L’armée remet Mokri à sa place : la manœuvre des islamistes tombe à l’eau

Mokri
L'institution militaire rabroue le président du MSP. ©Anis Belghoul/PPAgency

Par Karim B. – Après le FLN qui a opposé une fin de non-recevoir à l’appel du parti islamiste MSP qui visait à impliquer l’armée dans le processus politique, c’est au tour du ministère de la Défense nationale de répondre aux manœuvres de Abderrazak Mokri. Le vice-ministre de la Défense a, en effet, définitivement fermé la porte devant toute tentative de mêler l’institution militaire à la politique, expliquant que l’ANP reçoit ses orientation du président de la République».

Bien que le MSP ne pèse pas réellement sur la scène politique nationale depuis que la mouvance islamiste a connu un net recul, la démarche de Mokri a bénéficié d’une large couverture médiatique et d’un retour d’écho de la part des formations politiques qui forment le socle du pouvoir en place. Ainsi, le secrétaire général du FLN a répondu positivement à la proposition de rencontre formulée par Mokri. Mais les propos tenus par Djamel Ould-Abbès au sortir de la réunion semblent montrer que le FLN a tendu un piège au MSP en détricotant l’initiative que ce dernier a tenté de faire passer en impliquant les partis «qui comptent».

En attendant d’être reçu par Ahmed Ouyahia, dont la réponse négative est connue d’avance, Abderrazak Mokri se trouve pris à son propre piège. Il n’a réussi ni à convaincre ses interlocuteurs «d’en face» de la pertinence de sa vision des choses dans la perspective de la présidentielle de 2019 – dans laquelle il comptait faire jouer à son parti un rôle important  ni à sauvegarder son alliance avec ses alliés, dont un, Ennahda, a décidé de claquer la porte.

La réponse du ministère de la Défense nationale étouffe la démarche du MSP dans l’œuf et résonne comme une mise en garde à l’ensemble de la classe politique. En affirmant que l’armée «n’est pas sous tutelle», le général de corps d’armée Ahmed Gaïd-Salah signifie clairement à tous les acteurs politiques qu’il n’obéit qu’au président de la République et que toute tentative qui viserait à remettre en cause le cinquième mandat est rejetée de fait.

Pourtant, en répondant à Abderrazak Mokri, le chef d’état-major de l’ANP implique déjà – en quelque sorte – l’armée dans la décision politique comme il l’ a fait, du reste, lors de la précédente élection présidentielle qui a assuré sa propre succession au président Bouteflika.

K. B.

Comment (13)

    Brahms
    29 juillet 2018 - 7 h 49 min

    L’armée s’arrête pour tous militaires de 65 ans et +. On appelle ça une mise à la retraite d’office et derrière vous avez d’autres militaires qui arrivent et qui apportent leur savoir faire, leur vision, leur technicité pour moderniser l’institution. Or, en Algérie, vous avez des militaires du (3eme âge) qui sont toujours en activité alors qu’il y a eu plein d’accident d’avions avec de nombreux morts. Pour ma part, ces militaires du 3eme âge devraient plutôt rendre leurs tabliers car nous ne sommes plus en 1962. Je rappelerai que La guerre se fait par missile Tomahawks via un guidage par cartographie qui frappe sa cible de façon chirurgicale si bien que la guerre au fusil ou avec de vieux chars Russes n’aura aucune chance d’aboutir.

    Amar
    27 juillet 2018 - 8 h 03 min

    Non à Mokri, non aux islamos qui n’ont qu’une seule idée, nous conduire vers une catastrophe certaine. Cependant il va falloir prendre le taureau par les cornes.

    9
    1
    Widor
    26 juillet 2018 - 22 h 19 min

    Trop tard Monsieur Mokri;Pharaon a proposé mieux,c’est une république des plus offrant on est pour rien, c’est dans nos gènes;la sieste et les affaires louches;un pouvoir privé de la naissance jusqu’a la mort;et puis un tour a la Mecque est le paradis est assuré;qui dit mieux

    5
    1
    DYHIA-DZ
    26 juillet 2018 - 20 h 25 min

    Une réponse qui soulage !! MERCI L’ANP !!

    ________________

    Récapitulons le carnaval politique:
    Deux phrases magiques gèrent le pays:
    1. Définir sa position par rapport au programme de Bouteflika
    2. Le Consensus national
    Dans les deux cas c’est de l »énergie noire invisible !!
    De quel programme de Bouteflika s’agit-il ??
    De quel consensus parle-t-on ??Allez vous faire votre consensus sans le peuple ?? Sommes nous en guerre pour parler de consensus nationale ?? La decennie noire a t-elle déménagé dans les administrations ??

    Je comprends quand la Libye parle de consensus nationale ! Mais je ne comprends celui de l’Algérie ??

    Ya t-il quelqu’un pour répondre ???

    14
    4
    Anonyme
    26 juillet 2018 - 18 h 57 min

    « …toute tentative qui viserait à remettre en cause le cinquième mandat est rejetée de fait. » Où est-il fait allusion à celà par le chef d’état-major ?? …. Boutef s’est donc déclaré et nous ne le savons pas encore ?
    ….

    18
    1
    MELLO
    26 juillet 2018 - 18 h 32 min

    Non, non , ce projet de consensus national n’est pas tombe’ a l’eau, eu egard a la declaration du Vice Ministre de la Defense qui affirme que seul le President peut donner des orientations. Et bien , ces orientations auront bien lieu, pour peu que le cinquiemme mandat ne soit pas remis en cause, via une revision de la constitution qui portera creation du poste de Vice President qui se chargera des affaires courantes du gouvernement. Le President actuel aura le titre de President d’honneur , dans une Algerie embrouillee et bloquee de toute part. Le projet de consensus, seul , a meme, de debloquer la situation , reunira l’ensemble des polititiens, des universitaires ,ainsi que toute entite’ pouvant apporter un plus pour faire sortir le pays de cette lethargie.

    7
    8
    Anonyme
    26 juillet 2018 - 18 h 12 min

    …Drole de conception de la neutralité politique qui fonctionne un été sur deux

    13
    3
    Anti khafafich
    26 juillet 2018 - 17 h 47 min

    Excellent 👌🏿 c est ce que j attendais avec impatience. Trop de traîtres, Allah yestor El bled …

    11
    9
    fatigué
    26 juillet 2018 - 16 h 48 min

    Mokri, en réponse à Gaid Salah, demande à celui ci de garantir la non immixtion de l’armée dans le processus d’avril 2019……tres vicieuse réponse…..normalement Gaid Salah ne répondra pas à Mokri.

    3
    11
    fatigué
    26 juillet 2018 - 16 h 29 min

    Voilà ce que j’avais écrit le 25 juillet 2018 – 18 h 53 min
    et il faudra bien constater que mon analyse était juste….
    n’est ce pas monsieur CHIBI.
    Fatigué
    25 juillet 2018 – 18 h 53 min
    AP Mokri a-t-il reçu des garanties du chef d’état-major de l’ANP ?
    _____________________________________________________________________________
    Non, Gaid Salah l’a laissé faire pour avoir une idée de la vitesse et la direction du vent, une idée de l’épaisseur du brouillard, de la luminosité du clair de lune etc….c’est à dire voir quels sont ceux qui vont s’engouffrer dans ce processus par « tma3. »par opportunisme et par conviction et quelle sera la réaction des autres.
    Quand Gaid salah aura toutes ces données il mettra fin à la récréation en faisant un communiqué dans lequel il dira que l’armée est républicaine, qu’elle ne fait pas de politique et que son role est de défendre le pays etc….qui vivra verra.
    Chibl
    25 juillet 2018 – 23 h 57 min
    tu prends Gaid Salah pour colin powell, rigolo ton histoire de météorologie.
    Fatigué
    26 juillet 2018 – 8 h 21 min
    qui vivra verra.

    11
    5
      La pêche aux maquereaux
      26 juillet 2018 - 18 h 14 min

      Mokri a-t-il joué le role d’hameçon et d’appât ?
      Les pêcheurs à la ligne sont en train de se fendre la gueule car le méchoui sera succulent.

      10
      1
    Gatt M'digouti
    26 juillet 2018 - 16 h 03 min

    Ya si mokri ! allez y faire le pèlerinage à la Mecque et……..restez y !!!! Djazaouka Allah Khier !!!!

    32
    6
    Anonyme
    26 juillet 2018 - 15 h 17 min

    Le vice-ministre de la Défense a, en effet, définitivement fermé la porte devant toute tentative de mêler l’institution militaire à la politique, La décision est digne c est comme une deuxième démocratie

    16
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.