Le FLN rend hommage à Mahfoud Nahnah et dézingue Ahmed Ouyahia

Nahnah, Mahfoud Nahnah
Dans la sphère partisane on fait feu de tout bois pour être politiquement efficace. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans une mise au point adressée au quotidien Echorouk, et signée par son bureau politique, à propos d’un article rendant compte de la déclaration de Djamel-Ould-Abbès sur Mahfoudh Nahnah, le FLN rectifie le tire et charge à nouveau Ahmed Ouyahia.

Dans cette mise au point, rendue publique mercredi, le bureau politique du FLN affirme que, lors de sa rencontre avec les cadres du parti de la wilaya d’Alger, le secrétaire général du parti avait loué les qualités de l’ex-leader du MSP, en mettant en exergue «les relations étroites» qui existaient entre Mafoudh Nahnah et le chef de l’Etat.

S’agissant de l’autre point évoqué dans sa déclaration, inhérentes aux consultations politiques engagées à la veille des présidentielles de 1999, le bureau politique précise que Djamel Ould-Abbès faisait allusion au chef de file du RND, son autre partenaire dans l’Alliance présidentielle, à savoir Ahmed Ouyahia.

Pour rappel, la presse avait, dans un premier temps, rapporté que le patron du FLN, Djamel Ould-Abbès, s’était attaqué au MSP, en accusant son fondateur, Mahfoudh Nahnah, d’avoir «exercé du chantage» auprès du candidat Bouteflika pour obtenir des postes dans le premier gouvernement.

Par ce brusque changement d’attitude, le FLN tente de calmer le jeu avec le MSP, après la passe d’armes qui avait été suscitée par l’appel adressé par Abderrazak Mokri au chef d’état-major de l’ANP, suivi d’une prompte et vigoureuse réaction d’Ould-Abbès qui s’opposait à toute implication de l’institution militaire dans le jeu politique.

Aussi, ce geste de conciliation avec le parti de Mokri intervient-il dans un contexte politique marqué par un début de rapprochement du MSP avec les partis pro-pouvoir, à travers son initiative pour le consensus national. Une occasion que le FLN d’Ould-Abbès ne voudrait pas rater pour essayer d’affaiblir son alter ego, le RND, et reprendre son offensive contre Ahmed Ouyahia, à la veille d’un remaniement ministériel très attendu.

R. M.

Comment (6)

    Anonyme
    20 juillet 2018 - 8 h 00 min

    Je hais ces tartufes islamistes tous poils confondus.Ces affairistes de la religion cupides et sans vraie morale sont un véritable cancer qui ronge toutes les sociétés où l’occasion leur est donnée de s’incruster.Méfiance car mielleux au début il détruit tout ce qui est beau sur son passage pour étendre et imposer sa sinistre laideur.

    Kahina-DZ
    19 juillet 2018 - 14 h 06 min

    Allah Yerrahmou et que dieu lui pardonne…mais Nehnah a détruit l’Algérie avec sa doctrine salafiste.
    Il prêchait en personne à l’université pour endoctriner les étudiants avec sa doctrine importée.
    Abassi le sanguinaire s’occupait de la classe des quartiers populaires, Nehnah s’occupait de la classe intellectuelle. Ils se valent tous les deux

    Ni Nehnah Ni Ould Abbès.

    15
    2
    Anonyme
    19 juillet 2018 - 9 h 41 min

    Le FLN rend hommage à Mahfoud Nahnah qui sciait les poteaux électrique avec Bouali les années 80. D’ici peu le FLN va aussi honorer Ali Belhadj et Abbas Madani. Tout est halal pour perpétuer le système rentier .

    17
    3
      Anonyme
      19 juillet 2018 - 14 h 29 min

      madani est un transfuge du fln,il a meme ete ministre dans les années70,le FIS est par conseguence, l’enfant naturel du FLN

      5
      1
    Prédator.DZ
    19 juillet 2018 - 8 h 50 min

    Ould abbas doit apprécier particulièrement les qualités de « coupeur de poteaux téléphoniques » de Nahnah, une qualité que Ouyahia n’a malheureusement pas. Il devrait peut être s’y mettre.

    10
    1
    jean jacques ruisseaux
    19 juillet 2018 - 7 h 39 min

    Vos diatribes n’interessent plus personne.

    Bizzare que la « constitution » dit que la source juridique est l’islam puis que l’islam ne doit pas etre utilisé pour faire de la politique et rebelotte, on sanctifie les islamistes amis et leur parti a une derogation divine….
    Tout cela dit beaucoup sur votre anthropologie informe. En effet l’arabislamisme est un cache-sexe d’un régime sans aucune légitimité.

    27
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.