ? D. R.

Par Hani Abdi – Selon le journal Le Monde, le dossier de l’expulsion du terroriste Djamel Beghal est sur le point d’être ficelé. Après une longue procédure et d’intenses tractations diplomatiques entre Paris et Alger, les autorités consulaires algériennes semblent accepter de délivrer rapidement une autorisation d’expulsion, avec un document d’identité car les papiers d’identité de Beghal sont arrivés à expiration.

Condamné en 2006 à dix ans de prison pour «association de malfaiteurs terroristes», ce plus vieux détenu islamiste en France est également soupçonné d’avoir été le «mentor» des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly, qui ont commis la tuerie de Charlie Hebdo. Proche du Groupe islamique armé (GIA) durant les années 1990, Djamel Beghal est passé par les camps d’entraînement de l’organisation terroriste Al-Qaïda au Pakistan au début des années 2000, avant d’être arrêté aux Emirats arabes unis.

Les médias français présentent Djamel Beghal comme le «mentor» de Chérif Kouachi et d’Amédy Coulibaly, deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris. «S’il fallait illustrer les difficultés qu’il y a parfois à traiter la menace terroriste avec les outils traditionnels du droit, Djamel Beghal constituerait, à n’en pas douter, un cas d’école passionnant. Naturalisé français en 1995, condamné pour terrorisme en 2005, déchu de sa nationalité française en 2007, assigné à résidence en 2009, de nouveau condamné en 2013, cet islamiste algérien de 52 ans doit sortir de prison le 16 juillet», souligne Le Monde, dans sa livraison d’aujourd’hui, parlant ainsi d’«une perspective qui alimente un véritable casse-tête diplomatique entre la France et l’Algérie, aucun des deux pays n’étant enclin à l’accueillir».

«Détenu à la prison de Vezin-le-Coquet (Ille-et-Vilaine), Djamel Beghal a obtenu, en avril, de la chambre d’application des peines de la cour d’appel de Rennes, une réduction de peine exceptionnelle de vingt jours, alors que sa sortie théorique était prévue le 5 août. Les magistrats ont motivé leur décision par le fait que sa nationalité algérienne n’était pas contestée par l’Algérie et que l’intéressé avait lui-même demandé son expulsion vers ce pays, après s’y être d’abord opposé», précise le même journal selon lequel «si l’expulsion ne pouvait intervenir le jour de sa sortie de prison, le 16 juillet, il ferait l’objet d’un contrôle judiciaire renforcé, de type bracelet électronique».

H. A.

Comment (19)

    Anonyme
    12 juillet 2018 - 17 h 22 min

    Ce…est pour son expulsion vers l’Algérie parce qu’il sait qu’il va bénéficier d’une amnistie de la concorde civile : »Djamel Beghal lui-même est favorable à cette option. “Il y a 10 ans, nous avions bloqué son expulsion vers l’Algérie en raison du risque de torture encouru. Le climat lui apparaît désormais plus apaisé”, a expliqué à l’AFP son avocat Bérenger Tourné.

    Anonyme
    12 juillet 2018 - 10 h 56 min

    Ce terroriste a d abord été à l origine de l assassinat de milliers d algériens durant la décennie noire en faisant de la propagande du GIA à partir de Londres et Paris et en récoltant de l argent pour lui.
    J espère qu il sera jugé en Algérie et fusillé comme doivent l’être tous ces assassins islamistes….pas de concorde ni de rahma…direct la potence ,sinon il va continuer ses crimes.

    5
    1
    Clair-Obscur
    12 juillet 2018 - 10 h 10 min

    Il viendra renflouer les rangs de ceux qui sont à l’affût, ceux qui attendent que l’Algérie mette l’autre genoux à terre…. Horrible !

    32
    1
    Cheikh Hamdane
    12 juillet 2018 - 1 h 01 min

    Il possédait une carte d’identité française, je cois bien qu’il a obtenu la nationalité française que Mitterrand avait promet aux terros..du GIA crée par l’ancien ennemi de l’Algérie Algérienne. Accepter ce terro c’est porter atteinte à tous les martyrs de la décennie noire..

    58
    2
    Anonyme
    12 juillet 2018 - 0 h 46 min

    Contrairement au titre , le texte ne dit pas « La France va remettre le terroriste Djamel Beghal aux autorités algériennes »

    4
    1
    Ch'ha
    11 juillet 2018 - 23 h 09 min

    Déjà en 1er lieu ATTENTATS SOUS FAUX DRAPEAU → ORIGINE SIONISTE et IZ RAT HELLienne.
    Que l’Algérie refuse, ce mec n’est qu’un pion de l’oligarchie sioniste il a exécuté son travail pour le compte de son pays la France.
    La responsabilité pleine et entière incombe à la France uniquement.

    19
    4
    co5
    11 juillet 2018 - 23 h 00 min

    « Selon le journal Le Monde, le dossier de l’expulsion du terroriste Djamel Beghal est sur le point d’être ficelé » ???
    un ballon sonde spécialité de ce journal connu;pour son « amour » du peuple algérien.

    13
    2
    Chibl
    11 juillet 2018 - 22 h 32 min

    Bienvenue a monsieur Baghal en Algérie, vous aurez de nouveaux copains, Ali Belhadj,Madani Mezrag,que la crème de la crème.

    8
    39
    Anonyme
    11 juillet 2018 - 21 h 47 min

    L’Algérie est devenu le nouveau Cayenne de Guyane ou la France se débarrassait de ses criminels .

    56
    5
    Zombretto
    11 juillet 2018 - 21 h 20 min

    Corrigez son mom, s’il vous plait. C’est « Dj’mel B’ghel », chameau-mulet.

    41
    4
      Anonyme
      11 juillet 2018 - 23 h 34 min

      Son nom c’est « Beauté d’un mulet »

      5
      1
    anonimoi
    11 juillet 2018 - 19 h 37 min

    Au point où nous sommes, pays où un ignare boucher de son état fait tremblertoutes les institutions algériennes et se permet d’accuser et de blanchir n’importe quel responsable, un beghal muletier par ses origines est le bienvenu. Sa place est parmi la faune bouchère de chez nous.

    23
    28
    Gatt M'digouti
    11 juillet 2018 - 19 h 33 min

    La déchéance dans toute sa splendeur ! on n’a rien à envier à nos voisins de l’Ouest ! il n’y a que la méthode qui change mais le résultat est le même devant FAFA : a plat ventre !
    J »ai honte !!!!!!!!!!!!!!!

    29
    8
    anonyme
    11 juillet 2018 - 19 h 02 min

    honte a l’Algérie d’accepter ce terroriste français!! moi qui croyais que l’Algérie était un pays souverain ,retour au temps des colonies, la France dicte!! et ce gouvernement obéi .

    33
    10
    kiki
    11 juillet 2018 - 18 h 30 min

    comme ont dit BIENVENU EN Algérie

    5
    22
    Anonyme
    11 juillet 2018 - 18 h 11 min

    comme ça il va foutre encore la m… et en plus indemnisé grâce à.la réconciliation Bravo c est tout ce qui nous manque

    30
    7
    Action
    11 juillet 2018 - 18 h 05 min

    Malheureusement L’Algerie va devenir une poubelle,et peut étre ce terroriste comme une personnalité chez nous a coté de madani marzak le criminel.

    30
    5
    Anonyme
    11 juillet 2018 - 17 h 55 min

    Il va bénéficier des avantages royaux de la concorde civile,aura un fond de commerce de lingerie fines féminines et une pension consistante à faire pâlir d’envie les proches d’Ali la pointe .

    29
    6
    mergou
    11 juillet 2018 - 17 h 42 min

    Il fait le terroriste en france, et on le fait bénéficier des mesures de la réconciliation en Algérie.

    32
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.